×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

Bram Stoker - Dracula, Part (17)

Part (17)

Mais je suis content, parce qu'elle vient à moi, ma chérie, et elle vient vite. Elle pourrait même être en route alors qu'on est en train de regarder et de se poser des questions. Elle est peut-être portée par ce vent du large, qui souffle sur nous la perte et le naufrage, les tourments douloureux et les coeurs tristes. Regardez ! Regardez ! cria-t-il soudain. Il y a dans ce vent et dans ce brouillard quelque chose qui a le même son, le même air, le même goût et le même parfum que la mort. C'est là, dans l'air, je le sens qui vient… Seigneur, donne-moi la force de répondre à ton appel avec courage ! » Il leva les bras au ciel, en signe de dévotion, et souleva son chapeau. Ses lèvres bougeaient comme s'il était en train de prier. Après quelques minutes de silence, il se leva, me serra la main, me bénit, me dit au-revoir, et s'en alla en boitant. Cela m'a beaucoup émue et même bouleversée. J'étais heureuse que le garde-côte s'approche, avec ses jumelles sous le bras. Il s'est arrêté pour me parler, comme il le fait toujours, mais pendant tout le temps qu'il me parlait, il garda les yeux rivés sur un étrange navire.

« Je n'arrive pas à l'identifier », dit-il; « c'est un bateau russe, étant donné son allure, mais il se déplace d'une manière très étrange. On dirait qu'il a perdu la tête, comme s'il avait vu la tempête arriver, mais n'arrivait pas à se décider entre faire route vers le Nord, au large, ou s'arrêter ici. Regardez encore ! Il se dirige bizarrement, comme si personne ne tenait la barre; il dévie à chaque souffle du vent. A mon avis, nous allons en entendre parler dans les prochaines vingt-quatre heures. » CHAPITRE 7 Coupure du « Daily Telegraph », collée dans le Journal de Mina Murray. 8 août D'un correspondant à Whitby. Une des tempêtes les plus violentes et les plus soudaines jamais enregistrées a eu lieu ici, donnant lieu à des conséquences aussi étranges que singulières. Le temps avait été lourd, mais d'une manière qui n'avait rien d'extraordinaire pour un mois d'août. La soirée du samedi avait été magnifique, et la grande majorité des vacanciers étaient partis pour des visites à Mulgrave Woods, Robin Hood's Bay, Rig Mill, Runswick Staithes, ou pour les différentes promenades dans le voisinage de Whitby. Les steamers Emma et Scarborough enchainaient les trajets en mer, le long de la côte, et il y avait un nombre record d'excursions au départ et en destination de Whitby. La journée avait été singulièrement belle, jusqu'à l'après-midi, lorsque quelques bavards qui fréquentent l'église de East Cliff, et qui, depuis cette éminence, plongent leur regard dans la vaste étendue de mer visible au Nord et à l'Est, ont prêté attention à l'émergence de nuages en queue de cheval, très haut dans le ciel au Nord-Ouest. Le vent soufflait alors du sud-ouest avec la douceur que le langage barométrique appelle « force 2 : brise légère ». Le garde-côte qui était de service fit tout de suite un rapport, et un vieux pêcheur, qui pendant plus d'un siècle avait surveillé les signes météorologiques depuis East-Cliff, prophétisa de manière emphatique l'arrivée d'une tempête soudaine. L'approche du crépuscule était si merveilleusement belle, si majestueuse avec ses masses de nuages richement colorés, qu'il y avait tout un rassemblement de promeneurs, entre le cimetière et la falaise, venus contempler cette beauté. Avant que le soleil ne disparaisse derrière la masse sombre de Kettleness, qui se découpait, chauve, sur le fond du ciel occidental, son flanc s'est teinté de myriades de nuages portant toutes les couleurs du crépuscule - fauve, pourpre, rose, vert, violet, et toutes les nuances de l'or; avec ici et là des masses allongées, qui paraissaient d'un noir absolu, et qui prenaient toutes sortes de formes, dessinées comme des silhouettes colossales. Cette expérience ne fut pas perdue pour les peintres, et nul doute que les croquis du « Prélude à une grande tempête » vont orner les murs de la Royal Academy et du Royal Institute en mai prochain… Plus d'un capitaine se demanda à cet instant si son « cobble » ou sa « mule » - qui désignent, dans leur jargon, différentes classes de bateaux - allait résister, au port, à cette tempête. Le vent retomba complètement durant la soirée, et à minuit il y eut un calme plat, une chaleur étouffante, et cette intensité ambiante qui affecte, à l'approche de l'orage, les personnes d'une nature sensible. IL y avait très peu de lumières visibles sur la mer, parce que même les steamers de la côte, qui d'ordinaire cabotent très près du rivage, naviguaient plus au large, et très peu de chalutiers étaient en vue. Le seul navire remarquable était une goélette étrangère, toutes voiles dehors, qui paraissait se diriger vers l'ouest. La témérité ou l'ignorance de ses officiers fut un grand sujet de conversation, durant tout le temps où il resta en vue, et on fit même des efforts pour lui faire signe de réduire la voilure pour affronter le danger. Avant que la nuit ne tombât, on le vit avec ses voiles claquant paresseusement, alors qu'il roulait doucement sur la houle ondulante de la mer, « aussi paresseux qu'un bateau peint sur un océan peint ». Un peu avant dix heures, l'immobilité de l'air devint vraiment oppressante, et le silence était si profond que le bêlement d'un mouton dans la campagne, ou l'aboiement d'un chien en ville, s'entendaient distinctement, et l'orchestre sur le quai, jouant

son entraînante mélodie française, était comme une dissonance dans la grande harmonie silencieuse de la Nature. Un peu après minuit un bruit étrange arriva de la mer, et dans les hauteurs aériennes on entendit un grondement étrange, vague et caverneux. Alors, sans crier gare, la tempête éclata. Avec une rapidité qui parut incroyable sur le moment, et qui est même a posteriori impossible à comprendre, la nature entière parut entrer en convulsion. Les vagues s'élevèrent dans une fureur grandissante, chacune plus haute que la précédente, jusqu'à ce que la mer, qui, l'instant d'avant était comme un miroir, ressemblât à un monstre hurlant et dévorant. Des vagues écumeuses battaient follement le sable du rivage, et montaient à l'assaut des falaises; d'autres déferlaient sur les quais, balayant de leur écume les lanternes des phares qui s'élevaient au bout de chaque quai du port de Whitby. Le vent grondait comme le tonnerre, et soufflait avec une telle force qu'il était difficile, même à des hommes puissants, de se tenir debout, ou bien s'accrochait lugubrement aux poteaux d'acier. On jugea nécessaire d'évacuer l'ensemble des quais de la masse des badauds, sous peine que les conséquences dramatiques de la nuit ne soient décuplées. Pour ajouter encore aux difficultés et aux dangers de ce moment, des paquets de brouillard de mer remontèrent dans les terres - des nuages blancs, humides, qui glissaient comme des fantômes, si humides et glacés qu'il ne fallait pas beaucoup d'efforts pour imaginer que les esprits de ceux qui s'étaient perdus en mer venaient toucher leurs frères vivants avec les doigts poisseux de la mort, et plus d'un frémit au passage de ces gerbes de brume. Par instants, le brouillard se dissipait, et l'on pouvait voir la mer au loin, à la faveur des éclairs qui devenaient de plus en plus épais et rapides, suivis de coups de tonnerre si terribles que le ciel entier paraissait trembler sous les pas gigantesques de la tempête. Les scènes qui se révélaient alors étaient, pour certaines, aussi grandioses que passionnantes - la mer, charriant des montagnes d'eau, lançait vers le ciel à chaque vague de puissantes masses d'écume blanche, que la tempête paraissait arracher et rouler dans l'espace; çà et là un bateau de pêche, avec un lambeau de voile, se précipitait follement vers un abri avant d'être soufflé; parfois les ailes blanches d'un oiseau marin balloté par la tempête. AU sommet d'East Cliff, le nouveau projecteur était prêt, mais n'avait