image

Mamytwink, ​La folle évasion de Benito Mussolini - Histoire de guerre

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans ce premier épisode

d' "Histoire de Guerre"

Je suis Zecharia, et si vous nous suivez, avec Mamytwink, vous n'etes pas sans savoir que

nous sommes de grands passionnés d'Histoire.

Dans cette émission, comme avec mes personnage d'HearthStone favoris,

je vais vous raconter des faits de guerre marquants

parfois héroïque, ou même, cruel.

Le but de cette série et de mettre la petite histoire

dans la grande, et de retracer, à travers des faits

l'histoire des conflits de l'humanité.

Attention, je tiens à être clair avec vous: Ici

pas question de glorifier la guerre ou ses acteurs

Simplement, de vous raconter des histoires.

Et pour commencer, je vous propose de vous rendre en Italie.

C'est au cœur d'un massif montagneux au centre du pays

que s'est déroulée l'une des évasion les plus rocambolesque de l'histoire

de la Seconde Guerre Mondiale, celle de Benito Mussolini

en 1943.

Alors que le sort de la Seconde Guerre Mondiale commence à lui échapper,

Adolf Hitler prépare l'un de ses derniers coups de Poker.

Benito Mussolini, son principal allié historique

viens d'être destitué, en Italie, et demeure

secrètement emprisonné.

les campagnes militaires désastreuse de l'Italie, et

les restrictions alimentaires du peuple, ont menés le dictateur à sa perte.

Le grand conseil de fascisme, que Mussolini lui-même

a dirigé pendant plus de 20 ans, viens de rendre le pouvoir au roi.

Pendant que les alliés débarquent en Sicile et tentent de former une alliance

avec l'Italie du Sud, Hitler est contraint d'envahir le nord du pays.

Pour parvenir à ses fins, il doit retrouver Mussolini

et le replacer à la tête du pays.

les premisses de la folle évasion du dictateur italien débutent donc

fin juillet 43.

Alors que le Duce est transporté en secret de prison en prison

Adolf Hitler en personne ordonne à

Otto Skorzeny, l'un de ses plus fidèle SS

de retrouver Mussolini et d'organiser

sa libération.

Cet homme imposant de 35 ans, au visage balafré

par une terrible cicatrice s'est déjà illustré

lors de nombreuses batailles de la Seconde Guerre Mondiale.

Otto Skorzeny s'envole ainsi à Rome et mène l'enquête.

Il parvient à déchiffrer un message codé, lui révélant

l'emplacement de la prison du dictateur Italien

Mussolini est enfermé à Campo Imperatore

un hôtel d'une station de sky, situé au coeur

du massif des Apennins, à près de 1700m d'altitude.

Entre temps, l'Italie à signé l'Armistice

la situation est critique pour le Reich, et le raid pour libérer le Duce doit être lancé immédiatement.

Cette mission, au nom de code "Opération Eiche"

est menée par le Général Kurt Student

Il rassemble 88 parachutistes du premier bataillon

de Fallschirmjäger dirigés par Harald Mors

et une unité spéciale des commandos de la Waffen-SS

sous les ordres de Skorzeny. L'opération s'annonce

extrêmement périlleuse.

Le terrain, escarpé et dangereux, empêche

toute opération terrestre. Et l'altitude élevée ainsi que le

relief accidenté ecarte toute possibilité de parachutage

Otto Skorzeny décide alors d'assaillir le Campo Imperatore à l'aide de planeurs.

Une douzaine de DFS 230

s'approche silencieusement de la forteresse où est gardé Mussolini.

Arc bouté dans son minuscule planeur, Skorzeny,

qui mesure près de 2 mètres, et pèse pas loin de 100kg,

sort son couteau et découpe une entaille dans la fine toile de l'appareil

Il aperçoit alors l'hôtel. Contrairement à l'interprétation des photographies de reconnaissance

la prairie située à coté du bâtiment est en réalité bien trop escarpée pour un atterrissage.

Le commandant SS se rend rapidement à l'évidence,

sa seule option pour atterrir, est de faire crasher son planeur

sur le parvis de l'hôtel.

Après une descente en piquet risquée,

l'appareil heurte violemment le sol.

Skorzeny et les premiers soldats SS s'extirpe de la carcasse

et se ruent à l'intérieur de la forteresse, sous les yeux

ébahis des gardes italiens.

rapidement, les autres planeurs rejoignent Skorzeny et les allemands

s'emparent de Campo Imperatore.

Après avoir détruit le poste de radio-communication d'un coup de crosse,

Skorzeny trouve la cellule de Mussolini et le salue.

