×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

InnerFrench - Vol. 1, #100 - L'équipe répond à vos questions ! (1)

#100 - L'équipe répond à vos questions ! (1)

Salut à toutes et à tous, bienvenue ! Je suis ravi de vous retrouver pour cet épisode spécial, le 100ème épisode. Et aujourd'hui, encore une fois, je ne suis pas seul.

Salut à tous ! Aujourd'hui, Anna et moi –donc salut, c'est moi Ingrid– on a rejoint Hugo pour cet épisode spécial, le 100ème. Et pour cet épisode, on va répondre à vos questions. Alors, on a reçu beaucoup, beaucoup de questions, on les a toutes lues. On a apprécié vos remerciements. Merci beaucoup pour votre participation. Évidemment, avec plus d'une centaine de questions, ça a été difficile de trier, donc on ne va pas pouvoir répondre à tout aujourd'hui, mais on a bien gardé vos questions de côté et éventuellement, on fera d'autres épisodes spéciaux pour des thèmes en particulier.

Alors, on a reçu pas mal de questions sur l'apprentissage du français, sur l'enseignement, sur les examens de français. Aussi, vous nous avez demandé comment mieux s'intégrer en France et vous nous avez demandé beaucoup de conseils, de supports. Donc tout ça, on le garde de côté pour l'instant et on va faire de nouveaux épisodes.

Donc voilà, ne vous inquiétez pas si votre question n'a pas été sélectionnée cette fois. Normalement, on essaiera d'y répondre plus tard dans d'autres épisodes spéciaux, comme l'a dit Ania.

Alors en guise d'introduction, j'aimerais qu'on commence par un épisode, par un enregistrement pardon, assez spécial qu'on a reçu il y a plusieurs semaines maintenant. Pour vous donner un peu le contexte, c'est un enregistrement qui nous a été envoyé par Mygge (Miguel), qui est un musicien espagnol. Il vivait à Londres avec sa copine et pendant le confinement, ils ont déménagé à Genève. Donc à ce moment-là Miggy a commencé à apprendre le français sauf qu‘en même temps, il devait aussi trouver du travail. Donc, ce qu'il a commencé à faire, c'est qu'il faisait des livraisons de nourriture. Vous savez, quand on commande sur son téléphone pour se faire livrer à manger. Et en faisant ses livraisons sur son vélo, il écoutait le podcast innerFrench. Et voilà, il a fait une petite chanson pour nous remercier. C'est devenu l'hymne d'innerFrench. Donc je vous propose de l'écouter.

Merci beaucoup Miggy pour cette musique. Vous avez peut-être entendu qu'il a même repris l'ancien jingle d'introduction qu'il a adapté. C'est très impressionnant et vraiment, ça nous a beaucoup touchés. Donc, un grand merci pour cette chanson. On mettra le lien dans la description si certains d'entre vous veulent l'écouter, elle est sur le Soundcloud de Myggy. Donc voilà, je pense que c'est une bonne façon d'entamer, de commencer cet épisode. Et maintenant, on va passer aux questions qui concernent plutôt l'organisation de notre équipe.

Bonjour, je suis Julia, j'ai 18 ans et je voulais remercier, toi, Hugo, et toute l'équipe d'innerFrench pour le travail que vous faites au quotidien. Donc pour le 100ème épisode, j'avais une petite curiosité. Donc je voulais savoir un petit peu plus, avoir un regard sur les coulisses de la production d'un épisode du podcast. Par exemple, en fonction de quoi vous choisissez les sujets ou comment est-ce que vous repérez les sources d'informations et il vous faut combien de temps pour produire un épisode. Et comment ça se passe le travail d'équipe maintenant que vous êtes trois. Donc, c'est tout. Et merci, merci beaucoup du fond du cœur et gros bisous d'Italie.

Merci beaucoup Julia pour ta question. Alors donc, pour te répondre au niveau du podcast, donc, depuis que j'ai rejoint l'équipe, on travaille beaucoup avec Hugo tous les deux au niveau de la production. Donc on se fait régulièrement des petites réunions qu'on appelle les réunions édito pour déterminer les prochains sujets. Il faut savoir qu'on a une liste assez énorme de sujets potentiels, mais on ne peut pas les décider avec beaucoup d'avance. On s'adapte beaucoup à l'actualité et à nos envies aussi du moment, aux mails qu'on reçoit, etc. Donc, régulièrement, on refait un point et puis on se dit voilà le mois prochain, on fera ça, on fera ça, qui s'en occupe.

Puis après, donc, comme tu as pu voir, d'abord, on a fait des podcasts séparément, donc Hugo a fait des sujets tout seul. Donc, à partir du moment où je l'ai rejoint, je l'ai aidé à écrire les sujets. Et puis après, on a décidé de passer à des podcasts un peu plus conversation qui en aura de plus en plus comme ça.

Donc après, pour la préparation, comment on fait ? Bah en général, on choisit des sujets qu'on connaît un petit peu chacun, qui nous intéressent, donc, on a déjà des sources. Et puis après, on multiplie nos sources. Grâce à la magie d'Internet, on peut trouver beaucoup d'informations donc, chacun, on a un peu nos sites préférés, donc les sites d'information, le Monde. Slate, voilà. Peut-être que Hugo.. Vous voyez dans les sources qu'on met sur la page de chaque épisode, vous voyez un peu quel type, quels types de lectures on a. Ça peut être aussi des vidéos.

Puis après, on écrit. Alors quand c'est une conversation, on n'écrit pas tout. On n'écrit pas tout. On se fait une petite rame. Et puis on se laisse un peu guider. Et voilà, ça, c'est pour la partie préparation. Ça ressemble beaucoup… moi, peut-être comme vous le savez, je suis journaliste à la base, donc ça ressemble à un travail type de…pour écrire un article, pour préparer un programme et en fait le travail de journaliste ressemble aussi beaucoup dans la préparation à un travail d'universitaires avec en plus parfois des interviews ou des conversations avec des personnes pour nous indiquer un petit peu quelle est la vérité ou quelles sont les informations les plus importantes. Mais voilà.

Puis ensuite, une fois qu'on a… qu'on a enregistré, donc, on se fait une petite réunion à distance, on enregistre et puis on fait passer l'enregistrement à notre ingénieur du son, Chris. Salut Chris !

Salut, salut!

Merci beaucoup d'ailleurs à toi parce qu'il est essentiel dans notre travail. Il s'occupe de faire en sorte que le son soit bien calé et qu'il n'y ait pas d'interférences, que la voix soit à un bon niveau sonore, etc. Et voilà ensuite, peut-être que je vais laisser Anna pour nous parler de ce qui est transcription. Et puis les derniers, les derniers éléments avant de publier

Quand la plus grosse, la plus grosse partie du travail est faite, c'est moi qui entre en scène. Donc moi, je m'occupe de la transcription, je corrige ce qui doit être corrigé. Je fais le dernier check, on peut dire, et c'est moi aussi qui ajoute des traductions en anglais, du vocabulaire qui pourrait vous poser un peu de problèmes, qui est un peu spécifique. Et comme ça, on peut dire que… à vrai dire que c'est toute l'équipe d'innerFrench qui crée un seul épisode du podcast.