pas encore été essayé. Les officiers qui en avaient la charge le mirent en marche, et, dans les trouées de la brume montante, ils en balayèrent la surface de la mer. Une fois ou deux l'engin fut efficace, comme lorsqu'un bateau de pêche, qui prenait l'eau par le plat-bord, se précipita dans le port : il fut capable, grâce à cette lumière providentielle, d'éviter le danger de s'écraser contre les quais. A chaque fois qu'un bateau atteignait sain et sauf le port, il y avait un cri de joie parmi les gens rassemblés sur le rivage, un cri qui pendant un moment paraissait percer la tempête, et qui était ensuite emporté dans son élan. Le projecteur mit bientôt en lumière à quelque distance une goélette avec toutes les voiles déployées, apparemment le même vaisseau qui avait été remarqué plus tôt dans la soirée. A ce moment, le vent avait tourné à l'Est, et il y eut un frisson parmi les badauds sur la falaise, quand ils réalisèrent dans quel terrible péril ce navire se trouvait. Entre lui et le port s'étendait le grand récif sur lequel tant de bons bateaux s'étaient cognés au cours du temps, et, avec le vent soufflant de cette façon, il paraissait presque impossible que le vaisseau pût trouver l'entrée du port. C'était maintenant presque l'heure de la marée haute, mais les vagues étaient si énormes que dans leurs creux les hauts-fonds étaient presque visibles, et la goélette, avec toutes ses voiles déployées, allait à une telle allure, que, aux dires d'un vieux loup de mer, « elle devait foncer droit sur quelque chose, même si c'était l'enfer ». Alors arriva une nouvelle vague de brume de mer, plus épaisse que toutes celles qui avaient précédé - une masse de brouillard humide, qui semblait se refermer sur toutes choses comme un linceul gris, et ne laissait aux hommes que le sens de l'ouïe, car le rugissement de la tempête, le fracas du tonnerre et le grondement puissant des flots parvenaient encore plus forts à travers cette matière humide. Les rayons du projecteur furent braqués sur l'entrée du port, au niveau du quai Est, où l'on craignait le choc, et les hommes attendirent, le souffle suspendu. Le vent, alors, tourna au nord- est, et le brouillard qui restait se mélangea aux rafales; et alors, ô merveille, entre les quais, l'étrange goélette, bondissant de vague en vague à une vitesse incroyable, déboula, toutes voiles déployées, sema la tempête et gagna la sécurité du port. Le projecteur la suivit, et un frisson parcourut tous ceux qui la regardaient, car il y avait un cadavre arrimé au gouvernail, avec une tête affaissée qui se balançait sinistrement à chaque mouvement du bateau. Sur le pont, aucune autre silhouette n'était visible. On ressentit un émerveillement effrayé quand on prit conscience que le bateau, comme par miracle, avait rejoint le port, sans

autres mains sur la barre que celles d'un mort ! Enfin, tout ceci arriva en beaucoup moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire. La goélette ne s'arrêta pas, mais continua sa course à travers le port, jusqu'à s'échouer contre un banc de sable et de galets accumulés par les marées et les tempêtes dans le coin sud-est du quai qui s'étend en dessous d'East Cliff, appelé le Tate Hill Pier. Il y eut bien sur un gros choc lorsque le vaisseau heurta le banc de sable. Tous les espars et cordages se tendirent, et une partie du mât s'effondra. Mais le plus étrange de tout fut que, à l'instant précis où le navire heurta le rivage, un énorme chien jaillit des entrailles du bateau sur le pont, comme s'il en était projeté par une explosion, et, courant droit devant lui, sauta par dessus bord sur le sable. Il se dirigea droit vers la falaise escarpée, à l'endroit où le cimetière borde de si près l'allée vers East-Pier, que certaines de ses tombes creuses -les « pierres trouées », comme il les appellent à Whitby - s'effondrent littéralement sous l'effet de l'érosion, et il disparut dans les ténèbres, qui paraissaient encore plus obscures au-delà de la portée du projecteur.

