×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

InnerFrench - Vol. 1, #89 - La liberté de la presse française est-elle menacée? (1)

#89 - La liberté de la presse française est-elle menacée? (1)

Avant de commencer cet épisode, je voulais vous dire que les inscriptions pour Build a Strong Core viennent d'ouvrir. Elles sont ouvertes pour une semaine. Vous pouvez trouver toutes les informations sur innerfrench.com/strongcore. Récemment, avec Anna, on a ajouté plein de nouveaux exercices, des activités de phonétique pour mieux comprendre les différences entre le français formel et informel, des flashcards pour mémoriser le vocabulaire. Les élèves ont adoré toutes ces nouveautés. Donc si vous sentez que vous avez besoin d'une approche plus structurée pour progresser, si vous voulez améliorer votre grammaire, par exemple l'utilisation des pronoms «en», «y», «dont», «lequel», etc. tout en apprenant des choses sur la société française et le monde francophone, allez voir la page du cours. Encore une fois : innerfrench.com/strongcore. Et si vous écoutez cet épisode plus tard et que les inscriptions sont fermées, vous pourrez laisser votre adresse email pour recevoir une notification la prochaine fois.

Salut à toutes et à tous ! J'espère que tout le monde va bien, que vos proches sont en bonne santé. Moi, ça va. Le début de l'année a été un peu plus chargé que prévu. Je pensais que j'aurais du temps pour enregistrer plus d'épisodes mais finalement, la comptabilité polonaise en a décidé autrement. La comptabilité, c'est cette discipline qui consiste à tenir les comptes d'une entreprise : calculer les revenus, les coûts, les pertes, les impôts, toutes ces choses dont, personnellement, je déteste m'occuper ! Comme je déteste ça, je procrastine et au final, j'ai encore plus de travail après ! Donc voilà, j'ai passé une bonne partie de ces dernières semaines au téléphone avec mon comptable au lieu de m'occuper du podcast.

Mais j'ai aussi une bonne nouvelle. Si vous ne le saviez pas encore, il y a une 2ème recrue qui a rejoint innerFrench. Vous connaissez déjà Anna et maintenant, il y a aussi Ingrid. C'est une prof française qui vit au Pérou. Mais Ingrid a une double casquette. «Une casquette», c'est… comment vous décrire ça ? Ça ressemble à un béret, c'est une sorte de chapeau, mais pour se protéger du soleil (par exemple une casquette de baseball). Les jeunes en portent souvent une. Dans certaines professions, la casquette fait aussi partie de l'uniforme des employés, par exemple les contrôleurs dans le train. C'est pour ça qu'on a l'expression «avoir plusieurs casquettes» ou «avoir une double casquette». Ça veut dire qu'on a plusieurs professions, plusieurs rôles ou plusieurs fonctions. Donc je vous disais qu'Ingrid a une double casquette parce qu'en plus d'être prof, elle est aussi journaliste. C'est génial parce que maintenant, j'ai quelqu'un pour m'aider à préparer les épisodes du podcast ! D'ailleurs, c'est elle qui a préparé celui d'aujourd'hui.

Dans cet épisode, on va parler d'un concept très important pour les régimes démocratiques : la liberté de la presse. On dit parfois que la presse est le «quatrième pouvoir». Il y a le pouvoir exécutif (qui prend les décisions), le pouvoir législatif (qui écrit les lois), le pouvoir judiciaire (qui fait respecter les lois) et les médias qui doivent jouer le rôle de contre-pouvoir. Mais pour qu'ils puissent jouer ce rôle, ils doivent avoir la liberté de critiquer les trois autres pouvoirs et d'informer les citoyens. C'est une condition sine qua non : sans cette liberté, les médias perdent leur pouvoir.

Et justement, depuis quelques mois, la liberté des médias français, en particulier celle des journalistes, semble menacée, elle semble être en danger. Ça peut paraître surprenant puisque la France est une démocratie, et même «le pays des Droits de l'Homme» comme on l'appelle parfois (on va en reparler un peu plus tard). Pourtant, de plus en plus d'organisations internationales tirent la sonnette d'alarme. Elles essayent d'alerter sur le fait que certaines décisions du gouvernement français constituent des restrictions pour la liberté de la presse.

Forcément, c'est un sujet qui touche Ingrid personnellement. Mais c'est un problème qui concerne aussi tous les Français parce qu'il menace l'équilibre de notre démocratie. C'est pour ça qu'on a eu envie de vous en parler dans le podcast. Ça va être aussi l'occasion de faire un peu d'histoire en remontant jusqu'à la Révolution française, et de vous parler d'évènements récents qui ont marqué l'actualité française qui, pour une fois, ne sont pas liés au covid !

Allez, c'est parti !

