×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

InnerFrench - Vol. 1, #88 - Pourquoi les Français sont-ils anti-vaccins ? (1)

#88 - Pourquoi les Français sont-ils anti-vaccins ? (1)

Salut à toutes et à tous ! Je suis très content de vous retrouver pour ce premier épisode de 2021. Peut-être que vous entendez que le son est un peu différent parce que j'ai acheté un nouveau micro. Donc si je ne me suis pas trompé dans les réglages, la qualité audio devrait être meilleure qu'avant. D'autant plus que maintenant, il y a un ingénieur du son qui va s'occuper de monter, d'éditer les épisodes. Cet ingénieur du son, c'est Chris, un Américain qui est aussi un fidèle auditeur du podcast. Donc j'en profite pour le saluer vu que c'est lui qui va monter cet épisode. Bienvenue dans l'équipe, Chris !

Maintenant, pour bien commencer l'année, on va essayer d'être optimistes. Espérons que 2021 sera moins chaotique que 2020. Voilà, on n'en demande pas trop, on n'est pas trop exigeants. Et si possible, bien sûr, espérons qu'on viendra à bout de cette pandémie.

À vrai dire, on a quelques raisons d'être optimistes, notamment les vaccins qui ont commencé à arriver un peu partout. D'ailleurs, le mot «vaccin» est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines, tout le monde ne parle que de ça.

Mais en France, mes compatriotes n'ont pas hâte de se faire vacciner contre le covid. En fait, ils sont plutôt sceptiques. Eh oui, on est comme ça, nous les Français. On n'aime pas se réjouir trop vite. On a besoin d'être convaincus.

Selon les sondages, grosso modo, un Français sur deux ne veut pas du vaccin contre le covid. Ça fait beaucoup ! Si la moitié des Français refuse de se faire vacciner, on va avoir du mal à atteindre l'immunité collective. Mais en même temps, leurs arguments pour justifier ce refus semblent assez raisonnables. Ils disent qu'ils ont peur des effets secondaires de ces vaccins, que les laboratoires n'ont pas assez de recul pour bien en mesurer les risques, et qu'ils ont des doutes sur leur efficacité.

Le problème, c'est que leur scepticisme ne concerne pas uniquement ce vaccin. En 2018, l'ONG britannique WellCome a mené une grande étude pour comparer l'attitude des citoyens de 144 pays sur les questions de santé publique. Une des questions de ce sondage, c'était : pensez-vous que les vaccins sont sûrs ? (autrement dit, que les vaccins ne sont pas dangereux). Et vous savez qui a le plus souvent répondu «non» à cette question ? Les Français, bien sûr ! Un tiers, autrement dit 33% des Français pensent que les vaccins ne sont pas sûrs. Pour comparer, la moyenne mondiale pour cette question, c'était 7%, donc cinq fois moins que les Français.

Alors, ça peut sembler paradoxal parce que la France est le pays de Louis Pasteur, l'homme qui a inventé le vaccin contre la rage et popularisé la technique de vaccination. La France, c'est aussi l'un des pays où il y a le plus de vaccins obligatoires pour les enfants. Depuis 2018, il y a 11 vaccins obligatoires en France alors qu'en Allemagne ou au Royaume-Uni, d'après mes recherches, il n'y en a aucun. Il y a seulement des recommandations, mais les parents sont libres de choisir [correction : le vaccin contre la rougeole est obligatoire en Allemagne].

Donc voilà, c'est plutôt bizarre non ? Pourquoi les Français ont-ils cette défiance, cette désapprobation vis-à-vis des vaccins ? Est-ce qu'ils ne font plus confiance à la science ?

En fait, vous allez voir que c'est un phénomène assez récent qui s'est développé ces dix dernières années. Avant ça et pendant longtemps, les Français étaient très favorables à la vaccination.

Alors, pour tout vous dire, en choisissant ce sujet, je pensais que ça ne me prendrait pas trop de temps. Je me disais que c'était un bon thème pour commencer tranquillement l'année. Mais je me suis vite rendu compte que la vaccination, c'est une question beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. C'est un sujet très sensible qui suscite beaucoup d'émotions parce qu'il touche à notre corps ou à celui de nos enfants. C'est à la fois un choix personnel et une question de santé publique. Bref, c'est difficile d'en parler calmement.

Donc on va essayer de comprendre les arguments des deux camps sans tomber dans la caricature. Si la moitié des Français ont peur du vaccin contre le covid, il faut les écouter. On ne peut pas simplement les ignorer et les forcer à se faire vacciner. J'imagine que dans votre pays aussi, il y a des personnes qui ne sont pas favorables à la vaccination. Peut-être que vous-mêmes, vous avez des doutes. Donc j'espère que cet épisode vous permettra d'en apprendre davantage.

Avant de commencer, je vous rappelle que la transcription de l'épisode est disponible sur innerfrench.com, et vous trouverez aussi les sources des articles et études que je cite sur la page de l'épisode.

Allez, c'est parti !

Je ne vais pas vous détailler toute l'histoire de la vaccination mais je peux au moins vous dire que depuis son invention, elle a toujours eu des détracteurs. Et quand on sait comment ça fonctionne, c'est pas étonnant que les gens en aient eu peur, surtout au début avec les premières expérimentations.

