×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

French LingQ Podcast 1.0, #93 Marianne & Serge – Dolphin Slaughter, Part 1

#93 Marianne & Serge – Dolphin Slaughter, Part 1

Marianne : bonjour Serge

Serge : bonjour Marianne

Marianne : comment vas-tu aujourd'hui ? Serge : eh bien, çà va bien !

Et toi ?

Marianne : très bien ! Alors, notre météo d'aujourd'hui ! Serge : çà n'arrête pas d'être beau. Cà en devient lassant presque…

Marianne : lassant ?

Serge : tellement il fait beau et chaud. Non mais on a un mois de septembre extraordinaire ! Déjà le mois d'août était extraordinaire… Marianne : c'est très bien ! Serge : quand je dis c'est lassant, je plaisante parce que c'est vraiment, vraiment très agréable. Marianne : tu as intérêt !

Serge : oui, surtout qu'il ne fait pas trop lourd maintenant. En septembre, il fait meilleur… octobre pardon puisqu'on est en octobre… Marianne : oui, oui c'est vrai. Serge : je ne me souviens même plus quand il a plu la dernière fois, tellement c'est vieux. Non, vraiment très agréable, super, super temps !

Marianne : çà c'est agréable, moi je trouve que c'est la meilleure saison. Parce qu'il fait pas trop froid, pas chaud, pas trop chaud ! Donc, c'est impeccable. Donc à peu près, on a le même temps, entre le nord et le Sud.

Serge : oui je crois que la France là, elle est bien protégée en ce moment par l'anti-cyclone… Marianne : bon, après cette petite page météo…

Serge : oui…

Marianne : alors il y a quelques jours, je t'ai envoyé un diaporama sur les fleurs d'Australie… Serge : oui.

Marianne : et le message que tu m'as répondu, m'a fait penser à un reportage que j'avais vu quelques temps avant… bon çà n'a rien à voir, mais ta réponse était que quelque chose comme : nous vivons dans un endroit très beau… Serge : oui, fantastique…

Marianne : fantastique et que malheureusement les gens ne le respectent pas assez, ou ne voient pas… je ne sais plus exactement les paroles que tu avais écrit, mais cela m'a fait penser à un… c'est un débat qu'il y a eu à la télévision. C'est sur le massacre de dauphins qui a lieu à Téji au Japon ; c'est une baie qui est située au Japon. Il y a eu un film documentaire qui est sorti cet été, donc c'est The Cove, et ce documentaire a été fait pour montrer au monde ce massacre dans cette baie. Tout est caché, le site est interdit au public. Et tous les ans en cette période, y a des milliers de dauphins qui sont massacrés. Donc ils disent à peu près dans les vingt, entre vingt et vingt-cinq mille dauphins. Alors la raison en serait liée au film Flipper. Donc ils rechercheraient deux ou trois dauphins, je ne sais pas sur quelles caractéristiques, mais ils rechercheraient à peu près deux ou trois dauphins pour les envoyer dans des dolphinariums. Et puis malheureusement, tous les autres dauphins qu'ils rabattent dans cette baie, au lieu de les relâcher parce qu'ils n'ont aucune utilité, ils les massacrent ! Serge : ah bon ?

Marianne : oui !

Serge : pour le plaisir ?

