×

우리는 LingQ를 개선하기 위해서 쿠키를 사용합니다. 사이트를 방문함으로써 당신은 동의합니다 쿠키 정책.


image

Les Aventures d'Olivier Twist, CHAPITRE II (2)

CHAPITRE II (2)

de la manière la plus naturelle.

Mme Mann lui donna mille baisers et, ce qui valait mieux, une

tartine de pain et de beurre, pour qu'il n'eût pas l'air trop

affamé en arrivant au dépôt. Un morceau de pain à la main, et

coiffé de la petite casquette de drap brun des enfants de la

paroisse, Olivier fut emmené par M. Bumble hors de cet affreux

séjour, où jamais une parole ni un regard d'affection n'avait

embelli ses tristes années d'enfance. Et pourtant il éclata en

sanglots quand la porte se referma derrière lui; quelque

misérables que fussent les petits compagnons d'infortune qu'il

quittait, c'étaient les seuls amis qu'il eût jamais connus, et le

sentiment de son isolement dans ce vaste univers se fit jour pour

la première fois dans le coeur de l'enfant.

M. Bumble marchait à grand pas, et le petit Olivier, serrant bien

fort le parement galonné du bedeau, trottait à côté de lui, et

demandait à chaque instant s'ils n'allaient pas bientôt arriver.

M. Bumble répondait à ses questions d'une manière brève et dure:

il n'éprouvait plus l'influence bienfaisante qu'exerce le genièvre

sur certains coeurs, et il était redevenu bedeau.

Il n'y avait pas un quart d'heure qu'Olivier avait franchi le

seuil du dépôt de mendicité, et il avait à peine fini de faire

disparaître un second morceau de pain, quand M. Bumble, qui

l'avait confié aux soins d'une vieille femme, revint lui dire que

c'était jour de conseil et que le conseil le mandait.

Olivier, qui n'avait pas une idée précise de ce que c'était qu'un

conseil, fut fort étonné à. cette nouvelle, ne sachant pas trop

s'il devait rire ou pleurer; du reste, il n'eut pas le temps de

faire de longues réflexions: M. Bumble lui donna un petit coup de

canne sur la tête pour le rendre attentif, un autre sur le dos

pour le rendre alerte, lui ordonna de le suivre, et le conduisit

dans une grande pièce badigeonnée de blanc, où huit ou dix gros

messieurs siégeaient autour d'une table, au bout de laquelle un

monsieur d'une belle corpulence, au visage rond et rouge, était

assis dans un fauteuil plus élevé que les autres.

«Saluez le conseil,» dit Bumble.

Olivier essuya deux ou trois larmes qui roulaient dans ses yeux,

et salua la table du conseil.

- Votre nom, petit? dit le monsieur qui occupait le fauteuil.

Olivier eut peur à la vue de tant de messieurs, et resta interdit.

Le bedeau lui appliqua sur le dos un nouveau coup qui le fit

pleurer; aussi répondit-il bien bas et d'une voix tremblante; sur

quoi un monsieur à gilet blanc dit qu'il était un idiot, moyen

excellent pour donner un peu d'assurance à l'enfant et le mettre à

son aise.

«Écoutez-moi, petit, dit le président; vous savez que vous êtes

orphelin, je suppose?

- Qu'est-ce que c'est que ça? demanda le pauvre Olivier.

- Cet enfant est idiot, j'en étais sûr, dit le monsieur au gilet

blanc, d'un ton péremptoire.

- Chut! dit le monsieur qui avait parlé le premier; vous savez que

vous n'avez ni père ni mère, et que vous êtes élevé aux frais de

la paroisse, n'est-ce pas?

- Oui, monsieur, répondit Olivier en pleurant amèrement.

- Pourquoi donc pleurez-vous? demanda le monsieur au gilet blanc.

(C'était en effet bien extraordinaire; qu'avait donc cet enfant à

pleurer ainsi?)

- J'espère que vous faites vos prières tous les soirs, dit un

autre monsieur d'un ton rechigné, et que vous priez en bon

chrétien pour ceux qui vous nourrissent et qui ont soin de vous?

- Oui, monsieur,» balbutia l'enfant.

