×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

Pure Politique, Macron en tournée : c'est le fiasco

Macron en tournée : c'est le fiasco

Pardon. Ils chantaient des chants montagnards.

“Est-ce que vous chanteriez avec nous ?”

C'est pas des casseroles qui feront avancer la France.

Travail, ordre, progrès.

Il n'a aucune envie de voir que des personnes peuvent en bénéficier,

le renvoyer au Maghreb ou ailleurs.

Emmanuel Macron qui se fait secouer,

le gouvernement qui ressort l'épouvantail des fraudeurs immigrés

et une proposition de loi qui veut rétablir le départ en retraite à 62 ans.

C'est le sommaire du numéro 24 de Pol'Express.

Après le vide intersidéral de l'allocution de lundi,

place maintenant à la séquence reconquête du pays.

Emmanuel Macron veut multiplier les rencontres avec les Français.

Sous bonne escorte.

Pas moins de 600 CRS ont été mobilisés, aujourd'hui,

pour son déplacement à Ganges, dans l'Hérault,

et pas mal de gendarmes comme le montrent ces images

tournées par Montpellier Poing Info.

La ville ne compte pourtant que 4 000 habitants.

À la différence de la séquence du grand débat, après les Gilets jaunes,

le bateleur de l'Élysée ne fait plus illusion.

Les maladresses s'enchaînent.

Au point que les Français qui s'intéressent encore à ces tribulations

ont l'impression d'évoluer tout à coup dans un monde parallèle.

Ainsi la première sortie présidentielle dans les rues de la capitale,

juste après l'allocution télévisée.

Le président a trouvé le moyen de pousser la chansonnette avec des identitaires.

Il y a des millions de gens qui chantent dans ce pays.

Mais non, il fallait que le président tombe sur une fine équipe

dont le répertoire inclut des chants nationalistes et des chants militaires du IIIe Reich.

Ce n'est pas de chance.

Car officiellement, cette rencontre n'est due qu'au seul hasard.

Même s'il se trouve que le projet Canto, c'est le nom de cette association,

a reçu une subvention de 40 000 euros du ministère de la Culture

pour développer un site et une application.

Vous avez dix jeunes qui arrivent,

je ne les connais pas, je ne sais pas qui c'est,

qui chantent… non mais pardon ils chantaient des chants montagnards.

Ils me disent : “Tiens est-ce que vous chanteriez avec nous ?”

Là c'est simple. Vous leur dites : “Non, non, etc”,

les mêmes qui filment vous m'auriez fait 48 heures

sur le thème : “Il est méprisant.”

La musique est décidément au coeur des préoccupations du président.

En Alsace où il s'est déplacé hier, sous les huées,

Emmanuel Macron s'est risqué à un commentaire sur le concert de casseroles

qui a accompagné sa causerie de lundi.

Ce n'est pas des casseroles qui feront avancer la France.

On peut relancer massivement l'industrie de casseroles aussi qui ne produit pas assez.

Mais moi, ce qui m'intéresse,

c'est ce qui va permettre à nos compatriotes de mieux vivre.

Casserole. Un mot à éviter.

Car pour ce qui est de relancer l'industrie de la casserole,

le gouvernement compte déjà quelques orfèvres.

Ce n'est pas Marlène Schiappa qui dira le contraire.

En 2021, la playmate du gouvernement, alors ministre déléguée à la citoyenneté,

a créé un fonds baptisé Marianne.

Deux millions et demi d'euros ont été distribués à des associations

censées défendre les valeurs républicaines.

Objectif : prévenir les discours radicaux

comme ceux qui ont conduit à l'assassinat de Samuel Paty en octobre 2020.

La discrète Union des sociétés d'éducation physique et de préparation militaire

a ainsi empoché 355 000 euros pour des publications confidentielles.

Une autre association, Reconstruire le commun,

a touché 330 000 euros du fonds Marianne.

Ces sommes auraient financé pour partie des vidéos hostiles à des candidats de gauche

lors des campagnes électorales de 2022.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, qui estime avoir été victime de ces agissements,

a porté plainte.

Au Sénat, les socialistes ont lancé une proposition de commission d'enquête flash.

De son côté, le groupe Rassemblement national de l'Assemblée nationale

demande une commission d'enquête.

Enfin, l'inspection générale de l'administration et le procureur de la République

ont été saisis.

Mais le chef de l'État est au-dessus de ces contingences.

C'est bien simple, il n'est qu'amour.