C'est vrai, la vaccination, ça consiste à injecter un virus pour en être protégé ensuite. Enfin, pour être plus clair, on injecte soit un virus affaibli, soit déjà mort, pour que le corps apprenne à reconnaître le danger et à créer des anticorps (autrement dit des protéines immunitaires) pour pouvoir mieux résister au vrai virus plus tard.

On peut se demander comment quelqu'un a eu une telle idée !

En occident, on considère que l'inventeur du vaccin, c'est un médecin anglais, Edward Jenner. Pendant plusieurs siècles, en Europe, il y avait une maladie qui faisait des ravages : la variole (qu'on appelle aussi parfois la petite vérole). C'était une maladie très contagieuse et souvent mortelle qui frappait surtout les jeunes enfants. Elle était facile à identifier parce que les malades avaient des pustules, des gros boutons qui apparaissaient partout sur le corps.

À la fin du XVIIIème siècle, Edward Jenner était docteur dans la campagne anglaise, et il a remarqué que certaines personnes semblaient immunisées contre la variole. Ces personnes avaient un point commun : elles avaient toutes été contaminées par une autre maladie, la vaccine. La vaccine, c'était une forme de variole qui affectait principalement les vaches mais qui était bénigne pour les êtres humains, autrement dit une maladie sans gravité, sans danger pour nous. Et pour votre culture générale, sachez que le nom de cette maladie, «vaccine», il vient du mot latin «vacca» qui veut dire «vache».

Bref, quand Edward Jenner a découvert ça, il a eu l'idée de prélever, de prendre du pus d'une personne qui était malade de la vaccine et de l'inoculer à un enfant. Après ça, il a essayé de contaminer l'enfant avec la variole, mais il était immunisé. C'est comme ça qu'Edward Jenner est devenu le premier médecin en Europe à expérimenter scientifiquement la vaccination. Grâce à sa découverte, les Anglais ont pu protéger leurs enfants de la variole.

Mais en France, bien sûr, il est hors de question qu'on célèbre un Anglais ! Alors on a choisi un autre héros pour la vaccination : Louis Pasteur. Environ un siècle après la découverte de Jenner, Pasteur s'est inspiré de ses recherches pour approfondir la méthode de vaccination avec d'autres maladies. Il est principalement connu pour avoir inventé le vaccin contre la rage, une maladie qui était assez commune chez certains animaux sauvages et mortelle pour l'homme.

Néanmoins, pour Pasteur comme pour Jenner, il a fallu du temps avant de réussir à convaincre leurs collègues de l'efficacité de leur méthode. Par exemple, même si Pasteur était déjà un scientifique très respecté quand il a découvert le vaccin contre la rage, il a été très critiqué par certains médecins, notamment parce que lui, il avait une formation de chimiste, pas de médecin. Donc certains médecins ne croyaient pas aux résultats de ses recherches. Ils disaient que Pasteur avait juste «de la chance» et que la vaccination était une chose dangereuse qu'il fallait interdire.

Les institutions catholiques étaient assez réticentes à cette idée elles aussi, mais pour d'autres raisons. Ce qui les dérangeait, c'était le principe-même de la vaccination : injecter le mal pour faire le bien. Pourtant, Pasteur était lui-même catholique. Mais au XIXème siècle, les institutions catholiques n'étaient pas toujours convaincues des bienfaits, des bénéfices de la science.

Comme vous pouvez l'imaginer, l'opinion publique était assez dubitative elle aussi ! Quand les médecins ont dit à leurs patients qu'ils devaient leur injecter une petite dose d'un virus pour les protéger, les réactions n'étaient pas toujours enthousiastes…

Et franchement, je les comprends ! Même moi, je me rappelle que mes visites chez le médecin pour mes vaccins quand j'étais petit, c'était pas une partie de plaisir ! Ma mère m'expliquait que c'était pour ne pas tomber malade plus tard, mais moi je pensais seulement à la douleur de la piqûre. Alors entre avoir mal tout de suite ou tomber malade plus tard, j'aurais choisi la 2nde option (si j'avais eu le choix). Mais heureusement, je n'avais pas le choix : c'était ma mère qui décidait pour moi. Donc j'ai bien reçu tous les vaccins obligatoires et je n'ai jamais attrapé ces maladies.

Finalement, c'était ça, le meilleur argument pour convaincre les sceptiques : l'efficacité des vaccins. C'est grâce aux vaccins que des maladies comme la variole, la diphtérie, la polio ou la tuberculose ont complètement ou quasiment disparu (en tout cas, dans les pays riches). Et pour accélérer leur diffusion, il y a des pays qui ont même décidé de les imposer à leurs citoyens. Par exemple, en 1902, la France a rendu le vaccin contre la variole obligatoire.

Mais justement, aujourd'hui, un siècle plus tard, dans certains pays riches, les doutes concernant la vaccination reviennent. L'étude de l'ONG britannique WellCome que j'ai déjà citée montre que ce sont les habitants des pays riches qui font le moins confiance aux vaccins, particulièrement en Europe. Comme il n'y a pas eu de grande épidémie depuis longtemps (du moins, jusqu'à l'arrivée du covid l'année dernière), les habitants ne voient pas l'intérêt de se faire vacciner.

