×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

French LingQ Podcast 1.0, #57 Serge & Marianne – Tour de France, Part 1

#57 Serge & Marianne – Tour de France, Part 1

Serge: Hello.

Hello, hello.

Marianne: Bonjour.

Serge: Tu vas bien, Marianne?

Marianne: Ca va bien.

Serge: Oui? Ouh, tu as une petite voix, tu es malade?

Marianne: Non. Non, non.

Serge: Parfait.

Marianne: Un peu fatiguée mais ça va.

Serge: Oui, ok.

Tu es...tu as eu des résultats pour ton examen de mardi ou ce sera plus tard?

Marianne: Non, ça y est, je l'ai. Serge: Ah, ça y est et alors? Je sais que tu m'as dit que ça c'était bien passé mais... Marianne: Ca c'était bien passé et le résultat était très bien. Serge: Ah, d'accord donc quand tu m'as dit que ça c'était bien passé, tu avais déjà le résultat ou… Non? Marianne: Oui, j'avais le résultat, oui. Serge: Ok.

Marianne: Je l'ai pratiquement eu tout de suite donc ça va. Serge: Ah, oui.

Marianne: Heureusement.

Serge: Oui.

Marianne: Il n'y a que lorsque j'envoie des écrits, là c'est plus long. Serge: Oui, bien sûr.

Marianne: Donc euh...

Serge: Parce que là, ça se passe comment? C'est...Tu as quelqu'un en direct, par Skype ou téléphone ou c'est... Marianne: J'ai le choix entre envoyer par écrit, Serge: Oui.

Marianne: Au téléphone ou sur leur site.

Serge: Oui, et sur leur site, c'est une fenêtre de chat comme on a avec Skype ou bien c'est... Marianne: Non. Non, non.

Serge: Non, et toi tu choisis quoi en général?

Marianne: Sur leur site parce que...

Serge : Sur leur site.

Marianne : Au téléphone, c'est la même chose, c'est assez rapide et puis j'ai la réponse tout de suite mais je n'ai pas trop confiance en la communication. Il suffit que le son soit pas terrible, j'ai peur que... Serge: Mais ce n'est pas un automate au bout, c'est quelqu'un de réel quand même quand c'est le téléphone ou bien c'est des trucs préenregistrés? Marianne: C'est une personne. Serge: Ah, c'est une personne. Parce qu'il y a le côté bien, accent et tout ça qui pourrait être intéressant, non? Pas spécialement?

Marianne: Eh bien, j'ai déjà, depuis que je suis inscrite à cette école, je leur ai déjà téléphoné deux fois au début de mon inscription donc ça a été. Serge: Ah oui.

Marianne: Mais pour passer l'examen, je préfère m'assurer que la communication passe bien, donc... Serge: Oui, tu as raison.

Marianne: Je préfère faire sur leur site. Il n'y a que lorsqu'il y a des écrits à faire, là j'envoie par courrier, ce qui est normal. Serge: Oui, ok.

Marianne: Donc, là c'est plus long. Je l'ai déjà fait. Oh, la première fois, ça m'a étonné. En une semaine, j'ai eu le résultat. Serge: Ah, oui.

Marianne: Pourtant, c'est aux Etats-Unis, donc euh j'ai envoyé, ils m'ont corrigé, ils m'ont renvoyé et en une semaine, c'était réglé. Par contre la deuxième fois, il a fallu que j'attende au moins trois semaines. Oh là là, c'était terrible. Serge: Ah oui.

Marianne: L'attente...comment ça c'est passé... Serge: Oui j'imagine, oui. Marianne: Non mais là, quand c'est des...comment? C'est des QCM. Serge: Oui, je sais qu'ils travaillent beaucoup avec ça. D'ailleurs, QCM, c'est… à l'origine, ça vient des Etats-Unis, hein. Marianne: Donc là, oui, ça c'est bien passé. Il y a juste pour une question, je n'étais pas trop sûre et justement c'était sur les amend...les articles de la Constitution. Il y a une question, je n'étais pas tellement sûre donc j'ai fait par élimination comme j'étais sûre que ce n'était pas les autres réponses. Serge: Oui.

Marianne: Donc, j'ai opté pour une qui était en fait bonne. Donc, ça a été.

Serge: Bien. Oui, bien c'est super. Marianne: Oui, ouf!

Serge: Oui, cette semaine j'ai, je change de sujet, j'ai eu quelques mails d'une amie qui habite à… dans la banlieue de San Francisco et qui a envisagé de venir en vacances en France de fin aout, début septembre, dans la région de Royan, ce qui n'est pas très très loin de Bordeaux. Et puis, elle me demandait donc si… par mail s'il y avait des choses intéressantes à voir, comment dire...dans la région de Bordeaux, la ville même de Bordeaux et puis...alors, bien sûr, il y a des choses intéressantes mais figure toi que j'étais… et bien, incapable d'énumérer ou de dire bien oui, il y a telles choses à voir, il y a telle chose qui serait intéressante à visiter. Je me suis aperçu que je ne connaissais même pas ma propre région. Et en réfléchissant plus loin encore, je me suis aperçu que eh bien, on ne connait pas, enfin, personnellement, je ne connais pas franchement bien la France, quoi, je...

Marianne: Oui, c'est vrai. Serge: Pourtant, j'ai habité quinze ans dans la région de Metz. Je suis allé peut-être deux fois, trois fois maximum au Luxembourg, à Luxembourg ville, qui est d'ailleurs une très très jolie ville. Il y a plein de choses...j'ai jamais visité par exemple la...ça s'appelait, tu sais, je crois le...vers le fort de Douaumont, la tranchée des baïonnettes, tu sais les vestiges de la guerre... Marianne: La 1ère guerre.

Serge: De la grande guerre où il y a eu des grands massacres. Voilà, il y a plein de choses...bon la ligne Maginot, je connaissais un petit peu puisque je travaillais dans un fort qui faisait partie de la ligne Maginot à l'époque. Mais voilà, j'ai fait plein de régions en France où j'ai vécu plus ou moins longtemps et je me suis aperçu à ce moment-là j'ai dit, ben oui c'est vrai, je ne connaissais même pas les régions où j'ai habité. Je n'ai pas approfondi. Bordeaux, j'ai fait quelques choses mais…différentes choses mais je... J'ai visité par exemple Saint-Emilion qui est très connu. Je pense que tu connais, ne serait-ce que pour le vin.

Marianne: Oui.