Dans le Bas-Rhin, il a salué Laurent Berger

qui vient d'annoncer son départ de la direction de la CFDT en juin prochain.

C'est quelqu'un pour qui j'ai du respect, oserais-je dire de l'amitié.

De l'amitié…

C'est pour cela, sans doute, qu'il a refusé de le recevoir à l'Élysée avec l'intersyndicale.

Plus c'est gros, plus ça passe.

Pendant ce temps, Olivier Véran rafraîchit la devise de la République.

100 jours, trois grands axes mis en avant par le président de la République :

travail, ordre, progrès.

Travail, ordre progrès. Un drôle d'attelage.

La formule renvoie à Pétain pour le travail

et à Auguste Comte, le philosophe du positivisme, pour l'ordre et le progrès.

À moins qu'il ne s'agisse d'un hommage au Brésil,

puisque ce pays arbore sur son drapeau la devise d'Auguste Comte.

Quoi qu'il en soit, ce programme travail, ordre, progrès,

sonne un peu comme “Bosse, tiens-toi tranquille et tout ira bien. “

C'est bien de cela qu'il s'agit d'ailleurs.

Écoutez le seul moment de sincérité de l'intervention présidentielle de lundi.

Travailler tous progressivement un peu plus

comme l'ont d'ailleurs fait tous nos voisins européens,

c'est aussi produire plus de richesses pour notre pays tout entier.

Vous avez remarqué ?

Il n'est plus question de sauver les retraites et le système de répartition,

mais de travailler davantage pour accroître la richesse nationale

et nous aligner sur nos voisins.

Ce barnum médiatico-politique devrait durer 100 jours.

Nous avons devant nous 100 jours d'apaisement,

d'unité, d'ambition et d'action au service de la France.

Voilà une référence bien malheureuse.

Dans l'histoire de notre pays, les cent-jours,

c'est la période qui sépare le retour d'exil de Napoléon

de son départ pour l'île de Sainte Hélène après la défaite de Waterloo.

Pour ce qui est de symboliser un nouvel élan ou même l'apaisement, on repassera.

Ça sent plutôt la défaite.

Il faut croire que le petit caporal de l'Élysée aura été trahi par son inconscient.

En fait de nouvel élan, c'est plutôt sur les vieilles ficelles démagogiques

que s'appuie l'exécutif.

Comme à chaque fois qu'il est en difficulté, il ressort l'épouvantail de l'immigration.

Nos compatriotes, légitimement, en ont ras-le-bol de la fraude.

Ils en ont ras-le-bol de voir des personnes qui peuvent toucher des aides qu'ils payent eux-mêmes.

C'est l'argent du contribuable,

il n'a aucune envie de voir que des personnes peuvent en bénéficier,

le renvoyer au Maghreb ou ailleurs,

alors qu'ils n'y ont pas droit.

Ce n'est pas fait pour ça le modèle social.

Des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir.

“Jour 1 des 100 jours d'apaisement : flatter les préjugés xénophobes”

a ainsi tweeté le président du groupe socialiste, Boris Vallaud.

Pourquoi je cite Boris Vallaud ?

Parce qu'il est à l'origine de la plus grosse opération du Parquet national financier

contre cinq grandes banques françaises soupçonnées de fraude fiscale aux dividendes.

En 2018, avec 250 citoyens de sa circonscription,

il a porté plainte contre les pratiques d'optimisation fiscale de certaines banques.

Pratiques qui se sont traduites par plusieurs dizaines de milliards en moins

dans les caisses de l'État.

À titre de comparaison, selon Bercy,

la fraude sociale s'est élevée à un milliard et demi en 2022.

Dont 788 millions au préjudice de l'Urssaf.

Rappelons que ce sont les employeurs qui règlent ces dernières cotisations.

Lundi, je vous indiquais que le groupe LFI poussait à la rédaction

d'une nouvelle motion de censure transpartisane portée par le groupe LIOT.

Mais ce dernier préfère présenter une proposition de loi

ramenant l'âge de la retraite à 62 ans.

Le texte a été déposé ce matin et sera examiné le 8 juin.

Ce jour-là, en effet, le groupe LIOT aura la main sur l'ordre du jour de la séance.

C'est sa niche parlementaire.

À la différence d'une motion de censure,

une majorité simple suffit pour que la proposition de loi soit adoptée.

Mais rien ne serait gagné pour autant.

Il faudrait ensuite que le Sénat la vote, ce qui est improbable

au regard de la position des Républicains sur la réforme des retraites.