Au début de l'année, le 16 janvier, il y a eu plus de 80 manifestations dans tout le pays. Je sais, vous avez l'impression que les Français manifestent tout le temps, et c'est pas faux. Je vous dis souvent que c'est notre sport national. Mais en s'informant sur les raisons d'une manifestation, on peut prendre la température de la société française, on peut essayer de comprendre ce qui intéresse les Français à ce moment-là. Ça c'est une bonne expression, «prendre la température». C'est la même dans beaucoup de langues. Quand on a de la fièvre aussi, on prend sa température. Il y a une autre expression assez proche, c'est «prendre le pouls». Ça, c'est quand on mesure la circulation du sang dans les artères pour voir par exemple si le cœur bat toujours, si la personne est toujours vivante.

Alors, ce 16 janvier, pourquoi les Français ont-ils manifesté ? Vous vous doutez que c'est lié à la question de la liberté de la presse. Je vous explique.

Ces rassemblements ont été organisés par un collectif qui s'appelle “Stop loi sécurité globale”. Le nom est pas très original, mais il a le mérite d'être clair ! Enfin, si on sait ce que c'est, cette «loi sécurité globale». Un peu de patience, je vais vous l'expliquer dans quelques instants. Pour le moment, ce que vous devez savoir, c'est qu'au moment des manifestations, la loi sécurité globale était en cours d'examen. Elle était débattue au Parlement pour que les députés décident de l'adopter ou non. Le problème, c'est que cette loi pourrait limiter drastiquement la liberté de la presse et le droit à manifester. Donc une telle loi, dans le pays des droits de l'homme, ça passe mal.

Justement, parlons un peu de cette expression, «le pays des droits de l'homme.» Comme vous êtes des auditeurs cultivés, vous savez qu'en 1789, année de la Révolution française, les Révolutionnaires ont rédigé la célèbre Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, un texte fondateur de la Constitution française. Cette déclaration proclamait de nombreux droits fondamentaux, comme l'égalité, la liberté ou le droit à la propriété. Dans l'article 9, elle proclamait aussi la libre expression des idées et des opinions, donc la liberté de la presse.

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen s'inspirait des philosophes des Lumières, en particulier de Rousseau et de son fameux contrat social. Comme les philosophes des Lumières étaient des vraies rockstars à cette époque, pas seulement en France mais dans toute l'Europe, en Russie et aux États-Unis, la France a obtenu ce surnom de «patrie des droits de l'homme.» Nous connaissant, j'imagine aussi qu'on a bien insisté pour faire adopter ce surnom.

Trois ans plus tard, en 1792, il y avait déjà 500 journaux en France, ou plutôt 500 «feuilles» comme on les appelait à l'époque. Mais ces feuilles n'ont pas fait long feu. («Ne pas faire long feu», c'est une expression qui signifie ne pas durer longtemps, avoir une existence très courte. Comme quand vous faites un feu et qu'il s'éteint après quelques minutes. «Ne pas faire long feu»). Alors, pourquoi ces nouveaux journaux n'ont-ils pas fait long feu ?

Tout simplement parce qu'en 1793, la Révolution française est entrée dans une nouvelle phase : la Terreur. Cette année-là, la France était dans une situation délicate. D'abord, elle était entourée d'armées ennemies, les armées des monarchies européennes voisines qui étaient logiquement hostiles à la Révolution et qui essayaient d'envahir le pays. Mais en plus, à l'intérieur des frontières, une guerre civile a éclaté dans certaines régions.

Alors, pour vaincre les ennemis extérieurs et intérieurs, le gouvernement révolutionnaire a choisi d'utiliser les grands moyens avec des méthodes de répression radicales. C'est simple, toutes les personnes accusées de ne pas soutenir la Révolution étaient envoyées à la guillotine. On coupait la tête de tous les adversaires politiques. C'était une période très violente, et c'est pour ça qu'on l'a appelée «la Terreur».

Pendant la Terreur, toutes les idées qui n'étaient pas assez fidèles à l'esprit révolutionnaire étaient interdites. Logiquement, de nombreux journaux ont disparu à cette époque. Après les évènements révolutionnaires, la France a connu une grande instabilité politique pendant tout le XIXème siècle. Elle a changé 5 fois de régime politique. Elle est passée de la 1ère République instaurée pendant la Révolution au 1er Empire avec Napoléon, puis la Monarchie Constitutionnelle, la 2ème République, le 2ème Empire et enfin la 3ème République en 1870. Quand on apprend l'histoire de la France au XIXème siècle à l'école, c'est un vrai cauchemar, croyez-moi.

Mais si je vous parle de ça ici, c'est parce qu'à chaque changement de régime politique, les médias (ou plutôt les journaux parce qu'à l'époque, les autres médias n'existaient pas encore), à chaque changement de régime politique, les journaux ont connu de nouvelles restrictions.

