×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

Les Aventures d'Olivier Twist, CHAPITRE VIII (1)

CHAPITRE VIII (1)

Olivier va à Londres, et rencontre en route un singulier jeune

homme.

Arrivé à la barrière, au bout du sentier, Olivier se retrouva sur

la grande route. Il était huit heures; et, bien qu'il fût à peu

près à cinq milles de la ville, il courut, et se cacha par moments

derrière les haies, jusqu'à midi, dans la crainte d'être poursuivi

et rattrapé; il s'assit alors près d'une borne pour se reposer, et

se mit à songer pour la première fois à l'endroit qu'il devait

choisir pour tâcher de gagner sa vie.

La borne au pied de laquelle il était assis indiquait en gros

caractères qu'elle était posée à soixante-dix milles de Londres;

ce nom fit naître dans l'esprit de l'enfant une nouvelle suite de

pensées. S'il allait à Londres, dans l'immense ville, où personne,

pas même M. Bumble, ne pourrait le découvrir! il avait souvent

entendu dire aux vieux indigents du dépôt qu'un garçon d'esprit

n'était jamais dans le dénuement à Londres, et qu'il y avait dans

cette grande ville des moyens d'existence dont les gens élevés à

la campagne ne se doutaient pas. C'était bien l'endroit qui

convenait à un garçon sans asile, destiné à mourir dans la rue, si

on ne venait à son aide. Tout en se laissant aller à ces pensées,

il se leva et continua sa route.

Il diminua encore de quatre bons milles la distance qui le

séparait de Londres, sans songer à tout ce qu'il devrait souffrir

avant d'atteindre le but de son voyage: comme cette réflexion se

faisait jour dans son esprit, il ralentit sa marche, et se mit à

méditer sur les moyens d'arriver à Londres. Il avait dans son

paquet un morceau de pain, une mauvaise chemise, deux paires de

bas, et dans sa poche un penny que lui avait donné Sowerberry

après un enterrement où il s'était distingué encore plus que de

coutume. C'est fort bon d'avoir une chemise blanche, pensait

Olivier, et deux méchantes paires de bas, et un penny; mais c'est

une mince ressource pour faire soixante-cinq milles à pied pendant

l'hiver. Olivier avait comme bien des gens, l'esprit prompt et

ingénieux à découvrir les difficultés, mais lent et paresseux à

découvrir le moyen de les surmonter; de sorte qu'après avoir bien

réfléchi, sans trouver la solution qu'il cherchait, il mit son

petit paquet sur l'autre épaule et doubla le pas.

Il fit vingt milles ce jour-là, sans prendre autre chose que son

morceau de pain sec et quelques verres d'eau qu'il demanda sur la

route, à la porte des chaumières. À la nuit, il entra dans une

prairie, se blottit au pied d'une meule de foin et résolut d'y

attendre le jour. Il éprouva d'abord un sentiment de crainte en

entendant le vent siffler tristement sur la campagne déserte, Il

avait froid et faim, et se trouvait plus seul que jamais; la

fatigue de la marche lui procura pourtant un prompt sommeil, et il

oublia ses peines.

Le matin, en se levant, il se sentit engourdi par le froid, et il

avait si faim qu'il acheta du pain pour un penny au premier

village qu'il traversa, il n'avait pas fait plus de douze milles

quand la nuit le surprit de nouveau; ses pieds étaient enflés et

ses jambes si faibles qu'elles tremblaient sous lui; une seconde

nuit passée à la belle étoile, par un temps froid et humide,

acheva d'épuiser ses forces; et quand il voulut le matin continuer

son voyage, il pouvait à peine se traîner, il attendit au pied

d'une côte assez roide qu'une diligence vînt à passer, et il

demanda l'aumône aux voyageurs de l'impériale; il n'y eut presque

personne qui fit attention à lui; ceux qui le remarquèrent, lui

dirent d'attendre qu'on fût arrivé au haut de la côte, et de leur

montrer ensuite combien de temps il pouvait courir pour un demi-

penny. Le pauvre Olivier essaya de suivre la diligence; mais il ne

le put, à cause de son épuisement et de ses pieds tout meurtris;

alors les voyageurs de l'impériale remirent leur demi-penny dans

leur poche, en disant que c'était un petit fainéant, qui ne

méritait rien. La diligence s'éloigna, ne laissant derrière elle

qu'un nuage de poussière.

