×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

French LingQ Podcast 1.0, #17 La ville de San Francisco

#17 La ville de San Francisco

S.

: Bonjour Henri!

H.

: Bonjour Steve!

S.

: Je crois qu'on a visité le même endroit. H.

: Oui, oui.

À quelques jours d'écart, on a tous les deux visité San Francisco… S.

: C'est… c'est ça! Et, tu étais là quand?

H.

: J'étais là le… j'étais à San Francisco le week-end dernier… S.

: Oui.

H.

: … de Vendredi à Samedi, pour le week-end de Pâques.

S.

: Ah, bon. Et c'était la première fois, pour toi? H.

: Oui, oui.

C'était la première fois que je… j'allais à San Francisco. S.

: Et quelle… quelle impression est-ce que cela a fait sur toi?

H.

: Ah… J'ai vraiment été très emballé par San Francisco. C'est vraiment une ville magnifique. En plus, il faisait un soleil magnifique. Oh, j'ai eu quelques coups de soleil en rentrant, ce qui n'est quand même pas évident, au mois de mars, d'avoir des coups de soleil mais… j'étais très content de ma visite. S.

: Où… est-ce que tu… es resté, là? Dans un hôtel?

H.

: Oui, oui.

Dans un petit... dans ce qu'ils appellent un « hostel ». C'est une sorte d'auberge de jeunesse qui était situé près d'Union Square, c'est une petite placette où il y a une colonne au milieu. Très, très pittoresque, très sympathique. Un bon endroit pour s'asseoir et boire un verre avec quelques amis. S.

: Oui.

Est-ce que tu es allé… tu y es allé avec des amis?

H.

: Oui.

Oui, j'y suis allé avec quatre amis Français. S.

: Et je… Oui, Union Square, c'est entouré de… de grands immeubles, enfin, « skyscrapers » etcetera. C'est… c'est le centre presque de… du Financial District, je crois, enfin… H.

: Oui c'est tout… c'est tout à côté du Financial District. Le Financial District qui est assez impressionnant. Il n'y a pas grand-chose à voir, mis à part de buildings gigantesques et… Il y a beaucoup de… construction là-bas, de… de chantiers et… il y en… il y a des i… j'ai l'impression qu'ils construisent des… gratte-ciels encore plus grands que ce qu'ils avaient déjà comme… comme si jamais ça ne suffisait pas. J'imagine que… il doit y avoir une bonne raison mais c'est assez impressionnant de voir ces... ces immeubles. Je ne suis jamais allé à New-York. J'imagine qu'à New-York c'est encore plus impressionnant mais là, déjà, c'était très impressionnant. S.

: Et ce que j'ai… j'ai aussi trouvé assez impressionnant, c'est… c'est les anciens immeubles. C'est-à-dire, pas les… gratte-ciels qui… qui, enfin, qui ont été construits les… les dernières années, mais les… les bâtiments qui datent de… les années trente, par exemple. H.

: Oui, il y a énormément de… de bâtiments un peu anciens très pittoresques. Il y a… bien, il y a les classiques maisons victoriennes.

S.

: Oui, ça c'est autre chose, enfin, oui… H.

: C'est… mais c'est vrai qu'il y a aussi d'autre… d'autres bâtiments. Bien, j'ai l'impression que la… que soixante-dix pourcents de la ville est composé comme ça de petites maisons, de petites maisonnettes qui ont deux ou trois étages. S.

: Oui, je crois que… c'est un peu la réussite de San Francisco. Ils ont concentré les… les gratte-ciels dans… dans une section, là, de la ville et, à part ça, il n'y a que des… des immeubles, enfin, des… des bâtiments de… de trois, quatre étages et ils sont tous joints l'un à l'autre, pas comme ici. H.

: Oui.

Oui, oui.

Oui, puis c'est… en plus, avec le… avec San Francisco qui monte et qui descend, ça donne un côté vraiment très pittoresque. Il a des… des endroits vraiment, vraiment particuliers et que… à mon avis, on ne peut trouver qu'à San Francisco. S.

: Oui.

H.

: C'est très, très joli comme ville. S.

: Est-ce que… est-ce que tu as eu l'impression que la ville était plus européen… plus européenne que, par exemple, enfin, Vancouver ou les autres villes… Enfin, tu ne connais les… d'autres villes? H.

: Je suis allé à Seattle aussi.

S.

: Ah, oui!

H.

: Mais, par rapport à Seattle et Vancouver, je trouve que, oui, San Francisco est plus européenne dans le sens où il y une vie de quartier qui est beaucoup plus présente. Il y a des… plein de petits quartiers qui… qui s'étendent sur quelques rues où on voit les commerçants… les commerçants s'agiter qui… qui sont très pittoresques. Et il y a aussi énormément de restaurants un peu partout, c'est… c'est vraiment… ça ressemble… ça me rappelle un petit peu… un petit peu l'Europe. Mais, surtout, ce qui me rappelle l'Europe c'est qu'il y a énormément de culture à San Francisco. Cho… il y en a net… il y en a nettement moins de choses à voir, par exemple, à Vancouver et Seattle. Il y a quelques musées, évidemment mais, globalement, il y a beaucoup moins de choses à voir que dans des villes comme Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux. Même… même si c'est… ça a tendance à se développer. C'est quand même très loin d'être à la… les… les villes nord-américaines, je pense, sont… niveau culture, sont encore loin d'être à la hauteur des villes européennes. Ce qui est normal; ils ont beaucoup moins d'histoire. Par contre, San Francisco, il y a énormément de musées. Il y a apparemment énormément de choses à voir, de choses à faire là-bas.

S.

: Oui.

C'est intéressant. J'ai… j'ai acheté un livre sur l'histoire de… de San Francisco qui n'a pas tellement d'histoire, finalement, parce que c'est une ville qui date… Bon. Les Espagnols, ils étaient là mais ils n'étaient pas très nombreux, quelques centaines de soldats, puis… ensuite, les Mexicains étaient là pour vingt… vingt et quelques années puis, ils avaient des… des « Ranches », enfin… Et puis, tout de suite, les Américains sont venus, après la guerre entre les Etats-Unis et le Mexique et, là, ensuite, il y a eu la ruée sur… vers l'or. Comment ça se dit, en Français?

H.

: Oui, la ruée vers l'or, c'est ça. S.

: La ruée vers l'or. Et puis là, les… comment dirais-je, les développeurs là, les… les gens qui ont développé, donc…

H.

: Les pionniers…

S.

: … l'immobilier là… Non, non. Mais je veux dire les gens qui ont… qui rachetaient le terrain qui appartenait d'abord aux Mexicains qui avaient, donc, des… des latifundia, des « ranches » avec… avec des… des domestiques Indiens etcetera, ils ont racheté ces terrains-là et puis ils ont tout fait pour gagner le maximum d'argent. Donc ils ont… ils ont divisé ces… ces terrains dans les, enfin, en… comment dirais-je, en… lopins…

H.

: En parcelles?

S.

: … en parcelles le plus étroit possible.

H.

: Ah, oui…

S.

: Et c'est pour ça qu'on voit tellement de maisons, mais alors, construites sur des… H.

: Oui, un espace un peu confiné…

S.

