×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

InnerFrench - Vol. 1, #99 - Faire un bébé sans homme grâce à la PMA (2)

#99 - Faire un bébé sans homme grâce à la PMA (2)

La PMA est encadrée en France par une loi appelée «loi sur la bioéthique». C'est une série de plusieurs lois qui se succèdent, se complètent et s'annulent. La première a été votée en 1994, puis il y en a eu une nouvelle en 2004, une autre en 2011, et enfin la dernière vient d'être votée, en juillet 2021. On dit «loi sur la bioéthique» parce que la bioéthique consiste à étudier comment les évolutions scientifiques sont moralement acceptées dans la société. Et donc une loi sur la bioéthique, c'est une loi qui sert à approuver, interdire ou encadrer certaines pratiques scientifiques, comme le clonage, le don d'organes, l'euthanasie, ou encore, ce qui nous intéresse aujourd'hui, l'aide à la procréation. Il y a souvent des révisions de cette loi parce que la société évolue en permanence. Ce qui était accepté hier ne le sera peut-être plus demain. Et au contraire, ce qui choque aujourd'hui sera peut-être normalisé dans un futur proche. La première Française née par PMA s'appelle Amandine. Elle est née en 1982. A l'époque, elle a fait toutes les unes des journaux. On disait que c'était le premier bébé éprouvette français. Mais, à ce moment-là, il n'y avait aucune règle, aucune loi, pour encadrer cette pratique. C'est seulement 12 ans après, en 1994, qu'a été votée une première loi pour définir dans quelles conditions la PMA serait autorisée. Les règles de 1994 sont les suivantes :

– Premièrement, la PMA peut être demandée seulement par un couple hétérosexuel.

– Deuxièmement, elle doit répondre à un problème d'infertilité ou à un risque de transmettre une maladie congénitale. – Troisièmement, le couple ne peut faire appel qu'à un seul don de gamète, c'est-à-dire soit un don de sperme, soit un don d'ovocyte (ovule). – Enfin, le don doit être fait de manière anonyme et gratuite.

Depuis 1994, il y a eu plusieurs petites évolutions. Par exemple, depuis 2004, comme je vous le disais, il est possible de faire un accueil d'embryon. Mais de manière générale, les conditions d'accès n'ont pas beaucoup changé en près de 30 ans. Enfin… jusqu'à aujourd'hui. Avec la nouvelle loi, pratiquement toutes les règles d'origine vont être modifiées. Avant, comme vous l'aurez compris, une femme devait être accompagnée par un partenaire homme dans sa démarche pour pouvoir prétendre à la PMA. À partir de septembre, toutes les femmes cisgenres pourront entrer dans un parcours de PMA. Et dans le cas des couples de femmes, celle qui ne sera pas enceinte sera légalement reconnue comme deuxième parent avant même la naissance de l'enfant. Jusqu'à maintenant, les femmes célibataires et les couples de femmes qui voulaient connaître l'expérience de porter leur bébé devaient se rendre dans les pays voisins. En effet, en Europe, une dizaine de pays autorise la PMA pour toutes les femmes : l'Espagne, le Portugal, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Danemark, le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède, la Finlande. Il y en aussi d'autres qui l'autorisent seulement pour les couples de femmes ou seulement pour les femmes célibataires. Bref, beaucoup de femmes françaises ont déjà fait une insémination artificielle ou une FIV dans un de ces pays. Malheureusement, cela entraînait souvent des problèmes légaux, notamment pour faire reconnaître le deuxième parent. Et cela coûtait cher, puisque ce n'était pas du tout remboursé par la Sécurité Sociale. À partir de septembre, tout cela va changer : les femmes qui ne sont pas en couple avec un homme vont pouvoir entrer dans un parcours de PMA. A priori, elles vont surtout faire appel à l'insémination artificielle, puisque beaucoup d'entre elles n'ont pas de problème physique d'infertilité. Si l'insémination artificielle ne marche pas, elles pourront recourir à la FIV, puis en dernier recours à l'accueil d'embryon. Le problème, c'est que toutes ces femmes vont avoir besoin de sperme. Or, comme le don est gratuit, en France, il y a déjà une pénurie. «Pénurie», ça veut dire «un manque», quand une société n'a pas un «produit» dont elle a besoin. En plus, il risque d'y avoir de moins en moins de dons parce qu'à partir de septembre (et ça donc c'est un autre changement profond qui vient de cette nouvelle loi), les dons ne seront plus anonymes. Les donneurs vont devoir accepter de révéler leur identité. Ça risque vraiment de faire encore plus baisser la motivation à faire un don.

Cette nouvelle loi va donc radicalement changer la vie de milliers de personnes et la manière dont notre société aborde la parentalité. La grossesse ne rimera plus avec couple hétérosexuel. Et ça, forcément, ça fait débat, et il y a eu de fortes oppositions à ce grand changement.