Part (17) Teil (17) Part (17) Parte (17) Deel (17)

Mais je suis content, parce qu'elle vient à moi, ma chérie, et elle vient vite. But I'm glad, because she's coming to me, my darling, and she's coming fast. Elle pourrait même être en route alors qu'on est en train de regarder et de se poser des questions. It could even be on its way while we're watching and wondering. Elle est peut-être portée par ce vent du large, qui souffle sur nous la perte et le naufrage, les tourments douloureux et les coeurs tristes. Perhaps it's carried by this wind from the open sea, which blows upon us loss and shipwreck, painful torments and sad hearts. Regardez ! Regardez ! cria-t-il soudain. Il y a dans ce vent et dans ce brouillard quelque chose qui a le même son, le même air, le même goût et le même parfum que la mort. There's something in this wind and fog that sounds, looks, tastes and smells like death. C'est là, dans l'air, je le sens qui vient… Seigneur, donne-moi la force de répondre à ton appel avec courage ! » Il leva les bras au ciel, en signe de dévotion, et souleva son chapeau. "He raised his arms to the sky in devotion and lifted his hat. Ses lèvres bougeaient comme s'il était en train de prier. Après quelques minutes de silence, il se leva, me serra la main, me bénit, me dit au-revoir, et s'en alla en boitant. After a few minutes' silence, he stood up, shook my hand, blessed me, said goodbye, and limped away. Cela m'a beaucoup émue et même bouleversée. J'étais heureuse que le garde-côte s'approche, avec ses jumelles sous le bras. I was glad when the coastguard approached with his binoculars under his arm. Il s'est arrêté pour me parler, comme il le fait toujours, mais pendant tout le temps qu'il me parlait, il garda les yeux rivés sur un étrange navire. He stopped to talk to me, as he always does, but the whole time he was talking to me, he kept his eyes riveted on a strange ship.

« Je n'arrive pas à l'identifier », dit-il; « c'est un bateau russe, étant donné son allure, mais il se déplace d'une manière très étrange. "I can't identify it," he says; "it's a Russian boat, given the way it looks, but it's moving in a very strange way. On dirait qu'il a perdu la tête, comme s'il avait vu la tempête arriver, mais n'arrivait pas à se décider entre faire route vers le Nord, au large, ou s'arrêter ici. It's as if he's lost his mind, as if he'd seen the storm coming but couldn't decide whether to head north, offshore, or stop here. Regardez encore ! Il se dirige bizarrement, comme si personne ne tenait la barre; il dévie à chaque souffle du vent. It steers strangely, as if no one were at the helm; it veers with every breath of wind. A mon avis, nous allons en entendre parler dans les prochaines vingt-quatre heures. My guess is that we'll be hearing about it in the next twenty-four hours. » CHAPITRE 7 Coupure du « Daily Telegraph », collée dans le Journal de Mina Murray. 8 août D'un correspondant à Whitby. Une des tempêtes les plus violentes et les plus soudaines jamais enregistrées a eu lieu ici, donnant lieu à des conséquences aussi étranges que singulières. One of the most violent and sudden storms ever recorded took place here, giving rise to consequences as strange as they are peculiar. Le temps avait été lourd, mais d'une manière qui n'avait rien d'extraordinaire pour un mois d'août. The weather had been heavy, but in a way that was nothing out of the ordinary for August. La soirée du samedi avait été magnifique, et la grande majorité des vacanciers étaient partis pour des visites à Mulgrave Woods, Robin Hood's Bay, Rig Mill, Runswick Staithes, ou pour les différentes promenades dans le voisinage de Whitby. Saturday evening had been beautiful, and the vast majority of holidaymakers had left for visits to Mulgrave Woods, Robin Hood's Bay, Rig Mill, Runswick Staithes, or for the various walks in the Whitby neighborhood. Les steamers Emma et Scarborough enchainaient les trajets en mer, le long de la côte, et il y avait un nombre record d'excursions au départ et en destination de Whitby. The steamers Emma and Scarborough were busy sailing along the coast, and there were a record number of excursions to and from Whitby. I piroscafi Emma e Scarborough effettuavano viaggi regolari su e giù per la costa e c'era un numero record di escursioni da e per Whitby. La journée avait été singulièrement belle, jusqu'à l'après-midi, lorsque quelques bavards qui fréquentent l'église de East Cliff, et qui, depuis cette éminence, plongent leur regard dans la vaste étendue de mer visible au Nord et à l'Est, ont prêté attention à l'émergence de nuages en queue de