: …espaces très, très étroits. C'est… H.

: Ah, je ne savais pas…

S.

: C'est ça qui a, enfin, décidé le style de la ville. C'est intéressant, ça. H.

: Ah, oui, ça c'est intéressant. Je ne savais pas ça.

S.

: Et puis c'est une ville où, pendant très longtemps, il n'y avait que des marins, des gens qui sont venus chercher de l'or. Il y a avait donc… les gens ne faisaient que…il n'y avait que de la prostitution, l'alcool, le… le jeu, etcetera… C'était une ville, comment dirais-je, sauvage. Pendant très longtemps. Et puis, finalement, il y a des gens qui ont… se sont… enfin, ils ont gagné beaucoup d'argent et puis c'est de là qu'est venu, donc je crois, la culture; le mécénat, etcetera, tout ce qu'on a vu à Vancouver… pardon, à San Francisco avec… avec les universités qu'il y a autour, etcetera. H.

: Oui, oui.

C'est vrai que… il y a… il y a… J'ai entendu dire que, oui, San Francisco, la population était assez… assez riche là-bas. Il y a énormément de… d'entreprises de haute technologie qui ont… qui ont démarré là-bas. Il y a Google, je crois, qui est installée là-bas. Il y a énormément de… d'entreprises qui sont très, très prospères qui sont à San Francisco. Et je crois aussi qu'il y a beaucoup d'entreprises qui s'installent là-bas pour attirer… pour attirer des… comment dire, des… des gens… des futurs… des futurs employés parce que la ville est extrêmement plaisante. Ça fait partie un petit peu d'une stratégie… Si on s'installe à San Francisco comme c'est une ville qui a une réputation assez… aux Etats-Unis, en tous cas, très, très positive. Beaucoup de gens viennent s'installer là-bas et c'est… S.

: C'est intéressant parce que c'est comme… c'est un peu comme la ville de Boston, par exemple, et d'autres où il y a beaucoup d'universités. Donc… mais il y a beaucoup de nouvelles vagues qui ont commencé à San Francisco. On a eu, d'abord, les Beatniks dans les années cinquante, on a eu les Hippies dans les années soixante… Et si on pense à San Francisco, il faut penser à toute la région. Donc, on a, jusqu'à San Jose, qui est le centre de… de Silicon Valley, comment… je ne sais pas comment on dit en France… H.

: Si, on dit aussi Silicon Valley.

S.

: Silicon Valley. Un peu au Nord, on a la région des vins, donc, il y a pas mal de choses pour attirer le monde.

H.

: Oui, oui.

S.

: Sauf que… Il parait que, pendant l'Été là, il fait plus beau à Vancouver qu'à San Francisco. Parce que, ici, à Vancouver, l'Été est très ensoleillé alors qu'à San Francisco on dit que… il y a le brouillard qui s'installe au mois de, je ne sais pas, Juillet, et que là-bas, c'est entre Septembre et Novembre que… qu'il fait le plus beau. H.

: Oui, oui, c'est… J'avais entendu la même chose, c'est possible. On n'y est pas… on n'est pas sur… peut-être qu'on reviendra à San Francisco pour vérifier. S.

: Oui.

H.

: Qui sait? Mais, oui, j'avais aussi entendu ça. J'avais aussi entendu dire que c'était… qu'au niveau du climat c'était extrêmement tempéré. Il n'y a pas de… les températures descendent… taquinent vaguement le zéro mais desc… ne montent pas au dessus de vingt-cinq. S.

: Oui.

H.

: Donc, c'est vrai que c'est… c'est une ville, à mon avis, où il fait très, très bon vivre. On n'a pas beaucoup trop d'extrêmes. S.

: Mais, il parait qu'il y a un courrant, donc, dans l'océan qui… donc… qui… comment dirais-je… qui tempère un peu le climat et il est… J'ai des amis qui viennent de San Francisco qui me disent qu'ils ne peuvent pas se baigner dans l'océan là, alors qu'ici ils le font. Alors, ici, l'Été, je me baigne dans l'océan, il fait di… ce n'est pas… ce n'est pas la Méditerranée mais, enfin… c'est dix-sept à dix-neuf… H.

: C'est supportable. S.

: … c'est supportable, et là-bas, il fait encore plus froid. Enfin, l'eau. Parce qu'il y a des courants, il y a les différents courants dans le Pacifique. Donc, parait-il, enfin, je ne sais pas…

H.

: Oui, oui.

C'est… ce n'est pas impossible. Et aussi, pour parler… pour revenir sur l'histoire de San Francisco, j'avais entendu dire que la ville, aussi, s'était beaucoup développée grâce à sa situation géographique un peu unique qui était… qui la rendait très facile à… qui rendait la baie très facile à défendre. Près du Lion Gates Bridge, il y a, comment ça s'appelle… S.

: Golden Gate!

H.

: … du Golden Gate Bridge, pardon. Il y a le… un endroit qui s'appelle Fort Point qui est un petit fort qui, justement, gardait la baie. Et il y avait deux autres points intéressants dont Alcatraz et, apparemment, pour des envahisseurs, essayer d'attaquer la baie de San Francisco c'était un véritable suicide car c'était extrêmement dur de pénétrer dans la baie. Il fallait passer entre le feu de deux forts et, derrière, si on arrivait à passer, il y avait encore Alcatraz qui accueillait à coups de canons et que… Justement, ça a fait que c'est devenu une base très importante notamment dans... pendant la Deuxième Guerre Mondiale apparemment c'était la seule… un endroit…pendant la guerre… Deuxième Guerre Mondiale! Pendant la guerre de Sécession , c'était un endroit… un endroit vraiment clé. Et je crois que le port de San Francisco ne s'est jamais fait attaqué parce qu'il aurait fallu des flottille absolument gigantesques pour venir à bout de ses défenses. S.

: C'est intéressant, je… puisque j'ai lu ce livre sur l'histoire de San Francisco, il parait que, et les Espagnols et les Anglais ont mis beaucoup de temps à découvrir, justement, la baie de San Francisco. Ils ont découvert la baie de Monterrey. D'abord, il y a Francis Drake qui l'a découvert, puis il y a l'Espagnol dont je ne rappelle plus le nom. Alors… Mais c'est beaucoup moins protégé que la baie à San Francisco. Et puis, ce n'est pas très, très ouvert la… la bouche là pour… Donc, les ge… avec les… les bateaux, là, ils passaient vers le Sud, vers le Nord, ils ne voyaient pas, donc, pendant très longtemps ça n'a pas été découvert. Enfin, bien sur, il y avait des autochtones qui vivaient là et qui l'avaient bien découvert mais, enfin. Les européens, ils ont mis pas mal de temps à découvrir cet… ce port naturel fantastique.

H.

: Oui, c'est vrai que la situation géographique est assez exceptionnelle. Puis, quand on regarde, par exemple, le Golden Gate qui est très, très…

S.

: Qui est splendide d'ailleurs. H.