Dans quelques villages, de grands poteaux étaient plantés sur la

route, et portaient un écriteau annonçant que quiconque mendierait

serait mis en prison; cet avis effrayait beaucoup Olivier, et il

s'éloignait au plus vite. Ailleurs, il s'arrêtait devant les cours

d'auberge et regardait piteusement ceux qui allaient et venaient,

jusqu'à ce que l'hôtesse donnât l'ordre à un des postillons qui

flânaient dans la cour de chasser cet étrange garçon qui restait

là, sans aucun doute, dans l'intention de dérober quelque chose.

S'il mendiait à la porte d'une ferme, il arrivait neuf fois sur

dix qu'on le menaçait de lâcher le chien après lui; s'il mettait

le nez dans une boutique, on lui parlait du bedeau de la paroisse,

et, à ce nom, il ne savait où se cacher.

Il est certain que, sans le bon coeur, d'un garde-barrière et la

charité d'une vieille dame, les souffrances d'Olivier eussent été

abrégées comme celles de sa mère, c'est-à-dire qu'il serait mort

sur la grande route. Mais le garde-barrière lui donna du pain et

du fromage, et la vieille dame, dont le petit-fils avait fait

naufrage et errait dans quelque lointaine partie du monde, eut

pitié du pauvre orphelin et lui donna le peu qu'elle avait, avec

des paroles si douces et si bonnes, et avec des larmes de

compassion telles, qu'elles firent sur le coeur d'Olivier plus

d'impressions que toutes ses souffrances.

Le matin du septième jour après son départ, il atteignit, clopin-

clopant, la petite ville de Barnet. Les volets étaient partout

fermés, les rues désertes, et personne ne se rendait encore aux

travaux de la journée. Le soleil se levait radieux, mais son éclat

ne servait qu'à faire voir au pauvre enfant toute l'horreur de sa

misère et de son isolement; il s'assit, couvert de poussière et

les pieds en sang, sur les marches froides d'un perron.

Peu à peu les volets s'ouvrirent, les stores des fenêtres se

levèrent, et les passants commencèrent à circuler. Quelques-uns,

en petit nombre, s'arrêtaient un instant pour considérer Olivier,

ou se détournaient seulement en passant rapidement; mais personne

ne le secourut, personne ne prit la peine de lui demander comment

il était venu là: il n'avait pas le coeur de mendier, et il

restait assis immobile et silencieux.

Il y avait déjà quelque temps qu'il était là; il s'étonnait de

voir tant de tavernes, car la moitié des maisons de Barnet sont

des tavernes grandes ou petites; il regardait avec insouciance les

voitures publiques qui passaient, et trouvait surprenant qu'elles

pussent faire aisément en quelques heures un trajet qu'il avait

mis une longue semaine à parcourir avec un courage et une

résolution au-dessus de son âge.

Il fut tiré de sa rêverie en remarquant qu'un jeune garçon, qui

était passé devant lui quelques instants auparavant sans avoir

l'air de le voir, était revenu sur ses pas et s'était placé de

l'autre côté de la rue pour l'observer attentivement. Il y fit

d'abord peu d'attention; mais ce garçon resta si longtemps devant

lui dans la même attitude, qu'Olivier leva la tête et le considéra

avec le même intérêt. Alors celui-ci traversa la rue, et se

dirigeant vers Olivier lui dit:

«Eh bien! camarade, quoi qui se passe?