cheval, très haut dans le ciel au Nord-Ouest. It had been a singularly beautiful day, until the afternoon, when a few chatterboxes who frequent East Cliff Church, and who, from that eminence, cast their gaze across the vast expanse of sea visible to the north and east, paid attention to the emergence of ponytailed clouds, high in the sky to the northwest. Era stata una giornata singolarmente bella, fino al pomeriggio, quando alcuni chiacchieroni che frequentano la chiesa di East Cliff e che, da quell'altura, gettano lo sguardo sulla vasta distesa di mare visibile a nord e a est, hanno prestato attenzione all'emergere di nuvole a coda di cavallo, alte nel cielo a nord-ovest. Le vent soufflait alors du sud-ouest avec la douceur que le langage barométrique appelle « force 2 : brise légère ». The wind was then blowing from the south-west with the gentle breeze that barometric parlance calls "force 2: light breeze". Le garde-côte qui était de service fit tout de suite un rapport, et un vieux pêcheur, qui pendant plus d'un siècle avait surveillé les signes météorologiques depuis East-Cliff, prophétisa de manière emphatique l'arrivée d'une tempête soudaine. The coastguard on duty immediately reported in, and an old fisherman, who for over a century had watched the weather signs from East-Cliff, emphatically prophesied the arrival of a sudden storm. L'approche du crépuscule était si merveilleusement belle, si majestueuse avec ses masses de nuages richement colorés, qu'il y avait tout un rassemblement de promeneurs, entre le cimetière et la falaise, venus contempler cette beauté. The approach of dusk was so wonderfully beautiful, so majestic with its masses of richly colored clouds, that there was a whole gathering of walkers, between the cemetery and the cliff, who came to contemplate this beauty. Avant que le soleil ne disparaisse derrière la masse sombre de Kettleness, qui se découpait, chauve, sur le fond du ciel occidental, son flanc s'est teinté de myriades de nuages portant toutes les couleurs du crépuscule - fauve, pourpre, rose, vert, violet, et toutes les nuances de l'or; avec ici et là des masses allongées, qui paraissaient d'un noir absolu, et qui prenaient toutes sortes de formes, dessinées comme des silhouettes colossales. Before the sun disappeared behind the dark mass of Kettleness, which stood out, bald, against the background of the western sky, its flank was tinged with myriads of clouds bearing all the colors of twilight - fawn, purple, pink, green, violet, and all shades of gold; with here and there elongated masses, which appeared to be absolute black, and which took on all sorts of shapes, drawn like colossal silhouettes. Cette expérience ne fut pas perdue pour les peintres, et nul doute que les croquis du « Prélude à une grande tempête » vont orner les murs de la Royal Academy et du Royal Institute en mai prochain… Plus d'un capitaine se demanda à cet instant si son « cobble » ou sa « mule » - qui désignent, dans leur jargon, différentes classes de bateaux - allait résister, au port, à cette tempête. The experience was not lost on the painters, and no doubt the sketches of "Prelude to a Great Storm" will adorn the walls of the Royal Academy and the Royal Institute next May... More than one captain wondered at the time whether his "cobble" or "mule" - which in their jargon refers to different classes of boat - would withstand the storm in port. Le vent retomba complètement durant la soirée, et à minuit il y eut un calme plat, une chaleur étouffante, et cette intensité ambiante qui affecte, à l'approche de l'orage, les personnes d'une nature sensible. The wind died down completely during the evening, and by midnight there was a dead calm, stifling heat, and that ambient intensity that affects people of a sensitive nature when a storm is approaching. IL y avait très peu de lumières visibles sur la mer, parce que même les steamers de la côte, qui d'ordinaire cabotent très près du rivage, naviguaient plus au large, et très peu de chalutiers étaient en vue. There were very few lights visible on the sea, because even the coastal steamers, which usually coast very close to shore, were sailing further offshore, and very few trawlers were in sight. C'erano pochissime luci visibili sul mare, perché anche i piroscafi costieri, che di solito navigano molto vicino alla costa, stavano navigando più al largo, e pochissimi pescherecci erano in vista. Le seul navire remarquable était une goélette étrangère, toutes voiles dehors, qui paraissait se diriger vers l'ouest. L'unica nave degna di nota era una goletta straniera, a vele spiegate, che sembrava