: Qui est absolument magnifique. Il y a… il y a… il est quand même… Malgré tout, il n'est pas si immense que ça. Je comprends qu'on… ils soient passés à côté parce que c'est vrai que c'est… ce n'est pas si grand que ça. Si jamais ils ont pu faire passer le pont, c'est que la baie… l'ouverture de la baie n'est quand même pas si immense. Il y a un autre pont d'ailleurs, à San Francisco, juste à côté, que j'ai trouvé… Je ne me souviens plus du nom… S.

: Bay Bridge.

H.

: Bay Bridge.

Et, pour comparer au Golden Gate, j'ai trouvé que le Bay Bridge, de nuit, était beaucoup plus beau. Parce qu'il est beaucoup plus illuminé. Le Golden Gate n'est pas… il y a quelques… quelques lampes, quelques petites ampoules rouge positionnées sur le pont mais il n'y a pas grand-chose. Par contre, je trouve que le Bay Bridge est beaucoup plus joli de nuit.

S.

: Ça me rappelle. J'ai vu un catamaran Français… H.

: Ah?

S.

: … dans la baie de San Francisco. Et… et j'étais, mais alors, très surpris de voir la vitesse que ça… que ça… à laquelle ça marche, enfin, ça… H.

: Ah oui, c'est… S.

: Comment dirais-je?

H.

: Ça file sur…

S.

: Ça file! Mais c'est vite. C'est comme un… il y avait des… des petits bateaux à moteur qui… qui n'arrivaient pas à suivre. C'était impressionnant. C'était l'équipe, je ne sais pas quoi… Je ne sais pas. Enfin, il y avait le drapeau Français, puis il y avait… J'ai pris une photo. H.

: Oui, oui, oui. Parce que j'ai vu… quand j'y avais été, oui, il y avait beaucoup de voiliers et de gens qui font de la voile dans la baie. C'est… c'est assez… assez impressionnant. S.

: Oui.

H.

: Je pense que ça doit être un endroit privilégié parce que, effectivement, c'est un peu protégé et… S.

: Et puis il y a… il y a…

H.

: Il y a énormément de marinas.

S.

: Et puis il y a tout le port là, co… enfin, commerçant enfin, tous… tous les chantiers là des… pour les containers etcetera… C'est… c'est énorme. Donc, il y a de tout. Il y a de la culture, il y a bien sur le commerce, il y a…

H.

: Business…

S.

: … business, surtout le…

H.

: Industries…

S.

: … les secteurs de… comment dirais-je, les secteur de…

H.

: De pointe, oui.

S.

: … de pointe, etcetera… Donc, c'est une ville très intéressante avec aussi ce… ce côté moins… comment dirais-je… moins joyeux. Il y a quand même pas mal de… de gens sans abris.

H.

: Oui, moi aussi, ça m'a choqué… S.

: Je ne sais pas si c'est plus par tête d'habitant qu'à Vancouver mais c'était tout autour de mon hôtel. Enfin, les gens, ils ne sont pas méchants mais… ce n'est pas, disons, ça… H.

: Oui, oui.

Il y a des… des en… Bien, j'avais entendu dire, oui, qu'il y avait quelques quartiers à éviter, bien, notamment du côté de Market Street, c'est ça? S.

: Oui, c'est là où était mon hôtel. H.

: C'est… Et… Oui bien, j'imagine aussi que c'est dû au fait que le climat… le climat est plus doux. Par exemple, à Vancouver, il y a énormément de sans… de sans-abris. Dû… c'est dû au fait que le reste du Canada est très froid et que donc, en Hiver, ils viennent tous se réfugier à Vancouver qui est beaucoup plus clément. Donc, je pense qu'il y a peut-être le même phénomène aussi à San Francisco. S.

: Oui.

Oui.

Et je crois, c'est dans… un peu dans l'Histoire, comme à Vancouver où, par le passé, il y a eu beaucoup de… de… d'industrie où… où la main-d'œuvre était… comment… en Anglais, on dit « transient », c'est-à-dire des gens, souvent, qui viennent travailler, travailler très fort pendant des années, qui gagnent beaucoup d'argent… H.

: Et qui reviennent à la maison…

S.

: … font du travail physique. Ils viennent passer le… enfin, leur congé, là, ils boivent… boivent tout… tout l'argent qu'ils ont gagné et puis après dix ans ils sont finis comme… enfin. Ça, par le passé, c'était la raison pour laquelle il y avait quand même pas mal de ce genre de personnes. Aujourd'hui, enfin, il y a la drogue, il y a les problèmes avec les autochtones. Là… à San Francisco, il y a quand même pas mal de… de noirs qui… qui font parti de… pas exclusivement mais, enfin, proportionnellement…

H.

: Oui, j'ai entendu dire que dans les quartiers du… du Sud-Ouest, il y avait pas mal de… de gangs. S.

: Oui.

H.

: Ils recommandaient, dans le guide touristique et qu'ils recommandaient de faire très attention de ne pas porter des vêtement rouges ou bleus trop voyants car ils… S.

: C'est quels quartiers? H.

: Je ne me souviens plus, c'était au Sud-Ouest. S.

: Ah, oui.

H.

: Et… mais oui, il y a… il y a… c'est quelque chose d'assez connu en Californie, il y a des… les gangs qui, pour se différencier, portent des… des bandanas de couleur, ou des… des couleurs assez vives et... il est assez… assez dangereux de se… se balader dans… dans ce coin. S.

: Donc…

H.

: Mais, globalement, c'est vrai que c'est une ville très sympathique, très diverse. S.

: C'est ça. C'est la diversité. Comme, je crois, de plus en plus dans chaque ville au monde, là, maintenant. On voit de plus en plus de diversité mais, pour moi, ç'a été… c'était, un mot là que je me disais souvent, c'est « spectaculaire ». H.

: Oui.

S.

: San Francisco, c'est spectaculaire. H.

: Oui.

S.

: Bon. Bien, merci beaucoup.

H.

: Merci, Steve. Au revoir.

S.

: Au revoir.


#17 La ville de San Francisco

S. Hello Henry!

: Bonjour Henri! : Hello Steve! : Witaj Henri!

H. : I think we visited the same place.

: Bonjour Steve! : Yes Yes.

S. A few days apart, we both visited San Francisco ...

: Je crois qu'on a visité le même endroit. : It's ... that's it! : Creo que visitamos el mismo lugar. : Chyba odwiedziliśmy to samo miejsce. H. And, when were you there?

: Oui, oui. : I was there ... I was in San Francisco last weekend ...

À quelques jours d'écart, on a tous les deux visité San Francisco… : Yes. Con unos días de diferencia, ambos visitamos San Francisco ... Com alguns dias de intervalo, nós dois visitamos São Francisco… S. : ... from Friday to Saturday, for the Easter weekend.

: C'est… c'est ça! : É isso... é isso! Et, tu étais là quand? And it was the first time for you?

H. : Yes Yes.

: J'étais là le… j'étais à San Francisco le week-end dernier… It was the first time I ... I was going to San Francisco. S. : And what ... what impression did it make on you?

: Oui. : Ah ... I was really excited about San Francisco.

H. It's really a beautiful city.

: … de Vendredi à Samedi, pour le week-end de Pâques. In addition, it was a beautiful sun.

S. Oh, I got a few sunburns on my way home, which is not easy, in March, to have sunburns but ... I was very happy with my visit.