Le garçon qui adressait cette question à notre jeune voyageur

était à peu près de même âge que lui; c'était l'individu le plus

original qu'Olivier eût jamais vu: il avait le nez retroussé, le

front bas, les traits communs, et l'extérieur le plus sale qu'on

pût voir, ce qui ne l'empêchait pas de se donner des airs de

monsieur. Il était de petite taille, avec des jambes arquées et de

vilains petits yeux effrontés; son chapeau était posé si

légèrement sur sa tête, qu'il semblait toujours près de tomber; et

il serait tombé, en effet, sans une brusque secousse que le jeune

homme imprimait de temps à autre à sa tête, pour le ramener à sa

place primitive. Il portait un habit qui lui descendait jusqu'aux

talons; il avait les manches relevées presque jusqu'au coude,

probablement dans le but d'enfoncer ses mains, comme il faisait

alors, dans les poches de son pantalon de velours. Enfin, il était

aussi fringant, avec ses brodequins à la Blucher, que le fut

jamais jeune homme de sa taille, c'est-à-dire de quatre pieds six

pouces.

«Eh bien! camarade, quoi qui se passe? demanda à Olivier cet

étrange interlocuteur.

- J'ai bien faim et je suis bien fatigué, répondit Olivier les

larmes aux yeux. J'ai fait un long trajet. Voilà sept jours que je

marche.

- Sept jours de marche! dit le jeune homme; ah! j'entends. C'est

par ordre du _bec_, hein? Mais, ajouta-t-il en voyant l'air étonné

d'Olivier, je suppose que tu ignores ce que c'est qu'un _bec_, mon

camarade?»

Olivier répondit avec candeur qu'il avait toujours cru que ce mot

signifiait la bouche d'un oiseau.

«En voilà un innocent! s'écria le jeune homme; un _bec_, c'est un

magistrat; marcher par ordre du _bec_, c'est ne pas aller droit

devant soi; c'est toujours grimper sans jamais redescendre. As-tu

été au _moulin_?

- Quel moulin? demanda Olivier.

- Quel moulin! ma foi, au moulin qui va sans eau[4]; viens avec

moi; tu as besoin d'une pitance, et tu l'auras. La bourse est

maigre, mais tant que ça durera, ça durera. Allons, debout sur tes

quilles! arrive.»

Le jeune homme aida Olivier à se lever, le mena dans une petite

boutique de marchand de chandelles, où il acheta un peu de jambon

et un pain de deux livres; il eut l'ingénieuse idée de faire un

trou dans le pain et d'y mettre le jambon, pour qu'il fût à l'abri

de la poussière, et plaçant le tout sous son bras, il entra dans

une petite taverne et pénétra avec Olivier dans une salle de

derrière. Là, le mystérieux jeune homme fit apporter un pot de

bière; sur l'invitation de son nouvel ami, Olivier se jeta sur le

festin et se mit à dévorer à belles dents, tandis que l'étranger

le considérait de temps à autre bien attentivement.

«On va donc à Londres? dit l'étrange garçon quand Olivier eut

fini.

- Oui.

- A-t-on un gîte?

- Non.

- De l'argent?

- Non.»

L'individu se mit à siffler et enfonça ses mains dans ses poches,

autant que le permettaient les larges manches de son habit.

«Vous habitez Londres? demanda Olivier.

- Oui, quand je suis chez moi, répondit le garçon. Tu as besoin

d'un gîte pour passer la nuit, n'est-ce pas?

- Oui, répondit Olivier; je n'ai pas dormi sous un toit depuis que

j'ai quitté mon pays.

- Ne te chagrine pas pour si peu, dit le jeune monsieur; je dois

être à Londres ce soir, et j'y connais un respectable vieillard

qui te logera pour rien, à condition que tu lui sois présenté par

une de ses connaissances; avec ça que je n'en suis pas de ses

connaissances!» ajouta-t-il en souriant pour montrer que ces

dernières paroles étaient dites par ironie; et en même temps il

vida son verre.

Cette offre inespérée d'un gîte était trop séduisante pour être

refusée, surtout lorsqu'elle fut suivie de l'assurance que le

vieux monsieur procurerait sans aucun doute une bonne place à

Olivier dans un bref délai. Ceci amena un entretien amical et

confidentiel, dans lequel Olivier découvrit que son ami se nommait

Jack Dawkins, et qu'il était le favori et le protégé du vieux

monsieur en question.