Et pour le temps que ça prend, je dirais que ça dépend vraiment des sujets. Avec Hugo, on s'est rendu compte que ça va quand même assez…plus rapidement quand on est deux et qu'on fait une conversation parce qu'écrire le script en avance, ça peut prendre du temps, surtout quand on est perfectionniste, n'est-ce pas Hugo ? Et donc, ça peut être une semaine, deux semaines, voire un mois, quand on commence vraiment à s'arracher les cheveux sur ce qu'on veut faire exactement.

Après, quand on dit une semaine, deux semaines ou un mois, ce n'est pas…ce n'est pas du 24/24, donc c'est… Moi, en général, ce que je fais, c'est que j'essaye de diviser ma journée en deux. Le matin, je fais plutôt les choses créatives, notamment l'écriture de script ou la préparation de sujets. Et l'après midi, c'est plutôt… donc le travail en équipe, les tâches plus administratives.

C'est difficile, même je pense pour les journalistes, c'est difficile d'écrire toute la journée ou d'écrire sur un sujet pendant plus de quatre heures d'affilée. Donc c'est pour ça que ça prend du temps, parce que chaque jour, on a aussi une quantité d'énergie limitée pour ce qui… est en ce qui concerne les tâches créatives, par exemple.

Effectivement. Donc, c'est un petit peu par ci, par là quand le cerveau est disponible pour ça,

OK. Ensuite, on avait une question de Jessy.

Salut Hugo, Anna et Ingrid. Tout d'abord grandes félicitations pour le 100ème. Je m'appelle Jessy et j'habite aux États-Unis. J'écoute le podcast d'innerFrench depuis deux ans maintenant. Merci énormément pour tout ce que vous faites. Ma question pour vous aujourd'hui, c'est que… à votre avis, quelle est la chose la plus essentielle pour un podcast réussi et durable ? Merci et j'ai hâte d'écouter votre réponse !

Alors merci Jessy pour cette question. C'est… c'est assez difficile d'y répondre parce qu'en général, on a ce qu'on appelle le biais du survivant . Ce biais, c'est un biais cognitif qui fait que quand on a réussi quelque chose, on a l'impression d'avoir trouvé une recette magique. Mais en fait, on ne se rend pas compte que ce qui a marché pour nous ne marche pas forcément pour les autres. Et le podcast innerFrench marche plutôt bien.

Moi, j'ai l'impression que c'est parce qu'il répond vraiment à un besoin. Ce besoin, comme vous le savez, c'était d'avoir des podcasts qui traitent de sujets intéressants, avec un niveau accessible aux apprenants intermédiaires. Il y avait vraiment une demande pour ça. Moi, je m'en suis rendu compte parce qu'en tant que prof, je voyais que mes élèves en avaient besoin et je trouvais pas de podcast qu'ils soient vraiment adaptés. Donc ça, je pense que c'est le premier ingrédient. Faire un podcast sur un sujet qui nous intéresse, c'est bien, mais il faut aussi que ce podcast réponde ou s'adresse à une audience en particulier, donc essayer de trouver son audience ou sa niche.

Et puis ensuite, pour qu'il soit durable, là, effectivement, il faut plutôt… ça dépend de vos préférences personnelles en fait. Moi, par exemple, je ne pourrais pas faire un podcast durable sur je ne sais pas… l'ingéniérie parce que je ne suis pas ingénieur et ce n'est pas des sujets qui m'intéressent particulièrement. Donc voilà, c'est bien de trouver un sujet qui vous plaise, que vous avez envie d'approfondir. Donc voilà, ça, c'est ce qui va faire sa durabilité, on peut dire. Et ensuite d'avoir une équipe. Moi, je vois que ça m'a vraiment redonner envie de continuer les épisodes du podcast depuis qu'on fait ça à plusieurs, parce que c'est plus marrant, ça permet de changer de format, de diversifier, etc. Donc, c'est un peu les conseils que je pourrais donner.

Et on avait une autre question d'Assan un peu… Qui est liée en fait à ce sujet et nous demandait quelle est la bonne méthode pour atteindre beaucoup de spectateurs, selon vous : créer un podcast ou bien faire une vidéo.

Alors, ce qui est bien avec la vidéo, et je pense que quand il dit vidéo, il pense plutôt aux vidéos YouTube, c'est qu'avec YouTube, il y a un algorithme qui peut recommander ses vidéos à une nouvelle audience. Donc, les vidéos, c'est très bien pour toucher de nouveaux spectateurs, mais ensuite, le podcast, c'est un bon format pour fidéliser, on peut dire, son audience parce que c'est un format qui est beaucoup plus intimiste. On passe plus de temps aussi à écouter les podcasts parce que, comme vous le savez très bien, on peut le faire tout en faisant d'autres… des tâches ménagères, en faisant du sport, etc. Donc, ça permet de passer plus de temps avec la personne et il y a moins de distractions que quand on est sur YouTube, où il y a en permanence des dizaines de vidéos qui nous sont recommandés donc voilà, c'est plus difficile de rester concentré sur une chose. Donc, si l'objectif, c'est de toucher une nouvelle audience, les vidéos, c'est mieux, mais ensuite, le podcast, c'est très bien pour fidéliser cette audience.

Alors, la question suivante, c'est de la part de Bora. Elle nous pose la question quelle est votre langue de travail et comment est-ce que vous vous organisez pour travailler ensemble.

Alors nous, notre langue de communication, c'est le français, rien de surprenant ici, mais peut-être que je devrais que… je devrais motiver Hugo à un peu plus pour parler polonais, on verra, on verra.

Oui, mais sans moi !

On verra, on verra…Et comment, comment on s'organise pour travailler ensemble ? Alors, chaque lundi, on organise une réunion d'équipe pour s'organiser des tâches, pour diviser les tâches entre toute l'équipe, parce qu'on essaye à chaque fois de faire en sorte que personne ne soit débordé de travail, mais qu'on, mais qu'on partage des tâches de façon juste, de manière juste.

Donc, on fait ça lundi. C'est une réunion qui dure environ, je ne sais pas une heure, un peu moins et donc on fait tout le planning, on décide sur ce qu'on doit faire et quel jour.