"Duce, le Führer m'envoie pour vous libérer"

Ce à quoi Mussolini répond:

"je savais que mon ami ne m'abandonnerai pas"

Aussi surréaliste que cela puisse paraître,

aucun coup de feu n'as été échangé entre les allemands et les gardes italiens.

Coup de maître de Skorzeny, le commandant SS

a emmené avec lui Fernando Soleti, un général de la police italienne.

ce dernier ordonne aux carabiniers de ne pas faire feu.

La confusion est à son paroxysme et les carabiniers sont littéralement abasourdies.

Plus incroyable encore, certains des geôliers de Mussolini

poseront fièrement aux cotés du Duce

et de ses libérateurs SS sur une photo de propagande allemande.

Pourtant, le plus dur reste à faire.

L'hôtel se situe à flan de montagne et un minuscule champ de pierres

est le seul endroit possible pour le décollage.

Skorzeny dépêche Heinrich Gerlach,

un as de l'armée de l'air allemande.

A bord de son Fieseler Storch, il parvient, tant bien que mal,

à atterrir. Ce minuscule appareil

a la particularité de pouvoir se poser et décoller

sur de toutes petites distances.

Alors que le Duce et Skorzeny se réjouissent du

succès de l'opération, Gerlach est pris de panique.

L'avion ne pourra jamais décoller avec une telle charge.

Le pilote indique à Skorzeny qu'il ne peut monter à bord,

sans quoi le crash semble inévitable.

Skorzeny insiste. Il est conscient du danger mais si

Mussolini s'écrase, il préfère mourir avec lui,

plutot que de faire face à la colère d'Adolf Hitler.

Gerlach se résigne, et s'apprête à tenter l'impossible.

Il démarre son Fieseler Storch sur la piste improvisée.

L'appareil prend de plus en plus de vitesse

mais les roues ne décollent pas du sol. L'équipage se dirige dangereusement en

direction du précipice. L'avion parvient à décoller in extremis

quand soudain, l'une de ses roues percute un rocher

et propulse le Fieseler Storch en

piquet vers le fond de la vallée.

Alors que le reste des troupes assiste impuissant à la chute libre de l'appareil,

Gerlach le redresse miraculeusement à moins de 30 mètres

du sol.

L'opération est un succès, et Mussolini rejoindra

Hitler deux jours plus tard. Le dictateur fasciste italien

sera ensuite replacé à la tête de la

République Sociale Italienne, un état totalitaire sous le joug d'Adolf Hitler.

Benito Mussolini

finira par être fusillé puis pendu par les pieds

en 1945 par des partisans anti-fasciste.

Le récit de cette folle évasion est principalement basé sur les mémoires

d'Otto Skorzeny. Nul doute que dans un soucis de

propagande, certains points ont été exagérés

et que le rôle des Fallschilmjäger de l'armée allemande

a été minimisé.

Ce fait de guerre rocambolesque ne doit cependant pas effacer

les terribles exactions et le rôle important

de Benito Mussolini dans les 55 millions de morts

causés par la Seconde Guerre Mondiale.

Fondateur du fascisme, ce dictateur totalitaire a plongé

son pays dans la guerre et la destruction, a commis de

terrible massacre en Afrique et en Europe, et a participé

de son plein gré aux crimes de guerre contre l'humanité

d'Hitler.

Et voila les amis, vous connaissez maintenant l'histoire de la folle évasion de Benito Mussolini en 43.

En ce qui concerne Otto Skorzeny , sachez qu'il

a été longtemps considéré comme l'un des homme

les plus dangereux d'Europe. Il a mené de nombreuses opérations

dont une où il était déguisé

en soldat américain avec un commando d'élite pour aller semer la zizanie

dans les lignes adverses. A la fin de la guerre, il n'as pas été puni

pour ses crimes, et même allé travailler avec le Mossad

les services secrets Israélien.

Un ancien soldat SS favori d'Hitler

qui travaille avec les services de renseignements Israélien,

triste ironie de l'histoire. Nous arrivons maintenant

à la fin de ce premier épisode des histoires de guerre.

Une fois de plus, je tiens à vous le dire, le but n'est pas de glorifier

les acteurs, ou même la guerre,

mais simplement de vous raconter des histoires.

n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires,

et je vous propose de vous retrouver très bientôt, pour un nouveau récit.

## Sous-titrage FR: TheVicow ##



Want to learn a language?


Learn from this text and thousands like it on LingQ.

  • A vast library of audio lessons, all with matching text
  • Revolutionary learning tools
  • A global, interactive learning community.