L'extérieur de M. Dawkins ne parlait pas beaucoup en faveur des

avantages que le crédit de son patron procurait à ceux qu'il

prenait sous sa protection; mais comme sa conversation était

légère et incohérente, et qu'il avouait que ses amis le

connaissaient sons le sobriquet de _rusé matois_, Olivier en

conclut que son compagnon étant d'un naturel dissipé et étourdi,

CHAPITRE VIII (1) KAPITEL VIII (1) CHAPTER VIII (1) CAPÍTULO VIII (1) CAPÍTULO VIII (1)

Olivier va à Londres, et rencontre en route un singulier jeune Olivier goes to London, and on the way meets a singular young

homme.

Arrivé à la barrière, au bout du sentier, Olivier se retrouva sur Arrived at the barrier, at the end of the path, Olivier found himself on

la grande route. Il était huit heures; et, bien qu'il fût à peu It was eight o'clock; and, although he was little

près à cinq milles de la ville, il courut, et se cacha par moments nearly five miles from the town he ran, and hid at times

derrière les haies, jusqu'à midi, dans la crainte d'être poursuivi behind the hedges, until noon, in fear of being pursued

et rattrapé; il s'assit alors près d'une borne pour se reposer, et and caught up; he then sat down near a milestone to rest, and

se mit à songer pour la première fois à l'endroit qu'il devait began to think for the first time of the place he should

choisir pour tâcher de gagner sa vie. choose to try to earn a living.

La borne au pied de laquelle il était assis indiquait en gros The bollard at the foot of which he sat indicated roughly

caractères qu'elle était posée à soixante-dix milles de Londres; characters that it lay seventy miles from London;

ce nom fit naître dans l'esprit de l'enfant une nouvelle suite de this name gave birth in the mind of the child to a new series of

pensées. S'il allait à Londres, dans l'immense ville, où personne, If he went to London, to the huge city, where no one,

pas même M. Bumble, ne pourrait le découvrir! not even Mr. Bumble could find out! il avait souvent he often had

entendu dire aux vieux indigents du dépôt qu'un garçon d'esprit heard the destitute old folks at the depot say that a witty boy

n'était jamais dans le dénuement à Londres, et qu'il y avait dans was never destitute in London, and that there were in

cette grande ville des moyens d'existence dont les gens élevés à this great livelihood city whose people raised in

la campagne ne se doutaient pas. the campaign did not suspect. C'était bien l'endroit qui It was the place that

convenait à un garçon sans asile, destiné à mourir dans la rue, si suited a homeless boy, destined to die on the streets, if

on ne venait à son aide. no one came to his aid. Tout en se laissant aller à ces pensées, While indulging in these thoughts,

il se leva et continua sa route. he got up and went on his way.

Il diminua encore de quatre bons milles la distance qui le He further reduced by a good four miles the distance which

séparait de Londres, sans songer à tout ce qu'il devrait souffrir separated from London, without thinking of all he would have to suffer

avant d'atteindre le but de son voyage: comme cette réflexion se before reaching the goal of his journey: as this reflection

faisait jour dans son esprit, il ralentit sa marche, et se mit à dawned in his mind, he slowed his pace, and began to

méditer sur les moyens d'arriver à Londres. meditate on the means of arriving in London. Il avait dans son

paquet un morceau de pain, une mauvaise chemise, deux paires de bundle a piece of bread, a bad shirt, two pairs of

bas, et dans sa poche un penny que lui avait donné Sowerberry down, and in his pocket a penny Sowerberry had given him

après un enterrement où il s'était distingué encore plus que de after a funeral where he had distinguished himself even more than

coutume. C'est fort bon d'avoir une chemise blanche, pensait It's good to have a white shirt, thought

Olivier, et deux méchantes paires de bas, et un penny; mais c'est Olivier, and two mean pairs of stockings, and a penny; but it's

une mince ressource pour faire soixante-cinq milles à pied pendant a slender resource to cover sixty-five miles on foot during

l'hiver. Olivier avait comme bien des gens, l'esprit prompt et Olivier had, like many people, a quick and

ingénieux à découvrir les difficultés, mais lent et paresseux à ingenious in discovering difficulties, but slow and lazy in

découvrir le moyen de les surmonter; de sorte qu'après avoir bien find out how to overcome them; so that after having

réfléchi, sans trouver la solution qu'il cherchait, il mit son thinking, without finding the solution he was looking for, he put his

petit paquet sur l'autre épaule et doubla le pas. small package on the other shoulder and doubled the pace.