Marianne : je ne voie pas vraiment la raison. Ils vendent quand même la viande. Mais çà rapporte peu ! Parce que si un dauphin, quand ils vendent un dauphin dans un dolphinarim, çà leur rapporte à peu près cent mille dollars chacun, alors que la viande c'est cinq cent dollars chacun. Ils en recherchent deux, trois, çà va dans un dolphinarium, ok ! Mais on relâche les autres ! Y en a des milliers ! Quand ils disent vingt-trois mille dans, chaque année qui sont… Enfin entre vingt et vingt-cinq, çà doit pas être bien défini quand même mais, massacrer comme çà ! Et dans ce reportage donc, les personnes qui ont fait ce documentaire, ont essayé de le tourner légalement, mais vu que c'est interdit, donc çà été fait de nuit, et ils ont été… c'est des personnes qui faisaient de l'apnée. Donc ils allaient dans cette baie, et ils ont réussi à mettre des caméras cachées. Donc y a eu tout un système pour filmer et prouver aux gens que çà existait parce que apparemment, même les Japonais ne seraient pas au courant. Donc il y a le gouvernement Japonais, enfin y a des responsables Japonais qui ont acheté ce film, mais les associations, des ligues, tous ceux qui sont concernés par ce film, maintenant vont surveiller que ce film a été acheté pour le diffuser aux Japonais, et non pas pour le cacher. Et la viande, aussi j'ai lu que la… parce que y a le documentaire aussi on en parle pas mal sur Internet, la viande serait vendue dans les écoles ! Et les petits écoliers évidemment ne savent pas qu'ils mangent de la viande de dauphin. Et les massacres comme çà, moi je trouve que c'est un scandale, moi çà me révolte ! Parce que on peut dire, certaines personnes peuvent dire que l'homme a été crée carnivore, là-dessus je suis d'accord. On mange de la viande, moi-même je ne suis pas végétarienne ! Mais il y a une certaine façon de tuer les animaux, enfin les animaux que l'on mange. Et quand on voit la façon que certains hommes traitent ces animaux, comment ces animaux sont tués, moi je trouve çà écoeurant et je trouve même que des fois on devrait faire pareil à ces hommes-là ! Le but n'est pas de se nourrir, le premier but est de trouver quelques dauphins à envoyer dans des dolphinariums ! Le reste, ils n'ont qu'à les relâcher ! J'ai vu dans ce documentaire comment… bon ils n'ont pas montré le massacre, mais ils ont montré comment ils les rabattent, comment… enfin moi çà me révolte quelque chose comme çà ! Serge : oui, ils étaient déjà réputés pour la chasse à la baleine !

Marianne : oui.

Serge : parce que je crois que c'est… ils ne sont pas les seuls, mais bon, les Japonais refusent absolument de limiter leur chasse. Ils vont outre les interdictions parce que pendant un certain temps, il me semble que çà avait été interdit mais je crois que c'est pas les seuls mais enfin ! Et dans le même ordre d'idées, mais il existe aussi un massacre avec les requins, mais là c'est même encore plus cruel, c'est qu'ils sont chassés uniquement pour leurs ailerons, qui sont après utilisés pour, la soupe d'ailerons de requins apparemment est réputée, pour ses vertus soit disant aphrodisiaques, enfin des bêtises ! Bref… ils leur coupent l'aileron sur l'animal vivant ! Ils lui coupent l'aileron et la queue et ils le rejettent vivant dans la mer. Et le requin agonise bien sûr ! Et puis comme un requin, il faut toujours qu'il nage sinon il meurt, donc en fait il s'étouffe et… et puis sans compter qu'après il est la proie des autres parce qu'avec le… Marianne : bien sûr !

Serge : le sang et tout çà et… enfin c'est horrible ! C'est à peu près dans le même ordre d'idées, c'est-à-dire c'est des massacres presque gratuits. Marianne : comme les éléphants ! Les éléphants qui sont tués juste pour leurs défenses !

Serge : oui, pour l'ivoire ! Marianne : c'est comme pour les baleines que tu as parlé tout à l'heure ! Que les Japonais ou d'autres personnes mangent des baleines, bon d'accord, mais ce qu'il y a… que ce soit n'importe quel poisson ou animal, çà doit être quand même régulé. Parce que si la chasse, la pêche se fait dans des proportions trop grandes, il ne peut pas y avoir de renouvellement ! Donc si ils tuent toutes les baleines, il n'y en aura plus ! Serge : oui parce qu'ils trichent beaucoup sur les quantités parce que c'est très lucratif donc… l'homme scie la branche sur laquelle il est assis et… c'est stupide. Le plus gros prédateur, hein c'est bien connu, hein c'est l'homme. En général, les animaux tuent pour se nourrir ou pour se défendre. Ils ne tuent pas pour tuer, et on a l'impression que l'homme effectivement tue pour manger aussi, mais dans ce genre de situation là, comme tu dis les dauphins, c'est évident, c'est pas pour se nourrir, c'est pour récupérer trois ou quatre dauphins, et après c'est… je suis sûr qu'il y a un gaspillage énorme, ils en tuent, et puis ils laissent pourrir ! Marianne : oui puisqu'il y en a tellement en plus que la viande elle est pas chère ! Mais il y a aussi cette, je sais pas, çà doit être cette mentalité de penser : ce sont des animaux, alors… faut pas les traiter… ben ce sont des êtres vivants ! C'est pas des êtres humains, mais ce sont des êtres vivants ! Donc il y a une certaine façon de les traiter, même si ce sont des animaux, qui, à la fin, doivent servir à nous nourrir !