C'est un phénomène que les chercheurs appellent «l'effet de laisser-aller». En français, l'expression «laisser-aller», elle est plutôt négative. Elle désigne une forme de négligence. Par exemple, si quelqu'un néglige son apparence physique, ses vêtements, on dit qu'il se laisse aller. En ce moment, comme on est obligés de rester à la maison, on a tendance à se laisser-aller. On reste en pyjama toute la journée, on ne prend pas de douche tous les jours… Mais on utilise aussi cette expression pour dire que quelqu'un ne fait pas d'effort au travail. Vous savez, si vous avez un collègue qui va bientôt quitter l'entreprise parce qu'il a trouvé un autre poste, les derniers jours, il ne travaille plus beaucoup. Il vient au bureau, mais il ne fait pas grand-chose. Donc à ce moment-là, son chef peut dire «il y a du laisser-aller !».

Bref, dans les pays riches, les gens n'ont plus peur des épidémies donc ils ne se font pas toujours vacciner, ils négligent leurs obligations. C'est pour ça que les chercheurs utilisent le terme d'«effet de laisser-aller».

Au contraire, dans les pays pauvres où ces maladies contagieuses sont encore très présentes, le niveau de confiance vis-à-vis de la vaccination est beaucoup plus élevé. Par exemple, l'étude de WellCome montre que la quasi-totalité des habitants du Bangladesh et du Rwanda ont confiance dans la sûreté et l'efficacité des vaccins. Souvenez-vous que 33% des Français pensent le contraire.

Cette tendance dans les pays riches est aussi due à l'apparition de groupes anti-vaccins qui se sont rapidement développés grâce à internet. Mais ça, on va en reparler un peu plus tard.

D'ailleurs, cette défiance explique en partie pourquoi certaines maladies qui avaient disparu sont en train de réapparaître, comme la rougeole par exemple. La rougeole, c'est aussi une maladie qui touche les enfants et qui fait apparaître des taches rouges sur la peau. Ça ressemble un peu à la variole mais c'est beaucoup moins dangereux. Grâce au vaccin, la rougeole avait quasiment disparu, mais depuis quelques années, le nombre de cas augmente dans certains pays. Par exemple, en France, il y a eu une épidémie de rougeole entre 2008 et 2012. Elle a fait «seulement» 14 morts parce qu'on dispose de traitements efficaces, mais si tous les enfants avaient été vaccinés correctement, ces décès auraient pu être évités.

Même si on entend des critiques contre les vaccins dans les pays riches, elles restent assez marginales, sauf en France ! Comme je vous l'ai dit en introduction, mes compatriotes ont pas mal de doutes concernant le vaccin. Mais en fait, c'est une tendance récente qui est apparue il y a une dizaine d'années. Donc maintenant, on va essayer de comprendre ce qui s'est passé.

#88 - Pourquoi les Français sont-ils anti-vaccins ? (1) #88 - Warum sind die Franzosen Impfgegner? (1) #88 - Why are the French anti-vaccine? #88 - Por qué los franceses son antivacunas (1) #88 - Perché i francesi sono anti-vaccini (1) #第88回 「なぜフランス人は反ワクチンなのか (1) #88 - Waarom zijn de Fransen anti-vaccin (1) #88 - Porque é que os franceses são anti-vacinas (1) #88 - Почему французы выступают против вакцин (1) #88 - 为什么法国人反对疫苗? (1)

Salut à toutes et à tous ! Hi to all of you ! Je suis très content de vous retrouver pour ce premier épisode de 2021. I am very happy to see you again for this first episode of 2021. Peut-être que vous entendez que le son est un peu différent parce que j'ai acheté un nouveau micro. Maybe you hear the sound is a little different because I bought a new mic. Donc si je ne me suis pas trompé dans les réglages, la qualité audio devrait être meilleure qu'avant. So if I haven't made a mistake in the settings, the audio quality should be better than before. Então, se eu acertei as configurações, a qualidade do áudio deve ser melhor do que antes. Таким образом, если я не ошибся с настройками, качество звука должно быть лучше, чем раньше. D'autant plus que maintenant, il y a un ingénieur du son qui va s'occuper de monter, d'éditer les épisodes. Especially since now, there is a sound engineer who will take care of editing, editing the episodes. Des te meer nu we een geluidstechnicus hebben om de afleveringen te monteren. Тем более, что сейчас есть звукорежиссер, который возьмет на себя монтаж, монтаж эпизодов. Cet ingénieur du son, c'est Chris, un Américain qui est aussi un fidèle auditeur du podcast. This sound engineer is Chris, an American who is also a loyal podcast listener. Donc j'en profite pour le saluer vu que c'est lui qui va monter cet épisode. So I take this opportunity to greet him since it is he who will edit this episode. Bienvenue dans l'équipe, Chris ! Welcome to the team, Chris!