Il fit vingt milles ce jour-là, sans prendre autre chose que son He traveled twenty miles that day, taking nothing but his

morceau de pain sec et quelques verres d'eau qu'il demanda sur la piece of dry bread and a few glasses of water which he asked for on the

route, à la porte des chaumières. road, at the door of the cottages. À la nuit, il entra dans une At night he entered a

prairie, se blottit au pied d'une meule de foin et résolut d'y meadow, cowered at the foot of a haystack and resolved to

attendre le jour. wait for the day. Il éprouva d'abord un sentiment de crainte en He first felt a sense of dread in

entendant le vent siffler tristement sur la campagne déserte, Il hearing the wind whistling sadly over the desert countryside, He

avait froid et faim, et se trouvait plus seul que jamais; la was cold and hungry, and was more alone than ever; the

fatigue de la marche lui procura pourtant un prompt sommeil, et il fatigue from walking, however, gave him a quick sleep, and he

oublia ses peines.

Le matin, en se levant, il se sentit engourdi par le froid, et il In the morning, on getting up, he felt numb from the cold, and he

avait si faim qu'il acheta du pain pour un penny au premier was so hungry that he bought bread for a penny on the first

village qu'il traversa, il n'avait pas fait plus de douze milles village he passed through, he had not gone more than twelve miles

quand la nuit le surprit de nouveau; ses pieds étaient enflés et when the night surprised him again; his feet were swollen and

ses jambes si faibles qu'elles tremblaient sous lui; une seconde his legs so weak that they trembled under him; a second

nuit passée à la belle étoile, par un temps froid et humide, night spent under the stars, in cold and wet weather,

acheva d'épuiser ses forces; et quand il voulut le matin continuer finished exhausting his strength; and when he wanted in the morning to continue

son voyage, il pouvait à peine se traîner, il attendit au pied his journey, he could barely crawl, he waited at the foot

d'une côte assez roide qu'une diligence vînt à passer, et il of a steep enough hill that a stagecoach happened to pass, and it

demanda l'aumône aux voyageurs de l'impériale; il n'y eut presque asked for alms from the passengers of the imperial; there was almost

personne qui fit attention à lui; ceux qui le remarquèrent, lui person who paid attention to him; those who noticed him

dirent d'attendre qu'on fût arrivé au haut de la côte, et de leur told them to wait until they had reached the top of the hill, and to

montrer ensuite combien de temps il pouvait courir pour un demi- then show how long he could run for half a

penny. Le pauvre Olivier essaya de suivre la diligence; mais il ne Poor Olivier tried to follow the diligence; but he does

le put, à cause de son épuisement et de ses pieds tout meurtris; could, because of his exhaustion and his bruised feet;

alors les voyageurs de l'impériale remirent leur demi-penny dans then the imperial travelers put their halfpenny back in

leur poche, en disant que c'était un petit fainéant, qui ne their pocket, saying he was a little slacker, who didn't

méritait rien. deserved nothing. La diligence s'éloigna, ne laissant derrière elle The stagecoach drove off, leaving behind

qu'un nuage de poussière. just a cloud of dust.

Dans quelques villages, de grands poteaux étaient plantés sur la In some villages, large poles were planted on the

route, et portaient un écriteau annonçant que quiconque mendierait road, and carried a placard announcing that whoever begged

serait mis en prison; cet avis effrayait beaucoup Olivier, et il would be put in prison; this advice greatly frightened Olivier, and he

s'éloignait au plus vite. moved away as quickly as possible. Ailleurs, il s'arrêtait devant les cours Elsewhere, he stopped in front of the courtyards

d'auberge et regardait piteusement ceux qui allaient et venaient, inn and looked pitifully at those who came and went,

jusqu'à ce que l'hôtesse donnât l'ordre à un des postillons qui until the hostess gave the order to one of the postillions who

flânaient dans la cour de chasser cet étrange garçon qui restait wandered around the yard chasing that strange boy who remained

là, sans aucun doute, dans l'intention de dérober quelque chose. there, no doubt, with the intention of stealing something.

