image

French LingQ Podcast 1.0, #30 Serge & Marianne - Alcohol Consumption

#30 Serge & Marianne - Alcohol Consumption

M. : Bonjour Serge.

S. : Bonjour Marianne.

M. : Comment vas-tu?

S. : Très bien. Et toi?

M. : Ça va bien.

S. : Ça va?

M. : Donc, aujourd'hui, tu veux… S. : Oui.

Oui.

M. : … parler d'un sujet assez sérieux quand même… S. : C'est sensible. Oui.

M. : Sensible, oui.

S. : Oui.

Parce que, en fait, Anne, ma fille qui fait ses études de Médecine, elle fait de la colocation avec une amie qui fait aussi des études de Médecine et il lui est arrivé quelque chose, là, cette semaine. Je crois que c'était Mercredi soir ou… oui, je crois que c'était Mercredi soir, bien, comme elle rentrait en week-end aujourd'hui, bien, elle nous a raconté un petit peu ce qui s'est passé. Sa copine qui fait Médecine, bon, a réussi sa première année donc, cette année, elle a attaqué sa deuxième année. Ma fille, qui avait raté sa première année, a recommencé sa première année. Donc, elles vivent toujours ensemble, dans le même appartement, elles ont chacune leur chambre, mais elles n'ont pas les mêmes cours. Donc elles n'ont pas des horaires tout à fait identiques. Et puis, donc, sa copine, qui est une très, très bonne copine puisqu'elles se connaissent depuis… depuis qu'elles sont au lycée, hein, depuis la classe de seconde, je crois, elles se connaissent, elles sont très, très bonnes copines. Voilà.

Et puis, donc, ce Mercredi soir, sa… son ami, donc, était de sortie avec les gens de son cours. Bon, ils avaient organisé une petite fête, je ne sais plus quelle occasion exactement, enfin, ils trouvent souvent beaucoup d'occasion, en fac de Médecine, pour faire la fête. Et, ma fille, elle, n'avait pas prévu de sortir. Elle était… elle était restée, et puis, bon, elle avait travaillé un peu le soir et puis elle s'était couchée. Et puis elle a reçu un coup de fil à… aux alentours d'une heure du matin, je crois - minuit, une heure – des copines de son amie, qu'elle connaît aussi, d'ailleurs, qui ont dit : « Écoutes, on a un souci avec Maëlys, » - c'est le prénom de sa copine – « … on a un souci avec Maëlys, elle est complètement bourrée. » C'est-à-dire, bon, elle était complètement saoule et elle a dit : « On ne sait absolument pas quoi faire. On est à pied. Qu'est-ce qu'on peut faire parce que sinon on va être obligé d'appeler le SAMU. M. : Et c'était loin de l'appartement? S. : Oui, c'était… Bien, oui, oui, mais enfin, étant donné que ma fille a une voiture, elle a… ce n'était pas un gros problème. Bien, elle a dit : « Bon, bien, écoutes, il n'y a pas de problème. Je vais la récupérer, je la ramène, je la couche et puis il n'y a pas de soucis. » Et donc, elle est allé la chercher. Mais, en fait, elle ne s'attendait pas à ce qu'elle soit vraiment dans cet état. Parce qu'elle était… quand elle nous en a parlé là, elle a dit : « Elle était au… je ne sais pas… au bord du coma éthylique. » C'était vraiment… elle était quasiment inconsciente. Alors, bon, ils ont pu la mettre dans la voiture – c'est une deux portes donc ce n'était pas bien facile pour la mettre derrière – enfin, ils l'ont installée derrière et puis, bien, Anne donc, l'a ramenée à l'appartement et il y a très peu de place pour se garer dans les rues là-bas c'est… ce n'est pas facile. Donc elle n'a pas pu se garer très près. Elle était assez loin de l'appartement. Et, plus moyen de réveiller sa copine. Elle était complètement comateuse et, donc, elle essayait de la réveiller. Dans un demi sommeil, elle se réveillait plus ou moins, sa copine. Puis bon, bien, ce qui devait arriver est arrivé. Elle a vomi dans la voiture et ma fille ne pouvait pas la sortir. Et, du coup, bien, elle est restée avec elle jusqu'à 6 heures du matin, dans la voiture. Et puis après, sur le matin, elle a réussi à la réveiller et puis, bien sûr, elle ne se souvenait de rien. Puis elle l'a ramenée à la maison puis après, bien, quand elle a été complètement… quand elle a récupéré, elle a… bien, elle lui a expliqué et puis… Voilà. Donc, moi... C'est pour ça que j'avais envie qu'on parle de l'alcool chez les jeunes parce que je crois que c'est un phénomène qui est… M. : De plus en plus d'actualité. S. : Et, comme toi, tu travailles dans l'enseignement, hein, dans un… Tu… Bon, tu es… tu connais peut-être aussi le problème puisque tu as… tu as peut-être eu aussi l'occasion de le voir des jeunes puisque… M. : Oui, oui.