Le monsieur qui venait de parler avait raison: il eût fallu en

effet qu'Olivier fût un bon chrétien et même un chrétien modèle,

s'il eut prié pour ceux qui le nourrissaient et qui avaient soin

de lui; mais il ne le faisait pas, parce qu'on ne le lui avait pas

enseigné.

«C'est bien, dit le président à mine rubiconde; vous êtes ici pour

votre éducation et pour apprendre un métier utile.

- Aussi, demain matin à six heures vous commencerez à éplucher de

l'étoupe,» dit le bourru au gilet blanc.

Faire éplucher de l'étoupe à Olivier, c'était combiner ensemble

d'une manière très simple les deux bienfaits qu'on lui accordait;

il reconnut l'un et l'autre par un profond salut à l'instigation

du bedeau, puis on l'emmena dans une grande salle de l'hospice,

où, sur un lit bien dur, il s'endormit en sanglotant: preuve

éclatante de la douceur des lois de notre heureux pays, qui

n'empêchent pas les pauvres de dormir!

Pauvre Olivier! Endormi dans l'heureuse ignorance de ce qui se

passait autour de lui, il ne songeait guère que ce jour-là même le

conseil venait de prendre une décision qui devait exercer sur sa

destinée ultérieure une influence irrésistible: mais la décision

était prise; et voici quelle elle était.

Les membres du conseil d'administration étaient des hommes pleins

de sagesse et d'une philosophie profonde: en fixant leur attention

sur le dépôt de mendicité, ils avaient découvert tout à coup ce

que des esprits vulgaires n'eussent jamais aperçu, que les pauvres

s'y plaisaient! C'était pour les classes pauvres un séjour plein

d'agrément, une taverne où l'on n'avait rien à payer, où l'on

avait toute l'année le déjeuner, le dîner, le thé et le souper;

c'était un véritable Élysée de briques et de mortier, où l'on

n'avait qu'à jouir sans travailler.

«Oh! oh! se dit le conseil d'un air malin; nous sommes gens à

remettre les choses en ordre; nous allons faire cesser cela tout

de suite.» Sur ce ils posèrent en principe que les pauvres

auraient le choix (car on ne forçait personne, bien entendu) de

mourir de faim lentement s'ils restaient au dépôt, ou tout d'un

coup s'ils en sortaient. À cet effet, ils passèrent un marché avec

l'administration des eaux pour en obtenir une quantité illimitée,

et avec un marchand de blé pour avoir à des périodes déterminées

une petite quantité de farine d'avoine: ils accordèrent trois

légères rations de gruau clair par jour, un oignon deux fois par

semaine, et la moitié d'un petit pain le dimanche. Ils prirent,

relativement aux femmes, beaucoup d'autres dispositions sages et

humaines, qu'il est inutile de rapporter: ils entreprirent, par

pure bonté, de séparer par une espèce de divorce les pauvres gens

mariés, ce qui leur épargnait les frais énormes d'un procès devant

la cour ecclésiastique; et, au lieu d'obliger le mari à soutenir

sa famille par son travail, ils lui arrachèrent sa famille et le

rendirent célibataire. On ne saurait dire combien de gens dans

toutes les classes de la société eussent voulu profiter de ces

deux bienfaits; mais les administrateurs étaient des hommes

prévoyants et avaient obvié à cette difficulté: pour jouir de ces

bienfaits il fallait vivre au dépôt, et y vivre de gruau; cela

effrayait les gens.

Six mois après l'arrivée d'Olivier Twist, le nouveau système était

en pleine vigueur. Dans le début, il fut un peu coûteux; il fallut

payer davantage à l'entrepreneur des pompes funèbres, et rétrécir

les vêtements de tous les pauvres, amaigris et réduits à rien

après une semaine ou deux de gruau; mais le nombre des habitants

du dépôt de mendicité diminua beaucoup, et les administrateurs

étaient dans le ravissement.