Imparare le lingue online @ LingQ

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans ce premier épisode

d' "Histoire de Guerre"

Je suis Zecharia, et si vous nous suivez, avec Mamytwink, vous n'etes pas sans savoir que

nous sommes de grands passionnés d'Histoire.

Dans cette émission, comme avec mes personnage d'HearthStone favoris,

je vais vous raconter des faits de guerre marquants

parfois héroïque, ou même, cruel.

Le but de cette série et de mettre la petite histoire

dans la grande, et de retracer, à travers des faits

l'histoire des conflits de l'humanité.

Attention, je tiens à être clair avec vous: Ici

pas question de glorifier la guerre ou ses acteurs

Simplement, de vous raconter des histoires.

Et pour commencer, je vous propose de vous rendre en Italie.

C'est au cœur d'un massif montagneux au centre du pays

que s'est déroulée l'une des évasion les plus rocambolesque de l'histoire

de la Seconde Guerre Mondiale, celle de Benito Mussolini

en 1943.

Alors que le sort de la Seconde Guerre Mondiale commence à lui échapper,

Adolf Hitler prépare l'un de ses derniers coups de Poker.

Benito Mussolini, son principal allié historique

viens d'être destitué, en Italie, et demeure

secrètement emprisonné.

les campagnes militaires désastreuse de l'Italie, et

les restrictions alimentaires du peuple, ont menés le dictateur à sa perte.

Le grand conseil de fascisme, que Mussolini lui-même

a dirigé pendant plus de 20 ans, viens de rendre le pouvoir au roi.

Pendant que les alliés débarquent en Sicile et tentent de former une alliance

avec l'Italie du Sud, Hitler est contraint d'envahir le nord du pays.

Pour parvenir à ses fins, il doit retrouver Mussolini

et le replacer à la tête du pays.

les premisses de la folle évasion du dictateur italien débutent donc

fin juillet 43.

Alors que le Duce est transporté en secret de prison en prison

Adolf Hitler en personne ordonne à

Otto Skorzeny, l'un de ses plus fidèle SS

de retrouver Mussolini et d'organiser

sa libération.

Cet homme imposant de 35 ans, au visage balafré

par une terrible cicatrice s'est déjà illustré

lors de nombreuses batailles de la Seconde Guerre Mondiale.

Otto Skorzeny s'envole ainsi à Rome et mène l'enquête.

Il parvient à déchiffrer un message codé, lui révélant

l'emplacement de la prison du dictateur Italien

Mussolini est enfermé à Campo Imperatore

un hôtel d'une station de sky, situé au coeur

du massif des Apennins, à près de 1700m d'altitude.

Entre temps, l'Italie à signé l'Armistice

la situation est critique pour le Reich, et le raid pour libérer le Duce doit être lancé immédiatement.

Cette mission, au nom de code "Opération Eiche"

est menée par le Général Kurt Student

Il rassemble 88 parachutistes du premier bataillon

de Fallschirmjäger dirigés par Harald Mors

et une unité spéciale des commandos de la Waffen-SS

sous les ordres de Skorzeny. L'opération s'annonce

extrêmement périlleuse.

Le terrain, escarpé et dangereux, empêche

toute opération terrestre. Et l'altitude élevée ainsi que le

relief accidenté ecarte toute possibilité de parachutage

Otto Skorzeny décide alors d'assaillir le Campo Imperatore à l'aide de planeurs.

Une douzaine de DFS 230

s'approche silencieusement de la forteresse où est gardé Mussolini.

Arc bouté dans son minuscule planeur, Skorzeny,

qui mesure près de 2 mètres, et pèse pas loin de 100kg,

sort son couteau et découpe une entaille dans la fine toile de l'appareil

Il aperçoit alors l'hôtel. Contrairement à l'interprétation des photographies de reconnaissance

la prairie située à coté du bâtiment est en réalité bien trop escarpée pour un atterrissage.

Le commandant SS se rend rapidement à l'évidence,

sa seule option pour atterrir, est de faire crasher son planeur

sur le parvis de l'hôtel.

Après une descente en piquet risquée,

l'appareil heurte violemment le sol.

Skorzeny et les premiers soldats SS s'extirpe de la carcasse

et se ruent à l'intérieur de la forteresse, sous les yeux

ébahis des gardes italiens.

rapidement, les autres planeurs rejoignent Skorzeny et les allemands

s'emparent de Campo Imperatore.

Après avoir détruit le poste de radio-communication d'un coup de crosse,

Skorzeny trouve la cellule de Mussolini et le salue.