S. : Je voulais savoir ton opinion là-dessus et puis… si vraiment on est arrivé à un point de… Je sais qu'en Angleterre, ils ont très, très, très gros problème avec ça. Ils appellent ça « binge drinking », je crois, et j'ai l'impression, bien, que le phénomène, bien voilà, il arrive en France et… M. : Il se développe. Oh! Ça fait quelques temps mais ça se développe. Et comme on dit que le vin est la boisson la plus consommée en France, chez les jeunes, c'est surtout les alcools beaucoup plus forts qu'ils consomment. S. : Oui.

M. : Au lycée, il y a un internat et il est arrivé que des bouteilles, que ce soit de vodka, de bière ou autres soient retrouvées. Donc, dans ces cas-là, il y a des sanctions, il peut y avoir des exclusions provisoires. Mais ça démontre quand même que, à 17 ans, 18 ans, enfin, les jeunes consomment de plus en plus des alcools forts comme ça.

S. : Des alcools de plus en plus forts, c'est des… Parce que, bon, le vin, bon, ce n'est pas… je ne veux pas dire que c'est… c'est bien de boire du vin, surtout quand on est jeune mais c'est reconnu que le vin à petites doses et le bon vin n'est pas forcément mauvais pour la santé. Hein?

Il y a des médecins qui recommandent d'ailleurs, pour les adultes, hein, du moins, un verre de vin par jour. Enfin, ce n'est pas du tout néfaste. M. : Oui mais il y a une différence entre boire, bien, que ce soit un verre de vin, comme ça pour le plaisir ou même un verre d'alcool plus fort. Mais l'alcoolisme où vraiment, là, c'est en abus, c'est une chose différente. Et, je ne sais pas exactement, mais je crois que c'est plus d'un jeune sur cinq qui consomme régulièrement de l'alcool. S. : Et quand tu dis jeune, c'est quel âge? M. : Jeune? Ça peut être, oh, 17, 18, 20 ans. Même… Oui, 17… 17, 18 mais ça commence de plus en plus tôt maintenant. Il peut y avoir des jeunes à 14 ans, 15 ans qui boivent de l'alcool en excès. Et puis, beaucoup associent la fête avec l'alcool. S. : Oui.

Bien voilà.

M. : Donc ils ne peuvent pas aller en fête sans consommer de l'alcool en excès. S. : Oui.

C'est vrai que c'est… c'est… En fait, oui, c'est… Et puis, bien souvent, il y a aussi cigarettes et voir même plus, drogue et tout. C'est… M. : Oui.

S. : Je ne comprends pas qu'on puisse, je ne sais pas, agir comme ça. Je dois… j'ai de la chance peut-être moi, avec Anne, avec ma fille, parce que, question de ça, elle est vraiment… on peut lui faire confiance, en plus. Et, bien souvent, en plus, c'est elle qui joue le rôle de Sam. Donc, c'est la personne qui est chargée de ne pas boire puis qui sera chargée de ramener les autres à bon port, en voiture. Et je t'assure que tu peux lui faire confiance. Si elle a été choisie pour faire le Sam, elle ne va pas boire une goutte d'alcool. M. : Oui, elle a le sens des responsabilités. Elle est…

S. : Voilà.

Et, pourtant… et je sais qu'elle s'amuse mais, quand elle sort avec ses… en boîte ou peu importe, elle est capable de s'amuser mais vraiment comme une folle mais sans boire une goutte d'alcool. Elle n'a pas besoin de ça. Et c'est vrai que, j'ai l'impression, bien, les jeunes, c'est… Pour pouvoir s'amuser, ils ont besoin de boire, alors… Est-ce que c'est pour avoir confiance en eux? Je ne le sais pas.