Et après, on utilise aussi plusieurs outils. Notre outil le plus important de communication, c'est notre chat sur lequel on a plusieurs, plusieurs chaînes thématiques. Et si on a quelque chose à communiquer, on s'écrit sur ce chat-là. Puis, on a beaucoup de documents qu'on partage ensemble. Parce que si, même si une personne travaille sur une tâche concrète, puis il y a aussi d'autres qui.. qui ajoutent ses idées ou ou…on fait un résumé tout ensemble. Après, donc, c'est vraiment. J'ai l'impression que c'est vraiment un travail collectif entre nous. Et ça, c'est super. Et bien sûr aussi chacun a ses propres tâches dont il est responsable.

Et, en général bon, cette organisation, c'est encore du work in progress, comme on dit. Donc voilà, on apprend au fur et à mesure parce que moi, j'ai jamais eu d'équipe avant. On travaille tous à distance, qui est quelque chose d'assez nouveau aussi. Donc voilà, pour le moment, c'est… on essaye d'apprendre tous ensemble, de partager ce qui marche, ce qui ne marche pas. Et moi, je le vois vraiment comme quelque chose de collaboratif. Mais j'espère que vous aussi ?

Oui, bien sûr. Ha ha! T'inquiète pas.

Oui, tout à fait.

Ensuite, on avait une question de Judith qui est toujours à propos du podcast qui nous demande si on surveille les épisodes en terme du nombre d'auditeurs et s'il y a des épisodes qui marchent mieux que d'autres. Et si oui, lequel a été le plus populaire jusqu'à présent.

Alors dans l'ensemble, là, je viens de regarder les states. On est à quasiment 10 millions de téléchargements pour tous les épisodes cumulés depuis le début du podcast, depuis 4 ans, donc c'est vraiment pas mal, on est très content. Et en fait, contrairement aux vidéos sur la chaîne YouTube, comme il n'y a pas d'algorithme qui recommande un podcast plutôt qu'un autre, c'est vrai qu'en général, les épisodes font plus ou moins le même nombre d'écoutes.

La plupart des personnes qui sont abonnées au podcast écoutent chaque nouvel épisode. Donc, voilà, il y en a pas spécialement qui sont beaucoup plus populaires que d'autres. Parfois, il y a un sujet qui marche un peu mieux, mais quand on regarde les states, l'épisode le plus populaire, c'est tout simplement le premier, le plus ancien, parce qu'il y a beaucoup de personnes qui, logiquement, commencent par celui-là. Ensuite, le deuxième, le troisième est dans les épisodes plus récents, celui sur l'humour français a bien fonctionné. Pourquoi l'humour français s'exporte-t-il mal ? Et également l'épisode sur les anti-vaccins en France. Donc, on en parlait avec Ingrid et c'est vrai qu'on est plutôt content parce que même les sujets polémiques, finalement, fonctionnent assez bien.

Au contraire, ça fonctionne encore mieux. Vous aimez bien quand on touche à des petites polémiques et des débats.

Vous aimez bien la polémique et nous aussi. Donc voilà, ça tombe bien.

Ok, donc là, c'est bon. On vous a fait un petit topo sur la manière dont on travaille. Maintenant, on va passer à la seconde partie, qui est plutôt par rapport au futur d'innerFrench et à ce qu'on envisage pour la suite. Alors tout d'abord, on va commencer avec une question de Benjamin de Berlin. On l'écoute.

Bonjour chère équipe d'innerFrench. Je m'appelle Benjamin, je viens de Berlin et oui, tout d'abord mes félicitations sincères pour votre 100ème épisode d'innerFrench, du «dîner français», ha ha, petite blague. Question… ma question ! En fait, Hugo, je me souviens… oui, dans un épisode, tu avais dit donc après Raconte ton histoire, tu veux faire un programme, plutôt viser ou aider les débutants, programme de débutant et je me suis demandé si, je ne sais pas, peut-être après… comme projet d'après… si tu peux aussi concevoir, faire un programme pour les avancés C1, direction C2. Donc merci beaucoup et au revoir, ciao ciao !

Merci beaucoup, Benjamin pour ta question. Donc tu es pas le seul à nous avoir posé cette question. On a aussi Mike qui nous demandait si on avait l'intention de faire des podcasts pour le niveau C1, C2. On avait aussi Kevin du Mexique, qui nous demandait si on voulait faire un nouveau cours sans préciser pour quel niveau. Et puis Stéphanie, qui vient des Etats-Unis, qui nous pose une question un peu similaire par rapport au podcast. Donc voilà, vous êtes quatre à nous avoir demandé un peu si on allait faire soit des nouveaux podcasts, soit des nouveaux cours pour des autres niveaux. Alors Hugo, est-ce que tu pourrais nous répondre sur ça ?

Alors oui, c'était surtout des questions qui concernaient les niveaux avancés et on en a pas mal parlé entre nous. Mais c'est vrai que c'est difficile en fait de créer un cours pour les niveaux C1, C2 parce qu'à ces niveaux-là, vous êtes déjà capables de comprendre les contenus pour les natifs. Donc créer davantage de leçons vidéos ou même des conversations, ça ne serait pas forcément très utile et ça serait… au niveau de la qualité ça serait jamais aussi bien que de regarder un film ou une série, ou même des vidéos de Youtubeurs qui s'adressent aux natifs.

Et en général, à ce niveau là, il faut vraiment travailler de manière individuelle. C'est pour ça que même dans les instituts français, les Alliances françaises, il y a rarement des cours généraux pour les niveaux C1, C2. En fait, il y a plutôt soit des cours de conversation, soit on vous propose des cours individuels directement avec un professeur parce qu'à ces niveaux-là, chacun fait un peu ses propres petites erreurs sur des petits détails. Donc, faire un cours général juste pour préciser quelques détails techniques sur la grammaire qui ne vont pas concerner certains, et puis que d'autres ne vont pas forcément comprendre, ça n'a pas trop de sens, en fait. Pour le moment, on n'a pas trouvé de bonnes formules, je pense pour les niveaux C1, C2. Mais Ingrid, il me semble que tu avais peut-être une idée.

Hum, oui, moi, je pensais que peut-être ce qui vous manquait, c'était avoir du vocabulaire très spécifique sur des sujets que vous n'avez jamais partagé, vous n'avez jamais entendu. Donc éventuellement, ce qu'on pourrait faire, c'est faire des cours ou même des podcasts, mais sur des sujets un peu techniques, spécifiques, où il y aurait par exemple des questions culturelles ou même si vous parlez parfaitement, vous avez une très bonne compréhension de l'oral, c'est sûr que si vous avez jamais parlé de je ne sais pas quelque chose, un thème scientifique en particulier, vous n'allez pas avoir le vocabulaire.

Donc, ce serait plutôt ça. L'idée, ce serait de faire des cours ou des podcasts thématiques sur des sujets qui soient des sciences humaines, des sciences dures, de la politique, voilà des choses plus techniques. Après, c'est un peu ce qu'on fait.