Serge: J'ai visité Saint-Emilion parce que j'ai de la famille qui est venue, qui s'intéresse un petit peu au vin et donc, j'ai dit tiens, je vais leur faire visiter Saint-Emilion et c'est là que j'ai découvert Saint-Emilion. Donc, peut-être quatre ou cinq ans après être arrivé ici. C'est quand même terrible. Et donc, bien j'étais un petit peu ennuyé pour lui dire ce qu'il y avait à voir alors bien sûr j'ai dit si, il faut venir. Vraiment, ce serait dommage de passer à côté comme ça et de ne pas venir, ne serait-ce que pour venir me voir, moi d'ailleurs, entre autres. Et puis voilà, je réfléchissais, je dis si elle venait, tiens qu'est-ce que je pourrais bien lui faire voir à elle et son mari. Je sais que son mari, il aime bien marcher, il est…et je me disais bien tiens, qu'est ce que je pourrais bien leur faire visiter alors qu'il y a plein de choses. Donc tu vois, je ne connais même pas ma région.

Marianne: Oui, donc c'est une occasion pour te pencher sur cette question. Serge: Alors, je me disais si ça se trouve il y a des gens qui habitent, pas à Paris mais dans la banlieue, ou la grande banlieue...

Marianne: Comme moi.

Serge: Voilà.

Et puis qui ne vont pratiquement jamais à Paris, qui ne connaissent pas Paris.

Marianne: Comme moi.

Serge: Voilà.

Ou qui connaissent moins bien Paris qu'un gars qui, je ne sais pas, qu'un gars qui habite à Lyon et qui va régulièrement à Paris. C'est assez bizarre, hein? Marianne: Oui.

Serge: Voilà.

Marianne: Je n'habite pas trop loin de Paris parce que en même pas une heure je suis à Paris si je prends le train mais ça ne m'intéresse pas vraiment et puis le plus, c'est les transports. Je n'aime pas prendre le train pour aller là-bas. J'y vais vraiment quand si j'y suis obligée. Comme ces derniers temps, j'y suis allée pour le travail donc il a bien fallu que j'y aille mais comme ça, juste pour visiter, pour passer une journée, non. Serge: Oui mais...quand, je ne sais pas, quand tu penses...quand tu discutes un peu avec des étrangers, qui veulent venir en France ou qui connaissent déjà un peu la France, tous te parlent de Paris. Ils disent, oui, Paris c'est la plus belle ville du monde, il y a plein de choses à voir, c'est une ville romantique. Et puis en fait bien nous, non, je ne sais pas, on voit les choses différemment.

Marianne: Moi, je ne dirais pas que c'est la plus belle ville du monde. Serge: Parce que chez nous...

Marianne: Oui?

Serge: Je ne sais pas.

Marianne: On ne peut pas dire qu'il y est une ville qui soit la plus belle dans le monde. Il y a beaucoup de villes qui sont belles. Paris peut avoir des beaux coins...

Serge: Paris est connue…Oui, oui.

Marianne: Il y a énormément de villes en France qui sont belles mais dans d'autres pays aussi donc je ne pense pas qu'on peut dire qu'il y ait une ville dans le monde qui soit la plus belle. Serge: Oui, mais si tu demandes à un étranger de te citer, je pense hein... tu demandes à un étranger de te citer une ville en France, je ne sais pas, peut-être neuf personnes sur dix vont te dire ah, Paris. La France, tu vois, la France c'est Paris. Marianne: Mais il y a la publicité aussi.

Serge: Ce n'est pas pour...je n'aime pas spécialement Paris, je veux dire, je ne veux pas faire de la publicité pour Paris mais tu vois, je pense dans l'esprit des gens et des étrangers en particulier, la France égal Paris. Marianne: Oui mais c'est la capitale et puis il y a beaucoup de publicité autour. Les régions...quand tu prends les journaux, que ce soit télévisés ou autres, tout est centralisé sur Paris. On ne parle pas beaucoup des autres régions françaises. C'est à croire que, oui, la France c'est Paris. Serge: Oui mais regarde, moi, si tu me parles de l'Espagne, je ne vais...le premier mot qui me viendra à l'esprit, ce ne sera pas Madrid, ce sera plutôt Barcelone et la côte, je ne sais plus comment on l'appelle, c'est la côte d'argent enfin la...bon, en espagnol mais je ne sais plus le nom. Mais tu vois, si on me parle de l'Italie, je ne vais penser à Rome, je vais plutôt penser à Venise. Si on me parle de... bon, de l'Angleterre, oui j'aurais peut-être tendance à parler de Londres mais par contre si on me parle du Royaume Uni, moi, je verrais plutôt l'Ecosse ou, tu vois... Marianne: Oui.

La Russie, Saint Petersburg.

Serge: Oui, voilà. La Russie, je ne vais pas dire Moscou. Oui, voilà, je vais dire plutôt Saint Petersburg ou alors la Sibérie, bon ce n'est pas que je veuille aller en vacances là-bas mais tu vois, alors que...souvent, j'ai eu des conversations avec des étrangers et quand on parlait de la France ah, Paris. Alors que c'est vrai qu'il y a plein d'autres régions qui sont super belles en France. Marianne: Bien, j'ai vécu un petit peu, bon vraiment très peu, j'ai dû vivre deux, trois...oui, trois ans peut-être, à Rouen, dans la région de Rouen. Serge: Oui.

Marianne: C'est une belle région et Rouen est une très belle ville. Serge: Oui.

Marianne: Mais, comme tu disais tout à l'heure, je n'ai pas...quand j'ai vécu là-bas, je n'ai pas assez accordé d'importance à cette région. Serge: Oui.

Marianne: Ce qui est dommage parce que c'est vraiment... Serge: Bien sûr oui. Toutes les régions ont certainement leur charme. Tu vois, quand j'ai...il y a quelques temps, c'était oh, il y a peut-être deux ans maintenant, j'avais eu une conversation avec Steve et il voulait qu'on parle de Bordeaux et j'avais du mal à parler des choses qui étaient intéressantes à Bordeaux. Bon, je connaissais encore moins à ce moment-là mais ça faisait quand même au moins cinq ans que j'habitais dans la région, cinq-six ans. Et je connaissais un peu l'histoire de Bordeaux mais je n'étais pas vraiment à l'aise pour parler de Bordeaux. Je connais un petit peu mieux maintenant parce que j'ai...par le vélo, tiens. Ne serait-ce que par le vélo puisque je me suis baladé pas mal en vélo dans le…aux alentours donc il y a des coins que je connais et puis que je ne connaissais pas avant. Quand j''ai visité Saint-Emilion, j'ai découvert des endroits. Bon, je connais bien le bassin d'Arcachon puisque bon, j'habite à côté mais en fait, on ne connaît pas vraiment son…sa ville et... Marianne: Ca dépend de l'intérêt qu'on a. Serge: Oui, ou ça dépend de l'intérêt qu'on a, oui. Mais bon, je ne sais pas. Je me posais la question, est-ce que les gens, est-ce que les Américains connaissent leur pays? Est-ce que les Anglais connaissent bien l'Angleterre? Est-ce que...si ça se trouve dans chaque pays, c'est un petit peu la même chose. Les gens connaissent ou voyagent peut-être plus à l'étranger et avant de voir tout ce qu'il y a à voir dans son propre pays. Il y a...bien souvent, il y a énormément de choses à voir.