dirigersi verso ovest. La témérité ou l'ignorance de ses officiers fut un grand sujet de conversation, durant tout le temps où il resta en vue, et on fit même des efforts pour lui faire signe de réduire la voilure pour affronter le danger. The recklessness or ignorance of his officers was a major topic of conversation the whole time he was in sight, and efforts were even made to signal him to reduce sail to face the danger. Avant que la nuit ne tombât, on le vit avec ses voiles claquant paresseusement, alors qu'il roulait doucement sur la houle ondulante de la mer, « aussi paresseux qu'un bateau peint sur un océan peint ». Before night fell, we saw her with her sails lazily flapping as she rolled gently on the undulating swell of the sea, "as lazy as a painted boat on a painted ocean". Un peu avant dix heures, l'immobilité de l'air devint vraiment oppressante, et le silence était si profond que le bêlement d'un mouton dans la campagne, ou l'aboiement d'un chien en ville, s'entendaient distinctement, et l'orchestre sur le quai, jouant A little before ten o'clock, the stillness of the air became truly oppressive, and the silence was so profound that the bleating of a sheep in the country, or the barking of a dog in town, could be distinctly heard, and the orchestra on the quay, playing

son entraînante mélodie française, était comme une dissonance dans la grande harmonie silencieuse de la Nature. its catchy French melody, was like a dissonance in Nature's great silent harmony. Un peu après minuit un bruit étrange arriva de la mer, et dans les hauteurs aériennes on entendit un grondement étrange, vague et caverneux. Shortly after midnight, a strange sound came from the sea, and a strange, vague, cavernous rumbling was heard in the air above. Alors, sans crier gare, la tempête éclata. Then, without warning, the storm broke. Poi, senza preavviso, si scatenò la tempesta. Avec une rapidité qui parut incroyable sur le moment, et qui est même a posteriori impossible à comprendre, la nature entière parut entrer en convulsion. With a rapidity that seemed incredible at the time, and even impossible to understand in retrospect, the whole of nature seemed to go into convulsions. Con una rapidità che all'epoca sembrava incredibile, e persino impossibile da comprendere a posteriori, l'intera natura sembrò andare in convulsione. Les vagues s'élevèrent dans une fureur grandissante, chacune plus haute que la précédente, jusqu'à ce que la mer, qui, l'instant d'avant était comme un miroir, ressemblât à un monstre hurlant et dévorant. Le onde si alzavano con crescente furia, una più alta dell'altra, finché il mare, che un attimo prima era come uno specchio, assomigliava a un mostro ululante e divorante. Des vagues écumeuses battaient follement le sable du rivage, et montaient à l'assaut des falaises; d'autres déferlaient sur les quais, balayant de leur écume les lanternes des phares qui s'élevaient au bout de chaque quai du port de Whitby. Foaming waves beat madly against the sandy shoreline, and surged up the cliffs; others broke over the docks, sweeping their foam over the lanterns of the lighthouses that rose at the end of each wharf in Whitby harbor. Le vent grondait comme le tonnerre, et soufflait avec une telle force qu'il était difficile, même à des hommes puissants, de se tenir debout, ou bien s'accrochait lugubrement aux poteaux d'acier. The wind rumbled like thunder, and blew with such force that it was difficult even for powerful men to stand, or clung gloomily to the steel poles. Il vento rimbombava come un tuono e soffiava con tale forza che era difficile anche per gli uomini più potenti stare in piedi, o aggrapparsi cupamente ai pali d'acciaio. On jugea nécessaire d'évacuer l'ensemble des quais de la masse des badauds, sous peine que les conséquences dramatiques de la nuit ne soient décuplées. It was deemed necessary to clear the entire quayside of onlookers, lest the night's dramatic consequences be multiplied tenfold. Pour ajouter encore aux difficultés et aux dangers de ce moment, des paquets de brouillard de mer remontèrent dans les terres - des nuages blancs, humides, qui glissaient comme des fantômes, si humides et glacés qu'il ne fallait pas beaucoup d'efforts pour imaginer que les esprits de ceux qui s'étaient perdus en mer venaient toucher leurs frères vivants avec les doigts poisseux de la mort, et plus d'un frémit au passage de ces gerbes de brume. To add to the difficulties and dangers of the moment, wisps of sea fog rolled inland - white, damp clouds that glided like ghosts, so wet and icy that it didn't take much effort to imagine