: Ah, bon. : Where ... did you ... stay there? Et c'était la première fois, pour toi? In a hotel? H.

: Oui, oui. In a small ... in what they call a "hostel".

C'était la première fois que je… j'allais à San Francisco. This is a kind of youth hostel that was located near Union Square, it's a small square where there is a column in the middle. S. Very, very picturesque, very friendly.

: Et quelle… quelle impression est-ce que cela a fait sur toi? A good place to sit and have a drink with some friends. : ¿Y qué ... qué impresión te causó eso? : E o que... que impressão isso causou em você?

H. H.

: Ah… J'ai vraiment été très emballé par San Francisco. Did you go ... did you go with friends? : Ah ... estaba realmente emocionado por San Francisco. C'est vraiment une ville magnifique. It really is a beautiful city. Realmente es una ciudad hermosa. En plus, il faisait un soleil magnifique. Yes, I went with four French friends. Además, el sol era magnífico. Oh, j'ai eu quelques coups de soleil en rentrant, ce qui n'est quand même pas évident, au mois de mars, d'avoir des coups de soleil mais… j'étais très content de ma visite. : And I ... Yes, Union Square is surrounded by ... large buildings, finally, "skyscrapers" etcetera. Oh, tuve algunas quemaduras solares cuando llegué a casa, que no es fácil, en marzo, quemarme con el sol, pero ... estaba muy feliz con mi visita. S. It's ... it's almost the center of ... the Financial District, I think, finally ...

: Où… est-ce que tu… es resté, là? : Yes that's all ... it's next to the Financial District. : ¿Dónde ... te quedaste allí? Dans un hôtel? The Financial District which is quite impressive.

H. There is not much to see, apart from gigantic buildings and ... there is a lot of ... construction there, of ... construction sites and ... there are ... there are i ... i have the impression that they are building ... even bigger skyscrapers than they already had as ... as if that was not enough.

: Oui, oui. I guess ... there must be a good reason but it's pretty impressive to see these ... these buildings.

Dans un petit... dans ce qu'ils appellent un « hostel ». I have never been to New York. En un pequeño ... en lo que llaman un "hostal". C'est une sorte d'auberge de jeunesse qui était situé près d'Union Square, c'est une petite placette où il y a une colonne au milieu. I guess in New York it's even more impressive but already, it was very impressive. Es una especie de albergue juvenil que se encuentra cerca de Union Square, es una pequeña plaza con una columna en el medio. Très, très pittoresque, très sympathique. Very, very picturesque, very friendly. Un bon endroit pour s'asseoir et boire un verre avec quelques amis. A good place to sit and have a drink with a few friends. Un buen lugar para sentarse y tomar una copa con algunos amigos. S.

: Oui.

Est-ce que tu es allé… tu y es allé avec des amis? Did you go… did you go with friends?

H.

: Oui.

Oui, j'y suis allé avec quatre amis Français. S.

: Et je… Oui, Union Square, c'est entouré de… de grands immeubles, enfin, « skyscrapers » etcetera. : And I… Yes, Union Square is surrounded by… tall buildings, well, “skyscrapers” etcetera. C'est… c'est le centre presque de… du Financial District, je crois, enfin… It's… it's the center almost of… of the Financial District, I believe, well… H.

: Oui c'est tout… c'est tout à côté du Financial District. : Yes that's all… it's right next to the Financial District. : Sí, eso es todo ... está justo al lado del Distrito Financiero. Le Financial District qui est assez impressionnant. Il n'y a pas grand-chose à voir, mis à part de buildings gigantesques et… Il y a beaucoup de… construction là-bas, de… de chantiers et… il y en… il y a des i… j'ai l'impression qu'ils construisent des… gratte-ciels encore plus grands que ce qu'ils avaient déjà comme… comme si jamais ça ne suffisait pas. There is not much to see, apart from gigantic buildings and… There is a lot of… construction there, of… sites and… there are… there are i's… I the feeling that they are building… skyscrapers even bigger than what they already looked like… as if ever that wasn't enough. No hay mucho que ver, aparte de gigantescos edificios y ... Hay mucha ... construcción allí, de ... sitios y ... hay ... hay i's ... tengo la sensación de que están construyendo ... rascacielos incluso más grandes de lo que ya tenían ... como si alguna vez eso no fuera suficiente. J'imagine que… il doit y avoir une bonne raison mais c'est assez impressionnant de voir ces... ces immeubles. I guess… there must be a good reason but it's pretty impressive to see these… these buildings. Je ne suis jamais allé à New-York. Nunca he estado en Nueva York. J'imagine qu'à New-York c'est encore plus impressionnant mais là, déjà, c'était très impressionnant. I imagine that in New York it is even more impressive but there, already, it was very impressive. Me imagino que en Nueva York es aún más impresionante, pero allí, ya, fue muy impresionante. S.

: Et ce que j'ai… j'ai aussi trouvé assez impressionnant, c'est… c'est les anciens immeubles. : And what I have… I also found quite impressive is… it's the old buildings. C'est-à-dire, pas les… gratte-ciels qui… qui, enfin, qui ont été construits les… les dernières années, mais les… les bâtiments qui datent de… les années trente, par exemple. That is to say, not the… skyscrapers that… which, well, that were built in the… last years, but the… buildings that date from… the thirties, for example. Es decir, no los ... rascacielos que ... bueno, que fueron construidos en ... los últimos años, sino los ... edificios que datan de ... los años treinta, por ejemplo. H.

: Oui, il y a énormément de… de bâtiments un peu anciens très pittoresques. : Yes, there are a lot of… some very picturesque old buildings. : Sí, hay muchos ... algunos edificios antiguos muy pintorescos. Il y a… bien, il y a les classiques maisons victoriennes. There are… well, there are the classic Victorian houses.

S.

: Oui, ça c'est autre chose, enfin, oui… : Yes, that's something else, well, yes ... : Sí, eso es otra cosa, bueno, sí ... H.

: C'est… mais c'est vrai qu'il y a aussi d'autre… d'autres bâtiments. It's ... but it's true that there are also other ... other buildings. Bien, j'ai l'impression que la… que soixante-dix pourcents de la ville est composé comme ça de petites maisons, de petites maisonnettes qui ont deux ou trois étages. Now, I get the feeling that the - that seventy percent of the city is made up like that of little houses, little little houses that are two or three stories high. S.

: Oui, je crois que… c'est un peu la réussite de San Francisco. : Yes, I think… it's a bit like the success of San Francisco. Ils ont concentré les… les gratte-ciels dans… dans une section, là, de la ville et, à part ça, il n'y a que des… des immeubles, enfin, des… des bâtiments de… de trois, quatre étages et ils sont tous joints l'un à l'autre, pas comme ici. They concentrated the… the skyscrapers in… in one section, there, of the city and other than that, there are only… buildings, well,… buildings of… three, four floors and they are all attached to each other, not like here. H. The Spaniards, they were there but they were not very numerous, a few hundred soldiers, then ... then the Mexicans were there for twenty ... twenty and a few years then, they had ... Ranches, finally ... And then Right away, the Americans came after the war between the United States and Mexico, and then there was the rush on ... to gold.

: Oui. : Yes.