Marianne: Oui, c'est vrai. C'est une question. Serge: Oui.

Donc, il faudrait que je prévois des vacances, visiter mon pays mais bon.

Marianne: Il y a beaucoup à voir.

Serge: Bien sûr, il y a beaucoup à voir, oui.

Marianne: Ca prendrait du temps à tout visiter, à s'informer de tout, de l'histoire des différentes régions. Serge: Oui.

On en revient à ce que l'on disait dans notre dernière conversation. Il me faudrait six mois de vacances par an pour visiter...pour tout visiter. Mais avec le vélo, c'est vrai que j'ai visité pas mal d'endroit et l'avantage du vélo c'est que tu vas moins vite donc tu as le temps de voir un petit peu les choses, le paysage. Bon, tu ne vas pas forcément chercher dans les villages ou les villes que tu traverses les choses intéressantes puisque...mais par contre dans les campagnes, dans la montagne, dans les trucs…on a le temps de visiter là. En vélo, je peux te dire là quand tu montes un col, tu as le temps d'admirer les champignons, tu te souviens de la conversation qu'on avait eu? Marianne: Oui.

Serge: Bah, voilà. Donc, je vais recontacter mon amie, là et il va falloir que je lui réponde. Je lui ai déjà répondu mais j'ai été assez évasif. Il va falloir que j'essaye de vendre un peu ma région, de la convaincre de passer ici mais si j'arrive à la convaincre, il faut absolument que je lui montre des choses. Marianne: Oui, bien sûr.

Serge: Donc, probablement Saint-Emilion puisque je sais qu'ils sont assez amateurs de bons vins donc ça, ce sera à faire. Et puis, ben le bassin puisque c'est ce que je connais de mieux, le bassin d'Arcachon mais après je ne sais pas, il faudrait que...Parce que nous aussi, la ville de Bordeaux...mais tu connais, tu as de la famille, toi, qui est dans la région je crois. C'est une très belle ville aussi. Marianne: Oui.

Serge: Très ancienne, il y a des monuments magnifiques et en plus depuis quelques années, elle a été très...elle est en travaux constamment pour l'embellir, pour améliorer la circulation, pour améliorer un tas de choses. C'est vrai qu'en quelques années de travaux, bon nous, les habitants on a été assez embêtés quand il fallait circuler quand il fallait aller au travail parce qu'il y a eu des grandes coupées, des déviations, enfin c'était tout le temps en travaux mais le résultat vaux le coup. Je ne sais pas depuis quand tu n'es pas venu à Bordeaux mais je peux t'assurer que les quais qui étaient si laids avant, au moment où j'arrivais ils étaient encore affreux, il y avait encore des entrepôts, des…c'était vraiment sales, maintenant c'est magnifique, vraiment magnifiques. Ils ont fait quelque chose de très très beau.

Marianne: Bien, c'est comme Paris, c'est une ville qui est souvent en travaux, hein. Serge: Oui, oui mais Paris, c'est quand même beaucoup plus grand que Bordeaux donc... Marianne: Oui, bien sûr.

Bien moi, dans la région s'il y avait à visiter, bon Paris, je connais moins, beaucoup moins mais dans la région qui est proche de Melun, ce qui est d'intérêt c'est Vaux le Vicomte, Fontainebleau, Provins. Serge: Tiens, bien est-ce que tu connais les châteaux de la Loire puisqu'elle m'a demandé si ce n'est pas trop loin de Royan. Alors, je lui ai dit que par l'autoroute, de toute façon c'est...c'était très rapide bon que c'était probablement assez cher parce que nous, les autoroutes ne sont pas gratuites, elles sont payantes et puis le...nous, le carburant n'est pas spécialement bon marché mais en fait, je crois que de Royan ce n'est pas...ce ne doit pas être très loin quand même, enfin tout est relatif. Ca ne doit pas être très loin les châteaux de la Loire et ça, c'est un truc que je ne connais pas. Marianne: Toute la vallée de la Loire, c'est... Serge: Voilà, je connais les châteaux, les noms des châteaux mais je n'ai jamais visité un seul château. Marianne: Je ne vois pas trop où se trouve Royan.

Serge: Royan, bah c'est en-dessous de La Rochelle, voilà. Marianne: Ah oui.

Serge: C'est vraiment sur le bord de l'océan. C'est une station balnéaire mais c'est voilà, entre... on va dire entre La Rochelle et Rochefort, mais peut-être plus près de Rochefort sur Mer mais ce n'est pas très très loin de La Rochelle, voilà. Marianne: Oui, dans ce cas-là, oui.

Serge: Donc je pense qu'après...alors bien sûr, je connais les noms des châteaux parce qu'on avait étudié ça en histoire quand j'étais au lycée, Chenonceau, Chambord, etc. mais je ne les ai jamais vu, en vrai, je veux dire, en photo bien sûr...

Marianne: Oui, mais il y a des parcours touristiques qui sont faits.

Serge: Oui, qui sont...

Marianne: On peut faire tous les châteaux le long de la Loire.

Serge: Oui.

Marianne: C'est vraiment très...Oui, si c'est vers La Rochelle oui, elle pourrait le faire. Serge: Ce n'est pas très loin, il me semble. Oui.

Marianne: Il faudrait organiser ça.

Serge: Oui.

Marianne: C'est vrai qu'on se...c'est là qu'on s'aperçoit qu'il y a vraiment un manque. Serge: Oui, oui. Il y a un manque. Comme c'est sur l'histoire du pays...en apprenant sur l'histoire d'un autre pays ou même sur la politique d'un autre pays, je m'aperçois qu'en fait bah, sur la France, bien j'en connais moins maintenant. Serge: Oui.

Marianne: Je connais un peu, enfin je connais un peu plus l'histoire de l'Algérie. Maintenant, j'en apprends sur les Etats-Unis mais il va falloir vraiment que je me lance vraiment dans l'histoire de la France. Serge : Bien écoute sur LingQ, il y a une excellente collection.

Marianne: Oui.