Serge : oui, ils sont voués à çà bien sûr !

Marianne : d'ailleurs il est, il a été dit, oh je sais plus, mais il y a plusieurs années, j'ai entendu çà : que la viande d'un animal qui a été mal traité, avant… Serge : est immangeable !

Marianne : de se faire tuer. C'est pas que la viande est immangeable, mais c'est que la viande est plus… Serge : plus dure !

Marianne : voilà, elle est coriace ! Plus dure !

Serge : oui, oui elle est très coriace. Oui, bien sûr, ben le stress, surtout sur, au niveau des abattoirs ! Ils avaient soulevé le problème au moment du transfert des animaux ! Ils sont entassés dans des camions et ils sont déchargés, ils les poussent à la pique pour les faire descendre plus vite, toujours pour une histoire de gagner du temps donc de l'argent donc… Marianne : ou alors ils prennent une espèce de grue là… bon c'est horrible. Ou alors les… comment… les poulets ! Quand ils sont entassés là, dans… Moi je dis que les poulets élevés comme çà, ce sont des poulets de camp de concentration ! Y a pas d'autre mot de toute façon parce que c'est çà. Et quand tu achètes un poulet qui est élevé en batterie, de cette manière… de toute façon, tu prends une cuisse, t'as qu'à la secouer et la viande, elle tombe toute seule hein ! Et je sais pas si tu as entendu çà, mais c'est pas si vieux, il y a deux personnes, je crois que c'est un couple qui a été arrêté parce qu'ils ont mis le feu à un chien, je sais plus si c'est leur chien. Serge : ah bon ?

Marianne : oui !

Et puis le petit chien, il a été recueilli par une autre personne et ils ont montré des photos de ce chien. Mais c'est horrible ! Comment on peut faire çà ? Alors je sais pas exactement quelles sanctions ces deux personne ont eues ?

Serge : maltraitance à animal, bon çà doit pas aller chercher bien loin puis que quand tu maltraites ton enfant, je trouve que les peines ne sont déjà pas très lourdes, alors j'imagine pour un animal, c'est certainement une grosse amende à la rigueur, et puis après bon, je ne pense pas que ce soit une peine très importante, je sais pas. Les animaux je te dis, à part pour manger et se défendre, que ce soit par peur ou… je ne pense pas qu'il y ait un exemple d'un animal qui tue pour le plaisir ! A part l'homme, oui, je ne vois pas trop qui est capable de faire çà alors bon… Non, c'est vrai, c'est assez écoeurant. Et puis y a des exemples partout, partout. Y a une coutume en Italie pour la chasse au thon, je ne sais pas si tu as vu.

Marianne : au thon ?

Serge : oui le thon bleu. Donc c'est des animaux quand même très, très important C'est aussi gros, voire plus gros qu'un dauphin. Et en fait ils sont, de la même manière ils sont rabattus par des filets, ils sont ramenés dans une… on va dire une piscine naturelle faite avec des bâches. Donc il y a l'eau de mer qui est entrée dedans, les thons sont prisonniers, et après, ils relèvent un petit peu la bâche, et tout autour, il y a des gens avec des gros pics ! Ils plantent en fait le pic, et c'est celui qui va sortir le plus grand nombre de thons ! Tu as des thons qui font plus de cent kilos, parce que c'est des animaux énormes ! A la fin c'est plus de l'eau de mer, c'est du sang quoi, c'est une piscine de sang. C'est une coutume en Italie, et tu ne peux pas aller contre. Marianne : oui, comme en Espagne la corrida.

Serge : la tauromachie oui.