Maintenant, pour bien commencer l'année, on va essayer d'être optimistes. Now, to start the year well, we will try to be optimistic. Espérons que 2021 sera moins chaotique que 2020. Hopefully 2021 will be less chaotic than 2020. Voilà, on n'en demande pas trop, on n'est pas trop exigeants. Here we are, we are not asking too much, we are not too demanding. Et si possible, bien sûr, espérons qu'on viendra à bout de cette pandémie. And if possible, of course, let's hope that this pandemic will come to an end.

À vrai dire, on a quelques raisons d'être optimistes, notamment les vaccins qui ont commencé à arriver un peu partout. In fact, there are some reasons to be optimistic, especially the vaccines that have started to arrive everywhere. D'ailleurs, le mot «vaccin» est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines, tout le monde ne parle que de ça. Moreover, the word "vaccine" has been on everyone's lips for a few weeks, everyone is only talking about that.

Mais en France, mes compatriotes n'ont pas hâte de se faire vacciner contre le covid. But in France, my compatriots are not eager to be vaccinated against covid. En fait, ils sont plutôt sceptiques. In fact, they are quite skeptical. Eh oui, on est comme ça, nous les Français. Yes, that's how we are, the French. On n'aime pas se réjouir trop vite. We don't like to rejoice too quickly. On a besoin d'être convaincus. We need to be convinced.

Selon les sondages, grosso modo, un Français sur deux ne veut pas du vaccin contre le covid. According to surveys, roughly one in two French people do not want the vaccine against covid. Ça fait beaucoup ! It's a lot ! Isso é muito ! Si la moitié des Français refuse de se faire vacciner, on va avoir du mal à atteindre l'immunité collective. If half of the French refuse to be vaccinated, it will be difficult to achieve collective immunity. Als de helft van de Franse bevolking weigert gevaccineerd te worden, zullen we moeite hebben met het bereiken van kudde-immuniteit. Se metade dos franceses se recusar a ser vacinada, será difícil conseguir imunidade coletiva. Mais en même temps, leurs arguments pour justifier ce refus semblent assez raisonnables. But at the same time, their arguments to justify this denial seem quite reasonable. Ils disent qu'ils ont peur des effets secondaires de ces vaccins, que les laboratoires n'ont pas assez de recul pour bien en mesurer les risques, et qu'ils ont des doutes sur leur efficacité. They say they are afraid of the side effects of these vaccines, that the laboratories do not have enough perspective to properly assess the risks, and that they have doubts about their effectiveness. Dicen que temen los efectos secundarios de estas vacunas, que los laboratorios no tienen suficiente experiencia para evaluar correctamente los riesgos y que tienen dudas sobre su eficacia.

Le problème, c'est que leur scepticisme ne concerne pas uniquement ce vaccin. The problem is, their skepticism isn't just about this vaccine. En 2018, l'ONG britannique WellCome a mené une grande étude pour comparer l'attitude des citoyens de 144 pays sur les questions de santé publique. In 2018, the British NGO WellCome conducted a large study to compare the attitudes of citizens of 144 countries on public health issues. Une des questions de ce sondage, c'était : pensez-vous que les vaccins sont sûrs ? One of the questions in that poll was: do you think vaccines are safe? (autrement dit, que les vaccins ne sont pas dangereux). (that is, vaccines are not dangerous). Et vous savez qui a le plus souvent répondu «non» à cette question ? And do you know who answered "no" to this question the most? Les Français, bien sûr ! The French, of course! Un tiers, autrement dit 33% des Français pensent que les vaccins ne sont pas sûrs. A third, in other words 33% of French people think that vaccines are not safe. Pour comparer, la moyenne mondiale pour cette question, c'était 7%, donc cinq fois moins que les Français. To compare, the world average for this question was 7%, so five times less than the French. Para comparar, a média mundial para esta questão foi de 7%, ou seja, cinco vezes menos que a dos franceses.

Alors, ça peut sembler paradoxal parce que la France est le pays de Louis Pasteur, l'homme qui a inventé le vaccin contre la rage et popularisé la technique de vaccination. So, it may seem paradoxical because France is the country of Louis Pasteur, the man who invented the vaccine against rabies and popularized the technique of vaccination. La France, c'est aussi l'un des pays où il y a le plus de vaccins obligatoires pour les enfants. France is also one of the countries where there are the most compulsory vaccines for children. Depuis 2018, il y a 11 vaccins obligatoires en France alors qu'en Allemagne ou au Royaume-Uni, d'après mes recherches, il n'y en a aucun. Since 2018, there are 11 compulsory vaccines in France while in Germany or the United Kingdom, according to my research, there are none. Desde 2018, existem 11 vacinas obrigatórias na França, enquanto na Alemanha ou no Reino Unido, de acordo com minha pesquisa, não há nenhuma. Il y a seulement des recommandations, mais les parents sont libres de choisir [correction : le vaccin contre la rougeole est obligatoire en Allemagne]. There are only recommendations, but parents are free to choose [correction: measles vaccine is compulsory in Germany].

Donc voilà, c'est plutôt bizarre non ? So there you go, it's kinda weird isn't it? Pourquoi les Français ont-ils cette défiance, cette désapprobation vis-à-vis des vaccins ? Why do the French have this mistrust, this disapproval of vaccines? Почему у французов такое недоверие, это неодобрение вакцинами? Est-ce qu'ils ne font plus confiance à la science ? Do they no longer trust science? Они больше не доверяют науке?