Finalement, il a fallu attendre 1881 pour que les députés français votent une grande loi garantissant la liberté de la presse et la liberté d'expression. À cette époque, la France était sous le régime de la 3ème République. Et les députés savaient que la liberté de la presse était essentielle à cette jeune démocratie.

Grâce à cette loi, les Français ont reçu le droit de publier des journaux et des écrits librement, sans avoir besoin de les faire approuver par une quelconque institution. Avant ça, il fallait obtenir une autorisation officielle avant toute publication. Donc énormément de nouveaux journaux ont vu le jour à cette époque.

Même si la France a connu d'autres périodes de censure par la suite, notamment pendant les deux guerres mondiales, c'est toujours cette loi de 1881 qui est appliquée aujourd'hui. Elle a juste été un peu modifiée pour protéger les individus. Par exemple, on ne peut pas menacer la vie d'une personne dans un média ni lancer des appels à la haine contre une communauté. C'est ce célèbre principe disant que «la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres», les médias ne doivent pas servir à stigmatiser un groupe, à diffuser des propos racistes, homophobes ou misogynes.

Mais revenons à ce surnom de «pays des Droits de l'homme». Aujourd'hui, l'expression n'est plus autant utilisée qu'avant, notamment à l'étranger. Ceux qui l'utilisent, ce sont surtout les politiciens français dans leurs discours pour faire vivre le mythe d'un pays exemplaire, où tous les citoyens sont libres, égaux, et libres de s'exprimer.

Pourtant, la réalité actuelle est bien différente. Les associations internationales de défense des droits humains dénoncent régulièrement la façon dont le Gouvernement français traite les réfugiés, les minorités, les manifestants et… les journalistes.

Heureusement, les journalistes ne se laissent pas faire. «Ne pas se laisser faire», vous comprenez sûrement cette expression, ça veut dire que vous vous défendez, vous ne laissez pas les autres vous attaquer sans rien faire.

Depuis quelques années, de plus en plus de journalistes et de militants essayent d'alerter l'opinion publique. Ils dénoncent la volonté du gouvernement actuel de réprimer toutes les critiques qui sont faites contre lui. («Réprimer», ça signifie empêcher, bloquer une action ou la punir. Par exemple, la police réprime une manifestation en arrêtant des manifestants.)

Pour mieux évaluer la gravité de la situation, il faut qu'on prenne un peu de recul.

Il y a un classement assez connu qui classe les pays en fonction de leur respect de la liberté de la presse, c'est un classement réalisé par l'association Reporters sans frontières. Et dans l'édition de 2020, la France est 34ème. Evidemment, 34ème sur 180 pays, ça semble pas mal. On est déjà champions du monde de foot, on ne peut pas être les meilleurs partout.

Mais si on se compare seulement aux autres démocraties occidentales, c'est plutôt un mauvais score. La France est très loin derrière les pays scandinaves, l'Allemagne, la Belgique ou le Canada. On ne peut pas dire qu'on soit un modèle en la matière.

Et si on regarde ce classement de plus près, on voit que le critère qui nous fait perdre beaucoup de places, c'est celui de la violence contre les journalistes. D'ailleurs, dans son rapport complet sur la France, Reporters sans frontières liste une série d'exactions contre les journalistes français qui ont eu lieu ces dernières années. On va en voir quelques-unes.

#89 - La liberté de la presse française est-elle menacée? (1) #89 - Ist die Pressefreiheit in Frankreich bedroht? (1) #89 - Is the freedom of the French press threatened? (1) #89 - La libertad de prensa en Francia, amenazada (1) #89 - La libertà di stampa francese è in pericolo (1) #89 - フランスの報道の自由は脅かされているのか (1) #89 - Is de Franse persvrijheid in gevaar (1) #89 - A liberdade de imprensa francesa está ameaçada (1) #89 - Свобода французской прессы под угрозой (1) #89 - 法国新闻自由受到威胁吗? (1)

Avant de commencer cet épisode, je voulais vous dire que les inscriptions pour Build a Strong Core viennent d'ouvrir. Before starting this episode, I wanted to let you know that registrations for Build a Strong Core have just opened. Elles sont ouvertes pour une semaine. They are open for a week. Vous pouvez trouver toutes les informations sur innerfrench.com/strongcore. Récemment, avec Anna, on a ajouté plein de nouveaux exercices, des activités de phonétique pour mieux comprendre les différences entre le français formel et informel, des flashcards pour mémoriser le vocabulaire. Recently, with Anna, we've added lots of new exercises, phonetic activities to better understand the differences between formal and informal French, and flashcards to memorize vocabulary. Les élèves ont adoré toutes ces nouveautés. The students loved all of these new features. Donc si vous sentez que vous avez besoin d'une approche plus structurée pour progresser, si vous voulez améliorer votre grammaire, par exemple l'utilisation des pronoms «en», «y», «dont», «lequel», etc. So if you feel that you need a more structured approach to progress, if you want to improve your grammar, for example using the pronouns “en”, “y”, “whose”, “which”, etc. tout en apprenant des choses sur la société française et le monde francophone, allez voir la page du cours. while learning things about French society and the French speaking world, go to the course page. Encore une fois : innerfrench.com/strongcore. Again: innerfrench.com/strongcore. Et si vous écoutez cet épisode plus tard et que les inscriptions sont fermées, vous pourrez laisser votre adresse email pour recevoir une notification la prochaine fois. And if you listen to this episode later and registrations are closed, you can leave your email address to receive a notification next time.