#93 Marianne & Serge – Dolphin Slaughter, Part 1

Marianne : bonjour Serge

Serge : bonjour Marianne

Marianne : comment vas-tu aujourd'hui ? Serge : eh bien, çà va bien !

Et toi ?

Marianne : très bien ! Alors, notre météo d'aujourd'hui ! So, our weather forecast today! Serge : çà n'arrête pas d'être beau. Serge: It doesn't stop being beautiful. Cà en devient lassant presque… It becomes almost boring ...

Marianne : lassant ?

Serge : tellement il fait beau et chaud. Non mais on a un mois de septembre extraordinaire ! Déjà le mois d'août était extraordinaire… Marianne : c'est très bien ! Serge : quand je dis c'est lassant, je plaisante parce que c'est vraiment, vraiment très agréable. Marianne : tu as intérêt ! Marianne: you better!

Serge : oui, surtout qu'il ne fait pas trop lourd maintenant. En septembre, il fait meilleur… octobre pardon puisqu'on est en octobre… Marianne : oui, oui c'est vrai. Serge : je ne me souviens même plus quand il a plu la dernière fois, tellement c'est vieux. Non, vraiment très agréable, super, super temps !

Marianne : çà c'est agréable, moi je trouve que c'est la meilleure saison. Parce qu'il fait pas trop froid, pas chaud, pas trop chaud ! Donc, c'est impeccable. So, it's flawless. Donc à peu près, on a le même temps, entre le nord et le Sud. So roughly, we have the same time, between the north and the south.

Serge : oui je crois que la France là, elle est bien protégée en ce moment par l'anti-cyclone… Marianne : bon, après cette petite page météo… Marianne: good, after this little weather page ...

Serge : oui…

Marianne : alors il y a quelques jours, je t'ai envoyé un diaporama sur les fleurs d'Australie… Serge : oui.

Marianne : et le message que tu m'as répondu, m'a fait penser à un reportage que j'avais vu quelques temps avant… bon çà n'a rien à voir, mais ta réponse était que quelque chose comme : nous vivons dans un endroit très beau… Marianne: and the message you replied to me reminded me of a report that I had seen some time before ... well that has nothing to do with it, but your answer was that something like: we live in a very beautiful place ... Serge : oui, fantastique…

Marianne : fantastique et que malheureusement les gens ne le respectent pas assez, ou ne voient pas… je ne sais plus exactement les paroles que tu avais écrit, mais cela m'a fait penser à un… c'est un débat qu'il y a eu à la télévision. Marianne: fantastic and that unfortunately people don't respect him enough, or don't see… I don't know exactly the lyrics you wrote, but it made me think of a… it's a debate that there had on TV. C'est sur le massacre de dauphins qui a lieu à Téji au Japon ; c'est une baie qui est située au Japon. Il y a eu un film documentaire qui est sorti cet été, donc c'est The Cove, et ce documentaire a été fait pour montrer au monde ce massacre dans cette baie. Tout est caché, le site est interdit au public. Et tous les ans en cette période, y a des milliers de dauphins qui sont massacrés. Donc ils disent à peu près dans les vingt, entre vingt et vingt-cinq mille dauphins. So they say roughly twenty, between twenty and twenty-five thousand dolphins. Alors la raison en serait liée au film Flipper. So the reason would be linked to the movie Flipper. Donc ils rechercheraient deux ou trois dauphins, je ne sais pas sur quelles caractéristiques, mais ils rechercheraient à peu près deux ou trois dauphins pour les envoyer dans des dolphinariums. Et puis malheureusement, tous les autres dauphins qu'ils rabattent dans cette baie, au lieu de les relâcher parce qu'ils n'ont aucune utilité, ils les massacrent ! And then unfortunately, all the other dolphins that they bring down in this bay, instead of releasing them because they have no use, they kill them! Serge : ah bon ?

Marianne : oui !

Serge : pour le plaisir ?