S'il mendiait à la porte d'une ferme, il arrivait neuf fois sur If he begged at the gate of a farm, he came nine times over.

dix qu'on le menaçait de lâcher le chien après lui; s'il mettait ten that he was threatened with letting the dog go after him; if he put

le nez dans une boutique, on lui parlait du bedeau de la paroisse, the nose in a shop, one spoke to him about the beadle of the parish,

et, à ce nom, il ne savait où se cacher. and, at this name, he did not know where to hide.

Il est certain que, sans le bon coeur, d'un garde-barrière et la It is certain that, without the good heart, of a gatekeeper and the

charité d'une vieille dame, les souffrances d'Olivier eussent été charity of an old lady, Olivier's sufferings would have been

abrégées comme celles de sa mère, c'est-à-dire qu'il serait mort abbreviated like those of his mother, that is to say he would be dead

sur la grande route. on the main road. Mais le garde-barrière lui donna du pain et But the gatekeeper gave him bread and

du fromage, et la vieille dame, dont le petit-fils avait fait cheese, and the old lady, whose grandson had made

naufrage et errait dans quelque lointaine partie du monde, eut shipwreck and wandered in some distant part of the world, had

pitié du pauvre orphelin et lui donna le peu qu'elle avait, avec pity the poor orphan and gave her the little she had, with

des paroles si douces et si bonnes, et avec des larmes de words so sweet and so good, and with tears of

compassion telles, qu'elles firent sur le coeur d'Olivier plus compassion such as they did on Olivier's heart more

d'impressions que toutes ses souffrances. of impressions than all his sufferings.

Le matin du septième jour après son départ, il atteignit, clopin- On the morning of the seventh day after his departure, he hobbled

clopant, la petite ville de Barnet. Les volets étaient partout Shutters were everywhere

fermés, les rues désertes, et personne ne se rendait encore aux closed, the streets deserted, and no one was going to the

travaux de la journée. day's work. Le soleil se levait radieux, mais son éclat The sun was rising radiant, but its brilliance

ne servait qu'à faire voir au pauvre enfant toute l'horreur de sa only served to show the poor child all the horror of his

misère et de son isolement; il s'assit, couvert de poussière et misery and its isolation; he sat down, covered in dust and

les pieds en sang, sur les marches froides d'un perron. bleeding feet, on the cold steps of a porch.

Peu à peu les volets s'ouvrirent, les stores des fenêtres se Little by little the shutters opened, the blinds of the windows

levèrent, et les passants commencèrent à circuler. rose, and passers-by began to circulate. Quelques-uns,

en petit nombre, s'arrêtaient un instant pour considérer Olivier, in small numbers, stopped for a moment to consider Olivier,

ou se détournaient seulement en passant rapidement; mais personne or only turned away when passing quickly; but no-one

ne le secourut, personne ne prit la peine de lui demander comment rescued him, no one bothered to ask him how

il était venu là: il n'avait pas le coeur de mendier, et il he had come there: he had no heart to beg, and he

restait assis immobile et silencieux. sat motionless and silent.

Il y avait déjà quelque temps qu'il était là; il s'étonnait de He had already been there for some time; he was surprised to

voir tant de tavernes, car la moitié des maisons de Barnet sont see so many tavernas, for half the houses in Barnet are

des tavernes grandes ou petites; il regardait avec insouciance les large or small taverns; he gazed carelessly at the

voitures publiques qui passaient, et trouvait surprenant qu'elles passing public cars, and found it surprising that they

pussent faire aisément en quelques heures un trajet qu'il avait could easily make in a few hours a journey that he had

mis une longue semaine à parcourir avec un courage et une taken a long week to cover with courage and

résolution au-dessus de son âge. resolution above his age.