La démarche du groupe LIOT reste donc symbolique.

Ce qui ne veut pas dire sans effets.

Merci d'avoir regardé cette chronique.

Si vous l'avez appréciée, n'hésitez pas à la partager.

Comme toujours, les pouces sont nos amis.

Et si ce n'est déjà fait, abonnez-vous à la chaîne.

Un clic sur la cloche et vous recevrez de jolies notifications.

Vous pouvez également nous retrouver sur les réseaux sociaux.

Les liens sont dans la description.

Vous le savez, nous avons besoin de votre soutien financier pour continuer.

Sans vous, rien n'est possible.

Vous êtes déjà nombreux à nous aider, mais nos fins de mois restent délicates.

Je sais que c'est le lot de beaucoup d'entre vous.

Mais les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Alors on compte sur vous.

Je vous dis à lundi pour un nouveau numéro de Pol'Express.


Macron en tournée : c'est le fiasco Macrons Tournee ist ein Fiasko Macron on tour: a fiasco

Pardon. Ils chantaient des chants montagnards.

“Est-ce que vous chanteriez avec nous ?”

C'est pas des casseroles qui feront avancer la France. It's not pots and pans that will move France forward.

Travail, ordre, progrès.

Il n'a aucune envie de voir que des personnes peuvent en bénéficier, He has no desire to see that people can benefit from it,

le renvoyer au Maghreb ou ailleurs. send him back to the Maghreb or elsewhere.

Emmanuel Macron qui se fait secouer, Emmanuel Macron gets shaken up,

le gouvernement qui ressort l'épouvantail des fraudeurs immigrés the government raises the spectre of immigrant fraudsters

et une proposition de loi qui veut rétablir le départ en retraite à 62 ans. and a proposed law to reinstate retirement at 62.

C'est le sommaire du numéro 24 de Pol'Express.

Après le vide intersidéral de l'allocution de lundi, After the interstellar emptiness of Monday's speech,

place maintenant à la séquence reconquête du pays.

Emmanuel Macron veut multiplier les rencontres avec les Français. Emmanuel Macron wants to meet more and more French people.

Sous bonne escorte. Under escort.

Pas moins de 600 CRS ont été mobilisés, aujourd'hui,

pour son déplacement à Ganges, dans l'Hérault,

et pas mal de gendarmes comme le montrent ces images

tournées par Montpellier Poing Info. filmed by Montpellier Poing Info.

La ville ne compte pourtant que 4 000 habitants.

À la différence de la séquence du grand débat, après les Gilets jaunes, Unlike the grand debate sequence after the Gilets jaunes,

le bateleur de l'Élysée ne fait plus illusion. the Élysée's jester is no longer an illusion.

Les maladresses s'enchaînent. One clumsy mistake after another.

Au point que les Français qui s'intéressent encore à ces tribulations

ont l'impression d'évoluer tout à coup dans un monde parallèle. suddenly feel like they're in a parallel world.

Ainsi la première sortie présidentielle dans les rues de la capitale,

juste après l'allocution télévisée.

Le président a trouvé le moyen de pousser la chansonnette avec des identitaires. The president found a way to sing a song with a group of identitaires.

Il y a des millions de gens qui chantent dans ce pays.

Mais non, il fallait que le président tombe sur une fine équipe But no, the president had to find a good team.

dont le répertoire inclut des chants nationalistes et des chants militaires du IIIe Reich.

Ce n'est pas de chance. It's bad luck.

Car officiellement, cette rencontre n'est due qu'au seul hasard.

Même s'il se trouve que le projet Canto, c'est le nom de cette association,

a reçu une subvention de 40 000 euros du ministère de la Culture

pour développer un site et une application.

Vous avez dix jeunes qui arrivent,

je ne les connais pas, je ne sais pas qui c'est,

qui chantent… non mais pardon ils chantaient des chants montagnards.

Ils me disent : “Tiens est-ce que vous chanteriez avec nous ?”

Là c'est simple. Vous leur dites : “Non, non, etc”,

les mêmes qui filment vous m'auriez fait 48 heures

sur le thème : “Il est méprisant.”

La musique est décidément au coeur des préoccupations du président.

En Alsace où il s'est déplacé hier, sous les huées,

Emmanuel Macron s'est risqué à un commentaire sur le concert de casseroles

qui a accompagné sa causerie de lundi.

Ce n'est pas des casseroles qui feront avancer la France.

On peut relancer massivement l'industrie de casseroles aussi qui ne produit pas assez. We can also massively revive the saucepan industry, which is not producing enough.