#100 - L'équipe répond à vos questions ! (1) #100 - Das Team beantwortet Ihre Fragen! (1) #100 - The team answers your questions! (1) #100 - ¡El equipo responde a sus preguntas! (1) #100 - Il team risponde alle vostre domande! (1) #100 - チームがあなたの質問に答えます!(1) #100 - Het team beantwoordt jullie vragen! (1) #100 - A equipa responde às suas perguntas! (1) #100 - Команда отвечает на ваши вопросы! (1) #100 - Ekip sorularınızı yanıtlıyor! (1) #100 - 小组回答您的问题!(1)

Salut à toutes et à tous, bienvenue ! Hallo zusammen, willkommen! Hello everyone, welcome! Je suis ravi de vous retrouver pour cet épisode spécial, le 100ème épisode. Ich freue mich, Sie für diese besondere Folge, die 100. Folge, wieder zu haben. I am delighted to be back with you for this special episode, the 100th episode. Et aujourd'hui, encore une fois, je ne suis pas seul. And today, once again, I'm not alone.

Salut à tous ! Hallo zusammen ! Hi everyone! Aujourd'hui, Anna et moi –donc salut, c'est moi Ingrid– on a rejoint Hugo pour cet épisode spécial, le 100ème. Heute, Anna und ich - also hallo, ich bin es Ingrid - haben wir Hugo für diese besondere Episode, die 100., begleitet. Today, Anna and I -so hi, it's me Ingrid- joined Hugo for this special episode, the 100th. Et pour cet épisode, on va répondre à vos questions. And for this episode, we are going to answer your questions. Alors, on a reçu beaucoup, beaucoup de questions, on les a toutes lues. So we received many, many questions, and we read them all. On a apprécié vos remerciements. Wir haben Ihren Dank geschätzt. We appreciate your thanks. Merci beaucoup pour votre participation. Vielen Dank für Ihre Teilnahme. Thank you very much for your participation. Évidemment, avec plus d'une centaine de questions, ça a été difficile de trier, donc on ne va pas pouvoir répondre à tout aujourd'hui, mais on a bien gardé vos questions de côté et éventuellement, on fera d'autres épisodes spéciaux pour des thèmes en particulier. Offensichtlich war es bei mehr als hundert Fragen schwer zu sortieren, daher können wir heute nicht alles beantworten, aber wir haben Ihre Fragen beiseite gelassen und werden irgendwann andere spezielle Episoden zu bestimmten Themen machen. Obviously, with over a hundred questions, it's been hard to sort through them all, so we won't be able to answer them all today, but we've kept your questions to one side, and we'll eventually be doing special episodes on particular themes.

Alors, on a reçu pas mal de questions sur l'apprentissage du français, sur l'enseignement, sur les examens de français. So we got a lot of questions about learning French, teaching French and French exams. Aussi, vous nous avez demandé comment mieux s'intégrer en France et vous nous avez demandé beaucoup de conseils, de supports. Sie haben uns auch gefragt, wie wir uns in Frankreich besser integrieren können, und Sie haben uns um viele Ratschläge und Unterstützung gebeten. So you asked us how to better integrate in France, and you asked us for a lot of advice and support. Donc tout ça, on le garde de côté pour l'instant et on va faire de nouveaux épisodes. So we're putting all that aside for now, and will be making new episodes.

Donc voilà, ne vous inquiétez pas si votre question n'a pas été sélectionnée cette fois. So don't worry if your question wasn't selected this time. Normalement, on essaiera d'y répondre plus tard dans d'autres épisodes spéciaux, comme l'a dit Ania. Normally, we'll try to answer them later in other special episodes, as Ania said.

Alors en guise d'introduction, j'aimerais qu'on commence par un épisode, par un enregistrement pardon, assez spécial qu'on a reçu il y a plusieurs semaines maintenant. So by way of introduction, I would like us to start with an episode, with a rather special recording, sorry, that we received several weeks ago now. Pour vous donner un peu le contexte, c'est un enregistrement qui nous a été envoyé par Mygge (Miguel), qui est un musicien espagnol. To give you a bit of background, this is a recording sent to us by Mygge (Miguel), who is a Spanish musician. Il vivait à Londres avec sa copine et pendant le confinement, ils ont déménagé à Genève. He lived in London with his girlfriend and during the confinement, they moved to Geneva. Donc à ce moment-là Miggy a commencé à apprendre le français sauf qu‘en même temps, il devait aussi trouver du travail. So at that point Miggy started to learn French except at the same time he also had to find work. Donc, ce qu'il a commencé à faire, c'est qu'il faisait des livraisons de nourriture. So what he started doing was he was doing food deliveries. Vous savez, quand on commande sur son téléphone pour se faire livrer à manger. You know, when you order on your phone to get food delivered. Et en faisant ses livraisons sur son vélo, il écoutait le podcast innerFrench. And while making deliveries on his bike, he listened to the innerFrench podcast. Et voilà, il a fait une petite chanson pour nous remercier. And voilà, he did a little song to thank us. C'est devenu l'hymne d'innerFrench. It's become the anthem of innerFrench. Donc je vous propose de l'écouter. So I suggest you listen to it.

Merci beaucoup Miggy pour cette musique. Vous avez peut-être entendu qu'il a même repris l'ancien jingle d'introduction qu'il a adapté. You may have heard that he even covered the old intro jingle which he adapted. C'est très impressionnant et vraiment, ça nous a beaucoup touchés. It's very impressive and really, it touched us a lot. Donc, un grand merci pour cette chanson. So, a big thank you for this song. On mettra le lien dans la description si certains d'entre vous veulent l'écouter, elle est sur le Soundcloud de Myggy. We'll put the link in the description if some of you want to listen to it, it's on Myggy's Soundcloud. Donc voilà, je pense que c'est une bonne façon d'entamer, de commencer cet épisode. So there you go, I think that's a good way to start, to start this episode. Et maintenant, on va passer aux questions qui concernent plutôt l'organisation de notre équipe. And now we'll move on to the questions that concern the organization of our team.

Bonjour, je suis Julia, j'ai 18 ans et je voulais remercier, toi, Hugo, et toute l'équipe d'innerFrench pour le travail que vous faites au quotidien. Hi, I'm Julia, I'm 18 years old and I wanted to thank you, Hugo, and the whole innerFrench team for the work you do every day. Donc pour le 100ème épisode, j'avais une petite curiosité. So for the 100th episode, I had a little curiosity. Donc je voulais savoir un petit peu plus, avoir un regard sur les coulisses de la production d'un épisode du podcast. So I wanted to know a little bit more, to have a look behind the scenes of the production of an episode of the podcast. Par exemple, en fonction de quoi vous choisissez les sujets ou comment est-ce que vous repérez les sources d'informations et il vous faut combien de temps pour produire un épisode. For example, how do you choose topics or how do you source information and how long does it take to produce an episode? Et comment ça se passe le travail d'équipe maintenant que vous êtes trois. And what's it like working as a team now that there are three of you? Donc, c'est tout. So that's it. Et merci, merci beaucoup du fond du cœur et gros bisous d'Italie. And thank you, thank you very much from the bottom of my heart and big kisses from Italy.

