×

우리는 LingQ를 개선하기 위해서 쿠키를 사용합니다. 사이트를 방문함으로써 당신은 동의합니다 쿠키 정책.


image

Les Aventures d'Olivier Twist, CHAPITRE VIII (2)

CHAPITRE VIII (2)

les préceptes moraux de son bienfaiteur n'avaient pas eu

d'influence sur lui. Dans cette pensée, il résolut de mériter

aussi vite que possible l'estime du vieux monsieur et de renoncer

à l'honneur de fréquenter le _matois_, si celui-ci, comme il avait

lieu de le croire, était incorrigible.

Jack Dawkins ne voulut pas entrer à Londres avant la nuit, et il

était près d'onze heures quand ils arrivèrent à la barrière

d'Islington. Ils passèrent par la rue Saint-Jean, descendirent la

petite rue qui aboutit au théâtre de Sadlerwell, longèrent

Exmouth-Street et Coppice-Row, puis la petite cour pris du dépôt

de mendicité; ils traversèrent ensuite le terrain classique qui se

nommait jadis Hokley in the Hole; ils gagnèrent _Little Saffron-

Hill_ et _Saffron-Hill the Great_, que le rusé matois franchit

d'un pas rapide, en recommandant à Olivier de le suivre de près.

Quoique Olivier eût assez à faire pour ne pas perdre de vue son

guide, il ne put s'empêcher de jeter en passant quelques regards

furtifs des deux côtés de la rue: c'était l'endroit le plus sale

et le plus misérable qu'il eût jamais vu. La rue était étroite et

humide, et l'air était chargé de miasmes fétides. Il y avait un

assez grand nombre de petites boutiques, dont tout l'étalage

consistait en un tas d'enfants qui criaient à qui mieux mieux,

malgré l'heure avancée de la nuit. Les seuls endroits qui

parussent prospérer au milieu de la misère générale, étaient les

tavernes, où des Irlandais de la lie du peuple, c'est-à-dire la

lie de l'espèce humaine, se querellaient de toutes leurs forces.

De petites ruelles et des passages couverts, qui çà et là

aboutissaient à la rue principale, laissaient voir quelques

chétives maisons, devant lesquelles des hommes et des femmes ivres

se vautraient dans la boue; et parfois on voyait sortir avec

précaution de ces repaires des individus à figure sinistre, dont,

selon toute apparence, les intentions n'étaient ni louables ni

rassurantes.

Olivier se demandait s'il ne ferait pas mieux de se sauver, quand

ils atteignirent le bout de la rue. Son guide le prît par le bras,

poussa la porte d'une maison proche de Fieldlane, le fit entrer

dons une allée et referma la porte derrière lui.

«Qui va là? cria une voix en réponse à un sifflet du matois.

- Plummy et Slam!» fut la réponse. C'était sans doute un signal ou

un mot d'ordre pour indiquer que tout allait bien.

La faible lueur d'une chandelle éclaira le mur au fond de l'allée,

et l'on vit paraître une tête au niveau du sol, derrière la rampe

brisée d'un escalier qui menait jadis à une cuisine.

«Vous êtes deux, dit l'homme en haussant la chandelle et en

mettent la main au-dessus de ses yeux pour mieux distinguer les

objets; qui est l'autre?

- Une nouvelle recrue, répondit Jack Dawkins en faisant avancer

Olivier.

- D'où vient-il?

- Du pays des innocents. Fagin est-il en haut?

- Oui, il assortit les mouchoirs. Montez.»

L'homme disparut, et ils restèrent dans les ténèbres.

Toujours entraîné par son compagnon qui lui serrait fortement la

main, Olivier cherchait de l'autre sa route à tâtons. Il gravit

difficilement, dans l'obscurité, les degrés en ruine que son guide

enjambait avec une prestesse qui montrait qu'il connaissait

parfaitement ce chemin; il poussa la porte d'une chambre de

derrière et y introduisit Olivier. Les murs et le plafond étaient

noircis par le temps et la malpropreté. Devant le feu, sur une

table de sapin, se trouvaient une chandelle fixée dans le goulot

d'une bouteille de grès, deux ou trois pots d'étain, un pain, du

beurre et une assiette. Des saucisses cuisaient dans une poêle

dont la queue était attachée avec une ficelle au manteau de la

cheminée, et auprès se tenait un vieux juif, une fourchette à la

main. Son visage était couvert de rides, et ses traits ignobles et

repoussants étaient en partie cachés par une épaisse chevelure

rousse; il portait une sale robe de chambre de flanelle, n'avait

pas de cravate, et semblait partager son attention entre la poêle

et une corde à laquelle pendaient un grand nombre de foulards.