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes était une promesse de campagne de l'ex-président de la République François Hollande en 2012. Mais la question a été progressivement abandonnée au cours de son quinquennat (un quinquennat, c'est cinq ans de mandat présidentiel). Puis, cinq ans plus tard donc, c'était une promesse de campagne de l'actuel Président Emmanuel Macron, en 2017. Le projet de loi a finalement été proposé au Parlement en juillet 2019 puis approuvé… Faites le calcul : maintenant, 2021 donc deux ans plus tard. Il a fallu deux ans de débat pour que les élus français acceptent de permettre aux femmes célibataires et aux couples de femmes d'avoir accès à l'assistance médicale à la procréation. Ce qu'il s'est passé, c'est que pendant deux ans, la loi a fait des allers-retours entre l'Assemblée, où siègent les députés, et le Sénat, où siègent les sénateurs. Cet aller-retour est obligatoire pour voter une loi, ça s'appelle la navette parlementaire. Chaque chambre (Sénat et Assemblée) doit lire le texte et l'étudier, le modifier, puis le renvoyer à l'autre chambre. Le texte fait en général un ou deux allers-retours jusqu'à être validé, en prenant en compte des modifications faites par différents groupes et différents partis. Normalement, pour qu'une loi soit validée, il faut que le texte final soit adopté à la majorité par l'Assemblée et par le Sénat. Mais dans le cas où les deux chambres n'arrivent vraiment pas à se mettre d'accord, c'est l'Assemblée qui a le dernier mot. C'est ce qu'il s'est passé cette fois-ci. Les sénateurs n'ont jamais approuvé l'ouverture de la PMA pour toutes, et les députés ont fini par valider le texte de façon unilatérale. «Unilatérale», c'est donc «d'un seul côté». Sur les deux chambres, une seule a dû dire «oui, on fait passer cette loi».

Il faut dire qu'à chaque fois que le texte était étudié par le Sénat, il était complètement vidé de sa substance. «Vider de sa substance», c'est une expression très utilisée en politique. Ça veut dire «retirer l'essentiel, enlever le plus important.» En l'occurrence, les sénateurs, qui sont en moyenne plus âgés que les députés, plus masculins, et plus conservateurs, supprimaient à chaque fois l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. Alors, je pense que c'est important d'expliquer pourquoi ils s'y sont opposés parce qu'ils représentent une partie des Français. Alors c'est parti pour la troisième partie : quels sont les arguments pour et contre l'ouverture de la PMA à toutes les femmes ? Le terme «PMA pour toutes» est une expression utilisée par les personnes en faveur de cette ouverture. Du côté des opposants, c'est une autre expression qui est utilisée. Ils l'appellent «la PMA sans père» (père «p e accent grave r e», le papa). Leur principale préoccupation est de protéger la famille traditionnelle et de ne pas permettre que des enfants grandissent sans un parent masculin.

La majorité d'entre eux sont proches d'un mouvement appelé «La Manif pour tous». C'est un mouvement issu de la droite catholique, qui a été créé pendant les débats sur l'ouverture du mariage pour les couples homosexuels, que le gouvernement appelait à l'époque le «mariage pour tous». Donc la loi pour le mariage s'appelait «le mariage pour tous», et le mouvement qui s'y est opposé s'est appelé «la manif pour tous». Ce nom de mouvement a pu prêter à confusion. J'ai d'ailleurs déjà vu des témoignages d'étrangers qui pensaient que c'était un mouvement de protection des LGBTQ. Alors que pas du tout, c'est tout le contraire : c'est un mouvement qui s'oppose aux familles homoparentales, d'abord en s'opposant au mariage pour les couples homosexuels, ensuite en s'opposant à ce qu'ils accèdent à la PMA. Ils se font appeler comme ça parce qu'ils prétendent défendre les enfants, tous les enfants. Le problème de l'argument de la famille traditionnelle, c'est que ce débat a déjà été tranché. Trancher, ça veut dire «décider en choisissant une position claire dans un débat.» En France, les débats sur le mariage pour tous, et l'adoption par les couples homosexuels, ont été l'occasion de parler du bien-être de l'enfant, des besoins essentiels au développement correct des enfants, etc. Des experts sont intervenus, des citoyens ont témoigné. Et les législateurs ont décidé que la France acceptait les familles homoparentales, que les enfants pouvaient être aussi heureux avec deux mamans, deux papas, qu'avec un papa et une maman. Alors, si les familles homoparentales sont acceptées dans le cadre de l'adoption, il n'y a pas de logique à revenir sur ce même débat pour rejeter la PMA pour les couples de femmes. De manière générale, en France, seulement 61% des enfants vivent dans une famille dite «traditionnelle». Il y a des parents divorcés, mais aussi il y a de très nombreuses familles monoparentales (ça veut dire avec un seul parent, la plupart du temps, quand il y a un seul parent, c'est une femme). Alors, c'est vrai il peut y avoir des dysfonctionnements et des difficultés quand une femme est seule pour élever ses enfants. Mais ces difficultés viennent plutôt du fait que le père a abandonné la mère, la laissant avec un projet qui n'était pas le sien et des difficultés économiques, en général. Alors bien sûr, ces situations n'ont rien de comparable avec le cas d'une femme célibataire qui aurait mûrement préparé son projet et pris la décision de faire un bébé toute seule. Après, tous les arguments des opposants à cette loi découlent de la même idée de la famille traditionnelle. Par exemple, ils évoquent un «droit à l'enfant». Parce que selon eux, les militants qui défendent la PMA pour toutes le font pour défendre le droit des adultes à avoir un enfant. Ce serait égoïste et ce serait en opposition avec le droit de l'enfant. Alors, j'ai cherché, et je n'ai trouvé aucune mention à cette la notion de droit à l'enfant dans les arguments en faveur de la nouvelle loi. Au contraire, ce qui est défendu, c'est plutôt l'idée d'une égalité entre les hétérosexuels et les homosexuels, entre les personnes en couple et les personnes célibataires. C'est aussi plutôt l'idée de la reconnaissance de familles qui existent déjà, parce que de nombreuses femmes font déjà des parcours de PMA à l'étranger. Les pro-PMA défendent aussi le droit des femmes à disposer de leur corps et à être soutenues par la société dans ce choix, avec une protection médicale et une protection légale. Après tout, avec ou sans aide de la médecine, une femme peut tomber enceinte. Il y a même des femmes célibataires ou des couples de lesbiennes qui trouvent des solutions… artisanales… pour tomber enceinte. Alors, si la médecine peut aider à le faire de façon sûre et en protégeant légalement toutes les parties, pourquoi ne pas laisser le choix à chacun ?