Oui, oui. Yes Yes.

Oui, puis c'est… en plus, avec le… avec San Francisco qui monte et qui descend, ça donne un côté vraiment très pittoresque. : The gold Rush. Il a des… des endroits vraiment, vraiment particuliers et que… à mon avis, on ne peut trouver qu'à San Francisco. It has… some really, really special places that… in my opinion, you can only find in San Francisco. Tiene ... algunos lugares muy, muy especiales que ... en mi opinión, solo puedes encontrar en San Francisco. S.

: Oui.

H.

: C'est très, très joli comme ville. So they have ... they have divided these ... in these lands, finally, in ... how do I say, in ... slugs ... : Es muy, muy bonita como una ciudad. S. : In plots?

: Est-ce que… est-ce que tu as eu l'impression que la ville était plus européen… plus européenne que, par exemple, enfin, Vancouver ou les autres villes… Enfin, tu ne connais les… d'autres villes? : ... in parcels as narrow as possible. : ¿Tuviste ... la impresión de que la ciudad era más europea ... más europea que, por ejemplo, Vancouver o las otras ciudades ... Bueno, no conoces las ... otras ciudades? H.

: Je suis allé à Seattle aussi. : I went to Seattle too.

S.

: Ah, oui!

H. H.

: Mais, par rapport à Seattle et Vancouver, je trouve que, oui, San Francisco est plus européenne dans le sens où il y une vie de quartier qui est beaucoup plus présente. : But, compared to Seattle and Vancouver, I find that, yes, San Francisco is more European in the sense that there is a neighborhood life that is much more present. Il y a des… plein de petits quartiers qui… qui s'étendent sur quelques rues où on voit les commerçants… les commerçants s'agiter qui… qui sont très pittoresques. There are… lots of little neighborhoods that… that extend over a few streets where you can see the traders ... the traders bustling around who ... which are very picturesque. Hay ... muchos barrios pequeños que ... que se extienden por unas pocas calles donde puedes ver a los comerciantes ... los comerciantes que se apresuran alrededor de ... que son muy pintorescos. Et il y a aussi énormément de restaurants un peu partout, c'est… c'est vraiment… ça ressemble… ça me rappelle un petit peu… un petit peu l'Europe. And there are also a lot of restaurants all over the place, it's… it's really… it looks like… it reminds me a little bit… a little bit of Europe. Mais, surtout, ce qui me rappelle l'Europe c'est qu'il y a énormément de culture à San Francisco. Cho… il y en a net… il y en a nettement moins de choses à voir, par exemple, à Vancouver et Seattle. Cho… there is definitely… there is much less to see, for example, in Vancouver and Seattle. Il y a quelques musées, évidemment mais, globalement, il y a beaucoup moins de choses à voir que dans des villes comme Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux. There are a few museums, obviously, but overall there is a lot less to see than in cities like Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux. Même… même si c'est… ça a tendance à se développer. Even… even if it's… it tends to develop. Incluso ... incluso si lo es ... tiende a desarrollarse. C'est quand même très loin d'être à la… les… les villes nord-américaines, je pense, sont… niveau culture, sont encore loin d'être à la hauteur des villes européennes. It is still very far from being at the… the… North American cities, I think, are… in terms of culture, are still far from being at the level of European cities. Ce qui est normal; ils ont beaucoup moins d'histoire. Which is normal; they have much less history. Par contre, San Francisco, il y a énormément de musées. On the other hand, San Francisco, there are a lot of museums. Il y a apparemment énormément de choses à voir, de choses à faire là-bas. There is apparently so much to see, to do there.

S.

: Oui.

C'est intéressant. J'ai… j'ai acheté un livre sur l'histoire de… de San Francisco qui n'a pas tellement d'histoire, finalement, parce que c'est une ville qui date… Bon. I… I bought a book on the history of… San Francisco that doesn't have much history, after all, because it's a city that dates… Okay. Yo ... compré un libro sobre la historia de ... San Francisco que no tiene mucha historia, después de todo, porque es una ciudad que data ... Está bien. Les Espagnols, ils étaient là mais ils n'étaient pas très nombreux, quelques centaines de soldats, puis… ensuite, les Mexicains étaient là pour vingt… vingt et quelques années puis, ils avaient des… des « Ranches », enfin… Et puis, tout de suite, les Américains sont venus, après la guerre entre les Etats-Unis et le Mexique et, là, ensuite, il y a eu la ruée sur… vers l'or. The Spaniards, they were there but they were not very numerous, a few hundred soldiers, then… then, the Mexicans were there for twenty… twenty and a few years then, they had… “Ranches”, well… And then , immediately, the Americans came, after the war between the United States and Mexico and, there, then, there was the rush on… gold. Comment ça se dit, en Français? How do you say it in French? ¿Cómo se dice en francés?

H.

: Oui, la ruée vers l'or, c'est ça. : Yes, the gold rush, that's it. : Sí, la fiebre del oro, eso es todo. S.

: La ruée vers l'or. : The gold Rush. Et puis là, les… comment dirais-je, les développeurs là, les… les gens qui ont développé, donc… And then there, the… how would I put it, the developers there, the… the people who developed, so…

H.

: Les pionniers… : The pionneers…

S.

: … l'immobilier là… Non, non. :… Real estate there… No, no. Mais je veux dire les gens qui ont… qui rachetaient le terrain qui appartenait d'abord aux Mexicains qui avaient, donc, des… des latifundia, des « ranches » avec… avec des… des domestiques Indiens etcetera, ils ont racheté ces terrains-là et puis ils ont tout fait pour gagner le maximum d'argent. But I mean the people who have ... who bought the land that first belonged to the Mexicans who had, therefore, latifundia, "ranches" with ... with ... Indian servants etcetera, they bought these lands- there and then they did everything to earn the maximum amount of money. Pero me refiero a las personas que tienen ... quienes compraron la tierra que primero perteneció a los mexicanos que tenían, por lo tanto, latifundia, "ranchos" con ... con ... sirvientes indios, etcétera, compraron estas tierras- allí y luego hicieron todo lo posible para ganar la cantidad máxima de dinero. Donc ils ont… ils ont divisé ces… ces terrains dans les, enfin, en… comment dirais-je, en… lopins… So they have… they divided these… these lands in, well, in… how shall I put it, in… plots… Entonces ellos ... dividieron estas ... estas tierras en, bueno, en ... cómo lo pondré, en ... parcelas ...

H.

: En parcelles? : In plots?

S.

: … en parcelles le plus étroit possible. :… In plots as narrow as possible. :… En parcelas lo más estrechas posible.

H.

: Ah, oui…

S.

: Et c'est pour ça qu'on voit tellement de maisons, mais alors, construites sur des… : Y es por eso que vemos tantas casas, pero luego, construidas sobre ... H.

: Oui, un espace un peu confiné… : Yes, a little confined space ...

S.

: …espaces très, très étroits. C'est… H.

: Ah, je ne savais pas…

S.

: C'est ça qui a, enfin, décidé le style de la ville. C'est intéressant, ça. H.

: Ah, oui, ça c'est intéressant. Je ne savais pas ça.

S.