En fait, vous allez voir que c'est un phénomène assez récent qui s'est développé ces dix dernières années. In fact, you will see that it is a fairly recent phenomenon that has developed over the past ten years. Avant ça et pendant longtemps, les Français étaient très favorables à la vaccination. Before that and for a long time, the French were very favorable to vaccination.

Alors, pour tout vous dire, en choisissant ce sujet, je pensais que ça ne me prendrait pas trop de temps. So, to be honest, by choosing this topic, I thought it wouldn't take me too long. Toen ik dit onderwerp koos, dacht ik eerlijk gezegd dat het niet te veel van mijn tijd in beslag zou nemen. Je me disais que c'était un bon thème pour commencer tranquillement l'année. I thought it was a good theme to start the year quietly. Я подумал, что это хорошая тема, чтобы спокойно начать год. Mais je me suis vite rendu compte que la vaccination, c'est une question beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. But I quickly realized that vaccination is a much more complex issue than it seems. Но я быстро понял, что вакцинация - гораздо более сложный вопрос, чем кажется. C'est un sujet très sensible qui suscite beaucoup d'émotions parce qu'il touche à notre corps ou à celui de nos enfants. It is a very sensitive subject that arouses a lot of emotions because it affects our bodies or that of our children. Это очень деликатный предмет, который вызывает множество эмоций, поскольку влияет на наши тела или тела наших детей. C'est à la fois un choix personnel et une question de santé publique. It is both a personal choice and a public health issue. Это и личный выбор, и проблема общественного здравоохранения. Bref, c'est difficile d'en parler calmement. In short, it's difficult to talk about it calmly.

Donc on va essayer de comprendre les arguments des deux camps sans tomber dans la caricature. So we will try to understand the arguments of both camps without falling into caricature. Si la moitié des Français ont peur du vaccin contre le covid, il faut les écouter. If half of the French are afraid of the vaccine against the covid, we must listen to them. On ne peut pas simplement les ignorer et les forcer à se faire vacciner. You can't just ignore them and force them to get vaccinated. J'imagine que dans votre pays aussi, il y a des personnes qui ne sont pas favorables à la vaccination. I imagine that in your country too, there are people who are not in favor of vaccination. Peut-être que vous-mêmes, vous avez des doutes. Perhaps you yourselves have doubts. Donc j'espère que cet épisode vous permettra d'en apprendre davantage. So I hope this episode allows you to learn more. Dus ik hoop dat je in deze aflevering meer te weten komt.

Avant de commencer, je vous rappelle que la transcription de l'épisode est disponible sur innerfrench.com, et vous trouverez aussi les sources des articles et études que je cite sur la page de l'épisode. Before starting, I remind you that the transcript of the episode is available on innerfrench.com, and you will also find the sources of the articles and studies that I quote on the page of the episode.

Allez, c'est parti ! Here we go !

Je ne vais pas vous détailler toute l'histoire de la vaccination mais je peux au moins vous dire que depuis son invention, elle a toujours eu des détracteurs. I won't go into the whole history of vaccination for you, but I can at least tell you that since its invention, it has always had detractors. Ik ga niet de hele geschiedenis van vaccinatie uit de doeken doen, maar ik kan je in ieder geval vertellen dat sinds de uitvinding ervan er altijd tegenstanders zijn geweest. Я не буду вдаваться в подробности вакцинации, но могу хотя бы сказать, что с момента ее изобретения у нее всегда были недоброжелатели. Et quand on sait comment ça fonctionne, c'est pas étonnant que les gens en aient eu peur, surtout au début avec les premières expérimentations. And when you know how it works, it's not surprising that people were afraid of it, especially at the beginning with the first experiments.

C'est vrai, la vaccination, ça consiste à injecter un virus pour en être protégé ensuite. It's true, vaccination consists of injecting a virus in order to be protected from it afterwards. Het is waar, vaccinatie houdt in dat je een virus injecteert en er vervolgens tegen beschermd wordt. Это правда, вакцинация состоит из введения вируса, чтобы потом от него защититься. Enfin, pour être plus clair, on injecte soit un virus affaibli, soit déjà mort, pour que le corps apprenne à reconnaître le danger et à créer des anticorps (autrement dit des protéines immunitaires) pour pouvoir mieux résister au vrai virus plus tard. Finally, to be clearer, we inject either a weakened virus, or already dead, so that the body learns to recognize the danger and to create antibodies (in other words immune proteins) to be able to better resist the real virus later. Por fim, para ficar mais claro, injetamos um vírus enfraquecido ou já morto, para que o corpo aprenda a reconhecer o perigo e a criar anticorpos (em outras palavras, proteínas imunológicas) para poder resistir melhor ao vírus real mais tarde. Наконец, для большей ясности, мы вводим либо ослабленный вирус, либо уже мертвый, чтобы организм учился распознавать опасность и вырабатывать антитела (другими словами, иммунные белки), чтобы в дальнейшем лучше противостоять настоящему вирусу.

On peut se demander comment quelqu'un a eu une telle idée ! One might wonder how anyone came up with such an idea!