L'endroit où mangeaient les enfants était une grande salle pavée,

au bout de laquelle était une chaudière d'où le chef du dépôt,

couvert d'un tablier et aidé d'une ou deux femmes, tirait le gruau

aux heures des repas. Chaque enfant en recevait plein une petite

écuelle et jamais davantage, sauf les jours de fête, où il avait

en plus deux onces un quart de pain; les bols n'avaient jamais

besoin d'être lavés: les enfants les polissaient avec leurs

cuillers jusqu'à ce qu'ils redevinssent luisants; et, quand ils

avaient terminé cette opération, qui n'était jamais longue, car

les cuillers étaient presque aussi grandes que les bols, ils

restaient en contemplation devant la chaudière avec des yeux si

avides qu'ils semblaient la dévorer de leurs regards, et ils se

léchaient les doigts pour ne pas perdre quelques petites gouttes

de gruau qui avaient pu s'y attacher. Les enfants ont en général

un excellent appétit; Olivier Twist et ses compagnons souffrirent

pendant trois mois les tortures d'une lente consomption, et la

faim finit par les égarer à ce point qu'un enfant, grand pour son

âge et peu habitué à une telle existence (car son père avait tenu

une petite échoppe de traiteur), donna à entendre à ses camarades

que, s'il n'avait pas une portion de plus de gruau par jour, il

craignait de dévorer une nuit l'enfant qui partageait son lit, et

qui était jeune et faible: il avait, en parlant ainsi, l'oeil

égaré et affamé, et ses compagnons le crurent; on délibéra. On

tira au sort pour savoir qui irait le soir même au souper demander

au chef une autre portion; le sort tomba sur Olivier Twist.

Le soir venu, les enfants prirent leurs places; le chef de

l'établissement, affublé de son costume de cuisinier, était en

personne devant la chaudière; on servit le gruau; on dit un long

_benedictus_ sur ce chétif ordinaire. Le gruau disparut; les

enfants se parlaient à l'oreille, faisaient des signes à Olivier,

et ses voisins le poussaient du coude. Tout enfant qu'il était, la

faim l'avait exaspéré, et l'excès de la misère l'avait rendu

insouciant; il quitta sa place, et, s'avançant l'écuelle et la

cuiller à la main, il dit, tout effrayé de sa témérité:

«J'en voudrais encore, monsieur, s'il vous plaît.»

Le chef, homme gras et rebondi, devint pâle; stupéfait de

surprise, il regarda plusieurs fois le petit rebelle; puis il

s'appuya sur la chaudière pour se soutenir; les vieilles femmes

qui l'aidaient étaient saisies d'étonnement, et les enfants de

terreur.

«Comment! dit enfin le chef d'une voix altérée.

- J'en voudrais encore, monsieur, s'il vous plaît,» répondit

Olivier.

Le chef dirigea vers la tête d'Olivier un coup de sa cuiller à

pot, l'étreignit dans ses bras, et appela à grands cris le bedeau.

Le conseil siégeait en séance solennelle quand M. Bumble tout hors

de lui, se précipita dans la salle, et s'adressant au président,

lui dit:

«Monsieur Limbkins, je vous demande pardon, monsieur, Olivier

Twist en a redemandé.»

Ce fut une stupéfaction générale; l'horreur était peinte sur tous

les visages.

«Il en a redemandé, dit M. Limbkins? calmez-vous, Bumble, et

répondez-moi clairement. Dois-je comprendre qu'il a redemandé de

la nourriture, après avoir mangé le souper alloué par le

règlement?

- Oui, monsieur, répondit Bumble.

- Cet enfant-là se fera pendre, dit le monsieur au gilet blanc;

oui, cet enfant-là se fera pendre.»

Personne ne contredit cette prédiction. Une discussion très vive

eut lieu; Olivier fut mis au cachot, et le lendemain matin, un

avis affiché à la porte offrait une récompense de cinq livres

sterling[2] à quiconque voudrait débarrasser la paroisse d'Olivier

Twist; en d'autres termes, on offrait cinq livres sterling et

Olivier Twist à quiconque, homme ou femme, aurait besoin d'un

apprenti pour n'importe quel commerce ou quelle besogne.

«De ma vie vivante, je n'ai jamais été plus certain d'une chose,

disait le monsieur au gilet blanc en frappant à la porte le

lendemain matin et en lisant l'affiche; de ma vie vivante, je n'ai

jamais été plus certain d'une chose! c'est que cet enfant-là se

fera pendre.»

Comme je me propose, dans la suite de ce récit, de montrer si le

monsieur au gilet blanc eut raison ou non, je nuirais peut-être à

l'intérêt de ma narration (si toutefois elle en a), en faisant

pressentir si la vie d'Olivier Twist eut ou non ce terrible

dénoûment.