Bien sûr, la question du remboursement est aussi posée. Et là, on en vient à un troisième argument des anti-PMA pour toutes : selon eux, la PMA ne devrait être remboursée que dans le cadre médical, pour des personnes qui ne peuvent pas avoir d'enfant à cause d'un problème de santé. La médecine servirait dans ce cas à combler un manque du corps, un problème médical physique. Au contraire, dans le cadre de la nouvelle loi, on permet à la médecine d'équilibrer une infertilité sociale. Est-ce que c'est vraiment le rôle de la Sécurité Sociale ? En fait, oui, telle qu'elle est aujourd'hui. Ça peut être questionné mais, aujourd'hui, la Sécurité sociale en France, rembourse beaucoup d'actes médicaux qui ne sont pas essentiels à la santé, ou qui ne répondent pas à une maladie physique mais plutôt à un besoin psychologique ou social. D'ailleurs, si on y réfléchit, l'infertilité des couples hétérosexuels n'est pas non plus une question de vie ou de mort. Dans tous les cas, la PMA peut être évitée d'un point de vue de la santé mais on la rembourse parce qu'elle permet à des citoyens d'accéder à un bien-être psychologique et social. De manière générale, la nouvelle loi est largement acceptée par la population. Donc sa mise en place, et son remboursement, ne devrait poser aucun problème. En effet, je vous l'ai dit, les élus de droite qui s'opposaient au texte représentent une partie des Français. Mais ils sont très loin d'être majoritaires. En effet, à chaque nouveau sondage, la part des Français favorables à la PMA pour toutes augmente. Un sondage, vous savez, c'est une enquête où on pose des questions à la population pour pouvoir connaître l'opinion générale sur un sujet, souvent un sujet de société. Donc le tout dernier sondage sur la PMA a été réalisé par l'Ifop et les résultats ont été publiés le 7 juin 2021. Donc ces chiffres sont tout frais, tout neufs : aujourd'hui, 67% des Français sont favorables à l'ouverture de la PMA pour les couples de femmes et les femmes célibataires. L'institut de sondage note qu'il n'y a pas un groupe social ou économique qui se distingue d'un autre. Par contre, il semble que la différence d'opinion soit générationnelle. En effet, 84% des jeunes âgés de 18 à 24 ans sont en faveur de la nouvelle loi, alors qu'ils ne sont que la moitié chez les plus de 65 ans. En fait, et là je vous donne mon opinion personnelle, je pense que la majorité des Français voit cette loi comme une évolution naturelle et inévitable. Si la médecine le permet, la société doit l'accepter. On se dit qu'il n'y a aucune bonne raison à s'y opposer, tant que personne ne souffre de cette évolution. Le prochain débat, ce sera peut-être celui de la GPA, la gestation pour autrui, dont je vous parlais dans l'introduction. Les sondages montrent aussi que c'est de plus en plus accepté dans l'opinion publique. Cependant, je pense que ce débat va encore beaucoup tarder avant d'arriver à l'Assemblée nationale et au Sénat, car la question de la GPA est bien plus complexe : elle comprend une personne tierce en plus du couple qui veut avoir un bébé, et la question de la marchandisation du corps peut être posée. Alors je laisse ce sujet de côté, et qui sait, peut-être que ce sera un nouveau sujet de podcast, dans quelques années ?

Voilà, je pense qu'on a fait le tour de la question. Je pense que j'ai parlé un peu rapidement mais voilà, normalement comme vous êtes un peu plus avancés, on s'est mis d'accord pour que les podcasts commencent à augmenter un peu la vitesse. Mais comme d'habitude, vous trouverez la transcription complète sur le site innerfrench.com. J'espère que ça vous a plu. Je serais très curieuse de connaître votre opinion sur l'épisode et sur le sujet de la PMA, alors n'hésitez pas à commenter ou à nous envoyer un e-mail. À la rentrée, vous retrouverez Hugo pour un épisode spécial pour le numéro 100 du podcast innerFrench. Et moi je vous dis «à bientôt». Salut salut !