En occident, on considère que l'inventeur du vaccin, c'est un médecin anglais, Edward Jenner. In the West, the inventor of the vaccine is considered to be an English doctor, Edward Jenner. Pendant plusieurs siècles, en Europe, il y avait une maladie qui faisait des ravages : la variole (qu'on appelle aussi parfois la petite vérole). For several centuries, in Europe, there was a disease that ravaged smallpox (also sometimes called smallpox). Eeuwenlang was er in Europa een ziekte die een ravage aanrichtte: pokken (ook bekend als pokken). В течение нескольких столетий в Европе существовала болезнь, разорвавшая оспу (также иногда называемую оспой). C'était une maladie très contagieuse et souvent mortelle qui frappait surtout les jeunes enfants. It was a very contagious and often fatal disease that mainly affected young children. Это было очень заразное и часто смертельное заболевание, от которого страдали в основном маленькие дети. Elle était facile à identifier parce que les malades avaient des pustules, des gros boutons qui apparaissaient partout sur le corps. It was easy to identify because the patients had pustules, large pimples that appeared all over the body. Het was gemakkelijk te herkennen omdat de patiënten puisten hadden, grote puisten die over hun hele lichaam verschenen.

À la fin du XVIIIème siècle, Edward Jenner était docteur dans la campagne anglaise, et il a remarqué que certaines personnes semblaient immunisées contre la variole. By the end of the 18th century, Edward Jenner was a doctor in the English countryside, and he noticed that some people seemed immune to smallpox. Ces personnes avaient un point commun : elles avaient toutes été contaminées par une autre maladie, la vaccine. These people had one thing in common: they had all been infected with another disease, the vaccine. Deze mensen hadden één ding gemeen: ze waren allemaal besmet met een andere ziekte, vaccinia. La vaccine, c'était une forme de variole qui affectait principalement les vaches mais qui était bénigne pour les êtres humains, autrement dit une maladie sans gravité, sans danger pour nous. Vaccinia was a form of smallpox that mainly affected cows but was benign for humans, in other words a disease that was not serious, harmless to us. Et pour votre culture générale, sachez que le nom de cette maladie, «vaccine», il vient du mot latin «vacca» qui veut dire «vache». And for your general knowledge, know that the name of this disease, "vaccine", it comes from the Latin word "vacca" which means "cow".

Bref, quand Edward Jenner a découvert ça, il a eu l'idée de prélever, de prendre du pus d'une personne qui était malade de la vaccine et de l'inoculer à un enfant. Anyway, when Edward Jenner found out about it, he got the idea to take, take some pus from a person who was sick with vaccinia, and inoculate a child. Kortom, toen Edward Jenner dit ontdekte, had hij het idee om pus te nemen van iemand die ziek was van vaccinia en dit in te enten bij een kind. De qualquer forma, quando Edward Jenner descobriu, teve a ideia de tirar um pouco de pus de uma pessoa que estava com vacínia e inocular uma criança. Après ça, il a essayé de contaminer l'enfant avec la variole, mais il était immunisé. After that, he tried to infect the child with smallpox, but he was immune. C'est comme ça qu'Edward Jenner est devenu le premier médecin en Europe à expérimenter scientifiquement la vaccination. This is how Edward Jenner became the first doctor in Europe to scientifically experiment with vaccination. Grâce à sa découverte, les Anglais ont pu protéger leurs enfants de la variole. Thanks to his discovery, the English were able to protect their children from smallpox.

Mais en France, bien sûr, il est hors de question qu'on célèbre un Anglais ! But in France, of course, it is out of the question that we celebrate an Englishman! Но во Франции, конечно, не может быть и речи о том, чтобы чествовать англичанина! Alors on a choisi un autre héros pour la vaccination : Louis Pasteur. So we chose another hero for the vaccination: Louis Pasteur. Environ un siècle après la découverte de Jenner, Pasteur s'est inspiré de ses recherches pour approfondir la méthode de vaccination avec d'autres maladies. About a century after Jenner's discovery, Pasteur drew on his research to further develop the method of vaccination with other diseases. Il est principalement connu pour avoir inventé le vaccin contre la rage, une maladie qui était assez commune chez certains animaux sauvages et mortelle pour l'homme. He is best known for inventing the vaccine against rabies, a disease that was quite common in some wild animals and fatal to humans.

Néanmoins, pour Pasteur comme pour Jenner, il a fallu du temps avant de réussir à convaincre leurs collègues de l'efficacité de leur méthode. Nevertheless, for Pasteur as for Jenner, it took a long time before they were able to convince their colleagues of the effectiveness of their method. Toch hadden zowel Pasteur als Jenner tijd nodig om hun collega's te overtuigen van de effectiviteit van hun methode. Par exemple, même si Pasteur était déjà un scientifique très respecté quand il a découvert le vaccin contre la rage, il a été très critiqué par certains médecins, notamment parce que lui, il avait une formation de chimiste, pas de médecin. For example, even though Pasteur was already a highly respected scientist when he discovered the rabies vaccine, he was heavily criticized by some doctors, especially because he was trained as a chemist, not a doctor. Donc certains médecins ne croyaient pas aux résultats de ses recherches. So some doctors did not believe the results of his research. Ils disaient que Pasteur avait juste «de la chance» et que la vaccination était une chose dangereuse qu'il fallait interdire. They said Pasteur was just "lucky" and that vaccination was a dangerous thing to be banned. Ze zeiden dat Pasteur gewoon "geluk" had en dat vaccinatie gevaarlijk was en verboden moest worden. Eles disseram que Pasteur teve apenas "sorte" e que a vacinação era uma coisa perigosa de ser proibida.