Salut à toutes et à tous ! Hi to all of you ! J'espère que tout le monde va bien, que vos proches sont en bonne santé. I hope everyone is well, that your loved ones are in good health. Moi, ça va. I'm alright. Le début de l'année a été un peu plus chargé que prévu. The start of the year has been a bit busier than expected. Je pensais que j'aurais du temps pour enregistrer plus d'épisodes mais finalement, la comptabilité polonaise en a décidé autrement. I thought I would have time to record more episodes but in the end Polish accounting decided otherwise. La comptabilité, c'est cette discipline qui consiste à tenir les comptes d'une entreprise : calculer les revenus, les coûts, les pertes, les impôts, toutes ces choses dont, personnellement, je déteste m'occuper ! Accounting is the discipline of keeping the accounts of a business: calculating income, costs, losses, taxes, all those things that I personally hate to deal with! Comme je déteste ça, je procrastine et au final, j'ai encore plus de travail après ! Since I hate it, I procrastinate and in the end, I have more work to do afterwards! Donc voilà, j'ai passé une bonne partie de ces dernières semaines au téléphone avec mon comptable au lieu de m'occuper du podcast. So there you go, I've spent a good chunk of the last few weeks on the phone with my accountant instead of taking care of the podcast. Então aí está, passei uma boa parte das últimas semanas no telefone com meu contador, em vez de cuidar do podcast.

Mais j'ai aussi une bonne nouvelle. But I also have good news. Si vous ne le saviez pas encore, il y a une 2ème recrue qui a rejoint innerFrench. If you didn't know yet, there is a 2nd recruit who has joined innerFrench. Se você ainda não sabia, existe um segundo recruta que se juntou ao innerFrench. Vous connaissez déjà Anna et maintenant, il y a aussi Ingrid. You already know Anna and now there is also Ingrid. C'est une prof française qui vit au Pérou. She is a French teacher who lives in Peru. Mais Ingrid a une double casquette. But Ingrid has a double hat. «Une casquette», c'est… comment vous décrire ça ? “A cap” is… how do you describe that? Ça ressemble à un béret, c'est une sorte de chapeau, mais pour se protéger du soleil (par exemple une casquette de baseball). It looks like a beret, it's a kind of hat, but to protect against the sun (for example a baseball cap). Les jeunes en portent souvent une. Young people often wear one. Os jovens costumam usar um. Dans certaines professions, la casquette fait aussi partie de l'uniforme des employés, par exemple les contrôleurs dans le train. In some professions, the cap is also part of the uniform of the employees, for example the controllers on the train. C'est pour ça qu'on a l'expression «avoir plusieurs casquettes» ou «avoir une double casquette». This is why we have the expression "to have several caps" or "to have a double cap". Ça veut dire qu'on a plusieurs professions, plusieurs rôles ou plusieurs fonctions. This means that we have several professions, several roles or several functions. Donc je vous disais qu'Ingrid a une double casquette parce qu'en plus d'être prof, elle est aussi journaliste. So I was telling you that Ingrid has a double hat because in addition to being a teacher, she is also a journalist. C'est génial parce que maintenant, j'ai quelqu'un pour m'aider à préparer les épisodes du podcast ! It's great because now I have someone to help me prepare the podcast episodes! D'ailleurs, c'est elle qui a préparé celui d'aujourd'hui. Moreover, it was she who prepared today's one.

Dans cet épisode, on va parler d'un concept très important pour les régimes démocratiques : la liberté de la presse. In this episode, we will talk about a very important concept for democratic regimes: freedom of the press. On dit parfois que la presse est le «quatrième pouvoir». It is sometimes said that the press is the “fourth estate”. Il y a le pouvoir exécutif (qui prend les décisions), le pouvoir législatif (qui écrit les lois), le pouvoir judiciaire (qui fait respecter les lois) et les médias qui doivent jouer le rôle de contre-pouvoir. There is the executive power (which takes decisions), the legislative power (which writes the laws), the judiciary (which enforces the laws) and the media which must play the role of counter-power. Mais pour qu'ils puissent jouer ce rôle, ils doivent avoir la liberté de critiquer les trois autres pouvoirs et d'informer les citoyens. But in order for them to play this role, they must have the freedom to criticize the other three powers and to inform the citizens. C'est une condition sine qua non : sans cette liberté, les médias perdent leur pouvoir. It is a sine qua non condition: without this freedom, the media lose their power.