Plusieurs méchants lits, faits avec de vieux sacs, étaient

disposés l'un près de l'autre sur le plancher. Autour de la table,

quatre ou cinq enfants de l'âge du _Matois_ fumaient leur pipe et

buvaient des liqueurs en se donnant des airs de grands garçons;

ils entourèrent leur camarade, qui dit au juif quelques mots à

voix basse; puis ils se tournèrent en riant vers Olivier, ainsi

que le juif qui tenait toujours sa fourchette.

«Je vous présente mon ami Olivier Twist,» dit Jack Dawkins.

Le juif rit en grimaçant. Il fit un profond salut à Olivier, le

prit par la main et dit qu'il espérait avoir l'honneur de faire

avec lui plus ample connaissance. Alors les petits fumeurs

l'entourèrent, lui donnèrent de solides poignées de main, de

manière à faire tomber son petit paquet; l'un d'eux s'empressa de

le débarrasser de sa casquette; un autre eut l'obligeance de

fouiller ses poches pour lui épargner, vu son état de fatigue, la

peine de les vider avant de se coucher. Les politesses ne se

seraient sans doute pas bornées là, sans les coups de fourchette

que le juif prodigua généreusement sur la tête et les épaules de

ces complaisants petits drôles.

«Nous sommes charmés de te voir, Olivier, dit le juif. Matois,

tire du feu les saucisses et approche un baquet pour faire asseoir

Olivier. Ah! tu regardes avec étonnement les mouchoirs! en voilà

une belle collection, hein, mon ami? Nous venons justement de les

préparer pour la lessive. Voilà tout, Olivier, voilà tout; ah! ah!

ah!»

Les derniers mots du juif furent accueillis avec acclamation par

ses jeunes élèves, puis on se mit à souper.

Olivier mangea sa part; ensuite le juif lui versa un verre de grog

au genièvre, en lui recommandant de le boire d'un trait, parce

qu'un autre convive avait besoin de son verre. Olivier obéit;

bientôt il se sentit porté doucement sur un des sacs et s'endormit

d'un profond sommeil.


CHAPITRE VIII (2) الفصل الثامن (2)

les préceptes moraux de son bienfaiteur n'avaient pas eu لم تكن الوصايا الأخلاقية لفاعل خيره the moral precepts of his benefactor had not had

d'influence sur lui. التأثير عليه. Dans cette pensée, il résolut de mériter في هذا الفكر ، قرر أن يستحق In this thought, he resolved to deserve

aussi vite que possible l'estime du vieux monsieur et de renoncer في أسرع وقت ممكن احترام الرجل العجوز والاستسلام as quickly as possible the esteem of the old gentleman and to give up

à l'honneur de fréquenter le _matois_, si celui-ci, comme il avait لشرف ارتياد الماتوي إذا كان الأخير كما فعل to the honor of frequenting the _matois_, if the latter, as he had

lieu de le croire, était incorrigible. believe it, was incorrigible.

Jack Dawkins ne voulut pas entrer à Londres avant la nuit, et il Jack Dawkins did not want to enter London until dark, and he

était près d'onze heures quand ils arrivèrent à la barrière was nearly eleven o'clock when they arrived at the barrier

d'Islington. Ils passèrent par la rue Saint-Jean, descendirent la They passed by the rue Saint-Jean, went down the

petite rue qui aboutit au théâtre de Sadlerwell, longèrent small street which leads to the theater of Sadlerwell, skirted

Exmouth-Street et Coppice-Row, puis la petite cour pris du dépôt Exmouth-Street and Coppice-Row, then the small courtyard taken from the depot

de mendicité; ils traversèrent ensuite le terrain classique qui se begging; they then crossed the classic terrain which is

nommait jadis Hokley in the Hole; ils gagnèrent _Little Saffron- once named Hokley in the Hole; they won _Little Saffron-

Hill\_ et \_Saffron-Hill the Great_, que le rusé matois franchit Hill\\_ and \\_Saffron-Hill the Great_, which the wily wily crosses

d'un pas rapide, en recommandant à Olivier de le suivre de près. at a rapid pace, recommending that Olivier follow him closely.