that the spirits of those lost at sea had come to touch their living brethren with the sticky fingers of death, and more than a few shuddered as these sheaves of mist passed. Par instants, le brouillard se dissipait, et l'on pouvait voir la mer au loin, à la faveur des éclairs qui devenaient de plus en plus épais et rapides, suivis de coups de tonnerre si terribles que le ciel entier paraissait trembler sous les pas gigantesques de la tempête. A volte la nebbia si sollevava e si poteva vedere il mare in lontananza, mentre i lampi diventavano sempre più fitti e veloci, seguiti da tuoni così terribili che tutto il cielo sembrava tremare sotto i passi giganteschi della tempesta. Les scènes qui se révélaient alors étaient, pour certaines, aussi grandioses que passionnantes - la mer, charriant des montagnes d'eau, lançait vers le ciel à chaque vague de puissantes masses d'écume blanche, que la tempête paraissait arracher et rouler dans l'espace; çà et là un bateau de pêche, avec un lambeau de voile, se précipitait follement vers un abri avant d'être soufflé; parfois les ailes blanches d'un oiseau marin balloté par la tempête. Some of the scenes that emerged were as grandiose as they were exciting - the sea, carrying mountains of water, hurled powerful masses of white foam skywards with each wave, which the storm seemed to rip off and roll into space; here and there a fishing boat, with a shred of sail, rushed madly towards shelter before being blown away; sometimes the white wings of a seabird tossed by the storm. AU sommet d'East Cliff, le nouveau projecteur était prêt, mais n'avait pas encore été essayé. At the top of East Cliff, the new spotlight was ready, but hadn't yet been tested. Les officiers qui en avaient la charge le mirent en marche, et, dans les trouées de la brume montante, ils en balayèrent la surface de la mer. The officers in charge set it in motion, and through the gaps in the rising mist, they swept it across the surface of the sea. Une fois ou deux l'engin fut efficace, comme lorsqu'un bateau de pêche, qui prenait l'eau par le plat-bord, se précipita dans le port : il fut capable, grâce à cette lumière providentielle, d'éviter le danger de s'écraser contre les quais. On one or two occasions, the device was effective, as when a fishing boat, taking on water by the gunwale, rushed into the harbour: thanks to this providential light, it was able to avoid the danger of crashing into the quays. A chaque fois qu'un bateau atteignait sain et sauf le port, il y avait un cri de joie parmi les gens rassemblés sur le rivage, un cri qui pendant un moment paraissait percer la tempête, et qui était ensuite emporté dans son élan. Every time a boat reached port safely, there was a cry of joy among the people gathered on the shore, a cry that for a moment seemed to pierce the storm, and then was swept away in its momentum. Le projecteur mit bientôt en lumière à quelque distance une goélette avec toutes les voiles déployées, apparemment le même vaisseau qui avait été remarqué plus tôt dans la soirée. The spotlight soon shone on a schooner some distance away with all sails unfurled, apparently the same vessel that had been spotted earlier in the evening. A ce moment, le vent avait tourné à l'Est, et il y eut un frisson parmi les badauds sur la falaise, quand ils réalisèrent dans quel terrible péril ce navire se trouvait. By this time, the wind had shifted to the east, and there was a shudder among the onlookers on the cliff, as they realized what terrible peril this ship was in. Entre lui et le port s'étendait le grand récif sur lequel tant de bons bateaux s'étaient cognés au cours du temps, et, avec le vent soufflant de cette façon, il paraissait presque impossible que le vaisseau pût trouver l'entrée du port. Between it and the harbor lay the great reef on which so many good ships had bumped over the years, and with the wind blowing like that, it seemed almost impossible that the ship could find the harbor entrance. C'était maintenant presque l'heure de la marée haute, mais les vagues étaient si énormes que dans leurs creux les hauts-fonds étaient presque visibles, et la goélette, avec toutes ses voiles déployées, allait à une telle allure, que, aux dires d'un vieux loup de mer, « elle devait foncer droit sur quelque chose, même si c'était l'enfer ». It was now almost time for high tide, but the waves were so huge that in their troughs the shallows were almost visible, and the schooner, with all her sails spread, was going at such a pace that, in the words of an old sea-wolf, "she had to be heading straight for something, even if it was