×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

Le bouchon de cristal, Maurice Leblanc, V. — Les Vingt-Sept (4)

V. — Les Vingt-Sept (4)

Très faible, le cerveau obsédé de cauchemars, en proie à des troubles nerveux que la moindre émotion exaspérait, elle vécut là quelques jours d'accablement physique et d'inconscience. Elle ne pensait plus à rien. La lecture des journaux lui était défendue.

Or, un après-midi, alors que Lupin, changeant de tactique, étudiait le moyen de procéder à l'enlèvement et à la séquestration du député Daubrecq, alors que Grognard et Le Ballu, auxquels il avait promis leur pardon en cas de réussite, surveillaient les allées et venues de l'ennemi, alors que tous les journaux annonçaient la comparution prochaine devant les Assises des complices d'Arsène Lupin, tous deux accusés d'assassinat — un après-midi, vers quatre heures, une sonnerie brusque retentit dans l'appartement de la rue Chateaubriand.

C'était le téléphone.

Lupin décrocha le récepteur.

— Allô ?

Une voix de femme, une voix essoufflée articula :

— M. Michel Beaumont ?

— C'est moi, madame. À qui ai-je l'honneur…

— Vite, monsieur, venez en toute hâte, Mme Mergy vient de s'empoisonner.

Lupin ne demanda pas plus d'explications. Il s'élança de chez lui, monta dans son automobile et se fit conduire à Saint-Germain.

L'amie de Clarisse l'attendait au seuil de la chambre.

— Morte ? dit-il.

— Non, la dose était insuffisante. Le médecin sort d'ici. Il répond d'elle.

— Et pour quelle raison a-t-elle tenté ?…

— Son fils Jacques a disparu.

— Enlevé ?

— Oui, il jouait à l'entrée de la forêt. On a vu une automobile s'arrêter… deux vieilles dames en descendre. Puis il y eut des cris. Clarisse a voulu courir, mais elle est tombée sans forces, en gémissant : « C'est lui… c'est cet homme… tout est perdu. » Elle avait l'air d'une folle. Soudain, elle a porté un flacon à sa bouche, et elle a bu.

— Ensuite ?

— Ensuite, avec l'aide de mon mari, je l'ai transportée dans sa chambre. Elle souffrait beaucoup.

— Comment avez-vous vu su mon adresse, mon nom ?

— Par elle, tandis que le médecin la soignait. Alors je vous ai téléphoné.

— Personne n'est au courant ?…

— Personne. Je sais que Clarisse a des ennuis terribles… et qu'elle préfère le silence.

— Puis-je la voir ?

— En ce moment, elle dort. D'ailleurs, le médecin a défendu toute émotion.

— Le médecin n'a pas d'inquiétude à son sujet ?

— Il redoute la fièvre, la surexcitation nerveuse, un accès quelconque où la malade recommencerait sa tentative. Et cette fois-là…

— Que faudrait-il pour éviter ?

— Une semaine ou deux de tranquillité absolue, ce qui est impossible, tant que son petit Jacques…

Lupin l'interrompit :

— Vous croyez que si son fils lui était rendu…

— Ah ! certes, il n'y aurait plus rien à craindre !

— Vous êtes sûre ?… Vous êtes sûre ?… Oui, n'est-ce pas, évidemment… Eh bien, quand Mme Mergy se réveillera, vous lui direz de ma part que ce soir, avant minuit, je lui ramènerai son fils. Ce soir, avant minuit, ma promesse est formelle.

Ayant achevé ces mots, Lupin sortit vivement de la maison et remonta dans son automobile, en criant au chauffeur :

— À Paris, square Lamartine, chez le député Daubrecq.

V. — Les Vingt-Sept (4) V. - Die Siebenundzwanzig (4) V. - The Twenty-Seven (4)

Très faible, le cerveau obsédé de cauchemars, en proie à des troubles nerveux que la moindre émotion exaspérait, elle vécut là quelques jours d'accablement physique et d'inconscience. Very weak, her brain obsessed with nightmares, prey to nervous disorders that exasperated the slightest emotion, she lived there for a few days of physical overwhelm and unconsciousness. Hän oli hyvin heikko, hänen aivonsa olivat painajaisten pakkomielle, ja hän kärsi hermostollisista häiriöistä, jotka kiihdyttivät häntä pienimmästäkin tunteesta, ja vietti siellä muutaman päivän fyysisessä epätoivossa ja tajuttomuudessa. Elle ne pensait plus à rien. She no longer thought of anything. La lecture des journaux lui était défendue. Das Lesen von Zeitungen war ihm untersagt. Reading newspapers was forbidden to her.