Merci beaucoup Julia pour ta question. Thank you very much Julia for your question. Alors donc, pour te répondre au niveau du podcast, donc, depuis que j'ai rejoint l'équipe, on travaille beaucoup avec Hugo tous les deux au niveau de la production. So, to answer your question about the podcast, since I joined the team, we've been working a lot with Hugo on production. Donc on se fait régulièrement des petites réunions qu'on appelle les réunions édito pour déterminer les prochains sujets. So we have regular little meetings called editorial meetings to determine the next topics. Il faut savoir qu'on a une liste assez énorme de sujets potentiels, mais on ne peut pas les décider avec beaucoup d'avance. It is important to know that we have a huge list of potential subjects, but we cannot decide them in advance. On s'adapte beaucoup à l'actualité et à nos envies aussi du moment, aux mails qu'on reçoit, etc. We adapt a lot to what's going on and what we feel like doing at the time, to the e-mails we receive and so on. Donc, régulièrement, on refait un point et puis on se dit voilà le mois prochain, on fera ça, on fera ça, qui s'en occupe. So, regularly, we redo a point and then we say to ourselves here is next month, we will do that, we will do that, who takes care of it.

Puis après, donc, comme tu as pu voir, d'abord, on a fait des podcasts séparément, donc Hugo a fait des sujets tout seul. Then afterwards, therefore, as you could see, first, we did podcasts separately, so Hugo did subjects on his own. Donc, à partir du moment où je l'ai rejoint, je l'ai aidé à écrire les sujets. So, from the moment I joined him, I helped him write the topics. Et puis après, on a décidé de passer à des podcasts un peu plus conversation qui en aura de plus en plus comme ça. And then afterwards, we decided to move on to podcasts that are a little more conversational and will have more and more of them like that.

Donc après, pour la préparation, comment on fait ? So afterwards, for the preparation, how do we do it? Bah en général, on choisit des sujets qu'on connaît un petit peu chacun, qui nous intéressent, donc, on a déjà des sources. Well, in general, we choose subjects that we each know a little bit about, that interest us, so we already have sources. Et puis après, on multiplie nos sources. And then afterwards, we multiply our sources. Grâce à la magie d'Internet, on peut trouver beaucoup d'informations donc, chacun, on a un peu nos sites préférés, donc les sites d'information, le Monde. Thanks to the magic of the Internet, we can find a lot of information, so each of us has our favorite sites, so the information sites, the World. Slate, voilà. Slate, that's it. Peut-être que Hugo.. Vous voyez dans les sources qu'on met sur la page de chaque épisode, vous voyez un peu quel type, quels types de lectures on a. Ça peut être aussi des vidéos. Maybe Hugo... You see in the sources that we put on the page of each episode, you see a little what type, what types of readings we have. It can also be videos.

Puis après, on écrit. Then afterwards, we write. Alors quand c'est une conversation, on n'écrit pas tout. So when it's a conversation, we don't write everything. On n'écrit pas tout. We don't write everything down. On se fait une petite rame. We make a small oar. Et puis on se laisse un peu guider. And then we let ourselves be guided a little. Et voilà, ça, c'est pour la partie préparation. And that's it for the preparation part. Ça ressemble beaucoup… moi, peut-être comme vous le savez, je suis journaliste à la base, donc ça ressemble à un travail type de…pour écrire un article, pour préparer un programme et en fait le travail de journaliste ressemble aussi beaucoup dans la préparation à un travail d'universitaires avec en plus parfois des interviews ou des conversations avec des personnes pour nous indiquer un petit peu quelle est la vérité ou quelles sont les informations les plus importantes. It looks a lot like… me, maybe as you know, I'm a journalist at the base, so it looks like a type of job of… to write an article, to prepare a program and in fact the job of a journalist also looks a lot like in preparation for academic work, sometimes with interviews or conversations with people to tell us a little bit what the truth is or what the most important information is. Mais voilà. But here goes.

Puis ensuite, une fois qu'on a… qu'on a enregistré, donc, on se fait une petite réunion à distance, on enregistre et puis on fait passer l'enregistrement à notre ingénieur du son, Chris. Then then, once we've… we've recorded, so we have a little remote meeting, we record and then we pass the recording on to our sound engineer, Chris. Salut Chris ! Hi Chris!

Salut, salut! Hi there!

Merci beaucoup d'ailleurs à toi parce qu'il est essentiel dans notre travail. Thank you very much to you because it is essential in our work. Il s'occupe de faire en sorte que le son soit bien calé et qu'il n'y ait pas d'interférences, que la voix soit à un bon niveau sonore, etc. He takes care of making sure that the sound is well set and that there is no interference, that the voice is at a good sound level, etc. Et voilà ensuite, peut-être que je vais laisser Anna pour nous parler de ce qui est transcription. And then there you go, maybe I'll leave Anna to tell us about what is transcription. Et puis les derniers, les derniers éléments avant de publier And then the last, the last elements before publishing

Quand la plus grosse, la plus grosse partie du travail est faite, c'est moi qui entre en scène. When the biggest, most important part of the work is done, I come on stage. Donc moi, je m'occupe de la transcription, je corrige ce qui doit être corrigé. So I take care of the transcription, I correct what needs to be corrected. Je fais le dernier check, on peut dire, et c'est moi aussi qui ajoute des traductions en anglais, du vocabulaire qui pourrait vous poser un peu de problèmes, qui est un peu spécifique. I do the last check, you could say, and it's me too who adds English translations, vocabulary that could cause you a bit of trouble, which is a bit specific. Et comme ça, on peut dire que… à vrai dire que c'est toute l'équipe d'innerFrench qui crée un seul épisode du podcast. And like that, we can say that... actually it's the whole innerFrench team that creates a single episode of the podcast.

Et pour le temps que ça prend, je dirais que ça dépend vraiment des sujets. As for the time it takes, I'd say it really depends on the subject. Avec Hugo, on s'est rendu compte que ça va quand même assez…plus rapidement quand on est deux et qu'on fait une conversation parce qu'écrire le script en avance, ça peut prendre du temps, surtout quand on est perfectionniste, n'est-ce pas Hugo ? With Hugo, we realized that it's still going quite...faster when there are two of us and we have a conversation because writing the script in advance can take time, especially when you're a perfectionist, isn't it Hugo? Et donc, ça peut être une semaine, deux semaines, voire un mois, quand on commence vraiment à s'arracher les cheveux sur ce qu'on veut faire exactement. And so, it can be a week, two weeks, even a month, when you really start tearing your hair out about exactly what you want to do.