#99 - Faire un bébé sans homme grâce à la PMA (2) #99 - Ein Baby ohne Mann durch PMA machen (2) #99 - Making a baby without a man thanks to assisted reproduction (2) #99 - Hacer un bebé sin un hombre gracias al MAP (2) #99 - Fare un figlio senza un uomo grazie alla MAP (2) #99 - Een baby maken zonder man dankzij MAP (2) #99 - Fazer um bebé sem um homem graças à MAP (2) #99 - Рождение ребенка без мужчины благодаря МАФ (2) #99 - MAP sayesinde erkeksiz bebek yapmak (2) #99 - 没有男人也能生孩子,多亏了 MAP (2)

La PMA est encadrée en France par une loi appelée «loi sur la bioéthique». The PMA is framed in France by a law called "law on bioethics". C'est une série de plusieurs lois qui se succèdent, se complètent et s'annulent. It is a series of several laws which succeed, complement and cancel each other out. La première a été votée en 1994, puis il y en a eu une nouvelle en 2004, une autre en 2011, et enfin la dernière vient d'être votée, en juillet 2021. The first was voted in 1994, then there was a new one in 2004, another in 2011, and finally the last has just been voted, in July 2021. On dit «loi sur la bioéthique» parce que la bioéthique consiste à étudier comment les évolutions scientifiques sont moralement acceptées dans la société. We say “law on bioethics” because bioethics consists in studying how scientific developments are morally accepted in society. Et donc une loi sur la bioéthique, c'est une loi qui sert à approuver, interdire ou encadrer certaines pratiques scientifiques, comme le clonage, le don d'organes, l'euthanasie, ou encore, ce qui nous intéresse aujourd'hui, l'aide à la procréation. A bioethics law approves, prohibits or regulates certain scientific practices, such as cloning, organ donation, euthanasia or, as we're interested in today, assisted reproduction. Il y a souvent des révisions de cette loi parce que la société évolue en permanence. Ce qui était accepté hier ne le sera peut-être plus demain. What was accepted yesterday may not be accepted tomorrow. Et au contraire, ce qui choque aujourd'hui sera peut-être normalisé dans un futur proche. And on the contrary, what shocks today may be normalized in the near future. La première Française née par PMA s'appelle Amandine. The first French woman to be born by MAP is Amandine. Elle est née en 1982. A l'époque, elle a fait toutes les unes des journaux. At the time, she made all the headlines. On disait que c'était le premier bébé éprouvette français. It was said to be the first French test-tube baby. Er werd gezegd dat het de eerste Franse reageerbuisbaby was. Mais, à ce moment-là, il n'y avait aucune règle, aucune loi, pour encadrer cette pratique. But, at that time, there was no rule, no law, to regulate this practice. C'est seulement 12 ans après, en 1994, qu'a été votée une première loi pour définir dans quelles conditions la PMA serait autorisée. It was only 12 years later, in 1994, that a first law was passed to define the conditions under which assisted reproduction would be authorized. Les règles de 1994 sont les suivantes : The 1994 rules are as follows:

– Premièrement, la PMA peut être demandée seulement par un couple hétérosexuel. - Firstly, PMA can only be requested by a heterosexual couple.

– Deuxièmement, elle doit répondre à un problème d'infertilité ou à un risque de transmettre une maladie congénitale. - Second, it must respond to an infertility problem or a risk of transmitting a congenital disease. – Troisièmement, le couple ne peut faire appel qu'à un seul don de gamète, c'est-à-dire soit un don de sperme, soit un don d'ovocyte (ovule). - Thirdly, the couple can only use one gamete donation, that is to say either a sperm donation or an oocyte (ovum) donation. – Enfin, le don doit être fait de manière anonyme et gratuite. - Finally, the donation must be made anonymously and free of charge.