Serge: Sur l'histoire de France. Marianne: Oui, oui.

Serge: Je suis en train de vendre mon...

Marianne: Mais c'est bien. C'est vraiment... Serge: Mais justement, j'aimerais bien trouver sur...il faudrait que je suggère sur un forum des...ben, sur l'histoire des pays. J'avais un petit peu appris l'histoire de l'Allemagne quand j'étais au lycée, en cours d'allemand, donc c'était en allemand, donc ce n'était pas très facile mais je...c'est vrai, j'aimerais bien trouver des collections sur les... l'histoire des différents pays. Marianne: Moi, j'ai fait...enfin, j'avais commencé une collection. Je m'étais lancer c‘est sur...c'était sur la cuisine. Serge: Oui.

Marianne: La cuisine des différentes régions françaises.

Serge: Oui.

Marianne: Mais le premier article de chaque partie, de chaque région était consacré un peu à l'histoire de... Serge: L'histoire de la région. Marianne: De cette région. Donc, j'en ai fait quelques unes et c'est donc l'Ile de France, la Bourgogne, etc. Serge: Oui.

Marianne: Mais c'est vraiment très intéressant de se renseigner sur ces régions et puis c'est intéressant à apprendre. Serge: Oui, et puis oui, tout…il y a beaucoup de pays, oui, qui doivent avoir une histoire intéressante et ça permet en plus d'apprendre les langues, c'est bon, tout en apprenant l'histoire, en apprenant des choses. Marianne: Oui.

Serge: Enfin, pour ceux qui aiment l'histoire bien sûr, mais bon c'est notre patrimoine, c'est notre vie. Il faut connaitre quand même un minimum, je pense, son histoire pour...

Marianne: Oui.

Serge: C'est indispensable, j'imagine. Marianne: Bien, c'est ça qui fait la culture d'un pays. Serge: Bien sûr.


#57 Serge & Marianne – Tour de France, Part 1

Serge: Hello.

Hello, hello.

Marianne: Bonjour.

Serge: Tu vas bien, Marianne?

Marianne: Ca va bien.

Serge: Oui? Serge: Yes? Ouh, tu as une petite voix, tu es malade? Wow, you have a little voice, are you sick?

Marianne: Non. Non, non.

Serge: Parfait.

Marianne: Un peu fatiguée mais ça va.

Serge: Oui, ok.

Tu es...tu as eu des résultats pour ton examen de mardi ou ce sera plus tard? Are you ... did you get any results for your Tuesday exam or will it be later?

Marianne: Non, ça y est, je l'ai. Marianne: No, that's it, I have it. Serge: Ah, ça y est et alors? Serge: Ah, that's it then? Je sais que tu m'as dit que ça c'était bien passé mais... I know you told me that it went well but ... Marianne: Ca c'était bien passé et le résultat était très bien. Marianne: It was fine and the result was very good. Serge: Ah, d'accord donc quand tu m'as dit que ça c'était bien passé, tu avais déjà le résultat ou… Non? Serge: Ah, okay so when you told me that it was ok, you already had the result or ... No? Marianne: Oui, j'avais le résultat, oui. Marianne: Yes, I had the result, yes. Serge: Ok.

Marianne: Je l'ai pratiquement eu tout de suite donc ça va. Marianne: I practically got it right now so it's okay. Serge: Ah, oui.

Marianne: Heureusement.

Serge: Oui.

Marianne: Il n'y a que lorsque j'envoie des écrits, là c'est plus long. Marianne: Only when I send writings, it is longer. Serge: Oui, bien sûr. Serge: Yes, of course.

Marianne: Donc euh... Marianne: So uh ...

Serge: Parce que là, ça se passe comment? Serge: Because there, how is it? C'est...Tu as quelqu'un en direct, par Skype ou téléphone ou c'est... It's ... You have someone live, by Skype or phone or it's ... Marianne: J'ai le choix entre envoyer par écrit, Marianne: I have the choice between sending in writing, Serge: Oui.

Marianne: Au téléphone ou sur leur site.

Serge: Oui, et sur leur site, c'est une fenêtre de chat comme on a avec Skype ou bien c'est... Serge: Yes, and on their site, it's a chat window like we have with Skype or it's ... Marianne: Non. Non, non.

Serge: Non, et toi tu choisis quoi en général?

Marianne: Sur leur site parce que...

Serge : Sur leur site.

Marianne : Au téléphone, c'est la même chose, c'est assez rapide et puis j'ai la réponse tout de suite mais je n'ai pas trop confiance en la communication. Marianne: On the phone, it's the same thing, it's pretty fast and then I have the answer right away but I do not have too much confidence in communication. Il suffit que le son soit pas terrible, j'ai peur que... It is enough that the sound is not terrible, I am afraid that ... Serge: Mais ce n'est pas un automate au bout, c'est quelqu'un de réel quand même quand c'est le téléphone ou bien c'est des trucs préenregistrés? Serge: But it is not an automaton at the end, it is someone real anyway when it is the phone or is it prerecorded stuff? Marianne: C'est une personne. Marianne: It's a person. Serge: Ah, c'est une personne. Parce qu'il y a le côté bien,  accent et tout ça qui pourrait être intéressant, non? Because there is the good side, accent and all that could be interesting, right? Pas spécialement? Not especially?

Marianne: Eh bien, j'ai déjà, depuis que je suis inscrite à cette école, je leur ai déjà téléphoné deux fois au début de mon inscription donc ça a été. Marianne: Well, I have already, since I joined this school, I have already called them twice at the start of my registration so it has been. Serge: Ah oui.

Marianne: Mais pour passer l'examen, je préfère m'assurer que la communication passe bien, donc... Marianne: But to take the exam, I prefer to make sure the communication goes well, so ... Serge: Oui, tu as raison.

Marianne: Je préfère faire sur leur site. Marianne: I prefer to do on their site. Il n'y a que lorsqu'il y a des écrits à faire, là j'envoie par courrier, ce qui est normal. There is only when there is writing to do, there I send by mail, which is normal. Serge: Oui, ok.

Marianne: Donc, là c'est plus long. Marianne: So, it's longer. Je l'ai déjà fait. I've already done it. Oh, la première fois, ça m'a étonné. Oh, the first time, it surprised me. En une semaine, j'ai eu le résultat. In a week, I got the result. Serge: Ah, oui.

Marianne: Pourtant, c'est aux Etats-Unis, donc euh j'ai envoyé, ils m'ont corrigé, ils m'ont renvoyé et en une semaine, c'était réglé. Marianne: However, it's in the United States, so uh I sent, they corrected me, they sent me back and in a week, it was settled. Par contre la deuxième fois, il a fallu que j'attende au moins trois semaines. By cons the second time, it took me to wait at least three weeks. Oh là là, c'était terrible. Oh dear, it was terrible. Serge: Ah oui.