Marianne : je ne voie pas vraiment la raison. Marianne: I don't really see the reason. Ils vendent quand même la viande. They still sell the meat. Mais çà rapporte peu ! But it pays little! Parce que si un dauphin, quand ils vendent un dauphin dans un dolphinarim, çà leur rapporte à peu près cent mille dollars chacun, alors que la viande c'est cinq cent dollars chacun. Because if a dolphin, when they sell a dolphin in a dolphinarim, it makes them about a hundred thousand dollars each, while the meat is five hundred dollars each. Ils en recherchent deux, trois, çà va dans un dolphinarium, ok ! They are looking for two, three, it goes in a dolphinarium, ok! Mais on relâche les autres ! Y en a des milliers ! There are thousands of them! Quand ils disent vingt-trois mille dans, chaque année qui sont… Enfin entre vingt et vingt-cinq, çà doit pas être bien défini quand même mais, massacrer comme çà ! Et dans ce reportage donc, les personnes qui ont fait ce documentaire, ont essayé de le tourner légalement, mais vu que c'est interdit, donc çà été fait de nuit, et ils ont été… c'est des personnes qui faisaient de l'apnée. And in this report, therefore, the people who made this documentary tried to shoot it legally, but since it's prohibited, so it was done at night, and they were ... 'apnea. Donc ils allaient dans cette baie, et ils ont réussi à mettre des caméras cachées. Donc y a eu tout un système pour filmer et prouver aux gens que çà existait parce que apparemment, même les Japonais ne seraient pas au courant. So there was a whole system to film and prove to people that it existed because apparently even the Japanese wouldn't know about it. Donc il y a le gouvernement Japonais, enfin y a des responsables Japonais qui ont acheté ce film, mais les associations, des ligues, tous ceux qui sont concernés par ce film, maintenant vont surveiller que ce film a été acheté pour le diffuser aux Japonais, et non pas pour le cacher. So there is the Japanese government, finally there are Japanese officials who bought this film, but the associations, leagues, all those who are concerned by this film, will now monitor that this film has been bought to distribute it to the Japanese. , and not to hide it. Et la viande, aussi j'ai lu que la… parce que y a le documentaire aussi on en parle pas mal sur Internet, la viande serait vendue dans les écoles ! Et les petits écoliers évidemment ne savent pas qu'ils mangent de la viande de dauphin. Et les massacres comme çà, moi je trouve que c'est un scandale, moi çà me révolte ! And massacres like that, I find it a scandal, I am revolted! Parce que on peut dire, certaines personnes peuvent dire que l'homme a été crée carnivore, là-dessus je suis d'accord. Because we can say, some people can say that man was created carnivorous, on that I agree. On mange de la viande, moi-même je ne suis pas végétarienne ! Mais il y a une certaine façon de tuer les animaux, enfin les animaux que l'on mange. Et quand on voit la façon que certains hommes traitent ces animaux, comment ces animaux sont tués, moi je trouve çà écoeurant et je trouve même que des fois on devrait faire pareil à ces hommes-là ! And when you see the way some men treat these animals, how these animals are killed, I find it disgusting and I even find that sometimes we should do the same to these men! Le but n'est pas de se nourrir, le premier but est de trouver quelques dauphins à envoyer dans des dolphinariums ! Le reste, ils n'ont qu'à les relâcher ! The rest, they just have to release them! J'ai vu dans ce documentaire comment… bon ils n'ont pas montré le massacre, mais ils ont montré comment ils les rabattent, comment… enfin moi çà me révolte quelque chose comme çà ! Serge : oui, ils étaient déjà réputés pour la chasse à la baleine !

Marianne : oui.

Serge : parce que je crois que c'est… ils ne sont pas les seuls, mais bon, les Japonais refusent absolument de limiter leur chasse. Ils vont outre les interdictions parce que pendant un certain temps, il me semble que çà avait été interdit mais je crois que c'est pas les seuls mais enfin ! Et dans le même ordre d'idées, mais il existe aussi un massacre avec les requins, mais là c'est même encore plus cruel, c'est qu'ils sont chassés uniquement pour leurs ailerons, qui sont après utilisés pour, la soupe d'ailerons de requins apparemment est réputée, pour ses vertus soit disant aphrodisiaques, enfin des bêtises ! And in the same vein, but there is also a massacre with the sharks, but there it is even more cruel, it is that they are hunted only for their fins, which are then used for, the soup of shark fins apparently is famous for its supposedly aphrodisiac virtues, well nonsense! Bref… ils leur coupent l'aileron sur l'animal vivant ! Ils lui coupent l'aileron et la queue et ils le rejettent vivant dans la mer. Et le requin agonise bien sûr ! Et puis comme un requin, il faut toujours qu'il nage sinon il meurt, donc en fait il s'étouffe et… et puis sans compter qu'après il est la proie des autres parce qu'avec le… And then like a shark, he must always swim otherwise he dies, so in fact he chokes and… and then without counting that afterwards he is the prey of others because with the… Marianne : bien sûr !