Mais moi, ce qui m'intéresse,

c'est ce qui va permettre à nos compatriotes de mieux vivre.

Casserole. Un mot à éviter.

Car pour ce qui est de relancer l'industrie de la casserole,

le gouvernement compte déjà quelques orfèvres.

Ce n'est pas Marlène Schiappa qui dira le contraire.

En 2021, la playmate du gouvernement, alors ministre déléguée à la citoyenneté, In 2021, the government playmate, then Minister for Citizenship,

a créé un fonds baptisé Marianne.

Deux millions et demi d'euros ont été distribués à des associations

censées défendre les valeurs républicaines. supposed to defend republican values.

Objectif : prévenir les discours radicaux Objective: prevent radical discourse

comme ceux qui ont conduit à l'assassinat de Samuel Paty en octobre 2020.

La discrète Union des sociétés d'éducation physique et de préparation militaire

a ainsi empoché 355 000 euros pour des publications confidentielles.

Une autre association, Reconstruire le commun,

a touché 330 000 euros du fonds Marianne.

Ces sommes auraient financé pour partie des vidéos hostiles à des candidats de gauche

lors des campagnes électorales de 2022.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, qui estime avoir été victime de ces agissements,

a porté plainte.

Au Sénat, les socialistes ont lancé une proposition de commission d'enquête flash. In the Senate, the Socialists have launched a proposal for a flash commission of inquiry.

De son côté, le groupe Rassemblement national de l'Assemblée nationale

demande une commission d'enquête.

Enfin, l'inspection générale de l'administration et le procureur de la République

ont été saisis.

Mais le chef de l'État est au-dessus de ces contingences.

C'est bien simple, il n'est qu'amour. Quite simply, it's all about love.

Dans le Bas-Rhin, il a salué Laurent Berger

qui vient d'annoncer son départ de la direction de la CFDT en juin prochain. who has just announced his departure from the CFDT leadership in June.

C'est quelqu'un pour qui j'ai du respect, oserais-je dire de l'amitié.

De l'amitié…

C'est pour cela, sans doute, qu'il a refusé de le recevoir à l'Élysée avec l'intersyndicale.

Plus c'est gros, plus ça passe. The bigger, the better.

Pendant ce temps, Olivier Véran rafraîchit la devise de la République. Meanwhile, Olivier Véran refreshes the motto of the Republic.

100 jours, trois grands axes mis en avant par le président de la République : 100 days, three main themes put forward by the President of the Republic:

travail, ordre, progrès.

Travail, ordre progrès. Un drôle d'attelage. Work, order, progress. A strange combination.

La formule renvoie à Pétain pour le travail The formula refers to Pétain for work

et à Auguste Comte, le philosophe du positivisme, pour l'ordre et le progrès.

À moins qu'il ne s'agisse d'un hommage au Brésil, Unless it's a tribute to Brazil,

puisque ce pays arbore sur son drapeau la devise d'Auguste Comte. since the country's flag bears Auguste Comte's motto.

Quoi qu'il en soit, ce programme travail, ordre, progrès, Whatever the case, this program is about work, order and progress,

sonne un peu comme “Bosse, tiens-toi tranquille et tout ira bien. “ sounds a bit like "Just work, keep still and you'll be fine. "

C'est bien de cela qu'il s'agit d'ailleurs. That's what it's all about.

Écoutez le seul moment de sincérité de l'intervention présidentielle de lundi. Listen to the only moment of sincerity in Monday's presidential address.

Travailler tous progressivement un peu plus Work progressively harder

comme l'ont d'ailleurs fait tous nos voisins européens, as have all our European neighbors,

c'est aussi produire plus de richesses pour notre pays tout entier.

Vous avez remarqué ?

Il n'est plus question de sauver les retraites et le système de répartition,

mais de travailler davantage pour accroître la richesse nationale

et nous aligner sur nos voisins. and bring us into line with our neighbors.

Ce barnum médiatico-politique devrait durer 100 jours. This media-political barnum should last 100 days.

Nous avons devant nous 100 jours d'apaisement,

d'unité, d'ambition et d'action au service de la France.

Voilà une référence bien malheureuse.

Dans l'histoire de notre pays, les cent-jours,

c'est la période qui sépare le retour d'exil de Napoléon is the period between Napoleon's return from exile and his death.

de son départ pour l'île de Sainte Hélène après la défaite de Waterloo.