: Et puis c'est une ville où, pendant très longtemps, il n'y avait que des marins, des gens qui sont venus chercher de l'or. : And then it's a city where, for a very long time, there were only sailors, people who came to look for gold. : Y luego es una ciudad donde, durante mucho tiempo, solo hubo marineros, personas que vinieron a buscar oro. Il y a avait donc… les gens ne faisaient que…il n'y avait que de la prostitution, l'alcool, le… le jeu, etcetera… C'était une ville, comment dirais-je, sauvage. So there was… people were just… there was only prostitution, alcohol,… gambling, etcetera… It was a city, how shall I put it, wild. Pendant très longtemps. Et puis, finalement, il y a des gens qui ont… se sont… enfin, ils ont gagné beaucoup d'argent et puis c'est de là qu'est venu, donc je crois, la culture; le mécénat, etcetera, tout ce qu'on a vu à Vancouver… pardon, à San Francisco avec… avec les universités qu'il y a autour, etcetera. And then, finally, there are people who have… have… well, they have made a lot of money and then that's where the culture came from, so I believe; sponsorship, etcetera, everything we saw in Vancouver… sorry, in San Francisco with… with the universities around, etcetera. Y luego, finalmente, hay personas que tienen ... tienen ... bueno, han ganado mucho dinero y de ahí proviene la cultura, así que creo; patrocinio, etcétera, todo lo que vimos en Vancouver ... perdón, en San Francisco con ... con las universidades alrededor, etcétera. H.

: Oui, oui.

C'est vrai que… il y a… il y a… J'ai entendu dire que, oui, San Francisco, la population était assez… assez riche là-bas. It's true that… there is… there is… I heard that, yes, San Francisco, the population was quite… quite rich there. Il y a énormément de… d'entreprises de haute technologie qui ont… qui ont démarré là-bas. There are a lot of… high tech companies that have… started up there. Il y a Google, je crois, qui est installée là-bas. Il y a énormément de… d'entreprises qui sont très, très prospères qui sont à San Francisco. There are so many ... very, very successful businesses that are in San Francisco. Hay muchas ... empresas muy, muy exitosas que están en San Francisco. Et je crois aussi qu'il y a beaucoup d'entreprises qui s'installent là-bas pour attirer… pour attirer des… comment dire, des… des gens… des futurs… des futurs employés parce que la ville est extrêmement plaisante. And I also believe that there are a lot of companies that are setting up there to attract… to attract… how to say,… people… future… future employees because the city is extremely pleasant. Ça fait partie un petit peu d'une stratégie… Si on s'installe à San Francisco comme c'est une ville qui a une réputation assez… aux Etats-Unis, en tous cas, très, très positive. It's part of a strategy… If we move to San Francisco as it is a city that has a fairly good reputation… in the United States, in any case, very, very positive. Beaucoup de gens viennent s'installer là-bas et c'est… A lot of people come to settle there and it's ... S.

: C'est intéressant parce que c'est comme… c'est un peu comme la ville de Boston, par exemple, et d'autres où il y a beaucoup d'universités. : It's interesting because it's like… it's a bit like the city of Boston, for example, and others where there are a lot of universities. Donc… mais il y a beaucoup de nouvelles vagues qui ont commencé à San Francisco. So… but there are a lot of new waves that have started in San Francisco. On a eu, d'abord, les Beatniks dans les années cinquante, on a eu les Hippies dans les années soixante… Et si on pense à San Francisco, il faut penser à toute la région. We had, first, the Beatniks in the fifties, we had the Hippies in the sixties… And if we think of San Francisco, we have to think of the whole region. Primero tuvimos a los Beatniks en los años cincuenta, a los Hippies en los años sesenta ... Y si pensamos en San Francisco, tenemos que pensar en toda la región. Donc, on a, jusqu'à San Jose, qui est le centre de… de Silicon Valley, comment… je ne sais pas comment on dit en France… So, we have, until San Jose, which is the center of… of Silicon Valley, how… I don't know how we say in France… H.

: Si, on dit aussi Silicon Valley. : Yes, we also say Silicon Valley.

S.

: Silicon Valley. Un peu au Nord, on a la région des vins, donc, il y a pas mal de choses pour attirer le monde. A little north, we have the wine region, so there are a lot of things to attract the world. Un poco al norte, tenemos la región vinícola, por lo que hay bastantes cosas para atraer al mundo.

H.

: Oui, oui.

S.

: Sauf que… Il parait que, pendant l'Été là, il fait plus beau à Vancouver qu'à San Francisco. : Except that… It seems that during the summer there, the weather is nicer in Vancouver than in San Francisco. Parce que, ici, à Vancouver, l'Été est très ensoleillé alors qu'à San Francisco on dit que… il y a le brouillard qui s'installe au mois de, je ne sais pas, Juillet, et que là-bas, c'est entre Septembre et Novembre que… qu'il fait le plus beau. Because, here in Vancouver, the summer is very sunny while in San Francisco they say that… there is the fog that sets in in the month of, I don't know, July, and that over there, the best weather is between September and November. H.

: Oui, oui, c'est… J'avais entendu la même chose, c'est possible. On n'y est pas… on n'est pas sur… peut-être qu'on reviendra à San Francisco pour vérifier. We're not there… we're not sure… maybe we'll come back to San Francisco to check it out. S.

: Oui.

H.

: Qui sait? Mais, oui, j'avais aussi entendu ça. J'avais aussi entendu dire que c'était… qu'au niveau du climat c'était extrêmement tempéré. I had also heard that it was… that in terms of the climate it was extremely temperate. Il n'y a pas de… les températures descendent… taquinent vaguement le zéro mais desc… ne montent pas au dessus de vingt-cinq. There is no… the temperatures are going down… vaguely teasing zero but desc… are not going above twenty-five. No hay ... las temperaturas están bajando ... vagamente provocando cero, pero desc ... no están por encima de los veinticinco. S.

: Oui.

H.

: Donc, c'est vrai que c'est… c'est une ville, à mon avis, où il fait très, très bon vivre. : So, it's true that it's… it's a city, in my opinion, where life is very, very good. On n'a pas beaucoup trop d'extrêmes. S.

: Mais, il parait qu'il y a un courrant, donc, dans l'océan qui… donc… qui… comment dirais-je… qui tempère un peu le climat et il est… J'ai des amis qui viennent de San Francisco qui me disent qu'ils ne peuvent pas se baigner dans l'océan là, alors qu'ici ils le font. : But, it seems that there is a current, therefore, in the ocean which… therefore… which… how would I say… which moderates the climate a little and it is… I have friends who come from San Francisco who tell me they can't swim in the ocean there, while here they do. : Pero, parece que hay una corriente, por lo tanto, en el océano que ... por lo tanto ... que ... cómo diría ... que modera un poco el clima y es ... tengo amigos que vienen de San Francisco quienes me dicen que no pueden nadar en el océano allí, mientras que aquí lo hacen. Alors, ici, l'Été, je me baigne dans l'océan, il fait di… ce n'est pas… ce n'est pas la Méditerranée mais, enfin… c'est dix-sept à dix-neuf… So, here, in Summer, I bathe in the ocean, it's sunny… it's not… it's not the Mediterranean but, well… it's seventeen to nineteen… H.