Depuis 1994, il y a eu plusieurs petites évolutions. Since 1994, there have been several small developments. Par exemple, depuis 2004, comme je vous le disais, il est possible de faire un accueil d'embryon. For example, since 2004, as I told you, it is possible to host an embryo. Mais de manière générale, les conditions d'accès n'ont pas beaucoup changé en près de 30 ans. But in general, the conditions of access have not changed much in almost 30 years. Enfin… jusqu'à aujourd'hui. Finally… until today. Avec la nouvelle loi, pratiquement toutes les règles d'origine vont être modifiées. With the new law, virtually all of the rules of origin will be changed. Avant, comme vous l'aurez compris, une femme devait être accompagnée par un partenaire homme dans sa démarche pour pouvoir prétendre à la PMA. Before, as you will understand, a woman had to be accompanied by a male partner in her process to be able to claim assisted reproduction. À partir de septembre, toutes les femmes cisgenres pourront entrer dans un parcours de PMA. Starting in September, all cisgender women will be able to enter a medically assisted reproduction course. Et dans le cas des couples de femmes, celle qui ne sera pas enceinte sera légalement reconnue comme deuxième parent avant même la naissance de l'enfant. And in the case of couples of women, the one who will not be pregnant will be legally recognized as the second parent even before the birth of the child. En in het geval van vrouwelijke koppels zal degene die niet zwanger is wettelijk erkend worden als de tweede ouder, zelfs voordat het kind geboren is. Jusqu'à maintenant, les femmes célibataires et les couples de femmes qui voulaient connaître l'expérience de porter leur bébé devaient se rendre dans les pays voisins. Until now, single women and female couples who wanted to experience the experience of carrying their babies had to travel to neighboring countries. En effet, en Europe, une dizaine de pays autorise la PMA pour toutes les femmes : l'Espagne, le Portugal, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Danemark, le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède, la Finlande. Il y en aussi d'autres qui l'autorisent seulement pour les couples de femmes ou seulement pour les femmes célibataires. There are also others that allow it only for female couples or only for single women. Bref, beaucoup de femmes françaises ont déjà fait une insémination artificielle ou une FIV dans un de ces pays. In short, many French women have already undergone artificial insemination or IVF in one of these countries. Malheureusement, cela entraînait souvent des problèmes légaux, notamment pour faire reconnaître le deuxième parent. Unfortunately, this often led to legal problems, especially when it came to recognizing the second parent. Et cela coûtait cher, puisque ce n'était pas du tout remboursé par la Sécurité Sociale. And it was expensive, since it wasn't reimbursed at all by Social Security. En het was duur, want het werd helemaal niet vergoed door de sociale zekerheid. À partir de septembre, tout cela va changer : les femmes qui ne sont pas en couple avec un homme vont pouvoir entrer dans un parcours de PMA. From September onwards, all this will change: women who are not in a relationship with a man will be able to enter a MAP program. A priori, elles vont surtout faire appel à l'insémination artificielle, puisque beaucoup d'entre elles n'ont pas de problème physique d'infertilité. A priori, they will mainly use artificial insemination, since many of them do not have a physical problem of infertility. Si l'insémination artificielle ne marche pas, elles pourront recourir à la FIV, puis en dernier recours à l'accueil d'embryon. If artificial insemination doesn't work, they can resort to IVF, then as a last resort to embryo reception. Als kunstmatige inseminatie niet succesvol is, kan IVF worden gebruikt, gevolgd door embryoontvangst als laatste redmiddel. Le problème, c'est que toutes ces femmes vont avoir besoin de sperme. The problem is that all these women are going to need sperm. Or, comme le don est gratuit, en France, il y a déjà une pénurie. However, as the donation is free, in France, there is already a shortage. «Pénurie», ça veut dire «un manque», quand une société n'a pas un «produit» dont elle a besoin. "Shortage" means "a lack", when a company does not have a "product" that it needs. En plus, il risque d'y avoir de moins en moins de dons parce qu'à partir de septembre (et ça donc c'est un autre changement profond qui vient de cette nouvelle loi), les dons ne seront plus anonymes. What's more, there's likely to be fewer and fewer donations, because from September onwards (and this is another profound change coming from the new law), donations will no longer be anonymous. Les donneurs vont devoir accepter de révéler leur identité. Donors will have to agree to reveal their identity. Ça risque vraiment de faire encore plus baisser la motivation à faire un don. It's a real risk to further reduce the motivation to donate.

Cette nouvelle loi va donc radicalement changer la vie de milliers de personnes et la manière dont notre société aborde la parentalité. This new law will radically change the lives of thousands of people and the way our society approaches parenthood. La grossesse ne rimera plus avec couple hétérosexuel. Pregnancy will no longer rhyme with a heterosexual couple. Zwangerschap zal niet langer synoniem zijn aan heteroseksuele koppels. Et ça, forcément, ça fait débat, et il y a eu de fortes oppositions à ce grand changement. And that, of course, is a matter of debate, and there has been strong opposition to this major change.

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes était une promesse de campagne de l'ex-président de la République François Hollande en 2012. Opening PMA to all women was a campaign promise of former French president François Hollande in 2012. Mais la question a été progressivement abandonnée au cours de son quinquennat (un quinquennat, c'est cinq ans de mandat présidentiel). But the issue was gradually dropped during his five-year term (a five-year term is five years of presidential office). Puis, cinq ans plus tard donc, c'était une promesse de campagne de l'actuel Président Emmanuel Macron, en 2017. Then, five years later then, it was a campaign promise of current President Emmanuel Macron, in 2017. Le projet de loi a finalement été proposé au Parlement en juillet 2019 puis approuvé… Faites le calcul : maintenant, 2021 donc deux ans plus tard. The bill was finally proposed to Parliament in July 2019 and then approved... Do the math: now, 2021 so two years later. Il a fallu deux ans de débat pour que les élus français acceptent de permettre aux femmes célibataires et aux couples de femmes d'avoir accès à l'assistance médicale à la procréation. It took two years of debate before France's elected representatives agreed to allow single women and couples access to medically assisted procreation. Ce qu'il s'est passé, c'est que pendant deux ans, la loi a fait des allers-retours entre l'Assemblée, où siègent les députés, et le Sénat, où siègent les sénateurs. What happened is that for two years, the law went back and forth between the Assembly, where the deputies sit, and the Senate, where the senators sit. Cet aller-retour est obligatoire pour voter une loi, ça s'appelle la navette parlementaire. This back-and-forth process is compulsory to pass a law: it's called the parliamentary shuttle. Chaque chambre (Sénat et Assemblée) doit lire le texte et l'étudier, le modifier, puis le renvoyer à l'autre chambre. Each chamber (Senate and Assembly) must read the text and study it, modify it, then send it back to the other chamber. Le texte fait en général un ou deux allers-retours jusqu'à être validé, en prenant en compte des modifications faites par différents groupes et différents partis. The text is generally made one or two round trips until it is validated, taking into account the modifications made by different groups and different parties. Normalement, pour qu'une loi soit validée, il faut que le texte final soit adopté à la majorité par l'Assemblée et par le Sénat. Normally, for a law to be validated, the final text must be adopted by a majority in both the Assembly and the Senate. Mais dans le cas où les deux chambres n'arrivent vraiment pas à se mettre d'accord, c'est l'Assemblée qui a le dernier mot. But if the two chambers really can't agree, the Assembly has the final say. C'est ce qu'il s'est passé cette fois-ci. That's what happened this time around. Les sénateurs n'ont jamais approuvé l'ouverture de la PMA pour toutes, et les députés ont fini par valider le texte de façon unilatérale. The senators never approved the opening of the PMA for all, and the deputies ended up validating the text unilaterally. «Unilatérale», c'est donc «d'un seul côté». "Unilateral" means "on one side only". Sur les deux chambres, une seule a dû dire «oui, on fait passer cette loi». Of the two chambers, only one had to say "yes, we're passing this law".