hell". Alors arriva une nouvelle vague de brume de mer, plus épaisse que toutes celles qui avaient précédé - une masse de brouillard humide, qui semblait se refermer sur toutes choses comme un linceul gris, et ne laissait aux hommes que le sens de l'ouïe, car le rugissement de la tempête, le fracas du tonnerre et le grondement puissant des flots parvenaient encore plus forts à travers cette matière humide. Then came a new wave of sea mist, thicker than any that had gone before - a mass of damp fog, which seemed to close over all things like a gray shroud, and left men with only the sense of hearing, for the roar of the storm, the crash of thunder and the mighty roar of the waves came even louder through this wet matter. Les rayons du projecteur furent braqués sur l'entrée du port, au niveau du quai Est, où l'on craignait le choc, et les hommes attendirent, le souffle suspendu. Le vent, alors, tourna au nord- est, et le brouillard qui restait se mélangea aux rafales; et alors, ô merveille, entre les quais, l'étrange goélette, bondissant de vague en vague à une vitesse incroyable, déboula, toutes voiles déployées, sema la tempête et gagna la sécurité du port. The wind then shifted to the northeast, and the remaining fog mixed with the gusts; and then, oh marvel, between the docks, the strange schooner, leaping from wave to wave at incredible speed, rolled in, all sails unfurled, sowed the storm and gained the safety of the harbor. Le projecteur la suivit, et un frisson parcourut tous ceux qui la regardaient, car il y avait un cadavre arrimé au gouvernail, avec une tête affaissée qui se balançait sinistrement à chaque mouvement du bateau. The spotlight followed her, and a shudder ran through all who looked, for there was a corpse lashed to the rudder, with a sagging head that swayed eerily with every movement of the boat. Il riflettore la seguì e un brivido attraversò tutti coloro che lo guardarono, perché c'era un cadavere legato al timone, con la testa cadente che ondeggiava cupamente a ogni movimento della barca. Sur le pont, aucune autre silhouette n'était visible. On deck, no other silhouettes were visible. On ressentit un émerveillement effrayé quand on prit conscience que le bateau, comme par miracle, avait rejoint le port, sans There was a sense of frightened wonderment as we realized that the boat had miraculously made it back to the harbor without

autres mains sur la barre que celles d'un mort ! other hands on the bar than a dead man's! Enfin, tout ceci arriva en beaucoup moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire. Finally, all this happened in much less time than it takes to write it. La goélette ne s'arrêta pas, mais continua sa course à travers le port, jusqu'à s'échouer contre un banc de sable et de galets accumulés par les marées et les tempêtes dans le coin sud-est du quai qui s'étend en dessous d'East Cliff, appelé le Tate Hill Pier. The schooner didn't stop, but continued its course through the harbor, until it ran aground against a bank of sand and pebbles accumulated by tides and storms in the southeast corner of the pier that extends below East Cliff, called the Tate Hill Pier. Il y eut bien sur un gros choc lorsque le vaisseau heurta le banc de sable. Of course, there was a loud bang as the ship hit the sandbar. Tous les espars et cordages se tendirent, et une partie du mât s'effondra. All spars and ropes became taut, and part of the mast collapsed. Mais le plus étrange de tout fut que, à l'instant précis où le navire heurta le rivage, un énorme chien jaillit des entrailles du bateau sur le pont, comme s'il en était projeté par une explosion, et, courant droit devant lui, sauta par dessus bord sur le sable. But strangest of all, at the very moment the ship struck the shore, a huge dog sprang from the bowels of the boat onto the deck, as if thrown by an explosion, and, running straight ahead, jumped overboard onto the sand. Il se dirigea droit vers la falaise escarpée, à l'endroit où le cimetière borde de si près l'allée vers East-Pier, que certaines de ses tombes creuses -les « pierres trouées », comme il les appellent à Whitby - s'effondrent littéralement sous l'effet de l'érosion, et il disparut dans les ténèbres, qui paraissaient encore plus obscures au-delà de la portée du projecteur. He headed straight for the steep cliff, where the cemetery so closely borders the driveway to East-Pier that some of its hollow graves - the "hole stones", as he calls them in Whitby - literally collapse under the effect of erosion, and disappeared into the darkness, which seemed even darker beyond the reach of the spotlight.