"Duce, le Führer m'envoie pour vous libérer"

Ce à quoi Mussolini répond:

"je savais que mon ami ne m'abandonnerai pas"

Aussi surréaliste que cela puisse paraître,

aucun coup de feu n'as été échangé entre les allemands et les gardes italiens.

Coup de maître de Skorzeny, le commandant SS

a emmené avec lui Fernando Soleti, un général de la police italienne.

ce dernier ordonne aux carabiniers de ne pas faire feu.

La confusion est à son paroxysme et les carabiniers sont littéralement abasourdies.

Plus incroyable encore, certains des geôliers de Mussolini

poseront fièrement aux cotés du Duce

et de ses libérateurs SS sur une photo de propagande allemande.

Pourtant, le plus dur reste à faire.

L'hôtel se situe à flan de montagne et un minuscule champ de pierres

est le seul endroit possible pour le décollage.

Skorzeny dépêche Heinrich Gerlach,

un as de l'armée de l'air allemande.

A bord de son Fieseler Storch, il parvient, tant bien que mal,

à atterrir. Ce minuscule appareil

a la particularité de pouvoir se poser et décoller

sur de toutes petites distances.

Alors que le Duce et Skorzeny se réjouissent du

succès de l'opération, Gerlach est pris de panique.

L'avion ne pourra jamais décoller avec une telle charge.

Le pilote indique à Skorzeny qu'il ne peut monter à bord,

sans quoi le crash semble inévitable.

Skorzeny insiste. Il est conscient du danger mais si

Mussolini s'écrase, il préfère mourir avec lui,

plutot que de faire face à la colère d'Adolf Hitler.

Gerlach se résigne, et s'apprête à tenter l'impossible.

Il démarre son Fieseler Storch sur la piste improvisée.

L'appareil prend de plus en plus de vitesse

mais les roues ne décollent pas du sol. L'équipage se dirige dangereusement en

direction du précipice. L'avion parvient à décoller in extremis

quand soudain, l'une de ses roues percute un rocher

et propulse le Fieseler Storch en

piquet vers le fond de la vallée.

Alors que le reste des troupes assiste impuissant à la chute libre de l'appareil,

Gerlach le redresse miraculeusement à moins de 30 mètres

du sol.

L'opération est un succès, et Mussolini rejoindra

Hitler deux jours plus tard. Le dictateur fasciste italien

sera ensuite replacé à la tête de la

République Sociale Italienne, un état totalitaire sous le joug d'Adolf Hitler.

Benito Mussolini

finira par être fusillé puis pendu par les pieds

en 1945 par des partisans anti-fasciste.

Le récit de cette folle évasion est principalement basé sur les mémoires

d'Otto Skorzeny. Nul doute que dans un soucis de

propagande, certains points ont été exagérés

et que le rôle des Fallschilmjäger de l'armée allemande

a été minimisé.

Ce fait de guerre rocambolesque ne doit cependant pas effacer

les terribles exactions et le rôle important

de Benito Mussolini dans les 55 millions de morts

causés par la Seconde Guerre Mondiale.

Fondateur du fascisme, ce dictateur totalitaire a plongé

son pays dans la guerre et la destruction, a commis de

terrible massacre en Afrique et en Europe, et a participé

de son plein gré aux crimes de guerre contre l'humanité

d'Hitler.

Et voila les amis, vous connaissez maintenant l'histoire de la folle évasion de Benito Mussolini en 43.

En ce qui concerne Otto Skorzeny , sachez qu'il

a été longtemps considéré comme l'un des homme

les plus dangereux d'Europe. Il a mené de nombreuses opérations

dont une où il était déguisé

en soldat américain avec un commando d'élite pour aller semer la zizanie

dans les lignes adverses. A la fin de la guerre, il n'as pas été puni

pour ses crimes, et même allé travailler avec le Mossad

les services secrets Israélien.

Un ancien soldat SS favori d'Hitler

qui travaille avec les services de renseignements Israélien,

triste ironie de l'histoire. Nous arrivons maintenant

à la fin de ce premier épisode des histoires de guerre.

Une fois de plus, je tiens à vous le dire, le but n'est pas de glorifier

les acteurs, ou même la guerre,

mais simplement de vous raconter des histoires.

n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires,

et je vous propose de vous retrouver très bientôt, pour un nouveau récit.

## Sous-titrage FR: TheVicow ##


×

Utilizziamo i cookies per contribuire a migliorare LingQ. Visitando il sito, acconsenti alla nostra politica dei cookie.