Quoique Olivier eût assez à faire pour ne pas perdre de vue son Although Olivier had enough to do not to lose sight of his

guide, il ne put s'empêcher de jeter en passant quelques regards guide, he couldn't help but cast a few passing glances

furtifs des deux côtés de la rue: c'était l'endroit le plus sale stealthy on both sides of the street: it was the dirtiest place

et le plus misérable qu'il eût jamais vu. and the most miserable he had ever seen. La rue était étroite et The street was narrow and

humide, et l'air était chargé de miasmes fétides. damp, and the air was laden with fetid miasma. Il y avait un

assez grand nombre de petites boutiques, dont tout l'étalage quite a large number of small shops, of which the entire display

consistait en un tas d'enfants qui criaient à qui mieux mieux, consisted of a bunch of kids screaming who better,

malgré l'heure avancée de la nuit. despite the late hour of the night. Les seuls endroits qui

parussent prospérer au milieu de la misère générale, étaient les seemed to prosper amid the general misery, were the

tavernes, où des Irlandais de la lie du peuple, c'est-à-dire la taverns, where Irishmen of the dregs of the people, that is to say the

lie de l'espèce humaine, se querellaient de toutes leurs forces. dregs of the human species, quarreled with all their might.

De petites ruelles et des passages couverts, qui çà et là Small alleys and covered passages, which here and there

aboutissaient à la rue principale, laissaient voir quelques led to the main street, let see some

chétives maisons, devant lesquelles des hommes et des femmes ivres puny houses, in front of which drunken men and women

se vautraient dans la boue; et parfois on voyait sortir avec wallowed in the mud; and sometimes we saw going out with

précaution de ces repaires des individus à figure sinistre, dont, precaution of these haunts of sinister-faced individuals, of whom,

selon toute apparence, les intentions n'étaient ni louables ni to all appearances, the intentions were neither laudable nor

rassurantes. reassuring.

Olivier se demandait s'il ne ferait pas mieux de se sauver, quand Olivier was wondering if he wouldn't do better to run away, when

ils atteignirent le bout de la rue. they reached the end of the street. Son guide le prît par le bras, His guide took him by the arm,

poussa la porte d'une maison proche de Fieldlane, le fit entrer pushed open the door of a house near Fieldlane, ushered him in

dons une allée et referma la porte derrière lui. down an aisle and closed the door behind him.

«Qui va là? "Who's there? cria une voix en réponse à un sifflet du matois. shouted a voice in response to a whistle from the cutter.

- Plummy et Slam!» fut la réponse. - Plummy and Slam!” was the answer. C'était sans doute un signal ou It was probably a signal or

un mot d'ordre pour indiquer que tout allait bien. a watchword to indicate that all was well.

La faible lueur d'une chandelle éclaira le mur au fond de l'allée, The dim light of a candle lit up the wall at the end of the aisle,

et l'on vit paraître une tête au niveau du sol, derrière la rampe and a head was seen appearing at ground level, behind the banister

brisée d'un escalier qui menait jadis à une cuisine. broken from a staircase that once led to a kitchen.

«Vous êtes deux, dit l'homme en haussant la chandelle et en "There are two of you," said the man, raising the candle and

mettent la main au-dessus de ses yeux pour mieux distinguer les put their hand above their eyes to better distinguish the

objets; qui est l'autre? objects; who is the other?

- Une nouvelle recrue, répondit Jack Dawkins en faisant avancer - A new recruit, replied Jack Dawkins, advancing

Olivier.

- D'où vient-il? - Where is he from?

- Du pays des innocents. - From the land of the innocent. Fagin est-il en haut? Is Fagin upstairs?

- Oui, il assortit les mouchoirs. - Yes, he matches the handkerchiefs. Montez.»

L'homme disparut, et ils restèrent dans les ténèbres. The man disappeared, and they remained in darkness.

Toujours entraîné par son compagnon qui lui serrait fortement la Always led by his companion who squeezed his hand tightly.