Serge : le sang et tout çà et… enfin c'est horrible ! Serge: the blood and all that and… well it's horrible! C'est à peu près dans le même ordre d'idées, c'est-à-dire c'est des massacres presque gratuits. It is more or less in the same vein, that is to say, it is almost gratuitous massacres. Marianne : comme les éléphants ! Les éléphants qui sont tués juste pour leurs défenses ! Elephants who are killed just for their tusks!

Serge : oui, pour l'ivoire ! Marianne : c'est comme pour les baleines que tu as parlé tout à l'heure ! Que les Japonais ou d'autres personnes mangent des baleines, bon d'accord, mais ce qu'il y a… que ce soit n'importe quel poisson ou animal, çà doit être quand même régulé. Parce que si la chasse, la pêche se fait dans des proportions trop grandes, il ne peut pas y avoir de renouvellement ! Because if the hunting, fishing is done in too large proportions, there can be no renewal! Donc si ils tuent toutes les baleines, il n'y en aura plus ! Serge : oui parce qu'ils trichent beaucoup sur les quantités parce que c'est très lucratif donc… l'homme scie la branche sur laquelle il est assis et… c'est stupide. Serge: yes because they cheat a lot on the quantities because it's very lucrative so… the man saws the branch he's sitting on and… it's stupid. Le plus gros prédateur, hein c'est bien connu, hein c'est l'homme. The biggest predator, eh it is well known, eh it is the man. En général, les animaux tuent pour se nourrir ou pour se défendre. In general, animals kill for food or for self-defense. Ils ne tuent pas pour tuer, et on a l'impression que l'homme effectivement tue pour manger aussi, mais dans ce genre de situation là, comme tu dis les dauphins, c'est évident, c'est pas pour se nourrir, c'est pour récupérer trois ou quatre dauphins, et après c'est… je suis sûr qu'il y a un gaspillage énorme, ils en tuent, et puis ils laissent pourrir ! They don't kill to kill, and we have the impression that humans actually kill to eat too, but in this kind of situation, as you say dolphins, it's obvious, it's not for food, it's to get three or four dolphins, and then it's… I'm sure there's a huge waste, they kill some, and then they let rot! Marianne : oui puisqu'il y en a tellement en plus que la viande elle est pas chère ! Mais il y a aussi cette, je sais pas, çà doit être cette mentalité de penser : ce sont des animaux, alors… faut pas les traiter… ben ce sont des êtres vivants ! But there is also this, I don't know, it must be this mentality of thinking: they are animals, so… must not be treated… well they are living beings! C'est pas des êtres humains, mais ce sont des êtres vivants ! Donc il y a une certaine façon de les traiter, même si ce sont des animaux, qui, à la fin, doivent servir à nous nourrir !

Serge : oui, ils sont voués à çà bien sûr ! Serge: yes, they are doomed to that of course!

Marianne : d'ailleurs il est, il a été dit, oh je sais plus, mais il y a plusieurs années, j'ai entendu çà : que la viande d'un animal qui a été mal traité, avant… Serge : est immangeable !

Marianne : de se faire tuer. Marianne: to be killed. C'est pas que la viande est immangeable, mais c'est que la viande est plus… Serge : plus dure ! Serge: harder!

Marianne : voilà, elle est coriace ! Plus dure !