Après, quand on dit une semaine, deux semaines ou un mois, ce n'est pas…ce n'est pas du 24/24, donc c'est… Moi, en général, ce que je fais, c'est que j'essaye de diviser ma journée en deux. Afterwards, when you say a week, two weeks or a month, it's not...it's not 24 hours a day, so it's... Me, in general, what I do is I try to divide my day in two. Le matin, je fais plutôt les choses créatives, notamment l'écriture de script ou la préparation de sujets. In the mornings, I tend to do the creative stuff, such as writing scripts or preparing stories. Et l'après midi, c'est plutôt… donc le travail en équipe, les tâches plus administratives. And the afternoons are more... so teamwork, more administrative tasks.

C'est difficile, même je pense pour les journalistes, c'est difficile d'écrire toute la journée ou d'écrire sur un sujet pendant plus de quatre heures d'affilée. It's hard, even I think for journalists, it's hard to write all day or write about a topic for more than four hours at a time. Donc c'est pour ça que ça prend du temps, parce que chaque jour, on a aussi une quantité d'énergie limitée pour ce qui… est en ce qui concerne les tâches créatives, par exemple. So that's why it takes time, because every day, we also have a limited amount of energy for what... is in terms of creative tasks, for example.

Effectivement. Indeed. Donc, c'est un petit peu par ci, par là quand le cerveau est disponible pour ça, So it's a little bit here and there when the brain is available for that,

OK. Ensuite, on avait une question de Jessy. Then we had a question from Jessy.

Salut Hugo, Anna et Ingrid. Hi Hugo, Anna and Ingrid. Tout d'abord grandes félicitations pour le 100ème. First of all, congratulations on your 100th. Je m'appelle Jessy et j'habite aux États-Unis. My name is Jessy and I live in the United States. J'écoute le podcast d'innerFrench depuis deux ans maintenant. I've been listening to the innerFrench podcast for two years now. Merci énormément pour tout ce que vous faites. Thank you so much for everything you do. Ma question pour vous aujourd'hui, c'est que… à votre avis, quelle est la chose la plus essentielle pour un podcast réussi et durable ? My question for you today is… what do you think is the most essential thing for a successful and sustainable podcast? Merci et j'ai hâte d'écouter votre réponse ! Thank you and I look forward to hearing your response!

Alors merci Jessy pour cette question. So thank you Jessy for the question. C'est… c'est assez difficile d'y répondre parce qu'en général, on a ce qu'on appelle le biais du survivant . It's…it's kind of hard to answer that because usually you have what's called survivorship bias. Ce biais, c'est un biais cognitif qui fait que quand on a réussi quelque chose, on a l'impression d'avoir trouvé une recette magique. This bias is a cognitive bias which means that when you have succeeded in something, you have the impression of having found a magic recipe. Mais en fait, on ne se rend pas compte que ce qui a marché pour nous ne marche pas forcément pour les autres. But in fact, we don't realize that what worked for us doesn't necessarily work for others. Et le podcast innerFrench marche plutôt bien. And the innerFrench podcast is doing quite well.

Moi, j'ai l'impression que c'est parce qu'il répond vraiment à un besoin. Me, I have the impression that it is because it really meets a need. Ce besoin, comme vous le savez, c'était d'avoir des podcasts qui traitent de sujets intéressants, avec un niveau accessible aux apprenants intermédiaires. This need, as you know, was to have podcasts that deal with interesting subjects, with a level accessible to intermediate learners. Il y avait vraiment une demande pour ça. There really was a demand for that. Moi, je m'en suis rendu compte parce qu'en tant que prof, je voyais que mes élèves en avaient besoin et je trouvais pas de podcast qu'ils soient vraiment adaptés. Me, I realized it because as a teacher, I saw that my students needed it and I found no podcast that they were really suitable. Donc ça, je pense que c'est le premier ingrédient. Faire un podcast sur un sujet qui nous intéresse, c'est bien, mais il faut aussi que ce podcast réponde ou s'adresse à une audience en particulier, donc essayer de trouver son audience ou sa niche. Doing a podcast on a subject that interests us is good, but this podcast must also respond to or address a particular audience, so try to find its audience or its niche.

Et puis ensuite, pour qu'il soit durable, là, effectivement, il faut plutôt… ça dépend de vos préférences personnelles en fait. And then, for it to be durable, there, indeed, it is necessary rather… it depends on your personal preferences in fact. Moi, par exemple, je ne pourrais pas faire un podcast durable sur je ne sais pas… l'ingéniérie parce que je ne suis pas ingénieur et ce n'est pas des sujets qui m'intéressent particulièrement. Me, for example, I couldn't do a lasting podcast on I don't know… engineering because I'm not an engineer and these aren't subjects that particularly interest me. Donc voilà, c'est bien de trouver un sujet qui vous plaise, que vous avez envie d'approfondir. So here it is, it's good to find a subject that you like, that you want to deepen. Donc voilà, ça, c'est ce qui va faire sa durabilité, on peut dire. So here it is, that's what will make its durability, we can say. Et ensuite d'avoir une équipe. And then to have a team. Moi, je vois que ça m'a vraiment redonner envie de continuer les épisodes du podcast depuis qu'on fait ça à plusieurs, parce que c'est plus marrant, ça permet de changer de format, de diversifier, etc. Me, I see that it really made me want to continue the episodes of the podcast since we've been doing this together, because it's more fun, it allows you to change format, to diversify, etc. Donc, c'est un peu les conseils que je pourrais donner. So that's kind of the advice I could give.

Et on avait une autre question d'Assan un peu… Qui est liée en fait à ce sujet et nous demandait quelle est la bonne méthode pour atteindre beaucoup de spectateurs, selon vous : créer un podcast ou bien faire une vidéo. And we had another question from Assan a bit… Which is actually related to this topic and was asking us what is the right method to reach a lot of viewers, in your opinion: creating a podcast or making a video.