Or, un après-midi, alors que Lupin, changeant de tactique, étudiait le moyen de procéder à l'enlèvement et à la séquestration du député Daubrecq, alors que Grognard et Le Ballu, auxquels il avait promis leur pardon en cas de réussite, surveillaient les allées et venues de l'ennemi, alors que tous les journaux annonçaient la comparution prochaine devant les Assises des complices d'Arsène Lupin, tous deux accusés d'assassinat — un après-midi, vers quatre heures, une sonnerie brusque retentit dans l'appartement de la rue Chateaubriand. Yet one afternoon, while Lupin, changing tactics, was studying how to proceed with the abduction and confinement of Deputy Daubrecq, while Grognard and Le Ballu, to whom he had promised forgiveness in case of success, were monitoring the movements of the enemy, while all the newspapers were announcing the upcoming appearance before the Assizes of Arsène Lupin's accomplices, both accused of murder - one afternoon, around four o'clock, a sudden ring echoed in the apartment on Rue Chateaubriand.

C'était le téléphone.

Lupin décrocha le récepteur. Lupin picked up the receiver.

— Allô ?

Une voix de femme, une voix essoufflée articula :

— M. Michel Beaumont ?

— C'est moi, madame. À qui ai-je l'honneur…

— Vite, monsieur, venez en toute hâte, Mme Mergy vient de s'empoisonner. - Madame Mergy has just been poisoned. - Kiirehtikää, herra, tulkaa heti tänne, Madame Mergy on juuri myrkytetty.

Lupin ne demanda pas plus d'explications. Lupin did not ask for any more explanations. Il s'élança de chez lui, monta dans son automobile et se fit conduire à Saint-Germain. He rushed out of his house, got into his car, and had himself driven to Saint-Germain.

L'amie de Clarisse l'attendait au seuil de la chambre. Clarisse's friend was waiting for him at the door of the room.

— Morte ? dit-il.

— Non, la dose était insuffisante. Le médecin sort d'ici. The doctor's on his way out. Il répond d'elle. He is responsible for her.

— Et pour quelle raison a-t-elle tenté ?… - And for what reason did she try?...

— Son fils Jacques a disparu. - Her son Jacques has disappeared.

— Enlevé ? — Taken?

— Oui, il jouait à l'entrée de la forêt. — Yes, he was playing at the edge of the forest. On a vu une automobile s'arrêter… deux vieilles dames en descendre. We saw a car stop... two old ladies get out. Puis il y eut des cris. Clarisse a voulu courir, mais elle est tombée sans forces, en gémissant : « C'est lui… c'est cet homme… tout est perdu. Clarisse wanted to run, but she fell without strength, moaning: "It's him... it's that man... everything's lost. » Elle avait l'air d'une folle. "She looked like a madwoman. Soudain, elle a porté un flacon à sa bouche, et elle a bu. Suddenly, she raised a bottle to her mouth and drank.

— Ensuite ?

— Ensuite, avec l'aide de mon mari, je l'ai transportée dans sa chambre. Elle souffrait beaucoup.

— Comment avez-vous vu su mon adresse, mon nom ?

— Par elle, tandis que le médecin la soignait. - By her, while the doctor treated her. Alors je vous ai téléphoné.

— Personne n'est au courant ?… - Doesn't anyone know?...

— Personne. Je sais que Clarisse a des ennuis terribles… et qu'elle préfère le silence. I know Clarisse is in terrible trouble... and she prefers silence.

— Puis-je la voir ? - May I see it?

— En ce moment, elle dort. D'ailleurs, le médecin a défendu toute émotion. Moreover, the doctor defended any emotion.

— Le médecin n'a pas d'inquiétude à son sujet ? - Doesn't the doctor have any concerns?

— Il redoute la fièvre, la surexcitation nerveuse, un accès quelconque où la malade recommencerait sa tentative. - He dreads fever, nervous overexcitement and any attack in which the patient tries again. Et cette fois-là… And this time...

— Que faudrait-il pour éviter ? - What would it take to avoid this?

— Une semaine ou deux de tranquillité absolue, ce qui est impossible, tant que son petit Jacques… — A week or two of absolute tranquility, which is impossible as long as her little Jacques...

Lupin l'interrompit : Lupin interrupted:

— Vous croyez que si son fils lui était rendu… — Do you think that if her son was returned to her...

— Ah ! certes, il n'y aurait plus rien à craindre ! Certainly, there would be nothing more to fear!

— Vous êtes sûre ?… Vous êtes sûre ?… Oui, n'est-ce pas, évidemment… Eh bien, quand Mme Mergy se réveillera, vous lui direz de ma part que ce soir, avant minuit, je lui ramènerai son fils. — Are you sure?... Are you sure?... Yes, of course... Well, when Mrs. Mergy wakes up, you will tell her on my behalf that tonight, before midnight, I will bring back her son. Ce soir, avant minuit, ma promesse est formelle. Tonight, before midnight, my promise is formal.

Ayant achevé ces mots, Lupin sortit vivement de la maison et remonta dans son automobile, en criant au chauffeur : Having finished these words, Lupin quickly left the house and got back into his car, shouting to the driver:

— À Paris, square Lamartine, chez le député Daubrecq. — To Paris, square Lamartine, at Deputy Daubrecq's.