main, Olivier cherchait de l'autre sa route à tâtons. hand, Olivier groped his way with the other. Il gravit He climbs

difficilement, dans l'obscurité, les degrés en ruine que son guide hard, in the darkness, the ruined steps that his guide

enjambait avec une prestesse qui montrait qu'il connaissait straddled with a speed that showed he knew

parfaitement ce chemin; il poussa la porte d'une chambre de this path perfectly; he pushed the door of a bedroom

derrière et y introduisit Olivier. Les murs et le plafond étaient The walls and the ceiling were

noircis par le temps et la malpropreté. blackened by time and dirt. Devant le feu, sur une In front of the fire, on a

table de sapin, se trouvaient une chandelle fixée dans le goulot fir tree table, there was a candle fixed in the neck

d'une bouteille de grès, deux ou trois pots d'étain, un pain, du a stoneware bottle, two or three pewter pots, a loaf of bread,

beurre et une assiette. Des saucisses cuisaient dans une poêle Sausages were cooking in a frying pan

dont la queue était attachée avec une ficelle au manteau de la whose tail was tied with a string to the coat of the

cheminée, et auprès se tenait un vieux juif, une fourchette à la fireplace, and near it stood an old Jew, a fork in the

main. hand. Son visage était couvert de rides, et ses traits ignobles et His face was covered with wrinkles, and his features ignoble and

repoussants étaient en partie cachés par une épaisse chevelure repulsive were partly hidden by thick hair

rousse; il portait une sale robe de chambre de flanelle, n'avait redhead; he wore a dirty flannel dressing gown, had no

pas de cravate, et semblait partager son attention entre la poêle no tie, and seemed to be dividing his attention between the pan

et une corde à laquelle pendaient un grand nombre de foulards. and a rope from which hung a large number of scarves.

Plusieurs méchants lits, faits avec de vieux sacs, étaient Several bad beds, made from old sacks, were

disposés l'un près de l'autre sur le plancher. placed close to each other on the floor. Autour de la table, Around the table,

quatre ou cinq enfants de l'âge du _Matois\_ fumaient leur pipe et four or five children of the age of the _Matois\\_ were smoking their pipes and

buvaient des liqueurs en se donnant des airs de grands garçons; drank liqueurs while giving themselves the air of big boys;

ils entourèrent leur camarade, qui dit au juif quelques mots à they surrounded their comrade, who said a few words to the Jew

voix basse; puis ils se tournèrent en riant vers Olivier, ainsi low voice; then they turned laughing to Olivier, thus

que le juif qui tenait toujours sa fourchette. than the Jew who was still holding his fork.

«Je vous présente mon ami Olivier Twist,» dit Jack Dawkins. “This is my friend Olivier Twist,” said Jack Dawkins.

Le juif rit en grimaçant. The Jew laughs grimacing. Il fit un profond salut à Olivier, le He made a deep bow to Olivier, the

prit par la main et dit qu'il espérait avoir l'honneur de faire took her by the hand and said he hoped to have the honor of doing

avec lui plus ample connaissance. with him further acquaintance. Alors les petits fumeurs So little smokers

l'entourèrent, lui donnèrent de solides poignées de main, de surrounded him, gave him strong handshakes,

manière à faire tomber son petit paquet; l'un d'eux s'empressa de

le débarrasser de sa casquette; un autre eut l'obligeance de get rid of his cap; another was kind enough to

fouiller ses poches pour lui épargner, vu son état de fatigue, la search his pockets to spare him, given his state of fatigue, the

peine de les vider avant de se coucher. Worth emptying them before going to bed. Les politesses ne se

seraient sans doute pas bornées là, sans les coups de fourchette would probably not be limited there, without the fork

que le juif prodigua généreusement sur la tête et les épaules de which the Jew generously lavished on the head and shoulders of

ces complaisants petits drôles. those complacent little fellows.

«Nous sommes charmés de te voir, Olivier, dit le juif. Matois,

tire du feu les saucisses et approche un baquet pour faire asseoir pull the sausages from the fire and bring a tub to sit down

Olivier. Ah! tu regardes avec étonnement les mouchoirs! you look with astonishment at the handkerchiefs! en voilà

une belle collection, hein, mon ami? a nice collection, huh, my friend? Nous venons justement de les We have just

préparer pour la lessive. prepare for laundry. Voilà tout, Olivier, voilà tout; ah! That's all, Olivier, that's all; ha! ah!

ah!»

Les derniers mots du juif furent accueillis avec acclamation par The Jew's last words were greeted with acclamation by

ses jeunes élèves, puis on se mit à souper. his young pupils, then we sat down to supper.

Olivier mangea sa part; ensuite le juif lui versa un verre de grog Olivier ate his share; then the Jew poured him a glass of grog

au genièvre, en lui recommandant de le boire d'un trait, parce with juniper, recommending him to drink it in one gulp, because

qu'un autre convive avait besoin de son verre. that another guest needed his drink. Olivier obéit;

bientôt il se sentit porté doucement sur un des sacs et s'endormit soon he felt himself carried gently on one of the bags and fell asleep

d'un profond sommeil. of a deep sleep.