Alors, ce qui est bien avec la vidéo, et je pense que quand il dit vidéo, il pense plutôt aux vidéos YouTube, c'est qu'avec YouTube, il y a un algorithme qui peut recommander ses vidéos à une nouvelle audience. So the nice thing about video, and I think when he says video, he's thinking more about YouTube videos, is that with YouTube, there's an algorithm that can recommend his videos to a new audience. Donc, les vidéos, c'est très bien pour toucher de nouveaux spectateurs, mais ensuite, le podcast, c'est un bon format pour fidéliser, on peut dire, son audience parce que c'est un format qui est beaucoup plus intimiste. So, videos are great for reaching new viewers, but then, podcasts are a good format for building audience loyalty, so to speak, because it's a much more intimate format. On passe plus de temps aussi à écouter les podcasts parce que, comme vous le savez très bien, on peut le faire tout en faisant d'autres… des tâches ménagères, en faisant du sport, etc. We also spend more time listening to podcasts because, as you very well know, we can do it while doing other… household chores, playing sports, etc. Donc, ça permet de passer plus de temps avec la personne et il y a moins de distractions que quand on est sur YouTube, où il y a en permanence des dizaines de vidéos qui nous sont recommandés donc voilà, c'est plus difficile de rester concentré sur une chose. So it allows you to spend more time with the person and there are fewer distractions than when you're on YouTube, where there are always dozens of videos recommended to you, so there you go, it's harder to stay focused on one thing. Donc, si l'objectif, c'est de toucher une nouvelle audience, les vidéos, c'est mieux, mais ensuite, le podcast, c'est très bien pour fidéliser cette audience. So, if the objective is to reach a new audience, videos are better, but then, podcasts are very good for retaining this audience.

Alors, la question suivante, c'est de la part de Bora. So, the next question is from Bora. Elle nous pose la question quelle est votre langue de travail et comment est-ce que vous vous organisez pour travailler ensemble. She asks us what is your working language and how do you organize yourself to work together.

Alors nous, notre langue de communication, c'est le français, rien de surprenant ici, mais peut-être que je devrais que… je devrais motiver Hugo à un peu plus pour parler polonais, on verra, on verra. So for us, our language of communication is French, nothing surprising here, but maybe I should... I should motivate Hugo to speak Polish a bit more, we'll see, we'll see.

Oui, mais sans moi ! Yes, but without me!

On verra, on verra…Et comment, comment on s'organise pour travailler ensemble ? We'll see, we'll see... And how, how do we organize ourselves to work together? Alors, chaque lundi, on organise une réunion d'équipe pour s'organiser des tâches, pour diviser les tâches entre toute l'équipe, parce qu'on essaye à chaque fois de faire en sorte que personne ne soit débordé de travail, mais qu'on, mais qu'on partage des tâches de façon juste, de manière juste. So, every Monday, we organize a team meeting to organize the tasks, to divide the tasks between the whole team, because we try every time to make sure that nobody is overwhelmed with work, but that we, but that we share tasks in a fair way, in a fair way.

Donc, on fait ça lundi. C'est une réunion qui dure environ, je ne sais pas une heure, un peu moins et donc on fait tout le planning, on décide sur ce qu'on doit faire et quel jour. It's a meeting that lasts about, I don't know, an hour or so, a little less, and so we do all the planning, we decide what we're going to do and on what day.

Et après, on utilise aussi plusieurs outils. And afterwards, we also use several tools. Notre outil le plus important de communication, c'est notre chat sur lequel on a plusieurs, plusieurs chaînes thématiques. Our most important communication tool is our chat on which we have several, several thematic channels. Et si on a quelque chose à communiquer, on s'écrit sur ce chat-là. And if we have something to communicate, we write to each other in this chat room. Puis, on a beaucoup de documents qu'on partage ensemble. Parce que si, même si une personne travaille sur une tâche concrète, puis il y a aussi d'autres qui.. qui ajoutent ses idées ou ou…on fait un résumé tout ensemble. Because if, even if one person is working on a concrete task, then there are also others who… who add their ideas or or… we summarize everything together. Après, donc, c'est vraiment. Afterwards, therefore, it really is. J'ai l'impression que c'est vraiment un travail collectif entre nous. Et ça, c'est super. Et bien sûr aussi chacun a ses propres tâches dont il est responsable. And of course also everyone has their own tasks for which they are responsible.

Et, en général bon, cette organisation, c'est encore du work in progress, comme on dit. And, generally speaking, this organization is still work in progress, as they say. Donc voilà, on apprend au fur et à mesure parce que moi, j'ai jamais eu d'équipe avant. So there you go, we learn as we go along because I've never had a team before. On travaille tous à distance, qui est quelque chose d'assez nouveau aussi. We all work remotely, which is something quite new as well. Donc voilà, pour le moment, c'est… on essaye d'apprendre tous ensemble, de partager ce qui marche, ce qui ne marche pas. Et moi, je le vois vraiment comme quelque chose de collaboratif. And I really see it as something collaborative. Mais j'espère que vous aussi ? But I hope you do too?

Oui, bien sûr. Yes, of course. Ha ha! Ha ha! T'inquiète pas. Don't worry.

Oui, tout à fait. Yes, that's right.

Ensuite, on avait une question de Judith qui est toujours à propos du podcast qui nous demande si on surveille les épisodes en terme du nombre d'auditeurs et s'il y a des épisodes qui marchent mieux que d'autres. Then, we had a question from Judith, which is still about the podcast, asking us if we monitor the episodes in terms of the number of listeners and if there are episodes that are doing better than others. Et si oui, lequel a été le plus populaire jusqu'à présent. And if so, which one has been the most popular so far?

Alors dans l'ensemble, là, je viens de regarder les states. Insgesamt habe ich mir also nur die Staaten angeschaut. So overall, I just looked at the states. On est à quasiment 10 millions de téléchargements pour tous les épisodes cumulés depuis le début du podcast, depuis 4 ans, donc c'est vraiment pas mal, on est très content. We are at almost 10 million downloads for all the episodes accumulated since the beginning of the podcast, for 4 years, so it's really not bad, we are very happy. Et en fait, contrairement aux vidéos sur la chaîne YouTube, comme il n'y a pas d'algorithme qui recommande un podcast plutôt qu'un autre, c'est vrai qu'en général, les épisodes font plus ou moins le même nombre d'écoutes. And in fact, unlike the videos on the YouTube channel, since there is no algorithm that recommends one podcast over another, it is true that in general, the episodes are more or less the same number listening.

La plupart des personnes qui sont abonnées au podcast écoutent chaque nouvel épisode. Most people who subscribe to the podcast listen to each new episode. Donc, voilà, il y en a pas spécialement qui sont beaucoup plus populaires que d'autres. So there you have it, there are not some that are much more popular than others. Parfois, il y a un sujet qui marche un peu mieux, mais quand on regarde les states, l'épisode le plus populaire, c'est tout simplement le premier, le plus ancien, parce qu'il y a beaucoup de personnes qui, logiquement, commencent par celui-là. Ensuite, le deuxième, le troisième est dans les épisodes plus récents, celui sur l'humour français a bien fonctionné. Then the second, the third is in the more recent episodes, the one on French humor worked well. Pourquoi l'humour français s'exporte-t-il mal ? Why does French humor export poorly? Et également l'épisode sur les anti-vaccins en France. And also the episode on anti-vaccines in France. Donc, on en parlait avec Ingrid et c'est vrai qu'on est plutôt content parce que même les sujets polémiques, finalement, fonctionnent assez bien. So, we talked about it with Ingrid and it's true that we're quite happy because even the controversial subjects, in the end, work quite well.