Et justement, depuis quelques mois, la liberté des médias français, en particulier celle des journalistes, semble menacée, elle semble être en danger. And indeed, in recent months, the freedom of the French media, in particular that of journalists, seems threatened, it seems to be in danger. Ça peut paraître surprenant puisque la France est une démocratie, et même «le pays des Droits de l'Homme» comme on l'appelle parfois (on va en reparler un peu plus tard). This may seem surprising since France is a democracy, and even "the country of Human Rights" as it is sometimes called (we will talk about this a little later). Pourtant, de plus en plus d'organisations internationales tirent la sonnette d'alarme. Yet more and more international organizations are sounding the alarm bells. Elles essayent d'alerter sur le fait que certaines décisions du gouvernement français constituent des restrictions pour la liberté de la presse. They try to alert on the fact that certain decisions of the French government constitute restrictions on the freedom of the press.

Forcément, c'est un sujet qui touche Ingrid personnellement. Obviously, this is a subject that touches Ingrid personally. Mais c'est un problème qui concerne aussi tous les Français parce qu'il menace l'équilibre de notre démocratie. But it is a problem that also concerns all French people because it threatens the balance of our democracy. C'est pour ça qu'on a eu envie de vous en parler dans le podcast. That's why we wanted to tell you about it on the podcast. Ça va être aussi l'occasion de faire un peu d'histoire en remontant jusqu'à la Révolution française, et de vous parler d'évènements récents qui ont marqué l'actualité française qui, pour une fois, ne sont pas liés au covid ! It will also be an opportunity to do a little history going back to the French Revolution, and to tell you about recent events that have marked French news which, for once, are not linked to the covid !

Allez, c'est parti ! Here we go !

Au début de l'année, le 16 janvier, il y a eu plus de 80 manifestations dans tout le pays. At the start of the year, on January 16, there were more than 80 protests across the country. Je sais, vous avez l'impression que les Français manifestent tout le temps, et c'est pas faux. I know, you get the impression that the French are demonstrating all the time, and that's not wrong. Je vous dis souvent que c'est notre sport national. I often tell you that it is our national sport. Mais en s'informant sur les raisons d'une manifestation, on peut prendre la température de la société française, on peut essayer de comprendre ce qui intéresse les Français à ce moment-là. But by learning about the reasons for a demonstration, we can take the temperature of French society, we can try to understand what interests the French at that time. Mas, aprendendo sobre os motivos de uma manifestação, podemos medir a temperatura da sociedade francesa, podemos tentar entender o que interessa aos franceses naquela época. Ça c'est une bonne expression, «prendre la température». That's a good expression, "take the temperature". C'est la même dans beaucoup de langues. It is the same in many languages. Quand on a de la fièvre aussi, on prend sa température. When you also have a fever, you take your temperature. Il y a une autre expression assez proche, c'est «prendre le pouls». There is another expression quite close, it is "take the pulse". Ça, c'est quand on mesure la circulation du sang dans les artères pour voir par exemple si le cœur bat toujours, si la personne est toujours vivante. That is when we measure the circulation of blood in the arteries to see, for example, if the heart is still beating, if the person is still alive.

Alors, ce 16 janvier, pourquoi les Français ont-ils manifesté ? So, on January 16, why did the French demonstrate? Vous vous doutez que c'est lié à la question de la liberté de la presse. You can imagine that it is linked to the issue of press freedom. Je vous explique. I explain to you.

Ces rassemblements ont été organisés par un collectif qui s'appelle “Stop loi sécurité globale”. These gatherings were organized by a collective called “Stop Global Security Law”. Le nom est pas très original, mais il a le mérite d'être clair ! The name is not very original, but it has the merit of being clear! Enfin, si on sait ce que c'est, cette «loi sécurité globale». Finally, if we know what this "global security law" is. Un peu de patience, je vais vous l'expliquer dans quelques instants. A little patience, I will explain it to you in a few moments. Pour le moment, ce que vous devez savoir, c'est qu'au moment des manifestations, la loi sécurité globale était en cours d'examen. For now, what you need to know is that at the time of the protests, the Comprehensive Security Law was under review. Por enquanto, o que você precisa saber é que na época dos protestos, a Lei de Segurança Integral estava em revisão. Elle était débattue au Parlement pour que les députés décident de l'adopter ou non. It was being debated in Parliament so that members could decide whether to adopt it or not. Le problème, c'est que cette loi pourrait limiter drastiquement la liberté de la presse et le droit à manifester. The problem is that this law could drastically limit press freedom and the right to demonstrate. Donc une telle loi, dans le pays des droits de l'homme, ça passe mal. So such a law, in the land of human rights, goes badly.