Il faut dire qu'à chaque fois que le texte était étudié par le Sénat, il était complètement vidé de sa substance. It must be said that each time the text was studied by the Senate, it was completely emptied of its substance. Het moet gezegd worden dat elke keer dat de tekst door de Senaat werd bestudeerd, deze volledig werd uitgekleed. «Vider de sa substance», c'est une expression très utilisée en politique. To "gut" is an expression much used in politics. Ça veut dire «retirer l'essentiel, enlever le plus important.» En l'occurrence, les sénateurs, qui sont en moyenne plus âgés que les députés, plus masculins, et plus conservateurs, supprimaient à chaque fois l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. It means "removing the essential, removing the most important." In this case, the senators, who are on average older than the deputies, more male, and more conservative, removed the opening of PMA to all women every time. Het betekent "het essentiële verwijderen, het belangrijkste verwijderen". In dit geval schrapten de senatoren, die gemiddeld ouder, mannelijker en conservatiever zijn dan de afgevaardigden, telkens de openstelling van MAP voor alle vrouwen. Alors, je pense que c'est important d'expliquer pourquoi ils s'y sont opposés parce qu'ils représentent une partie des Français. So I think it's important to explain why they opposed it, because they represent a segment of the French population. Alors c'est parti pour la troisième partie : quels sont les arguments pour et contre l'ouverture de la PMA à toutes les femmes ? So here we go for part three: what are the arguments for and against opening PMA to all women? Le terme «PMA pour toutes» est une expression utilisée par les personnes en faveur de cette ouverture. Du côté des opposants, c'est une autre expression qui est utilisée. Opponents use a different expression. Ils l'appellent «la PMA sans père» (père «p e accent grave r e», le papa). They call it "fatherless PMA" (père "p e accent grave r e", the father). Leur principale préoccupation est de protéger la famille traditionnelle et de ne pas permettre que des enfants grandissent sans un parent masculin.