Il fut tiré de sa rêverie en remarquant qu'un jeune garçon, qui He was pulled out of his reverie when he noticed that a young boy, who

était passé devant lui quelques instants auparavant sans avoir had passed in front of him a few moments before without having

l'air de le voir, était revenu sur ses pas et s'était placé de seemed to see him, had retraced his steps and placed himself

l'autre côté de la rue pour l'observer attentivement. across the street to watch it carefully. Il y fit

d'abord peu d'attention; mais ce garçon resta si longtemps devant at first little attention; but this boy stayed so long in front

lui dans la même attitude, qu'Olivier leva la tête et le considéra him in the same attitude, that Olivier raised his head and looked at him

avec le même intérêt. with the same interest. Alors celui-ci traversa la rue, et se So he crossed the street, and

dirigeant vers Olivier lui dit: directing towards Olivier said to him:

«Eh bien! camarade, quoi qui se passe? Comrade, what's going on?

Le garçon qui adressait cette question à notre jeune voyageur The boy who asked this question to our young traveler

était à peu près de même âge que lui; c'était l'individu le plus was about the same age as him; he was the most

original qu'Olivier eût jamais vu: il avait le nez retroussé, le original that Olivier had ever seen: he had his nose upturned,

front bas, les traits communs, et l'extérieur le plus sale qu'on low forehead, common features, and the dirtiest exterior you

pût voir, ce qui ne l'empêchait pas de se donner des airs de could see, which did not prevent him from giving himself the air of

monsieur. Il était de petite taille, avec des jambes arquées et de He was short, with bow legs and

vilains petits yeux effrontés; son chapeau était posé si ugly cheeky little eyes; his hat was put down if

légèrement sur sa tête, qu'il semblait toujours près de tomber; et lightly on his head, that he always seemed about to fall; and

il serait tombé, en effet, sans une brusque secousse que le jeune he would have fallen, in fact, without a sudden shock that the young

homme imprimait de temps à autre à sa tête, pour le ramener à sa man printed on his head from time to time, to bring him back to his

place primitive. Il portait un habit qui lui descendait jusqu'aux He wore a coat that came down to his

talons; il avait les manches relevées presque jusqu'au coude, heels; his sleeves were rolled up almost to the elbow,

probablement dans le but d'enfoncer ses mains, comme il faisait probably for the purpose of shoving his hands in, as he was doing

alors, dans les poches de son pantalon de velours. then, in the pockets of his corduroy trousers. Enfin, il était

aussi fringant, avec ses brodequins à la Blucher, que le fut as dashing, with his Blucher boots, as was

jamais jeune homme de sa taille, c'est-à-dire de quatre pieds six never a young man of his size, that is to say four feet six

pouces.

«Eh bien! camarade, quoi qui se passe? demanda à Olivier cet

étrange interlocuteur. strange interlocutor.

- J'ai bien faim et je suis bien fatigué, répondit Olivier les - I'm very hungry and I'm very tired, Olivier replied.

larmes aux yeux. J'ai fait un long trajet. I have come a long way. Voilà sept jours que je It's been seven days since I

marche.

- Sept jours de marche! dit le jeune homme; ah! j'entends. C'est

par ordre du \_bec_, hein? Mais, ajouta-t-il en voyant l'air étonné But, he added, seeing the astonished look

d'Olivier, je suppose que tu ignores ce que c'est qu'un _bec_, mon d'Olivier, I suppose you don't know what a _beak_ is, my

camarade?»

Olivier répondit avec candeur qu'il avait toujours cru que ce mot Olivier replied candidly that he had always believed that this word

signifiait la bouche d'un oiseau. meant a bird's mouth.

«En voilà un innocent! s'écria le jeune homme; un _bec_, c'est un cried the young man; a _beak_ is a

magistrat; marcher par ordre du _bec_, c'est ne pas aller droit magistrate; to walk by order of the _beak_ is not to go straight

devant soi; c'est toujours grimper sans jamais redescendre. ahead; it's always climbing without ever coming down. As-tu

été au _moulin_? been at the _mill_?

- Quel moulin? demanda Olivier.

- Quel moulin! ma foi, au moulin qui va sans eau[4]; viens avec my faith, to the mill which goes without water[4]; come with

moi; tu as besoin d'une pitance, et tu l'auras. me; you need a pittance, and you will have it. La bourse est

maigre, mais tant que ça durera, ça durera. lean, but as long as it lasts, it will last. Allons, debout sur tes Come on, stand up on your

quilles! bowling! arrive.»