: C'est supportable. S.

: … c'est supportable, et là-bas, il fait encore plus froid. : ... Es soportable, y allá, hace aún más frío. Enfin, l'eau. Parce qu'il y a des courants, il y a les différents courants dans le Pacifique. Because there are currents, there are different currents in the Pacific. Donc, parait-il, enfin, je ne sais pas… So, it seems, well, I don't know ...

H.

: Oui, oui.

C'est… ce n'est pas impossible. It's… it's not impossible. Et aussi, pour parler… pour revenir sur l'histoire de San Francisco, j'avais entendu dire que la ville, aussi, s'était beaucoup développée grâce à sa situation géographique un peu unique qui était… qui la rendait très facile à… qui rendait la baie très facile à défendre. There are still a lot of ... homeless people. Près du Lion Gates Bridge, il y a, comment ça s'appelle… Near the Lion Gates Bridge, there is, what is it called ... S.

: Golden Gate!

H.

: … du Golden Gate Bridge, pardon. Il y a le… un endroit qui s'appelle Fort Point qui est un petit fort qui, justement, gardait la baie. There is the ... a place called Fort Point which is a small fort which, in fact, guarded the bay. Et il y avait deux autres points intéressants dont Alcatraz et, apparemment, pour des envahisseurs, essayer d'attaquer la baie de San Francisco c'était un véritable suicide car c'était extrêmement dur de pénétrer dans la baie. And there were two other interesting points including Alcatraz and apparently for invaders trying to attack San Francisco Bay was real suicide because it was extremely hard to get into the bay. Il fallait passer entre le feu de deux forts et, derrière, si on arrivait à passer, il y avait encore Alcatraz qui accueillait à coups de canons et que… Justement, ça a fait que c'est devenu une base très importante notamment dans... pendant la Deuxième Guerre Mondiale apparemment c'était la seule… un endroit…pendant la guerre… Deuxième Guerre Mondiale! It was necessary to pass between the fire of two forts and, behind, if we managed to pass, there was still Alcatraz which welcomed with cannon fire and that… Precisely, that made it become a very important base, in particular in. .. during WWII apparently it was the only… one place… during the war… WWII! Pendant la guerre de Sécession , c'était un endroit… un endroit vraiment clé. During the Civil War, it was a place ... a really key place. Durante la Guerra Civil, era un lugar ... un lugar realmente clave. Et je crois que le port de San Francisco ne s'est jamais fait attaqué parce qu'il aurait fallu des flottille absolument gigantesques pour venir à bout de ses défenses. And I believe the Port of San Francisco has never been attacked because it would have taken absolutely gigantic flotillas to overcome its defenses. S.

: C'est intéressant, je… puisque j'ai lu ce livre sur l'histoire de San Francisco, il parait que, et les Espagnols et les Anglais ont mis beaucoup de temps à découvrir, justement, la baie de San Francisco. : It's interesting, I… since I read this book on the history of San Francisco, it seems that, and the Spaniards and the English took a long time to discover, precisely, the bay of San Francisco. Ils ont découvert la baie de Monterrey. They discovered the bay of Monterrey. D'abord, il y a Francis Drake qui l'a découvert, puis il y a l'Espagnol dont je ne rappelle plus le nom. First, there's Francis Drake who discovered it, then there's the Spaniard whose name I can't remember. Alors… Mais c'est beaucoup moins protégé que la baie à San Francisco. So… But it's much less protected than the bay in San Francisco. Et puis, ce n'est pas très, très ouvert la… la bouche là pour… Donc, les ge… avec les… les bateaux, là, ils passaient vers le Sud, vers le Nord, ils ne voyaient pas, donc, pendant très longtemps ça n'a pas été découvert. And then, it is not very, very open the… the mouth there for… So, the ge… with the… the boats, there, they passed towards the South, towards the North, they did not see, therefore, during it was not discovered for a very long time. Enfin, bien sur, il y avait des autochtones qui vivaient là et qui l'avaient bien découvert mais, enfin. Finally, of course, there were locals who lived there and who had discovered it well, but finally. Les européens, ils ont mis pas mal de temps à découvrir cet… ce port naturel fantastique. The Europeans took a long time to discover this… this fantastic natural harbor. Los europeos tardaron mucho en descubrir esto ... este fantástico puerto natural.

H.

: Oui, c'est vrai que la situation géographique est assez exceptionnelle. : Yes, it is true that the geographical location is quite exceptional. Puis, quand on regarde, par exemple, le Golden Gate qui est très, très… Then, when we look, for example, at the Golden Gate which is very, very ...

S.

: Qui est splendide d'ailleurs. : Which is splendid besides. H.

: Qui est absolument magnifique. Il y a… il y a… il est quand même… Malgré tout, il n'est pas si immense que ça. There is… there is… he is still… Despite everything, he is not that huge. Je comprends qu'on… ils soient passés à côté parce que c'est vrai que c'est… ce n'est pas si grand que ça. I understand that we… they passed by because it's true that it's… it's not that big. Si jamais ils ont pu faire passer le pont, c'est que la baie… l'ouverture de la baie n'est quand même pas si immense. If they were ever able to get the bridge across, it's because the bay ... the opening to the bay is not that huge. Il y a un autre pont d'ailleurs, à San Francisco, juste à côté, que j'ai trouvé… Je ne me souviens plus du nom… There is another bridge by the way, in San Francisco, just next door, that I found… I don't remember the name… S.

: Bay Bridge.

H.

: Bay Bridge.

Et, pour comparer au Golden Gate, j'ai trouvé que le Bay Bridge, de nuit, était beaucoup plus beau. And, to compare to the Golden Gate, I found the Bay Bridge, at night, to be much more beautiful. Parce qu'il est beaucoup plus illuminé. Le Golden Gate n'est pas… il y a quelques… quelques lampes, quelques petites ampoules rouge positionnées sur le pont mais il n'y a pas grand-chose. The Golden Gate is not ... there are some ... a few lights, a few small red bulbs positioned on the bridge but there is not much. Par contre, je trouve que le Bay Bridge est beaucoup plus joli de nuit.

S.

: Ça me rappelle. J'ai vu un catamaran Français… I saw a French catamaran ... H.

: Ah?

S.

: … dans la baie de San Francisco. Et… et j'étais, mais alors, très surpris de voir la vitesse que ça… que ça… à laquelle ça marche, enfin, ça… And… and I was, but then, very surprised to see how quickly that… that that… at which it works, well, that… Y ... y yo estaba, pero entonces, muy sorprendido de ver qué tan rápido eso ... eso eso ... en lo que funciona, bueno, eso ... H.

: Ah oui, c'est… S.

: Comment dirais-je?

H.

: Ça file sur… : It goes on ... : Continúa ...

S.

: Ça file! : It goes! Mais c'est vite. C'est comme un… il y avait des… des petits bateaux à moteur qui… qui n'arrivaient pas à suivre. C'était impressionnant. C'était l'équipe, je ne sais pas quoi… Je ne sais pas. Enfin, il y avait le drapeau Français, puis il y avait… J'ai pris une photo. H.