CHAPITRE II (2) CHAPTER II (2)

de la manière la plus naturelle. in the most natural way.

Mme Mann lui donna mille baisers et, ce qui valait mieux, une Mrs. Mann gave him a thousand kisses and, what was better, a

tartine de pain et de beurre, pour qu'il n'eût pas l'air trop slice of bread and butter, so it wouldn't look too

affamé en arrivant au dépôt. hungry when arriving at the depot. Un morceau de pain à la main, et A piece of bread in hand, and

coiffé de la petite casquette de drap brun des enfants de la wearing the small brown cloth cap of the children of the

paroisse, Olivier fut emmené par M. Bumble hors de cet affreux parish, Olivier was led by Mr. Bumble out of this dreadful

séjour, où jamais une parole ni un regard d'affection n'avait stay, where never a word or a look of affection had

embelli ses tristes années d'enfance. embellished his sad childhood years. Et pourtant il éclata en And yet he burst into

sanglots quand la porte se referma derrière lui; quelque sobs when the door closed behind him; some

misérables que fussent les petits compagnons d'infortune qu'il miserable as the little companions in misfortune he

quittait, c'étaient les seuls amis qu'il eût jamais connus, et le left, they were the only friends he had ever known, and the

sentiment de son isolement dans ce vaste univers se fit jour pour feeling of his isolation in this vast universe came to light for

la première fois dans le coeur de l'enfant. the first time in the heart of the child.

M. Bumble marchait à grand pas, et le petit Olivier, serrant bien Mr. Bumble strode along, and little Olivier, clutching tightly

fort le parement galonné du bedeau, trottait à côté de lui, et the beadle's laced facing, trotted beside him, and

demandait à chaque instant s'ils n'allaient pas bientôt arriver. wondered every moment if they weren't coming soon.

M. Bumble répondait à ses questions d'une manière brève et dure: Mr. Bumble answered his questions in a short and harsh way:

il n'éprouvait plus l'influence bienfaisante qu'exerce le genièvre he no longer felt the beneficial influence exerted by the juniper

sur certains coeurs, et il était redevenu bedeau. on certain hearts, and he had become a beadle again.

Il n'y avait pas un quart d'heure qu'Olivier avait franchi le It had been less than a quarter of an hour since Olivier had crossed the

seuil du dépôt de mendicité, et il avait à peine fini de faire threshold of the begging depot, and he had barely finished making

disparaître un second morceau de pain, quand M. Bumble, qui disappear a second piece of bread, when Mr. Bumble, who

l'avait confié aux soins d'une vieille femme, revint lui dire que entrusted him to the care of an old woman, returned to tell him that

c'était jour de conseil et que le conseil le mandait. it was council day and the council ordered it.

Olivier, qui n'avait pas une idée précise de ce que c'était qu'un Olivier, who had no precise idea of what a

conseil, fut fort étonné à. cette nouvelle, ne sachant pas trop advice, was greatly astonished at. this news, not knowing too much

s'il devait rire ou pleurer; du reste, il n'eut pas le temps de whether he should laugh or cry; moreover, he had no time to

faire de longues réflexions: M. Bumble lui donna un petit coup de thinking long and hard: Mr. Bumble gave him a little nudge.

canne sur la tête pour le rendre attentif, un autre sur le dos cane on the head to make him attentive, another on the back

pour le rendre alerte, lui ordonna de le suivre, et le conduisit to alert him, ordered him to follow him, and led him

dans une grande pièce badigeonnée de blanc, où huit ou dix gros in a large room whitewashed, where eight or ten large

messieurs siégeaient autour d'une table, au bout de laquelle un gentlemen sat around a table, at the end of which a

monsieur d'une belle corpulence, au visage rond et rouge, était a handsome man, with a round, red face, was

assis dans un fauteuil plus élevé que les autres. seated in a higher chair than the others.

«Saluez le conseil,» dit Bumble. "Greet the council," said Bumble.

Olivier essuya deux ou trois larmes qui roulaient dans ses yeux, Olivier wiped two or three tears from his eyes,

et salua la table du conseil. and saluted the council table.