Le jeune homme aida Olivier à se lever, le mena dans une petite The young man helped Olivier to get up, led him into a small

boutique de marchand de chandelles, où il acheta un peu de jambon candle merchant's shop, where he bought some ham

et un pain de deux livres; il eut l'ingénieuse idée de faire un and a loaf of two pounds; he had the ingenious idea of making a

trou dans le pain et d'y mettre le jambon, pour qu'il fût à l'abri hole in the bread and put the ham in it, so that it would be safe

de la poussière, et plaçant le tout sous son bras, il entra dans dust, and placing the whole under his arm, he entered

une petite taverne et pénétra avec Olivier dans une salle de a small tavern and entered with Olivier in a room of

derrière. Là, le mystérieux jeune homme fit apporter un pot de There, the mysterious young man had a jar of

bière; sur l'invitation de son nouvel ami, Olivier se jeta sur le beer; at the invitation of his new friend, Olivier threw himself on the

festin et se mit à dévorer à belles dents, tandis que l'étranger feast and began to devour heartily, while the stranger

le considérait de temps à autre bien attentivement. considered him from time to time very attentively.

«On va donc à Londres? dit l'étrange garçon quand Olivier eut

fini.

- Oui.

- A-t-on un gîte? - Do we have a lodging?

- Non.

- De l'argent?

- Non.»

L'individu se mit à siffler et enfonça ses mains dans ses poches, The individual began to whistle and thrust his hands into his pockets,

autant que le permettaient les larges manches de son habit. as much as the wide sleeves of his coat would allow.

«Vous habitez Londres? demanda Olivier.

- Oui, quand je suis chez moi, répondit le garçon. - Yes, when I am at home, answered the boy. Tu as besoin

d'un gîte pour passer la nuit, n'est-ce pas? a lodging to spend the night, is not it?

- Oui, répondit Olivier; je n'ai pas dormi sous un toit depuis que - Yes, answered Olivier; I haven't slept under a roof since

j'ai quitté mon pays. I left my country.

- Ne te chagrine pas pour si peu, dit le jeune monsieur; je dois "Don't worry about so little," said the young gentleman; I must

être à Londres ce soir, et j'y connais un respectable vieillard to be in London tonight, and I know a respectable old man there

qui te logera pour rien, à condition que tu lui sois présenté par who will lodge you for nothing, provided that you are presented to him by

une de ses connaissances; avec ça que je n'en suis pas de ses an acquaintance; with that that I'm not one of his

connaissances!» ajouta-t-il en souriant pour montrer que ces knowledge!" he added, smiling to show that these

dernières paroles étaient dites par ironie; et en même temps il last words were said ironically; and at the same time he

vida son verre. emptied his glass.

Cette offre inespérée d'un gîte était trop séduisante pour être This unexpected offer of a lodging was too attractive to be

refusée, surtout lorsqu'elle fut suivie de l'assurance que le refused, especially when it was followed by the assurance that the

vieux monsieur procurerait sans aucun doute une bonne place à old gentleman would undoubtedly provide a good place for

Olivier dans un bref délai. Ceci amena un entretien amical et This led to a friendly conversation and

confidentiel, dans lequel Olivier découvrit que son ami se nommait confidential, in which Olivier discovered that his friend was named

Jack Dawkins, et qu'il était le favori et le protégé du vieux Jack Dawkins, and that he was old man's favorite and protege

monsieur en question. gentleman in question.

L'extérieur de M. Dawkins ne parlait pas beaucoup en faveur des Mr. Dawkins' exterior didn't speak much for the

avantages que le crédit de son patron procurait à ceux qu'il advantages which his patron's credit procured for those whom he

prenait sous sa protection; mais comme sa conversation était took under his protection; but as his conversation was

légère et incohérente, et qu'il avouait que ses amis le light and incoherent, and that he confessed that his friends

connaissaient sons le sobriquet de _rusé matois_, Olivier en knew his nickname of _rusé cunning_, Olivier in

conclut que son compagnon étant d'un naturel dissipé et étourdi, concludes that his companion being naturally dissipated and dazed,