Serge : oui, oui elle est très coriace. Oui, bien sûr, ben le stress, surtout sur, au niveau  des abattoirs ! Yes, of course, well the stress, especially on, at the level of the slaughterhouses! Ils avaient soulevé le problème au moment du transfert des animaux ! They had raised the issue at the time of the transfer of the animals! Ils sont entassés dans des camions et ils sont déchargés, ils les poussent à la pique pour les faire descendre plus vite, toujours pour une histoire de gagner du temps donc de l'argent donc… They are piled up in trucks and they are unloaded, they push them to the spikes to make them descend faster, always for the sake of saving time and therefore money… Marianne : ou alors ils prennent une espèce de grue là… bon c'est horrible. Marianne: or else they take a sort of crane there… well that's horrible. Ou alors les… comment… les poulets ! Quand ils sont entassés là, dans… Moi je dis que les poulets élevés comme çà, ce sont des poulets de camp de concentration ! Y a pas d'autre mot de toute façon parce que c'est çà. Et quand tu achètes un poulet qui est élevé en batterie, de cette manière… de toute façon, tu prends une cuisse, t'as qu'à la secouer et la viande, elle tombe toute seule hein ! And when you buy a chicken which is raised in battery, in this way… anyway, you take a leg, you just have to shake it and the meat, it falls by itself eh! Et je sais pas si tu as entendu çà, mais c'est pas si vieux, il y a deux personnes, je crois que c'est un couple qui a été arrêté parce qu'ils ont mis le feu à un chien, je sais plus si c'est leur chien. And I don't know if you heard that, but it's not that old, there are two people, I think it's a couple that got arrested because they set a dog on fire, I know more if it's their dog. Serge : ah bon ?

Marianne : oui !

Et puis le petit chien, il a été recueilli par une autre personne et ils ont montré des photos de ce chien. And then the little dog, he was picked up by another person and they showed pictures of that dog. Mais c'est horrible ! Comment on peut faire çà ? Alors je sais pas exactement quelles sanctions ces deux personne ont eues ? So I don't know exactly what penalties these two people had?

Serge : maltraitance à animal, bon çà doit pas aller chercher bien loin puis que quand tu maltraites ton enfant, je trouve que les peines ne sont déjà pas très lourdes, alors j'imagine pour un animal, c'est certainement une grosse amende à la rigueur, et puis après bon, je ne pense pas que ce soit une peine très importante, je sais pas. Serge: animal abuse, well that doesn't have to go very far since when you abuse your child, I find that the penalties are not very heavy already, so I imagine for an animal, it is certainly a big fine for the rigor, and then after good, I do not think it is a very important sentence, I do not know. Les animaux je te dis, à part pour manger et se défendre, que ce soit par peur ou… je ne pense pas qu'il y ait un exemple d'un animal qui tue pour le plaisir ! Animals I tell you, apart from eating and defending themselves, whether out of fear or… I don't think there is an example of an animal that kills for fun! A part l'homme, oui, je ne vois pas trop qui est capable de faire çà alors bon… Non, c'est vrai, c'est assez écoeurant. Et puis y a des exemples partout, partout. Y a une coutume en Italie pour la chasse au thon, je ne sais pas si tu as vu. There is a custom in Italy for tuna hunting, I don't know if you've seen it.

Marianne : au thon ?

Serge : oui le thon bleu. Donc c'est des animaux quand même très, très important C'est aussi gros, voire plus gros qu'un dauphin. Et en fait ils sont, de la même manière ils sont rabattus par des filets, ils sont ramenés dans une… on va dire une piscine naturelle faite avec des bâches. And in fact they are, in the same way they are pulled down by nets, they are brought back into a… let's say a natural swimming pool made with tarpaulins. Donc il y a l'eau de mer qui est entrée dedans, les thons sont prisonniers, et après, ils relèvent un petit peu la bâche, et tout autour, il y a des gens avec des gros pics ! So there is seawater that has entered it, the tuna are trapped, and afterwards, they raise the tarp a little bit, and all around, there are people with big woodpeckers! Ils plantent en fait le pic, et c'est celui qui va sortir le plus grand nombre de thons ! They actually plant the woodpecker, and it's the one that will release the most tuna! Tu as des thons qui font plus de cent kilos, parce que c'est des animaux énormes ! A la fin c'est plus de l'eau de mer, c'est du sang quoi, c'est une piscine de sang. C'est une coutume en Italie, et tu ne peux pas aller contre. Marianne : oui, comme en Espagne la corrida.

Serge : la tauromachie oui.