Marianne: L'attente...comment ça c'est passé... Marianne: Wait ... how did it go ... Serge: Oui j'imagine, oui. Marianne: Non mais là, quand c'est des...comment? Marianne: No, but when it's ... how? C'est des QCM. Serge: Oui, je sais qu'ils travaillent beaucoup avec ça. Serge: Yes, I know they work a lot with that. D'ailleurs, QCM, c'est… à l'origine, ça vient des Etats-Unis, hein. Marianne: Donc là, oui, ça c'est bien passé. Il y a juste pour une question, je n'étais pas trop sûre et justement c'était sur les amend...les articles de la Constitution. Il y a une question, je n'étais pas tellement sûre donc j'ai fait par élimination comme j'étais sûre que ce n'était pas les autres réponses. There is one question, I was not so sure so I did by elimination as I was sure it was not the other answers. Serge: Oui.

Marianne: Donc, j'ai opté pour une qui était en fait bonne. Marianne: So, I opted for one that was actually good. Donc, ça a été. So it was.

Serge: Bien. Oui, bien c'est super. Marianne: Oui, ouf!

Serge: Oui, cette semaine j'ai, je change de sujet, j'ai eu quelques mails d'une amie qui habite à… dans la banlieue de San Francisco et qui a envisagé de venir en vacances en France de fin aout, début septembre, dans la région de Royan, ce qui n'est pas très très loin de Bordeaux. Serge: Yes, this week I have, I change the subject, I had a few emails from a friend who lives in… in the suburbs of San Francisco and who has considered coming on vacation to France at the end of August, beginning of September, in the Royan region, which is not very far from Bordeaux. Et puis, elle me demandait donc si… par mail s'il y avait des choses intéressantes à voir, comment dire...dans la région de Bordeaux, la ville même de Bordeaux et puis...alors, bien sûr, il y a des choses intéressantes mais figure toi que j'étais… et bien, incapable d'énumérer ou de dire bien oui, il y a telles choses à voir, il y a telle chose qui serait intéressante à visiter. And then, she would ask me if ... by email if there were interesting things to see, how to say ... in the region of Bordeaux, the city of Bordeaux itself and then ... then, of course, there has some interesting things but imagine that I was… well, unable to list or say yes, there are such things to see, there is such and such thing that would be interesting to visit. Je me suis aperçu que je ne connaissais même pas ma propre région. I realized that I didn't even know my own region. Et en réfléchissant plus loin encore, je me suis aperçu que eh bien, on ne connait pas, enfin, personnellement, je ne connais pas franchement bien la France, quoi, je... And by thinking further still, I realized that well, we do not know, well, personally, I do not really know France well, what, I ...

Marianne: Oui, c'est vrai. Serge: Pourtant, j'ai habité quinze ans dans la région de Metz. Serge: However, I lived for fifteen years in the Metz region. Je suis allé peut-être deux fois, trois fois maximum au Luxembourg, à Luxembourg ville, qui est d'ailleurs une très très jolie ville. I have been perhaps twice, three times at most, to Luxembourg, to Luxembourg city, which is, moreover, a very, very pretty city. Il y a plein de choses...j'ai jamais visité par exemple la...ça s'appelait, tu sais, je crois le...vers le fort de Douaumont, la tranchée des baïonnettes, tu sais les vestiges de la guerre... There are plenty of things ... I have never visited, for example, the ... it was called, you know, I believe the ... towards the fort of Douaumont, the bayonet trenches, you know the remains of the war... Marianne: La 1ère guerre.

Serge: De la grande guerre où il y a eu des grands massacres. Voilà, il y a plein de choses...bon la ligne Maginot, je connaissais un petit peu puisque je travaillais dans un fort qui faisait partie de la ligne Maginot à l'époque. There are lots of things ... good the Maginot line, I knew a little bit because I was working in a fort that was part of the Maginot line at the time. Mais voilà, j'ai fait plein de régions en France où j'ai vécu plus ou moins longtemps et je me suis aperçu à ce moment-là j'ai dit, ben oui c'est vrai, je ne connaissais même pas les régions où j'ai habité. But now, I went to lots of regions in France where I lived more or less long and I realized at that moment I said, well yes it's true, I did not even know the regions where I lived. Je n'ai pas approfondi. I didn't go into it. Bordeaux, j'ai fait quelques choses mais…différentes choses mais je... J'ai visité par exemple Saint-Emilion qui est très connu. Bordeaux, I did a few things but… different things but I… I visited Saint-Emilion, for example, which is very well known. Je pense que tu connais, ne serait-ce que pour le vin. I think you know, if only for wine.

Marianne: Oui.

Serge: J'ai visité Saint-Emilion parce que j'ai de la famille qui est venue, qui s'intéresse un petit peu au vin et donc, j'ai dit tiens, je vais leur faire visiter Saint-Emilion et c'est là que j'ai découvert Saint-Emilion. Serge: I visited Saint-Emilion because I have family who came, who are a little bit interested in wine and therefore, I said like, I'm going to show them around Saint-Emilion and that is where I discovered Saint-Emilion. Donc, peut-être quatre ou cinq ans après être arrivé ici. So maybe four or five years after you came here. C'est quand même terrible. It is still terrible. Et donc, bien j'étais un petit peu ennuyé pour lui dire ce qu'il y avait à voir alors bien sûr j'ai dit si, il faut venir. And so, well I was a little bored to tell him what to see so of course I said yes, we have to come. Vraiment, ce serait dommage de passer à côté comme ça et de ne pas venir, ne serait-ce que pour venir me voir, moi d'ailleurs, entre autres. Really, it would be a shame to miss it like that and not come, if only to come and see me, me by the way, among others. Et puis voilà, je réfléchissais, je dis si elle venait, tiens qu'est-ce que je pourrais bien lui faire voir à elle et son mari. And then there you are, I was thinking, I said if she came, what can I show her and her husband. Je sais que son mari, il aime bien marcher, il est…et je me disais bien tiens, qu'est ce que je pourrais bien leur faire visiter alors qu'il y a plein de choses. I know that her husband, he likes to walk, he is… and I was saying to myself well, what could I show them around when there are plenty of things. Donc tu vois, je ne connais même pas ma région. So you see, I don't even know my region.