M. : Certains, peut-être. Certains veulent faire comme les autres. Ou ils veulent se montrer. Et d'autres peut-être pour, oui, combattre… que ce soit une angoisse, une timidité… S. : C'est d'autant plus surprenant… c'est que, sa copine a… bon, elle est très mignonne, elle n'est pas timide, elle est… enfin, elle est d'un naturel joyeux. Enfin, je ne sais pas, elle a… bon, on ne connaît pas… on ne connais pas forcément la vie des gens, hein, quand on ne les fréquente pas mais…

M. : Ou alors elle a été entourée…

S. : Oui.

Mal entourée? Je ne sais pas.

M. : Des fois, il suffit de pas grand-chose. Peut-être que… bon, elles étaient en groupe, elles ont… elles ont dû, je ne sais pas, boire pas mal de bière… de verres, quand même…

S. : Je pense qu'elles ont… oui, elles ont bu beaucoup, oui. M. : Et puis, elle peut-être, je ne sais pas si elle a l'habitude de boire ou pas… S. : Enfin, j'ai bien peur… M. : Un verre après l'autre, eh bien… S. : J'ai bien peur qu'elle ait un petit peut trop l'habitude déjà, à son âge et… M. : Mais pour être à ce point-là comateuse, c'est… elle a dû prendre pas mal. Hein?

S. : Oui.

Là, de toute façon, elle a… elle a dit… elle n'arrivait pas à la réveiller et, quand elle a réussi enfin, elle ne se souvenait de rien et, enfin bon, elle a vu le résultat puisque, bon, ma fille, elle lui a dit… elle lui a donné un sceau et bien...puis elle lui a fait comprendre. Elle lui a dit : « Bien, voilà, tu sais ce qu'il te reste à faire. » Et puis, là, quand elle a vu les dégâts, effectivement, elle a… Mais, bon, c'est… je veux dire, c'est trop tard. C'est facile. Alors, là, on a beau s'excuser parce qu'elle s'est… elle se confondait en excuses mais, je veux dire, c'est un peu facile. M. : Et le problème, c'est que ça peut recommencer. S. : Voilà.

Ça peut recommencer. Et puis, le problème, c'est que ma… elles sont en colocation. Et puis, la colocation, il y a des règles. Hein?

Je veux dire, les parents se portent garants pour leurs enfants mais pour… la colocation, c'est comme ça : on se porte garant pour l'autre aussi. En cas de non paiement, je veux dire… alors…

M. : Oui.

S. : Bon. Enfin, je… franchement, je suis surpris que, comme ça, qu'on puisse boire, je ne sais pas… M. : Je ne sais pas pourquoi il faut que des gens comme ça boivent en excès, surtout pour faire la fête comme… c'est la fête : l'alcool. Il n'y a pas de… Mais il est possible de… il est possible de boire… tu bois un repas, tu bois un verre de vin… S. : Oui, oui, oui.

M. : … tu bois un apéritif, tu bois quelque chose mais je dis que chacun doit connaître ses limites. Il sait à… jusqu'à quel point il peut boire. Donc, après, il faut s'arrêter. Quel est le but, après, d'être saoul? Quel bien il y a après?

S. : Oui.

Oui.

Là, elle avait bien dépassé les limites. Allègrement.

M. : Puis, en plus, cette consommation les expose de plus en plus aux accidents, à la violence. Parce que, ça aussi, la violence chez les jeunes et les accidents, le nombre de morts chez les jeunes augmente, hein.

S. : Oui.

C'est souvent… oui, bien souvent, c'est… la base, c'est à cause de l'alcool. Oui, c'est vrai. Oui.

Et puis on peut devenir très vite accro, je pense, hein. Un petit peu comme la cigarette ou la drogue, accro à l'alcool. Et puis, quand on commence, bien, c'est vrai, à 17, 18 ans, ça ne laisse rien présager de bon parce que… M. : Mais ça dépend de la volonté des personnes.