Justement, parlons un peu de cette expression, «le pays des droits de l'homme.» Comme vous êtes des auditeurs cultivés, vous savez qu'en 1789, année de la Révolution française, les Révolutionnaires ont rédigé la célèbre Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, un texte fondateur de la Constitution française. Precisely, let's talk a little about this expression, "the land of human rights." As you are cultivated listeners, you know that in 1789, year of the French Revolution, the Revolutionaries drafted the famous Declaration of the Rights of Man and of the Citizen, a founding text of the French Constitution. Cette déclaration proclamait de nombreux droits fondamentaux, comme l'égalité, la liberté ou le droit à la propriété. This declaration proclaimed many fundamental rights, such as equality, liberty or the right to property. Dans l'article 9, elle proclamait aussi la libre expression des idées et des opinions, donc la liberté de la presse. In article 9, it also proclaimed the free expression of ideas and opinions, and therefore freedom of the press.

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen s'inspirait des philosophes des Lumières, en particulier de Rousseau et de son fameux contrat social. The Declaration of the Rights of Man and of the Citizen was inspired by the philosophers of the Enlightenment, in particular by Rousseau and his famous social contract. Comme les philosophes des Lumières étaient des vraies rockstars à cette époque, pas seulement en France mais dans toute l'Europe, en Russie et aux États-Unis, la France a obtenu ce surnom de «patrie des droits de l'homme.» Nous connaissant, j'imagine aussi qu'on a bien insisté pour faire adopter ce surnom. As the Enlightenment philosophers were true rockstars at that time, not just in France but throughout Europe, Russia and the United States, France got this nickname of "the homeland of human rights." Knowing us, I also imagine that we insisted on adopting this nickname.

Trois ans plus tard, en 1792, il y avait déjà 500 journaux en France, ou plutôt 500 «feuilles» comme on les appelait à l'époque. Three years later, in 1792, there were already 500 newspapers in France, or rather 500 "sheets" as they were called at the time. Mais ces feuilles n'ont pas fait long feu. But these sheets did not last long. («Ne pas faire long feu», c'est une expression qui signifie ne pas durer longtemps, avoir une existence très courte. ("Do not last long" is an expression which means not to last long, to have a very short existence. Comme quand vous faites un feu et qu'il s'éteint après quelques minutes. Like when you build a fire and it goes out after a few minutes. «Ne pas faire long feu»). "Do not last long"). Alors, pourquoi ces nouveaux journaux n'ont-ils pas fait long feu ? So why haven't these new newspapers fizzled out?

Tout simplement parce qu'en 1793, la Révolution française est entrée dans une nouvelle phase : la Terreur. Quite simply because in 1793, the French Revolution entered a new phase: the Terror. Cette année-là, la France était dans une situation délicate. That year, France was in a delicate situation. D'abord, elle était entourée d'armées ennemies, les armées des monarchies européennes voisines qui étaient logiquement hostiles à la Révolution et qui essayaient d'envahir le pays. First, it was surrounded by enemy armies, the armies of neighboring European monarchies who were logically hostile to the Revolution and who were trying to invade the country. Mais en plus, à l'intérieur des frontières, une guerre civile a éclaté dans certaines régions. But in addition, within the borders, a civil war broke out in certain regions.

Alors, pour vaincre les ennemis extérieurs et intérieurs, le gouvernement révolutionnaire a choisi d'utiliser les grands moyens avec des méthodes de répression radicales. So, in order to defeat the external and internal enemies, the revolutionary government chose to use the great means with radical methods of repression. C'est simple, toutes les personnes accusées de ne pas soutenir la Révolution étaient envoyées à la guillotine. It's simple, all the people accused of not supporting the Revolution were sent to the guillotine. On coupait la tête de tous les adversaires politiques. The heads of all political opponents were cut off. As cabeças de todos os oponentes políticos foram cortadas. C'était une période très violente, et c'est pour ça qu'on l'a appelée «la Terreur». It was a very violent time, and that's why we called it “the Terror”.

Pendant la Terreur, toutes les idées qui n'étaient pas assez fidèles à l'esprit révolutionnaire étaient interdites. During the Terror, all ideas which were not sufficiently faithful to the revolutionary spirit were prohibited. Logiquement, de nombreux journaux ont disparu à cette époque. Logically, many newspapers disappeared at this time. Après les évènements révolutionnaires, la France a connu une grande instabilité politique pendant tout le XIXème siècle. After the revolutionary events, France experienced great political instability throughout the 19th century. Elle a changé 5 fois de régime politique. She changed her political regime 5 times. Elle est passée de la 1ère République instaurée pendant la Révolution au 1er Empire avec Napoléon, puis la Monarchie Constitutionnelle, la 2ème République, le 2ème Empire et enfin la 3ème République en 1870. It went from the 1st Republic established during the Revolution to the 1st Empire with Napoleon, then the Constitutional Monarchy, the 2nd Republic, the 2nd Empire and finally the 3rd Republic in 1870. Quand on apprend l'histoire de la France au XIXème siècle à l'école, c'est un vrai cauchemar, croyez-moi. When you learn the history of France in the 19th century at school, it's a real nightmare, believe me.