Marianne: Oui, donc c'est une occasion pour te pencher sur cette question. Marianne: Yes, so this is an opportunity to look into this question. Serge: Alors, je me disais si ça se trouve il y a des gens qui habitent, pas à Paris mais dans la banlieue, ou la grande banlieue... Serge: So, I was wondering if there are people who live, not in Paris but in the suburbs, or the greater suburbs ... Serge: Então, eu queria saber se há pessoas que moram, não em Paris, mas nos subúrbios, ou nos subúrbios ...

Marianne: Comme moi. Marianne: Like me.

Serge: Voilà.

Et puis qui ne vont pratiquement jamais à Paris, qui ne connaissent pas Paris. And then who hardly ever go to Paris, who do not know Paris.

Marianne: Comme moi.

Serge: Voilà.

Ou qui connaissent moins bien Paris qu'un gars qui, je ne sais pas, qu'un gars qui habite à Lyon et qui va régulièrement à Paris. C'est assez bizarre, hein? Marianne: Oui.

Serge: Voilà.

Marianne: Je n'habite pas trop loin de Paris parce que en même pas une heure je suis à Paris si je prends le train mais ça ne m'intéresse pas vraiment et puis le plus, c'est les transports. Marianne: I don't live too far from Paris because in not even an hour I'm in Paris if I take the train, but that doesn't really interest me and most of all, it's transport. Je n'aime pas prendre le train pour aller là-bas. I don't like to take the train to go there. J'y vais vraiment quand si j'y suis obligée. I really go when if I have to. Comme ces derniers temps, j'y suis allée pour le travail donc il a bien fallu que j'y aille mais comme ça, juste pour visiter, pour passer une journée, non. Like lately, I went there for work so I had to go but like that, just to visit, to spend a day, no. Serge: Oui mais...quand, je ne sais pas, quand tu penses...quand tu discutes un peu avec des étrangers, qui veulent venir en France ou qui connaissent déjà un peu la France, tous te parlent de Paris. Serge: Yes, but ... when, I don't know, when you think ... when you talk a little with foreigners, who want to come to France or who already know a little about France, they all talk to you about Paris. Ils disent, oui, Paris c'est la plus belle ville du monde, il y a plein de choses à voir, c'est une ville romantique. They say, yes, Paris is the most beautiful city in the world, there is a lot to see, it is a romantic city. Et puis en fait bien nous, non, je ne sais pas, on voit les choses différemment. And then in fact we, no, I don't know, we see things differently.

Marianne: Moi, je ne dirais pas que c'est la plus belle ville du monde. Marianne: I wouldn't say it's the most beautiful city in the world. Serge: Parce que chez nous... Serge: Because with us ...

Marianne: Oui?

Serge: Je ne sais pas.

Marianne: On ne peut pas dire qu'il y est une ville qui soit la plus belle dans le monde. Marianne: We cannot say that there is a city which is the most beautiful in the world. Il y a beaucoup de villes qui sont belles. Paris peut avoir des beaux coins... Paris can have beautiful corners ...

Serge: Paris est connue…Oui, oui. Serge: Paris is famous… Yes, yes.

Marianne: Il y a énormément de villes en France qui sont belles mais dans d'autres pays aussi donc je ne pense pas qu'on peut dire qu'il y ait une ville dans le monde qui soit la plus belle. Marianne: There are a lot of cities in France that are beautiful, but in other countries as well, so I don't think we can say that there is one city in the world that is the most beautiful. Serge: Oui, mais si tu demandes à un étranger de te citer, je pense hein... tu demandes à un étranger de te citer une ville en France, je ne sais pas, peut-être neuf personnes sur dix vont te dire ah, Paris. Serge: Yes, but if you ask a foreigner to quote you, I think eh ... you ask a foreigner to give you a city in France, I don't know, maybe nine out of ten people will tell you ah , Paris. La France, tu vois, la France c'est Paris. Marianne: Mais il y a la publicité aussi. Marianne: But there is also advertising.

Serge: Ce n'est pas pour...je n'aime pas spécialement Paris, je veux dire, je ne veux pas faire de la publicité pour Paris mais tu vois, je pense dans l'esprit des gens et des étrangers en particulier, la France égal Paris. Serge: It's not for ... I don't particularly like Paris, I mean, I don't want to advertise for Paris but you see, I think in the minds of people and foreigners in particular , France equals Paris. Marianne: Oui mais c'est la capitale et puis il y a beaucoup de publicité autour. Les régions...quand tu prends les journaux, que ce soit télévisés ou autres, tout est centralisé sur Paris. On ne parle pas beaucoup des autres régions françaises. C'est à croire que, oui, la France c'est Paris. Serge: Oui mais regarde, moi, si tu me parles de l'Espagne, je ne vais...le premier mot qui me viendra à l'esprit, ce ne sera pas Madrid, ce sera plutôt Barcelone et la côte, je ne sais plus comment on l'appelle, c'est la côte d'argent enfin la...bon, en espagnol mais je ne sais plus le nom. Serge: Yes but look, me, if you talk to me about Spain, I won't ... the first word that will come to my mind, it won't be Madrid, it will rather be Barcelona and the coast, I won't I don't know what it is called anymore, it's the silver coast at last ... well, in Spanish but I don't know the name anymore. Mais tu vois, si on me parle de l'Italie, je ne vais penser à Rome, je vais plutôt penser à Venise. But you see, if I am told about Italy, I'm not going to think of Rome, I will rather think of Venice. Si on me parle de... bon, de l'Angleterre, oui j'aurais peut-être tendance à parler de Londres mais par contre si on me parle du Royaume Uni, moi, je verrais plutôt l'Ecosse ou, tu vois... If someone talks to me about ... well, England, yes I might tend to talk about London but on the other hand if someone talks to me about the United Kingdom, I would rather see Scotland or, you see ... Marianne: Oui.

La Russie, Saint Petersburg.

Serge: Oui, voilà. La Russie, je ne vais pas dire Moscou. Oui, voilà, je vais dire plutôt Saint Petersburg ou alors la Sibérie, bon ce n'est pas que je veuille aller en vacances là-bas mais tu vois, alors que...souvent, j'ai eu des conversations avec des étrangers et quand on parlait de la France ah, Paris. Yes, there you go, I'll rather say Saint Petersburg or Siberia, well it's not that I want to go on vacation there but you see, whereas ... often, I have had conversations with foreigners and when we spoke of France ah, Paris. Alors que c'est vrai qu'il y a plein d'autres régions qui sont super belles en France. While it is true that there are plenty of other regions which are super beautiful in France. Marianne: Bien, j'ai vécu un petit peu, bon vraiment très peu, j'ai dû vivre deux, trois...oui, trois ans peut-être, à Rouen, dans la région de Rouen. Serge: Oui.