Au contraire, ça fonctionne encore mieux. On the contrary, it works even better. Vous aimez bien quand on touche à des petites polémiques et des débats. You like it when we get into little controversies and debates.

Vous aimez bien la polémique et nous aussi. You like controversy, and so do we. Donc voilà, ça tombe bien. So there you have it.

Ok, donc là, c'est bon. Okay, that's it. On vous a fait un petit topo sur la manière dont on travaille. We gave you a little topo on the way we work. Maintenant, on va passer à la seconde partie, qui est plutôt par rapport au futur d'innerFrench et à ce qu'on envisage pour la suite. Now we'll move on to the second part, which is more about the future of innerFrench and what we envisage for the future. Alors tout d'abord, on va commencer avec une question de Benjamin de Berlin. On l'écoute. Let's hear it.

Bonjour chère équipe d'innerFrench. Hello dear innerFrench team. Je m'appelle Benjamin, je viens de Berlin et oui, tout d'abord mes félicitations sincères pour votre 100ème épisode d'innerFrench, du «dîner français», ha ha, petite blague. My name is Benjamin, I'm from Berlin and yes, first of all my sincere congratulations on your 100th episode of innerFrench, of the “French dinner”, ha ha, little joke. Question… ma question ! En fait, Hugo, je me souviens… oui, dans un épisode, tu avais dit donc après Raconte ton histoire, tu veux faire un programme, plutôt viser ou aider les débutants, programme de débutant et je me suis demandé si, je ne sais pas, peut-être après… comme projet d'après… si tu peux aussi concevoir, faire un programme pour les avancés C1, direction C2. In fact, Hugo, I remember… yes, in one episode, you said so after Tell your story, you want to do a program, rather aim or help beginners, beginner program and I wondered if, I don't know not, maybe after… as a project after… if you can also design, make a program for advanced C1, direction C2. Donc merci beaucoup et au revoir, ciao ciao !

Merci beaucoup, Benjamin pour ta question. Donc tu es pas le seul à nous avoir posé cette question. On a aussi Mike qui nous demandait si on avait l'intention de faire des podcasts pour le niveau C1, C2. On avait aussi Kevin du Mexique, qui nous demandait si on voulait faire un nouveau cours sans préciser pour quel niveau. We also had Kevin from Mexico, who asked us if we wanted to do a new course without specifying for what level. Et puis Stéphanie, qui vient des Etats-Unis, qui nous pose une question un peu similaire par rapport au podcast. Donc voilà, vous êtes quatre à nous avoir demandé un peu si on allait faire soit des nouveaux podcasts, soit des nouveaux cours pour des autres niveaux. Alors Hugo, est-ce que tu pourrais nous répondre sur ça ? So Hugo, would you care to comment on this?

Alors oui, c'était surtout des questions qui concernaient les niveaux avancés et on en a pas mal parlé entre nous. So yes, it was mostly questions that concerned the advanced levels and we talked about it quite a bit between us. Mais c'est vrai que c'est difficile en fait de créer un cours pour les niveaux C1, C2 parce qu'à ces niveaux-là, vous êtes déjà capables de comprendre les contenus pour les natifs. But it's true that it's actually difficult to create a course for levels C1, C2 because at these levels, you are already able to understand the content for natives. Donc créer davantage de leçons vidéos ou même des conversations, ça ne serait pas forcément très utile et ça serait… au niveau de la qualité ça serait jamais aussi bien que de regarder un film ou une série, ou même des vidéos de Youtubeurs qui s'adressent aux natifs. Mehr Video-Lektionen oder gar Konversationen zu erstellen wäre also nicht unbedingt sehr sinnvoll und es wäre ... in Bezug auf die Qualität wäre es nie so gut wie das Anschauen eines Films oder einer Serie oder gar Videos von YouTubern, die sich an Einheimische richten. So creating more video lessons or even conversations, it wouldn't necessarily be very useful and it would be... in terms of quality it would never be as good as watching a movie or a series, or even videos from Youtubers who are addressed to natives.

Et en général, à ce niveau là, il faut vraiment travailler de manière individuelle. And in general, at this level, you really have to work individually. C'est pour ça que même dans les instituts français, les Alliances françaises, il y a rarement des cours généraux pour les niveaux C1, C2. This is why even in the French institutes, the Alliances Françaises, there are rarely general courses for levels C1, C2. En fait, il y a plutôt soit des cours de conversation, soit on vous propose des cours individuels directement avec un professeur parce qu'à ces niveaux-là, chacun fait un peu ses propres petites erreurs sur des petits détails. In fact, there are either conversation classes or one-to-one lessons directly with a teacher, because at these levels, everyone makes their own little mistakes on small details. Donc, faire un cours général juste pour préciser quelques détails techniques sur la grammaire qui ne vont pas concerner certains, et puis que d'autres ne vont pas forcément comprendre, ça n'a pas trop de sens, en fait. So, doing a general course just to clarify a few technical details on grammar that some people won't be concerned with, and then others won't necessarily understand, doesn't really make much sense. Pour le moment, on n'a pas trouvé de bonnes formules, je pense pour les niveaux C1, C2. For the moment, we haven't found any good formulas, I think for levels C1, C2. Mais Ingrid, il me semble que tu avais peut-être une idée. But Ingrid, it seems to me that you might have had an idea.

Hum, oui, moi, je pensais que peut-être ce qui vous manquait, c'était avoir du vocabulaire très spécifique sur des sujets que vous n'avez jamais partagé, vous n'avez jamais entendu. Hmm, yes, I thought maybe what you were missing was having very specific vocabulary on topics you've never shared, you've never heard. Donc éventuellement, ce qu'on pourrait faire, c'est faire des cours ou même des podcasts, mais sur des sujets un peu techniques, spécifiques, où il y aurait par exemple des questions culturelles ou même si vous parlez parfaitement, vous avez une très bonne compréhension de l'oral, c'est sûr que si vous avez jamais parlé de je ne sais pas quelque chose, un thème scientifique en particulier, vous n'allez pas avoir le vocabulaire. So eventually, what we could do is make courses or even podcasts, but on subjects that are a bit technical, specific, where there would be for example cultural questions or even if you speak perfectly, you have a very good understanding of oral, it's sure that if you've never spoken about I don't know something, a scientific theme in particular, you're not going to have the vocabulary.

Donc, ce serait plutôt ça. So that's more like it. L'idée, ce serait de faire des cours ou des podcasts thématiques sur des sujets qui soient des sciences humaines, des sciences dures, de la politique, voilà des choses plus techniques. The idea would be to make courses or thematic podcasts on subjects that are human sciences, hard sciences, politics, these are more technical things. Après, c'est un peu ce qu'on fait. After that, that's kind of what we do.