Mais si je vous parle de ça ici, c'est parce qu'à chaque changement de régime politique, les médias (ou plutôt les journaux parce qu'à l'époque, les autres médias n'existaient pas encore), à chaque changement de régime politique, les journaux ont connu de nouvelles restrictions. But if I'm talking about that here, it's because with each change of political regime, the media (or rather the newspapers because at the time, the other media did not yet exist), with each change of political regime, newspapers have experienced further restrictions.

Finalement, il a fallu attendre 1881 pour que les députés français votent une grande loi garantissant la liberté de la presse et la liberté d'expression. Finally, it was not until 1881 that the French deputies passed a major law guaranteeing freedom of the press and freedom of expression. À cette époque, la France était sous le régime de la 3ème République. At that time, France was under the regime of the 3rd Republic. В то время Франция находилась под властью Третьей республики. Et les députés savaient que la liberté de la presse était essentielle à cette jeune démocratie. And MPs knew that freedom of the press was essential to this young democracy. И члены парламента понимали, что свобода прессы крайне важна для этой молодой демократии.

Grâce à cette loi, les Français ont reçu le droit de publier des journaux et des écrits librement, sans avoir besoin de les faire approuver par une quelconque institution. Thanks to this law, the French were given the right to publish newspapers and writings freely, without needing to have them approved by any institution. Благодаря этому закону французы получили право свободно публиковать газеты и сочинения, не нуждаясь в одобрении какого-либо учреждения. Avant ça, il fallait obtenir une autorisation officielle avant toute publication. Before that, it was necessary to obtain an official authorization before any publication. До этого перед публикацией необходимо было получить официальное разрешение. Donc énormément de nouveaux journaux ont vu le jour à cette époque. So a lot of new newspapers were born around this time. В то время появилось много новых газет.

Même si la France a connu d'autres périodes de censure par la suite, notamment pendant les deux guerres mondiales, c'est toujours cette loi de 1881 qui est appliquée aujourd'hui. Even if France experienced other periods of censorship thereafter, especially during the two world wars, it is still this law of 1881 which is applied today. Хотя Франция пережила и другие периоды цензуры, в частности, во время двух мировых войн, сегодня применяется именно этот закон 1881 года. Elle a juste été un peu modifiée pour protéger les individus. It has just been modified a bit to protect individuals. Он был лишь слегка изменен для защиты отдельных лиц. Par exemple, on ne peut pas menacer la vie d'une personne dans un média ni lancer des appels à la haine contre une communauté. For example, you cannot threaten a person's life in a media or launch calls for hatred against a community. Например, вы не можете угрожать чьей-то жизни в СМИ или призывать к ненависти к какому-либо сообществу. C'est ce célèbre principe disant que «la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres», les médias ne doivent pas servir à stigmatiser un groupe, à diffuser des propos racistes, homophobes ou misogynes. It is this famous principle saying that "the freedom of some stops where that of others begins", the media must not be used to stigmatize a group, to disseminate racist, homophobic or misogynistic remarks. É este famoso princípio que diz que “a liberdade de uns pára onde começa a de outros”, os meios de comunicação não devem servir para estigmatizar um grupo, para divulgar comentários racistas, homofóbicos ou misóginos. Средства массовой информации не должны использоваться для стигматизации какой-либо группы или распространения расистских, гомофобных или женоненавистнических комментариев.

Mais revenons à ce surnom de «pays des Droits de l'homme». But let's come back to this nickname of “country of human rights”. Но давайте вернемся к прозвищу "страна прав человека". Aujourd'hui, l'expression n'est plus autant utilisée qu'avant, notamment à l'étranger. Today, the expression is not used as much as it used to be, especially abroad. Сегодня это выражение используется не так часто, как раньше, особенно за рубежом. Ceux qui l'utilisent, ce sont surtout les politiciens français dans leurs discours pour faire vivre le mythe d'un pays exemplaire, où tous les citoyens sont libres, égaux, et libres de s'exprimer. Those who use it are especially French politicians in their speeches to bring to life the myth of an exemplary country, where all citizens are free, equal, and free to express themselves. В основном французские политики используют его в своих речах, чтобы увековечить миф об образцовой стране, где все граждане свободны, равны и могут свободно выражать свое мнение.