Marianne: C'est une belle région et Rouen est une très belle ville. Marianne: It's a beautiful region and Rouen is a very beautiful city. Serge: Oui.

Marianne: Mais, comme tu disais tout à l'heure, je n'ai pas...quand j'ai vécu là-bas, je n'ai pas assez accordé d'importance à cette région. Marianne: But, as you said earlier, I didn't ... when I lived there, I didn't give enough importance to this region. Serge: Oui.

Marianne: Ce qui est dommage parce que c'est vraiment... Marianne: Which is a shame because it's really ... Serge: Bien sûr oui. Toutes les régions ont certainement leur charme. All regions certainly have their charm. Tu vois, quand j'ai...il y a quelques temps, c'était oh, il y a peut-être deux ans maintenant, j'avais eu une conversation avec Steve et il voulait qu'on parle de Bordeaux et j'avais du mal à parler des choses qui étaient intéressantes à Bordeaux. You see, when I ... a while ago it was oh, maybe two years ago now, I had a conversation with Steve and he wanted us to talk about Bordeaux and j was having a hard time talking about the things that were interesting in Bordeaux. Bon, je connaissais encore moins à ce moment-là mais ça faisait quand même au moins cinq ans que j'habitais dans la région, cinq-six ans. Well, I knew even less at the time but it had still been at least five years that I lived in the region, five or six years. Et je connaissais un peu l'histoire de Bordeaux mais je n'étais pas vraiment à l'aise pour parler de Bordeaux. And I knew a little about the history of Bordeaux but I was not really comfortable talking about Bordeaux. Je connais un petit peu mieux maintenant parce que j'ai...par le vélo, tiens. I know a little better now because I have ... by bike, here. Ne serait-ce que par le vélo puisque je me suis baladé pas mal en vélo dans le…aux alentours donc il y a des coins que je connais et puis que je ne connaissais pas avant. If only by bike, since I rode a lot on my bike in the… around so there are places that I know and then that I did not know before. Quand j''ai visité Saint-Emilion, j'ai découvert des endroits. Bon, je connais bien le bassin d'Arcachon puisque bon, j'habite à côté mais en fait, on ne connaît pas vraiment son…sa ville et... Marianne: Ca dépend de l'intérêt qu'on a. Serge: Oui, ou ça dépend de l'intérêt qu'on a, oui. Mais bon, je ne sais pas. Je me posais la question, est-ce que les gens, est-ce que les Américains connaissent leur pays? I was wondering, do people, do Americans know their country? Est-ce que les Anglais connaissent bien l'Angleterre? Est-ce que...si ça se trouve dans chaque pays, c'est un petit peu la même chose. Is ... if it's in every country, it's a little bit the same thing. Les gens connaissent ou voyagent peut-être plus à l'étranger et avant de voir tout ce qu'il y a à voir dans son propre pays. People may know or travel more abroad and before they see all there is to see in their own country. Il y a...bien souvent, il y a énormément de choses à voir. There is ... very often there is a lot to see.

Marianne: Oui, c'est vrai. C'est une question. It's a question. Serge: Oui.

Donc, il faudrait que je prévois des vacances, visiter mon pays mais bon.

Marianne: Il y a beaucoup à voir.

Serge: Bien sûr, il y a beaucoup à voir, oui.

Marianne: Ca prendrait du temps à tout visiter, à s'informer de tout, de l'histoire des différentes régions. Marianne: It would take time to visit everything, to learn about everything, the history of the different regions. Serge: Oui.

On en revient à ce que l'on disait dans notre dernière conversation. We come back to what we said in our last conversation. Il me faudrait six mois de vacances par an pour visiter...pour tout visiter. It would take me six months of vacation a year to visit ... to visit everything. Mais avec le vélo, c'est vrai que j'ai visité pas mal d'endroit et l'avantage du vélo c'est que tu vas moins vite donc tu as le temps de voir un petit peu les choses, le paysage. But with the bike, it's true that I've visited a lot of places and the advantage of cycling is that you go slower so you have time to see things a little bit, the landscape. Bon, tu ne vas pas forcément chercher dans les villages ou les villes que tu traverses les choses intéressantes puisque...mais par contre dans les campagnes, dans la montagne, dans les trucs…on a le temps de visiter là. Well, you don't necessarily go looking for interesting things in the villages or towns that you cross since ... but on the other hand in the countryside, in the mountains, in things ... we have time to visit there. En vélo, je peux te dire là quand tu montes un col, tu as le temps d'admirer les champignons, tu te souviens de la conversation qu'on avait eu? By bike, I can tell you when you go up a pass, you have time to admire the mushrooms, do you remember the conversation we had? Marianne: Oui.

Serge: Bah, voilà. Donc, je vais recontacter mon amie, là et il va falloir que je lui réponde. So, I am going to contact my friend again, and I will have to answer her. Je lui ai déjà répondu mais j'ai été assez évasif. I have already answered him but I was quite evasive. Il va falloir que j'essaye de vendre un peu ma région, de la convaincre de passer ici mais si j'arrive à la convaincre, il faut absolument que je lui montre des choses. I'll have to try to sell my region a little, to convince her to come here, but if I manage to convince her, I absolutely have to show her things. Marianne: Oui, bien sûr.

Serge: Donc, probablement Saint-Emilion puisque je sais qu'ils sont assez amateurs de bons vins donc ça, ce sera à faire. Serge: So, probably Saint-Emilion since I know that they are quite fond of good wines so that will have to be done. Et puis, ben le bassin puisque c'est ce que je connais de mieux, le bassin d'Arcachon mais après je ne sais pas, il faudrait que...Parce que nous aussi, la ville de Bordeaux...mais tu connais, tu as de la famille, toi, qui est dans la région je crois. C'est une très belle ville aussi. Marianne: Oui.

Serge: Très ancienne, il y a des monuments magnifiques et en plus depuis quelques années, elle a été très...elle est en travaux constamment pour l'embellir, pour améliorer la circulation, pour améliorer un tas de choses. Serge: Very old, there are magnificent monuments and in addition for a few years, it has been very ... it is constantly being worked on to beautify it, to improve circulation, to improve a lot of things. C'est vrai qu'en quelques années de travaux, bon nous, les habitants on a été assez embêtés quand il fallait circuler quand il fallait aller au travail parce qu'il y a eu des grandes coupées, des déviations, enfin c'était tout le temps en travaux mais le résultat vaux le coup. It is true that in a few years of work, well we, the inhabitants, we were quite annoyed when it was necessary to circulate when it was necessary to go to work because there were large cuts, deviations, well it was all the time in the works but the result is worth it. Je ne sais pas depuis quand tu n'es pas venu à Bordeaux mais je peux t'assurer que les quais qui étaient si laids avant, au moment où j'arrivais ils étaient encore affreux, il y avait encore des entrepôts, des…c'était vraiment sales, maintenant c'est magnifique, vraiment magnifiques. I don't know since when you haven't come to Bordeaux but I can assure you that the quays which were so ugly before, when I arrived they were still awful, there were still warehouses,… c was really dirty, now it's beautiful, really beautiful. Ils ont fait quelque chose de très très beau.