Les institutions catholiques étaient assez réticentes à cette idée elles aussi, mais pour d'autres raisons. Catholic institutions were quite reluctant to this idea too, but for other reasons. Ce qui les dérangeait, c'était le principe-même de la vaccination : injecter le mal pour faire le bien. What bothered them was the very principle of vaccination: injecting evil to do good. Wat hen stoorde was het principe zelf van vaccinatie: het injecteren van kwaad om goed te doen. Pourtant, Pasteur était lui-même catholique. Yet Pasteur was himself a Catholic. Mais au XIXème siècle, les institutions catholiques n'étaient pas toujours convaincues des bienfaits, des bénéfices de la science. But in the 19th century, Catholic institutions were not always convinced of the benefits, of the benefits of science.

Comme vous pouvez l'imaginer, l'opinion publique était assez dubitative elle aussi ! As you can imagine, public opinion was quite skeptical too! Quand les médecins ont dit à leurs patients qu'ils devaient leur injecter une petite dose d'un virus pour les protéger, les réactions n'étaient pas toujours enthousiastes… When doctors told their patients that they needed to inject them with a small dose of a virus to protect them, the reactions were not always enthusiastic ...

Et franchement, je les comprends ! And frankly, I understand them! Même moi, je me rappelle que mes visites chez le médecin pour mes vaccins quand j'étais petit, c'était pas une partie de plaisir ! Even I remember that my visits to the doctor for my vaccines when I was little, it was not a piece of cake! Ma mère m'expliquait que c'était pour ne pas tomber malade plus tard, mais moi je pensais seulement à la douleur de la piqûre. My mother explained to me that it was so as not to get sick later, but I was only thinking about the pain of the sting. Minha mãe me explicou que era para não adoecer depois, mas eu só pensava na dor da picada. Alors entre avoir mal tout de suite ou tomber malade plus tard, j'aurais choisi la 2nde option (si j'avais eu le choix). So between having pain right away or falling ill later, I would have chosen the 2nd option (if I had had the choice). Mais heureusement, je n'avais pas le choix : c'était ma mère qui décidait pour moi. But fortunately, I had no choice: it was my mother who decided for me. Donc j'ai bien reçu tous les vaccins obligatoires et je n'ai jamais attrapé ces maladies. So I received all the compulsory vaccines and I never caught these diseases. Dus ik heb alle verplichte vaccinaties gehad en ik heb nooit een van deze ziektes opgelopen.

Finalement, c'était ça, le meilleur argument pour convaincre les sceptiques : l'efficacité des vaccins. In the end, that was the best argument to convince skeptics: the effectiveness of vaccines. C'est grâce aux vaccins que des maladies comme la variole, la diphtérie, la polio ou la tuberculose ont complètement ou quasiment disparu (en tout cas, dans les pays riches). It is thanks to vaccines that diseases such as smallpox, diphtheria, polio and tuberculosis have completely or almost disappeared (at least in rich countries). Et pour accélérer leur diffusion, il y a des pays qui ont même décidé de les imposer à leurs citoyens. And to speed up their dissemination, there are countries that have even decided to impose them on their citizens. Par exemple, en 1902, la France a rendu le vaccin contre la variole obligatoire. For example, in 1902 France made the smallpox vaccine compulsory. In 1902 stelde Frankrijk bijvoorbeeld vaccinatie tegen pokken verplicht.

Mais justement, aujourd'hui, un siècle plus tard, dans certains pays riches, les doutes concernant la vaccination reviennent. But today, a century later, in some rich countries, doubts about vaccination are coming back. L'étude de l'ONG britannique WellCome que j'ai déjà citée montre que ce sont les habitants des pays riches qui font le moins confiance aux vaccins, particulièrement en Europe. The study by the British NGO WellCome, which I have already cited, shows that people in rich countries have the least confidence in vaccines, particularly in Europe. Comme il n'y a pas eu de grande épidémie depuis longtemps (du moins, jusqu'à l'arrivée du covid l'année dernière), les habitants ne voient pas l'intérêt de se faire vacciner. Since there has not been a major epidemic for a long time (at least, until the arrival of the covid last year), residents do not see the point of getting vaccinated.