- Votre nom, petit? - Your name, kid? dit le monsieur qui occupait le fauteuil. said the gentleman in the chair.

Olivier eut peur à la vue de tant de messieurs, et resta interdit. Olivier was frightened at the sight of so many gentlemen, and was taken aback.

Le bedeau lui appliqua sur le dos un nouveau coup qui le fit The beadle applied a new blow to his back which made him

pleurer; aussi répondit-il bien bas et d'une voix tremblante; sur cry; so he replied very low and in a trembling voice; on

quoi un monsieur à gilet blanc dit qu'il était un idiot, moyen what a gentleman in a white vest said he was an idiot, average

excellent pour donner un peu d'assurance à l'enfant et le mettre à excellent for giving a little confidence to the child and putting him

son aise. his ease.

«Écoutez-moi, petit, dit le président; vous savez que vous êtes "Listen to me, child," said the president; you know you are

orphelin, je suppose? orphan, I guess?

- Qu'est-ce que c'est que ça? - What is that? demanda le pauvre Olivier. asked poor Olivier.

- Cet enfant est idiot, j'en étais sûr, dit le monsieur au gilet - This child is stupid, I was sure of it, said the gentleman in the waistcoat.

blanc, d'un ton péremptoire. white, in a peremptory tone.

- Chut! - Hush! dit le monsieur qui avait parlé le premier; vous savez que said the gentleman who had spoken first; do you know that

vous n'avez ni père ni mère, et que vous êtes élevé aux frais de you have neither father nor mother, and that you are brought up at the expense of

la paroisse, n'est-ce pas? the parish, isn't it?

- Oui, monsieur, répondit Olivier en pleurant amèrement. - Yes, sir, replied Olivier, weeping bitterly.

- Pourquoi donc pleurez-vous? - So why are you crying? demanda le monsieur au gilet blanc. asked the gentleman in the white waistcoat.

(C'était en effet bien extraordinaire; qu'avait donc cet enfant à (It was indeed quite extraordinary; what did this child have to

pleurer ainsi?) cry like that?)

- J'espère que vous faites vos prières tous les soirs, dit un - I hope you say your prayers every night, said a

autre monsieur d'un ton rechigné, et que vous priez en bon another gentleman in a reluctant tone, and that you pray in good

chrétien pour ceux qui vous nourrissent et qui ont soin de vous? Christian for those who feed you and take care of you?

- Oui, monsieur,» balbutia l'enfant. "Yes, sir," stammered the child.

Le monsieur qui venait de parler avait raison: il eût fallu en The gentleman who had just spoken was right: it would have been necessary

effet qu'Olivier fût un bon chrétien et même un chrétien modèle, that Olivier was a good Christian and even a model Christian,

s'il eut prié pour ceux qui le nourrissaient et qui avaient soin if he had prayed for those who fed him and cared for

de lui; mais il ne le faisait pas, parce qu'on ne le lui avait pas from him; but he didn't, because we didn't have it for him

enseigné. teaches.

«C'est bien, dit le président à mine rubiconde; vous êtes ici pour "That's good," said the president with a ruddy look; you are here for

votre éducation et pour apprendre un métier utile. your education and to learn a useful trade.

- Aussi, demain matin à six heures vous commencerez à éplucher de - Also, tomorrow morning at six o'clock you will start peeling

l'étoupe,» dit le bourru au gilet blanc. oakum,” said the gruff man in the white waistcoat.

Faire éplucher de l'étoupe à Olivier, c'était combiner ensemble To have Olivier peel some tow was to combine together

d'une manière très simple les deux bienfaits qu'on lui accordait; in a very simple way the two benefits granted to him;

il reconnut l'un et l'autre par un profond salut à l'instigation he recognized both with a profound bow at the instigation

du bedeau, puis on l'emmena dans une grande salle de l'hospice, of the beadle, then they took him to a large room in the hospice,

où, sur un lit bien dur, il s'endormit en sanglotant: preuve where, on a very hard bed, he fell asleep sobbing: proof

éclatante de la douceur des lois de notre heureux pays, qui radiant with the gentleness of the laws of our happy country, which

n'empêchent pas les pauvres de dormir! do not prevent the poor from sleeping!