Marianne: Bien, c'est comme Paris, c'est une ville qui est souvent en travaux, hein. Marianne: Well, it's like Paris, it's a city that is often under construction, eh. Serge: Oui, oui mais Paris, c'est quand même beaucoup plus grand que Bordeaux donc... Serge: Yes, yes, but Paris is still much bigger than Bordeaux so ... Marianne: Oui, bien sûr.

Bien moi, dans la région s'il y avait à visiter, bon Paris, je connais moins, beaucoup moins mais dans la région qui est proche de Melun, ce qui est d'intérêt c'est Vaux le Vicomte, Fontainebleau, Provins. Serge: Tiens, bien est-ce que tu connais les châteaux de la Loire puisqu'elle m'a demandé si ce n'est pas trop loin de Royan. Serge: Hey, do you know the castles of the Loire since she asked me if it is not too far from Royan. Alors, je lui ai dit que par l'autoroute, de toute façon c'est...c'était très rapide bon que c'était probablement assez cher parce que nous, les autoroutes ne sont pas gratuites, elles sont payantes et puis le...nous, le carburant n'est pas spécialement bon marché mais en fait, je crois que de Royan ce n'est pas...ce ne doit pas être très loin quand même, enfin tout est relatif. So, I told him that by the highway, anyway it's ... it was very fast good that it was probably quite expensive because us, the highways are not free, they are paying and then the ... us, the fuel is not particularly cheap but in fact, I believe that de Royan is not ... it should not be very far anyway, well everything is relative. Ca ne doit pas être très loin les châteaux de la Loire et ça, c'est un truc que je ne connais pas. Marianne: Toute la vallée de la Loire, c'est... Serge: Voilà, je connais les châteaux, les noms des châteaux mais je n'ai jamais visité un seul château. Serge: There you go, I know the castles, the names of the castles but I have never visited a single château. Marianne: Je ne vois pas trop où se trouve Royan. Marianne: I don't really see where Royan is.

Serge: Royan, bah c'est en-dessous de La Rochelle, voilà. Marianne: Ah oui.

Serge: C'est vraiment sur le bord de l'océan. C'est une station balnéaire mais c'est voilà, entre... on va dire entre La Rochelle et Rochefort, mais peut-être plus près de Rochefort sur Mer mais ce n'est pas très très loin de La Rochelle, voilà. Marianne: Oui, dans ce cas-là, oui.

Serge: Donc je pense qu'après...alors bien sûr, je connais les noms des châteaux parce qu'on avait étudié ça en histoire quand j'étais au lycée, Chenonceau, Chambord, etc. Serge: So I think that after ... then of course, I know the names of the castles because we had studied that in history when I was in high school, Chenonceau, Chambord, etc. mais je ne les ai jamais vu, en vrai, je veux dire, en photo bien sûr... but I've never seen them, in real life, I mean, in pictures of course ...

Marianne: Oui, mais il y a des parcours touristiques qui sont faits.

Serge: Oui, qui sont...

Marianne: On peut faire tous les châteaux le long de la Loire. Marianne: We can make all the castles along the Loire.

Serge: Oui.

Marianne: C'est vraiment très...Oui, si c'est vers La Rochelle oui, elle pourrait le faire. Serge: Ce n'est pas très loin, il me semble. Serge: It's not very far, it seems to me. Oui.

Marianne: Il faudrait organiser ça. Marianne: We should organize that.

Serge: Oui.

Marianne: C'est vrai qu'on se...c'est là qu'on s'aperçoit qu'il y a vraiment un manque. Marianne: It's true that we ... that's when we realize that there is really a lack. Serge: Oui, oui. Il y a un manque. Comme c'est sur l'histoire du pays...en apprenant sur l'histoire d'un autre pays ou même sur la politique d'un autre pays, je m'aperçois qu'en fait bah, sur la France, bien j'en connais moins maintenant. Serge: Oui.

Marianne: Je connais un peu, enfin je connais un peu plus l'histoire de l'Algérie. Maintenant, j'en apprends sur les Etats-Unis mais il va falloir vraiment que je me lance vraiment dans l'histoire de la France. Serge : Bien écoute sur LingQ, il y a une excellente collection.

Marianne: Oui.

Serge: Sur l'histoire de France. Marianne: Oui, oui.

Serge: Je suis en train de vendre mon...

Marianne: Mais c'est bien. C'est vraiment... Serge: Mais justement, j'aimerais bien trouver sur...il faudrait que je suggère sur un forum des...ben, sur l'histoire des pays. J'avais un petit peu appris l'histoire de l'Allemagne quand j'étais au lycée, en cours d'allemand, donc c'était en allemand, donc ce n'était pas très facile mais je...c'est vrai, j'aimerais bien trouver des collections sur les... l'histoire des différents pays. Marianne: Moi, j'ai fait...enfin, j'avais commencé une collection. Je m'étais lancer c‘est sur...c'était sur la cuisine. Serge: Oui.

Marianne: La cuisine des différentes régions françaises.

Serge: Oui.

Marianne: Mais le premier article de chaque partie, de chaque région était consacré un peu à l'histoire de... Serge: L'histoire de la région. Marianne: De cette région. Donc, j'en ai fait quelques unes et c'est donc l'Ile de France, la Bourgogne, etc. Serge: Oui.

Marianne: Mais c'est vraiment très intéressant de se renseigner sur ces régions et puis c'est intéressant à apprendre. Serge: Oui, et puis oui, tout…il y a beaucoup de pays, oui, qui doivent avoir une histoire intéressante et ça permet en plus d'apprendre les langues, c'est bon, tout en apprenant l'histoire, en apprenant des choses. Marianne: Oui.

Serge: Enfin, pour ceux qui aiment l'histoire bien sûr, mais bon c'est notre patrimoine, c'est notre vie. Il faut connaitre quand même un minimum, je pense, son histoire pour...

Marianne: Oui.

Serge: C'est indispensable, j'imagine. Marianne: Bien, c'est ça qui fait la culture d'un pays. Serge: Bien sûr.