C'est un phénomène que les chercheurs appellent «l'effet de laisser-aller». This is a phenomenon that researchers call the “letting go effect”. En français, l'expression «laisser-aller», elle est plutôt négative. In French, the expression "let-go" is rather negative. Elle désigne une forme de négligence. It denotes a form of neglect. Par exemple, si quelqu'un néglige son apparence physique, ses vêtements, on dit qu'il se laisse aller. For example, if someone neglects their physical appearance, their clothes, they are said to let go. En ce moment, comme on est obligés de rester à la maison, on a tendance à se laisser-aller. Right now, as we have to stay at home, we tend to let go. On reste en pyjama toute la journée, on ne prend pas de douche tous les jours… Mais on utilise aussi cette expression pour dire que quelqu'un ne fait pas d'effort au travail. We stay in our pajamas all day, we don't take a shower every day ... But we also use this expression to say that someone does not make an effort at work. Vous savez, si vous avez un collègue qui va bientôt quitter l'entreprise parce qu'il a trouvé un autre poste, les derniers jours, il ne travaille plus beaucoup. You know, if you have a colleague who is going to leave the company soon because he has found another job, in the last few days he doesn't work very much. Sabe, se você tem um colega que vai deixar a empresa logo porque encontrou outro emprego, nos últimos dias ele não trabalha muito. Il vient au bureau, mais il ne fait pas grand-chose. He comes to the office, but he doesn't do much. Donc à ce moment-là, son chef peut dire «il y a du laisser-aller !». So at that moment, his boss can say “there is carelessness!”.

Bref, dans les pays riches, les gens n'ont plus peur des épidémies donc ils ne se font pas toujours vacciner, ils négligent leurs obligations. In short, in rich countries, people are no longer afraid of epidemics so they do not always get vaccinated, they neglect their obligations. Короче говоря, в богатых странах люди больше не боятся эпидемий, поэтому им не всегда делают прививки, они пренебрегают своими обязанностями. C'est pour ça que les chercheurs utilisent le terme d'«effet de laisser-aller». This is why researchers use the term “letting go”. Вот почему исследователи используют термин «отпускание».

Au contraire, dans les pays pauvres où ces maladies contagieuses sont encore très présentes, le niveau de confiance vis-à-vis de la vaccination est beaucoup plus élevé. On the contrary, in poor countries where these contagious diseases are still very present, the level of confidence in vaccination is much higher. Par exemple, l'étude de WellCome montre que la quasi-totalité des habitants du Bangladesh et du Rwanda ont confiance dans la sûreté et l'efficacité des vaccins. For example, the WellCome study shows that almost everyone in Bangladesh and Rwanda has confidence in the safety and effectiveness of vaccines. Souvenez-vous que 33% des Français pensent le contraire. Remember that 33% of French people think the opposite. Помните, что 33% французов думают наоборот.

Cette tendance dans les pays riches est aussi due à l'apparition de groupes anti-vaccins qui se sont rapidement développés grâce à internet. This trend in rich countries is also due to the emergence of anti-vaccine groups that have developed rapidly thanks to the internet. Mais ça, on va en reparler un peu plus tard. But that, we will talk about it a little later.

D'ailleurs, cette défiance explique en partie pourquoi certaines maladies qui avaient disparu sont en train de réapparaître, comme la rougeole par exemple. Moreover, this mistrust partly explains why certain diseases that had disappeared are reappearing, such as measles for example. Более того, это недоверие отчасти объясняет, почему некоторые исчезнувшие болезни снова появляются, например, корь. La rougeole, c'est aussi une maladie qui touche les enfants et qui fait apparaître des taches rouges sur la peau. Measles is also a disease that affects children and causes red spots to appear on the skin. Mazelen is ook een ziekte die kinderen treft en rode vlekken op de huid veroorzaakt. Ça ressemble un peu à la variole mais c'est beaucoup moins dangereux. It looks a bit like smallpox, but it's much less dangerous. Grâce au vaccin, la rougeole avait quasiment disparu, mais depuis quelques années, le nombre de cas augmente dans certains pays. Thanks to the vaccine, measles had almost disappeared, but in recent years, the number of cases has increased in some countries. Par exemple, en France, il y a eu une épidémie de rougeole entre 2008 et 2012. For example, in France, there was a measles epidemic between 2008 and 2012. Elle a fait «seulement» 14 morts parce qu'on dispose de traitements efficaces, mais si tous les enfants avaient été vaccinés correctement, ces décès auraient pu être évités. It has killed "only" 14 people because of effective treatments, but if all the children had been vaccinated properly, these deaths could have been avoided. Er waren "slechts" 14 sterfgevallen omdat er effectieve behandelingen beschikbaar zijn, maar als alle kinderen correct waren gevaccineerd, hadden deze sterfgevallen voorkomen kunnen worden. Matou "apenas" 14 pessoas por causa de tratamentos eficazes, mas se todas as crianças tivessem sido vacinadas adequadamente, essas mortes poderiam ter sido evitadas.

Même si on entend des critiques contre les vaccins dans les pays riches, elles restent assez marginales, sauf en France ! Even if we hear criticisms against vaccines in rich countries, they remain quite marginal, except in France! Comme je vous l'ai dit en introduction, mes compatriotes ont pas mal de doutes concernant le vaccin. As I told you in the introduction, my compatriots have a lot of doubts about the vaccine. Como eu disse na introdução, meus compatriotas têm muitas dúvidas sobre a vacina. Mais en fait, c'est une tendance récente qui est apparue il y a une dizaine d'années. But in fact, this is a recent trend that emerged about ten years ago. Donc maintenant, on va essayer de comprendre ce qui s'est passé. So now we will try to understand what happened.