Pourtant, la réalité actuelle est bien différente. However, the current reality is very different. Но сегодня реальность совсем другая. Les associations internationales de défense des droits humains dénoncent régulièrement la façon dont le Gouvernement français traite les réfugiés, les minorités, les manifestants et… les journalistes. International associations for the defense of human rights regularly denounce the way in which the French government treats refugees, minorities, demonstrators and… journalists. Международные правозащитные группы регулярно осуждают обращение французского правительства с беженцами, меньшинствами, демонстрантами и... журналистами.

Heureusement, les journalistes ne se laissent pas faire. Fortunately, journalists do not give up. К счастью, журналисты не принимают это близко к сердцу. «Ne pas se laisser faire», vous comprenez sûrement cette expression, ça veut dire que vous vous défendez, vous ne laissez pas les autres vous attaquer sans rien faire. "Do not let yourself be done", you surely understand this expression, it means that you defend yourself, you do not let others attack you without doing anything. "Não se deixe fazer", você certamente entende essa expressão, significa que você se defende, não deixa que os outros te ataquem sem fazer nada. "Не позволяйте использовать себя в своих интересах", я уверен, что вы понимаете это выражение, оно означает, что вы защищаете себя, не позволяете другим нападать на вас, ничего не делая.

Depuis quelques années, de plus en plus de journalistes et de militants essayent d'alerter l'opinion publique. In recent years, more and more journalists and activists have been trying to alert public opinion. В последние годы все больше журналистов и активистов пытаются предупредить общественное мнение. Ils dénoncent la volonté du gouvernement actuel de réprimer toutes les critiques qui sont faites contre lui. They denounce the will of the current government to suppress all the criticisms which are made against it. Они осуждают стремление нынешнего правительства подавить любую критику в свой адрес. («Réprimer», ça signifie empêcher, bloquer une action ou la punir. ("Suppress" means to prevent, block or punish an action. ("Подавлять" означает предотвращать, блокировать или наказывать какое-либо действие. Par exemple, la police réprime une manifestation en arrêtant des manifestants.) For example, the police crack down on a demonstration by arresting protesters.) Например, полиция подавляет демонстрацию, арестовывая демонстрантов).

Pour mieux évaluer la gravité de la situation, il faut qu'on prenne un peu de recul. To better assess the seriousness of the situation, we need to take a step back. Para avaliar melhor a gravidade da situação, precisamos dar um passo atrás.

Il y a un classement assez connu qui classe les pays en fonction de leur respect de la liberté de la presse, c'est un classement réalisé par l'association Reporters sans frontières. There is a fairly well-known classification which classifies countries according to their respect for press freedom, this is a classification produced by the Reporters Without Borders association. Существует известный рейтинг стран по степени соблюдения свободы прессы, составленный организацией "Репортеры без границ". Et dans l'édition de 2020, la France est 34ème. And in the 2020 edition, France is 34th. А в издании 2020 года Франция занимает 34-е место. Evidemment, 34ème sur 180 pays, ça semble pas mal. Obviously, 34th out of 180 countries, that doesn't seem bad. Очевидно, что 34-е место из 180 стран - это не так уж плохо. On est déjà champions du monde de foot, on ne peut pas être les meilleurs partout. We are already world football champions, we can't be the best everywhere. Мы уже чемпионы мира по футболу, мы не можем быть лучшими везде.

Mais si on se compare seulement aux autres démocraties occidentales, c'est plutôt un mauvais score. But if we compare ourselves only to other Western democracies, it is rather a bad score. Но если сравнивать себя только с другими западными демократиями, то это довольно низкий показатель. La France est très loin derrière les pays scandinaves, l'Allemagne, la Belgique ou le Canada. France is very far behind the Scandinavian countries, Germany, Belgium or Canada. Франция сильно отстает от скандинавских стран, Германии, Бельгии и Канады. On ne peut pas dire qu'on soit un modèle en la matière. We cannot say that we are a model in this area. Não podemos dizer que somos um modelo nesta área. Мы не можем сказать, что являемся образцом в этом отношении.

Et si on regarde ce classement de plus près, on voit que le critère qui nous fait perdre beaucoup de places, c'est celui de la violence contre les journalistes. And if we take a closer look at this ranking, we see that the criterion that causes us to lose a lot of places is that of violence against journalists. И если мы посмотрим на этот рейтинг повнимательнее, то увидим, что критерий, из-за которого мы потеряли много мест, - это насилие над журналистами. D'ailleurs, dans son rapport complet sur la France, Reporters sans frontières liste une série d'exactions contre les journalistes français qui ont eu lieu ces dernières années. Moreover, in its full report on France, Reporters Without Borders lists a series of abuses against French journalists that have taken place in recent years. Além disso, em seu relatório completo sobre a França, Repórteres Sem Fronteiras lista uma série de abusos contra jornalistas franceses que ocorreram nos últimos anos. В своем полном отчете по Франции "Репортеры без границ" перечисляют ряд злоупотреблений в отношении французских журналистов за последние годы. On va en voir quelques-unes. We're going to see some of them.