Pauvre Olivier! Endormi dans l'heureuse ignorance de ce qui se Asleep in blissful ignorance of what's going on

passait autour de lui, il ne songeait guère que ce jour-là même le passed around him, he scarcely dreamed that on that very day the

conseil venait de prendre une décision qui devait exercer sur sa council had just made a decision which was to have an effect on its

destinée ultérieure une influence irrésistible: mais la décision subsequent destiny an irresistible influence: but the decision

était prise; et voici quelle elle était. was taken; and this is what it was.

Les membres du conseil d'administration étaient des hommes pleins The board members were full men

de sagesse et d'une philosophie profonde: en fixant leur attention of wisdom and a deep philosophy: by fixing their attention

sur le dépôt de mendicité, ils avaient découvert tout à coup ce on the begging depot, they had suddenly discovered what

que des esprits vulgaires n'eussent jamais aperçu, que les pauvres that vulgar minds had never seen, that the poor

s'y plaisaient! liked it! C'était pour les classes pauvres un séjour plein It was for the poor classes a stay full

d'agrément, une taverne où l'on n'avait rien à payer, où l'on pleasure, a tavern where one had nothing to pay, where one

avait toute l'année le déjeuner, le dîner, le thé et le souper; had lunch, dinner, tea and supper all year round;

c'était un véritable Élysée de briques et de mortier, où l'on it was a veritable Élysée of bricks and mortar, where one

n'avait qu'à jouir sans travailler. had only to enjoy without working.

«Oh! oh! se dit le conseil d'un air malin; nous sommes gens à said the council to himself with a sly air; we are people

remettre les choses en ordre; nous allons faire cesser cela tout put things in order; we're gonna make this all stop

de suite.» Sur ce ils posèrent en principe que les pauvres right now." Thereupon they posited that the poor

auraient le choix (car on ne forçait personne, bien entendu) de would have the choice (because we weren't forcing anyone, of course) to

mourir de faim lentement s'ils restaient au dépôt, ou tout d'un slowly starve if they stayed at the depot, or all of a sudden

coup s'ils en sortaient. hit if they got out. À cet effet, ils passèrent un marché avec To this end, they made a deal with

l'administration des eaux pour en obtenir une quantité illimitée, the administration of waters to obtain an unlimited quantity,

et avec un marchand de blé pour avoir à des périodes déterminées and with a wheat merchant to have at fixed times

une petite quantité de farine d'avoine: ils accordèrent trois a small amount of oatmeal: they granted three

légères rations de gruau clair par jour, un oignon deux fois par light rations of clear oatmeal per day, an onion twice a day

semaine, et la moitié d'un petit pain le dimanche. week, and half a roll on Sunday. Ils prirent, They took,

relativement aux femmes, beaucoup d'autres dispositions sages et with respect to women, many other wise dispositions and

humaines, qu'il est inutile de rapporter: ils entreprirent, par human beings, which it is useless to relate: they undertook, by

pure bonté, de séparer par une espèce de divorce les pauvres gens pure goodness, to separate by a kind of divorce the poor people

mariés, ce qui leur épargnait les frais énormes d'un procès devant married, which spared them the enormous expense of a trial before

la cour ecclésiastique; et, au lieu d'obliger le mari à soutenir the ecclesiastical court; and, instead of obliging the husband to support

sa famille par son travail, ils lui arrachèrent sa famille et le his family by his work, they tore his family away from him and

rendirent célibataire. celibate. On ne saurait dire combien de gens dans It cannot be said how many people in

toutes les classes de la société eussent voulu profiter de ces all classes of society would have liked to take advantage of these

deux bienfaits; mais les administrateurs étaient des hommes two benefits; but the administrators were men

prévoyants et avaient obvié à cette difficulté: pour jouir de ces foreseeing and had obviated this difficulty: to enjoy these

bienfaits il fallait vivre au dépôt, et y vivre de gruau; cela benefits you had to live at the depot, and live there on gruel; that

effrayait les gens. scared people.