Pour ce qui est de symboliser un nouvel élan ou même l'apaisement, on repassera.

Ça sent plutôt la défaite.

Il faut croire que le petit caporal de l'Élysée aura été trahi par son inconscient. It seems that the little corporal of the Élysée was betrayed by his subconscious.

En fait de nouvel élan, c'est plutôt sur les vieilles ficelles démagogiques When it comes to new impetus, it's all about old demagogic tricks.

que s'appuie l'exécutif.

Comme à chaque fois qu'il est en difficulté, il ressort l'épouvantail de l'immigration. As always when he's in trouble, he brings out the immigration scarecrow.

Nos compatriotes, légitimement, en ont ras-le-bol de la fraude. Our compatriots are legitimately fed up with fraud.

Ils en ont ras-le-bol de voir des personnes qui peuvent toucher des aides qu'ils payent eux-mêmes.

C'est l'argent du contribuable,

il n'a aucune envie de voir que des personnes peuvent en bénéficier, he has no desire to see that people can benefit from it,

le renvoyer au Maghreb ou ailleurs, send him back to the Maghreb or elsewhere,

alors qu'ils n'y ont pas droit.

Ce n'est pas fait pour ça le modèle social.

Des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir. These comments have not failed to provoke a reaction.

“Jour 1 des 100 jours d'apaisement : flatter les préjugés xénophobes” "Day 1 of the 100 days of appeasement: pandering to xenophobic prejudice".

a ainsi tweeté le président du groupe socialiste, Boris Vallaud.

Pourquoi je cite Boris Vallaud ?

Parce qu'il est à l'origine de la plus grosse opération du Parquet national financier Because he is behind the biggest operation of the Parquet national financier

contre cinq grandes banques françaises soupçonnées de fraude fiscale aux dividendes. against five major French banks suspected of dividend tax evasion.

En 2018, avec 250 citoyens de sa circonscription, In 2018, with 250 citizens of his constituency,

il a porté plainte contre les pratiques d'optimisation fiscale de certaines banques. he filed a complaint against the tax optimization practices of certain banks.

Pratiques qui se sont traduites par plusieurs dizaines de milliards en moins Practices that have resulted in tens of billions in savings

dans les caisses de l'État. in state coffers.

À titre de comparaison, selon Bercy, By way of comparison, according to Bercy,

la fraude sociale s'est élevée à un milliard et demi en 2022.

Dont 788 millions au préjudice de l'Urssaf. Including 788 million for Urssaf.

Rappelons que ce sont les employeurs qui règlent ces dernières cotisations. Employers are responsible for paying these contributions.

Lundi, je vous indiquais que le groupe LFI poussait à la rédaction

d'une nouvelle motion de censure transpartisane portée par le groupe LIOT.

Mais ce dernier préfère présenter une proposition de loi But the latter prefers to present a bill

ramenant l'âge de la retraite à 62 ans. reducing the retirement age to 62.

Le texte a été déposé ce matin et sera examiné le 8 juin.

Ce jour-là, en effet, le groupe LIOT aura la main sur l'ordre du jour de la séance. On that day, in fact, the LIOT group will have the upper hand on the session agenda.

C'est sa niche parlementaire. This is his parliamentary niche.

À la différence d'une motion de censure,

une majorité simple suffit pour que la proposition de loi soit adoptée.

Mais rien ne serait gagné pour autant. But that doesn't mean we've won anything.

Il faudrait ensuite que le Sénat la vote, ce qui est improbable

au regard de la position des Républicains sur la réforme des retraites. with regard to the Republicans' position on pension reform.

La démarche du groupe LIOT reste donc symbolique.

Ce qui ne veut pas dire sans effets. Which is not to say without effect.

Merci d'avoir regardé cette chronique.

Si vous l'avez appréciée, n'hésitez pas à la partager.

Comme toujours, les pouces sont nos amis.

Et si ce n'est déjà fait, abonnez-vous à la chaîne.

Un clic sur la cloche et vous recevrez de jolies notifications.

Vous pouvez également nous retrouver sur les réseaux sociaux.

Les liens sont dans la description.

Vous le savez, nous avons besoin de votre soutien financier pour continuer.

Sans vous, rien n'est possible.

Vous êtes déjà nombreux à nous aider, mais nos fins de mois restent délicates. Many of you have already helped us, but we still have to make ends meet.

Je sais que c'est le lot de beaucoup d'entre vous.

Mais les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Alors on compte sur vous.

Je vous dis à lundi pour un nouveau numéro de Pol'Express.