La majorité d'entre eux sont proches d'un mouvement appelé «La Manif pour tous». The majority of them are close to a movement called "La Manif pour tous". C'est un mouvement issu de la droite catholique, qui a été créé pendant les débats sur l'ouverture du mariage pour les couples homosexuels, que le gouvernement appelait à l'époque le «mariage pour tous». It's a movement from the Catholic right, created during the debates on opening up marriage to homosexual couples, which the government called "marriage for all" at the time. Donc la loi pour le mariage s'appelait «le mariage pour tous», et le mouvement qui s'y est opposé s'est appelé «la manif pour tous». So the marriage law was called "le mariage pour tous", and the movement that opposed it was called "la manif pour tous". Ce nom de mouvement a pu prêter à confusion. The name of the movement may have led to confusion. J'ai d'ailleurs déjà vu des témoignages d'étrangers qui pensaient que c'était un mouvement de protection des LGBTQ. In fact, I've already seen testimonials from foreigners who thought it was a movement to protect LGBTQ people. Alors que pas du tout, c'est tout le contraire : c'est un mouvement qui s'oppose aux familles homoparentales, d'abord en s'opposant au mariage pour les couples homosexuels, ensuite en s'opposant à ce qu'ils accèdent à la PMA. It's a movement that opposes same-sex families, first by opposing marriage for homosexual couples, then by opposing their access to PMA. Het is een beweging die zich verzet tegen gezinnen van hetzelfde geslacht, eerst door zich te verzetten tegen het huwelijk voor koppels van hetzelfde geslacht en vervolgens door zich te verzetten tegen hun toegang tot PMA. Ils se font appeler comme ça parce qu'ils prétendent défendre les enfants, tous les enfants. They call themselves that because they claim to defend children, all children. Ze noemen zichzelf zo omdat ze beweren kinderen te verdedigen, alle kinderen. Le problème de l'argument de la famille traditionnelle, c'est que ce débat a déjà été tranché. The problem with the traditional family argument is that this debate has already been settled. Het probleem met het traditionele gezinsargument is dat dit debat al is beslecht. Trancher, ça veut dire «décider en choisissant une position claire dans un débat.» En France, les débats sur le mariage pour tous, et l'adoption par les couples homosexuels, ont été l'occasion de parler du bien-être de l'enfant, des besoins essentiels au développement correct des enfants, etc. Trancher means "to decide by choosing a clear position in a debate." In France, the debates on marriage for all, and adoption by homosexual couples, were an opportunity to talk about child welfare, the essential needs for children's proper development, and so on. Des experts sont intervenus, des citoyens ont témoigné. Experts spoke out, and citizens testified. Deskundigen hebben gesproken en burgers hebben getuigd. Et les législateurs ont décidé que la France acceptait les familles homoparentales, que les enfants pouvaient être aussi heureux avec deux mamans, deux papas, qu'avec un papa et une maman. And the legislators decided that France accepted homoparental families, that children could be just as happy with two moms and two dads as with one mom and one dad. Alors, si les familles homoparentales sont acceptées dans le cadre de l'adoption, il n'y a pas de logique à revenir sur ce même débat pour rejeter la PMA pour les couples de femmes. So, if homoparental families are accepted in the context of adoption, there is no logic in going back to this same debate to reject assisted reproduction for female couples. De manière générale, en France, seulement 61% des enfants vivent dans une famille dite «traditionnelle». Il y a des parents divorcés, mais aussi il y a de très nombreuses familles monoparentales (ça veut dire avec un seul parent, la plupart du temps, quand il y a un seul parent, c'est une femme). There are divorced parents, but also there are very many single-parent families (that means with only one parent, most of the time, when there is only one parent, it is a woman). Alors, c'est vrai il peut y avoir des dysfonctionnements et des difficultés quand une femme est seule pour élever ses enfants. So it's true that there can be dysfunctions and difficulties when a woman is alone to bring up her children. Mais ces difficultés viennent plutôt du fait que le père a abandonné la mère, la laissant avec un projet qui n'était pas le sien et des difficultés économiques, en général. But these difficulties come rather from the fact that the father abandoned the mother, leaving her with a project that was not hers and economic difficulties in general. Maar deze moeilijkheden hebben meer te maken met het feit dat de vader de moeder in de steek heeft gelaten, waardoor ze met een project bleef zitten dat niet van haar was, en met economische moeilijkheden in het algemeen. Alors bien sûr, ces situations n'ont rien de comparable avec le cas d'une femme célibataire qui aurait mûrement préparé son projet et pris la décision de faire un bébé toute seule. Of course, these situations can't be compared with the case of a single woman who has carefully prepared her project and made the decision to have a baby on her own. Après, tous les arguments des opposants à cette loi découlent de la même idée de la famille traditionnelle. After all, all the arguments put forward by the law's opponents stem from the same idea of the traditional family. Par exemple, ils évoquent un «droit à l'enfant». For example, they evoke a “right to the child”. Parce que selon eux, les militants qui défendent la PMA pour toutes le font pour défendre le droit des adultes à avoir un enfant. Because according to them, the activists who defend the PMA for all do it to defend the right of adults to have a child. Ce serait égoïste et ce serait en opposition avec le droit de l'enfant. It would be selfish and it would be in opposition to the rights of the child. Alors, j'ai cherché, et je n'ai trouvé aucune mention à cette la notion de droit à l'enfant dans les arguments en faveur de la nouvelle loi. So, I searched, and I found no mention of this notion of the right to a child in the arguments in favor of the new law. Au contraire, ce qui est défendu, c'est plutôt l'idée d'une égalité entre les hétérosexuels et les homosexuels, entre les personnes en couple et les personnes célibataires. On the contrary, what is defended is rather the idea of equality between heterosexuals and homosexuals, between people in couples and single people. C'est aussi plutôt l'idée de la reconnaissance de familles qui existent déjà, parce que de nombreuses femmes font déjà des parcours de PMA à l'étranger. It is also rather the idea of the recognition of families that already exist, because many women are already doing PMA courses abroad. Les pro-PMA défendent aussi le droit des femmes à disposer de leur corps et à être soutenues par la société dans ce choix, avec une protection médicale et une protection légale. Pro-PMAs also defend the right of women to control their bodies and to be supported by society in this choice, with medical protection and legal protection. Après tout, avec ou sans aide de la médecine, une femme peut tomber enceinte. Il y a même des femmes célibataires ou des couples de lesbiennes qui trouvent des solutions… artisanales… pour tomber enceinte. There are even single women or lesbian couples who find…homemade…solutions to get pregnant. Er zijn zelfs alleenstaande vrouwen of lesbische stellen die... zelfgemaakte... oplossingen vinden om zwanger te raken. Alors, si la médecine peut aider à le faire de façon sûre et en protégeant légalement toutes les parties, pourquoi ne pas laisser le choix à chacun ? So, if medicine can help to do this safely and legally protecting all parties, why not leave the choice to each individual?