Six mois après l'arrivée d'Olivier Twist, le nouveau système était Six months after the arrival of Olivier Twist, the new system was

en pleine vigueur. in full force. Dans le début, il fut un peu coûteux; il fallut In the beginning, it was a bit expensive; it had to

payer davantage à l'entrepreneur des pompes funèbres, et rétrécir pay more to the funeral director, and shrink

les vêtements de tous les pauvres, amaigris et réduits à rien the clothes of all the poor, emaciated and reduced to nothing

après une semaine ou deux de gruau; mais le nombre des habitants after a week or two of oatmeal; but the number of inhabitants

du dépôt de mendicité diminua beaucoup, et les administrateurs of the begging deposit decreased a lot, and the administrators

étaient dans le ravissement. were in rapture.

L'endroit où mangeaient les enfants était une grande salle pavée, The place where the children ate was a large paved room,

au bout de laquelle était une chaudière d'où le chef du dépôt, at the end of which was a boiler from which the chief of the deposit,

couvert d'un tablier et aidé d'une ou deux femmes, tirait le gruau covered with an apron and helped by one or two women, pulled the gruel

aux heures des repas. at meal times. Chaque enfant en recevait plein une petite Each child received a full small

écuelle et jamais davantage, sauf les jours de fête, où il avait bowl and never more, except on holidays, when he had

en plus deux onces un quart de pain; les bols n'avaient jamais plus two and a quarter ounces of bread; bowls never had

besoin d'être lavés: les enfants les polissaient avec leurs need to be washed: the children were polishing them with their

cuillers jusqu'à ce qu'ils redevinssent luisants; et, quand ils spoons until they become shiny again; and when they

avaient terminé cette opération, qui n'était jamais longue, car had completed this operation, which was never long, because

les cuillers étaient presque aussi grandes que les bols, ils the spoons were almost as big as the bowls, they

restaient en contemplation devant la chaudière avec des yeux si remained in contemplation in front of the boiler with eyes so

avides qu'ils semblaient la dévorer de leurs regards, et ils se greedy as they seemed to devour her with their eyes, and they

léchaient les doigts pour ne pas perdre quelques petites gouttes licked their fingers so as not to lose a few small drops

de gruau qui avaient pu s'y attacher. oatmeal that may have stuck to it. Les enfants ont en général Children usually have

un excellent appétit; Olivier Twist et ses compagnons souffrirent an excellent appetite; Olivier Twist and his companions suffered

pendant trois mois les tortures d'une lente consomption, et la for three months the tortures of a slow consumption, and the

faim finit par les égarer à ce point qu'un enfant, grand pour son hunger ends up leading them astray to such an extent that a child, big for his

âge et peu habitué à une telle existence (car son père avait tenu age and unaccustomed to such an existence (because his father had held

une petite échoppe de traiteur), donna à entendre à ses camarades a small caterer's shop), gave his comrades to understand

que, s'il n'avait pas une portion de plus de gruau par jour, il that if he didn't have one more serving of oatmeal a day, he

craignait de dévorer une nuit l'enfant qui partageait son lit, et was afraid of devouring one night the child who shared his bed, and

qui était jeune et faible: il avait, en parlant ainsi, l'oeil who was young and weak: he had, speaking thus, the eye

égaré et affamé, et ses compagnons le crurent; on délibéra. lost and hungry, and his companions believed him; we deliberated. On

tira au sort pour savoir qui irait le soir même au souper demander drew lots to see who would go to dinner that same evening to ask

au chef une autre portion; le sort tomba sur Olivier Twist. to the chef another portion; the lot fell on Olivier Twist.

Le soir venu, les enfants prirent leurs places; le chef de When evening came, the children took their places; the leader of

l'établissement, affublé de son costume de cuisinier, était en the establishment, decked out in its chef's costume, was in

personne devant la chaudière; on servit le gruau; on dit un long person in front of the boiler; gruel was served; we say a long

_benedictus\_ sur ce chétif ordinaire. _benedictus\\_ on this puny ordinary. Le gruau disparut; les The gruel disappeared; them

enfants se parlaient à l'oreille, faisaient des signes à Olivier, children whispered in each other's ears, made signs to Olivier,

et ses voisins le poussaient du coude. and his neighbors nudged him. Tout enfant qu'il était, la Any child that he was, the

faim l'avait exaspéré, et l'excès de la misère l'avait rendu hunger had exasperated him, and the excess of misery had made him

insouciant; il quitta sa place, et, s'avançant l'écuelle et la carefree; he left his place, and advancing the bowl and the

cuiller à la main, il dit, tout effrayé de sa témérité: spoon in hand, he said, terrified at his temerity:

«J'en voudrais encore, monsieur, s'il vous plaît.» "I would like some more, sir, please."