: Oui, oui, oui. Parce que j'ai vu… quand j'y avais été, oui, il y avait beaucoup de voiliers et de gens qui font de la voile dans la baie. Because I saw… when I was there, yes there were a lot of sailboats and people sailing in the bay. Porque vi ... cuando estuve allí, sí, había muchos veleros y personas navegando en la bahía. C'est… c'est assez… assez impressionnant. It's… it's quite… quite impressive. S.

: Oui.

H.

: Je pense que ça doit être un endroit privilégié parce que, effectivement, c'est un peu protégé et… : I think it must be a privileged place because, indeed, it is a little protected and ... S.

: Et puis il y a… il y a…

H.

: Il y a énormément de marinas. : There are a lot of marinas. : Hay muchos puertos deportivos.

S.

: Et puis il y a tout le port là, co… enfin, commerçant enfin, tous… tous les chantiers là des… pour les containers etcetera… C'est… c'est énorme. : And then there is the whole port there, co… well, merchant finally, all… all the sites there… for containers etcetera… It's… it's huge. Donc, il y a de tout. So there is everything. Il y a de la culture, il y a bien sur le commerce, il y a…

H.

: Business…

S.

: … business, surtout le…

H.

: Industries…

S.

: … les secteurs de… comment dirais-je, les secteur de… :… The sectors of… how shall I put it, the sectors of…

H.

: De pointe, oui. : Cutting-edge, yes.

S.

: … de pointe, etcetera… Donc, c'est une ville très intéressante avec aussi ce… ce côté moins… comment dirais-je… moins joyeux. :… Peak, etcetera… So, it's a very interesting city with also this… this side less… how would I say… less joyful. Il y a quand même pas mal de… de gens sans abris. There are still quite a few… homeless people. Hay todavía no está mal ... las personas sin hogar.

H.

: Oui, moi aussi, ça m'a choqué… : Yes, me too, that shocked me ... : Sí, yo también, eso me sorprendió ... S.

: Je ne sais pas si c'est plus par tête d'habitant qu'à Vancouver mais c'était tout autour de mon hôtel. : I don't know if it's more per capita than in Vancouver, but it was all around my hotel. Enfin, les gens, ils ne sont pas méchants mais… ce n'est pas, disons, ça… Well, people, they're not mean but… it's not, let's say, that… Bueno, la gente no es mala pero ... no es, digamos, que ... H.

: Oui, oui.

Il y a des… des en… Bien, j'avais entendu dire, oui, qu'il y avait quelques quartiers à éviter, bien, notamment du côté de Market Street, c'est ça? There are ... some in ... Well, I had heard, yeah, that there were a few neighborhoods to avoid, well, especially on the Market Street side, right? S.

: Oui, c'est là où était mon hôtel. : Yes, that's where my hotel was. H.

: C'est… Et… Oui bien, j'imagine aussi que c'est dû au fait que le climat… le climat est plus doux. : It is… And… Yes well, I also imagine that it is due to the fact that the climate… the climate is milder. Par exemple, à Vancouver, il y a énormément de sans… de sans-abris. For example, in Vancouver, there are a lot of homeless… homeless people. Dû… c'est dû au fait que le reste du Canada est très froid et que donc, en Hiver, ils viennent tous se réfugier à Vancouver qui est beaucoup plus clément. Due… it is due to the fact that the rest of Canada is very cold and that therefore, in winter, they all come to seek refuge in Vancouver which is much more lenient. Donc, je pense qu'il y a peut-être le même phénomène aussi à San Francisco. S.

: Oui.

Oui.

Et je crois, c'est dans… un peu dans l'Histoire, comme à Vancouver où, par le passé, il y a eu beaucoup de… de… d'industrie où… où la main-d'œuvre était… comment… en Anglais, on dit « transient », c'est-à-dire des gens, souvent, qui viennent travailler, travailler très fort pendant des années, qui gagnent beaucoup d'argent… And I believe, it's in… a bit of history, like in Vancouver where, in the past, there was a lot of… of… industry where… where the workforce was… how… in English, we say "transient", that is to say people, often, who come to work, work very hard for years, who earn a lot of money ... H.

: Et qui reviennent à la maison… : And who come home ...

S.

: … font du travail physique. Ils viennent passer le… enfin, leur congé, là, ils boivent… boivent tout… tout l'argent qu'ils ont gagné et puis après dix ans ils sont finis comme… enfin. They come to spend the… well, their leave, there, they drink… drink everything… all the money that they have earned and then after ten years they are finished like… finally. Ça, par le passé, c'était la raison pour laquelle il y avait quand même pas mal de ce genre de personnes. That, in the past, was the reason why there were quite a few such people. Aujourd'hui, enfin, il y a la drogue, il y a les problèmes avec les autochtones. Today, finally, there are drugs, there are the problems with the natives. Là… à San Francisco, il y a quand même pas mal de… de noirs qui… qui font parti de… pas exclusivement mais, enfin, proportionnellement… There… in San Francisco, there are still quite a few… blacks who… who are part of… not exclusively but, well, proportionally… Allí ... en San Francisco, todavía hay bastantes ... negros que ... que son parte de ... no exclusivamente sino, bueno, proporcionalmente ...

H.

: Oui, j'ai entendu dire que dans les quartiers du… du Sud-Ouest, il y avait pas mal de… de gangs. : Yes, I heard that in the neighborhoods of the ... Southwest, there were a lot of ... gangs. S.

: Oui. : Yes.

H. H.

: Ils recommandaient, dans le guide touristique et qu'ils recommandaient de faire très attention de ne pas porter des vêtement rouges ou bleus trop voyants car ils… : They recommended, in the tourist guide and that they recommended to be very careful not to wear red or blue clothes that are too conspicuous because they… : Recomendaron, en la guía turística, y recomendaron tener mucho cuidado de no usar ropa roja o azul que sea demasiado visible porque ... S.

: C'est quels quartiers? H.

: Je ne me souviens plus, c'était au Sud-Ouest. S.

: Ah, oui.

H.

: Et… mais oui, il y a… il y a… c'est quelque chose d'assez connu en Californie, il y a des… les gangs qui, pour se différencier, portent des… des bandanas de couleur, ou des… des couleurs assez vives et... il est assez… assez dangereux de se… se balader dans… dans ce coin. : And… but yes, there is… there is… this is something quite well known in California, there are… gangs which, to differentiate themselves, wear… colored bandanas, or… pretty bright colors and ... it's enough ... dangerous enough to ... walk around ... in that corner. S.

: Donc…

H.

: Mais, globalement, c'est vrai que c'est une ville très sympathique, très diverse. : But, overall, it's true that it's a very friendly, very diverse city. S.

: C'est ça. C'est la diversité. Comme, je crois, de plus en plus dans chaque ville au monde, là, maintenant. Like, I believe, more and more in every city in the world, right now. On voit de plus en plus de diversité mais, pour moi, ç'a été… c'était, un mot là que je me disais souvent, c'est « spectaculaire ». We see more and more diversity but, for me, it was… it was, a word that I often said to myself, it is “spectacular”. H.

: Oui.

S.

: San Francisco, c'est spectaculaire. H.

: Oui.

S.

: Bon. Bien, merci beaucoup.

H.

: Merci, Steve. Au revoir.

S.

: Au revoir.