Bien sûr, la question du remboursement est aussi posée. Of course, there is also the question of reimbursement. Et là, on en vient à un troisième argument des anti-PMA pour toutes : selon eux, la PMA ne devrait être remboursée que dans le cadre médical, pour des personnes qui ne peuvent pas avoir d'enfant à cause d'un problème de santé. And there, we come to a third argument of the anti-ART for all: according to them, the MAP should be reimbursed only in the medical context, for people who cannot have children because of a problem of health. La médecine servirait dans ce cas à combler un manque du corps, un problème médical physique. Medicine would be used in this case to fill a lack of the body, a physical medical problem. Au contraire, dans le cadre de la nouvelle loi, on permet à la médecine d'équilibrer une infertilité sociale. On the contrary, under the new law, medicine is allowed to balance social infertility. Est-ce que c'est vraiment le rôle de la Sécurité Sociale ? En fait, oui, telle qu'elle est aujourd'hui. In fact, yes, as it is today. Ça peut être questionné mais, aujourd'hui, la Sécurité sociale en France, rembourse beaucoup d'actes médicaux qui ne sont pas essentiels à la santé, ou qui ne répondent pas à une maladie physique mais plutôt à un besoin psychologique ou social. D'ailleurs, si on y réfléchit, l'infertilité des couples hétérosexuels n'est pas non plus une question de vie ou de mort. Besides, if you think about it, infertility in heterosexual couples isn't a matter of life and death either. Dans tous les cas, la PMA peut être évitée d'un point de vue de la santé mais on la rembourse parce qu'elle permet à des citoyens d'accéder à un bien-être psychologique et social. In all cases, PMA can be avoided from a health point of view, but it is reimbursed because it enables citizens to achieve psychological and social well-being. De manière générale, la nouvelle loi est largement acceptée par la population. Donc sa mise en place, et son remboursement, ne devrait poser aucun problème. So its implementation, and reimbursement, should pose no problem. De introductie en terugbetaling ervan zou dus geen probleem mogen vormen. En effet, je vous l'ai dit, les élus de droite qui s'opposaient au texte représentent une partie des Français. Indeed, I told you, the right-wing elected officials who opposed the text represent part of the French. Mais ils sont très loin d'être majoritaires. But they are far from the majority. En effet, à chaque nouveau sondage, la part des Français favorables à la PMA pour toutes augmente. Indeed, with each new poll, the proportion of French people in favor of PMA for all increases. Un sondage, vous savez, c'est une enquête où on pose des questions à la population pour pouvoir connaître l'opinion générale sur un sujet, souvent un sujet de société. A poll, you know, is a survey in which questions are put to the population in order to find out the general opinion on a subject, often a social issue. Donc le tout dernier sondage sur la PMA a été réalisé par l'Ifop et les résultats ont été publiés le 7 juin 2021. So the very last survey on PMA was carried out by Ifop and the results were published on June 7, 2021. Donc ces chiffres sont tout frais, tout neufs : aujourd'hui, 67% des Français sont favorables à l'ouverture de la PMA pour les couples de femmes et les femmes célibataires. So these figures are brand new: today, 67% of French people are in favor of opening up PMA to couples and single women. Deze cijfers zijn dus gloednieuw: vandaag de dag is 67% van de Fransen voorstander van het openstellen van MAP voor vrouwelijke koppels en alleenstaande vrouwen. L'institut de sondage note qu'il n'y a pas un groupe social ou économique qui se distingue d'un autre. The polling institute notes that no one social or economic group stands out from another. Par contre, il semble que la différence d'opinion soit générationnelle. On the other hand, it seems that the difference of opinion is generational. En effet, 84% des jeunes âgés de 18 à 24 ans sont en faveur de la nouvelle loi, alors qu'ils ne sont que la moitié chez les plus de 65 ans. Indeed, 84% of young people aged 18 to 24 are in favor of the new law, compared with only half of those over 65. En fait, et là je vous donne mon opinion personnelle, je pense que la majorité des Français voit cette loi comme une évolution naturelle et inévitable. In fact, and here I give you my personal opinion, I think the majority of French people see this law as a natural and inevitable evolution. Si la médecine le permet, la société doit l'accepter. If medicine allows it, society must accept it. On se dit qu'il n'y a aucune bonne raison à s'y opposer, tant que personne ne souffre de cette évolution. We say to ourselves that there is no good reason to oppose it, as long as no one suffers from this development. We maken onszelf wijs dat er geen goede reden is om ons ertegen te verzetten, zolang niemand onder deze ontwikkeling lijdt. Le prochain débat, ce sera peut-être celui de la GPA, la gestation pour autrui, dont je vous parlais dans l'introduction. The next debate will perhaps be that of GPA, surrogacy, which I mentioned in the introduction. Les sondages montrent aussi que c'est de plus en plus accepté dans l'opinion publique. Polls also show that it is increasingly accepted in public opinion. Cependant, je pense que ce débat va encore beaucoup tarder avant d'arriver à l'Assemblée nationale et au Sénat, car la question de la GPA est bien plus complexe : elle comprend une personne tierce en plus du couple qui veut avoir un bébé, et la question de la marchandisation du corps peut être posée. However, I think that this debate will still take a long time to reach the National Assembly and the Senate, because the question of surrogacy is much more complex: it includes a third person in addition to the couple who wants to have a baby, and the question of the commodification of the body can be posed. Alors je laisse ce sujet de côté, et qui sait, peut-être que ce sera un nouveau sujet de podcast, dans quelques années ? So I leave this topic aside, and who knows, maybe it will be a new podcast topic, in a few years?

Voilà, je pense qu'on a fait le tour de la question. Je pense que j'ai parlé un peu rapidement mais voilà, normalement comme vous êtes un peu plus avancés, on s'est mis d'accord pour que les podcasts commencent à augmenter un peu la vitesse. I think I've spoken a little too quickly, but there you have it, normally as you're a little further along, we've agreed that podcasts should start to increase speed a little. Mais comme d'habitude, vous trouverez la transcription complète sur le site innerfrench.com. J'espère que ça vous a plu. Je serais très curieuse de connaître votre opinion sur l'épisode et sur le sujet de la PMA, alors n'hésitez pas à commenter ou à nous envoyer un e-mail. À la rentrée, vous retrouverez Hugo pour un épisode spécial pour le numéro 100 du podcast innerFrench. Et moi je vous dis «à bientôt». Salut salut !