Le chef, homme gras et rebondi, devint pâle; stupéfait de The chef, a plump, plump man, turned pale; amazed at

surprise, il regarda plusieurs fois le petit rebelle; puis il surprise, he looked several times at the little rebel; then he

s'appuya sur la chaudière pour se soutenir; les vieilles femmes leaned on the boiler for support; old women

qui l'aidaient étaient saisies d'étonnement, et les enfants de who helped him were astonished, and the children of

terreur. terror.

«Comment! "How! dit enfin le chef d'une voix altérée. finally said the chief in a changed voice.

- J'en voudrais encore, monsieur, s'il vous plaît,» répondit "I would like some more, sir, please," replied

Olivier. Olivier.

Le chef dirigea vers la tête d'Olivier un coup de sa cuiller à The chef swung his teaspoon at Olivier's head.

pot, l'étreignit dans ses bras, et appela à grands cris le bedeau. pot, embraced him in his arms, and called loudly for the beadle.

Le conseil siégeait en séance solennelle quand M. Bumble tout hors The council was sitting in solemn session when Mr. Bumble all out

de lui, se précipita dans la salle, et s'adressant au président, of him, rushed into the room, and addressing the president,

lui dit:

«Monsieur Limbkins, je vous demande pardon, monsieur, Olivier "Mr. Limbkins, I beg your pardon, sir, Olivier

Twist en a redemandé.» Twist asked for more.”

Ce fut une stupéfaction générale; l'horreur était peinte sur tous It was a general stupefaction; the horror was painted on all

les visages. the faces.

«Il en a redemandé, dit M. Limbkins? “He asked for more, said Mr. Limbkins? calmez-vous, Bumble, et calm down, Bumble, and

répondez-moi clairement. answer me clearly. Dois-je comprendre qu'il a redemandé de Am I to understand that he again asked to

la nourriture, après avoir mangé le souper alloué par le food, after eating the supper allocated by the

règlement? settlement?

- Oui, monsieur, répondit Bumble. "Yes, sir," Bumble replied.

- Cet enfant-là se fera pendre, dit le monsieur au gilet blanc; - That child will be hanged, said the gentleman in the white waistcoat;

oui, cet enfant-là se fera pendre.» yes, that child will be hanged.”

Personne ne contredit cette prédiction. No one contradicts this prediction. Une discussion très vive A very lively discussion

eut lieu; Olivier fut mis au cachot, et le lendemain matin, un taken place; Olivier was put in the dungeon, and the next morning a

avis affiché à la porte offrait une récompense de cinq livres notice posted at the door offered a reward of five pounds

sterling[2] à quiconque voudrait débarrasser la paroisse d'Olivier sterling[2] to anyone who would like to rid the parish of Olivier

Twist; en d'autres termes, on offrait cinq livres sterling et Twist; in other words, five pounds sterling were offered and

Olivier Twist à quiconque, homme ou femme, aurait besoin d'un Olivier Twist to anyone, male or female, who needs a

apprenti pour n'importe quel commerce ou quelle besogne. apprentice for any trade or work.

«De ma vie vivante, je n'ai jamais été plus certain d'une chose, “Never in my living life have I been more sure of a thing,

disait le monsieur au gilet blanc en frappant à la porte le said the gentleman in the white waistcoat, knocking on the door

lendemain matin et en lisant l'affiche; de ma vie vivante, je n'ai next morning and reading the poster; of my living life, I have

jamais été plus certain d'une chose! never been more certain of a thing! c'est que cet enfant-là se is that this child

fera pendre.» will hang."

Comme je me propose, dans la suite de ce récit, de montrer si le As I propose, in the rest of this story, to show if the

monsieur au gilet blanc eut raison ou non, je nuirais peut-être à gentleman in the white waistcoat was right or not, I would perhaps harm

l'intérêt de ma narration (si toutefois elle en a), en faisant the interest of my narration (if it has any), by making

pressentir si la vie d'Olivier Twist eut ou non ce terrible foresee whether or not Olivier Twist's life had this terrible

dénoûment. denouement.