S. : Mais enfin, à 17 ans, quand on commence à boire, je pense qu'on ne doit pas spécialement avoir une volonté de fer. Enfin, je ne le sais pas. Que ça arrive par accident, effectivement, pris dans la fête, je veux dire, bon bien… Je ne sais pas, par exemple, quand elle a eu le résultat de son examen, je pense que là, c'était vraiment une occasion d'aller faire la fête et puis, là, effectivement, on peut se laisser aller et puis aller un petit peu trop loin. Mais, là, même pas. Elle n'a pas… je sais qu'elles n'avaient pas… bon, c'est peut-être du fait qu'Anne, elle, n'avait pas réussi. Donc ça… elle avait eu du mal à… peut-être à se laisser aller faire la fête, sa copine. C'est vrai que quand sa meilleure amie échoue… Bon. Mais enfin… Voilà. Et puis, du coup, on, j'ai regardé sur Internet ce qu'ils disaient de ça et je suis tombé par hasard, donc, sur un… le compte-rendu d'un… il y a eu un procès, là, il y a… je crois qu'il a eu lieu aujourd'hui, là, une personne qui a été condamnée à 2 ans de prison fermes pour, bien sûr, conduite en état d'ivresse mais, bon, il a… cette personne a tué quelqu'un d'autre, un jeune de 16 ans qui était en mobylette ou en moto. Et, donc, cette personne avait bu… alors, je ne pouvais pas le croire, j'ai dit : « Mais c'est impossible! Moi, si je devais boire ça, mais, je crois que je meure avant! »… il avait bu 3 doubles Ricards, c'est-à-dire, ça fait 6 Ricards, on va dire, qui est un alcool… un apéritif qui est très fort, il avait bu 10 bières, alors bon, pour peu que ce soit des bières un petit… Belges ou qui sont réputées pour leur degré d'alcool un peu plus élevé que les nôtres, et après, ça ne lui avait pas suffit, il avait bu 3 whiskeys. M. : Wow!

S. : Et le gars, il l'a reconnu au tribunal, hein, il s'est souvenu. Il a reconnu qu'il avait bu tout ça. Et le gars, il a pris… la personne, elle a pris le volant et puis, bien sûr, bon bien, l'accident, voilà. M. : C'est de la folie. S. : C'est de la folie, oui. C'est de la folie et… M. : Le problème, c'est qu'ils risquent, bon, d'avoir un accident et de se tuer ou alors de se blesser eux-mêmes mais le pire, c'est qu'ils occasionnent des accident avec les autres personnes. S. : Et donc, ce phénomène qui… en Angleterre, donc… puis j'avais lu aussi un article là-dessus, en Angleterre, ça va même plus loin, c'est que les jeunes se réunissent dans le but de se saouler, et de se saouler le plus vite possible avec l'alcool le plus fort possible et voilà. Et puis c'est un… les filles comme les hommes, comme les garçons. Je veux dire, il n'y a pas… M. : Et c'est un jeu? S. : Et voilà. Et c'est… alors, est-ce que c'est un défi? Est-ce que c'est pour défier quelqu'un, la police? Je ne sais pas.

Et j'ai vraiment l'impression que, bien, ce phénomène, il arrive en France, quoi. Quand je lis ce qui arrive, ça fait un petit moment d'ailleurs que… M. : J'ai vu un documentaire, bon, il y a un certain temps et c'était sur l'Angleterre là, les jeunes qui boivent. S. : Oui, c'est ça. M. : On voit dans la rue… oui, garçons et filles, hein, comme tu dis. Dans l'état qu'ils sont, c'est… S. : C'est impensable. Hein?

Moi, je me souviens, jeune, avoir… oui, on faisait la fête. Je me souviens avoir bu plus que la normale mais jamais, jamais au point de…

M. : Et encore, si ça t'arrive une fois, bon, tu fêtes quelque chose, bon… S. : Oui, oui, oui.

M. : … ça t'arrive. Mais régulièrement? Quand même, c'est autre chose. S. : Exemple, de se réunir dans le but de le faire, c'est encore pire. Quand ça arrive, comme tu dis, par accident parce que, bien, c'est dans l'ambiance… bon, je ne veux pas excuser mais c'est… je veux dire, il y a des circonstances atténuantes. Mais là, de se réunir, acheter l'alcool fort pour vraiment se détruire, parce qu'en fait c'est le but du jeu. Hein?

Alors, quand elle nous a raconté ça, et du coup elle en a pleuré parce qu'elle s'est retrouvée à 6 heures du matin ou 5 heures du matin, elle ne savait plus quoi faire et elle a eu besoin de parler à quelqu'un et je crois qu'elle a appelé une copine. Parce qu'elle était en larmes tellement ça l'a… M. : Puis elle a dû avoir peur aussi. Hein?

S. : Oui, puis, je veux dire… Et là, bien, alors je lui ai dit… C'est vrai que je ne sais pas j'aurais fait à sa place. Parce que, après coup, c'est facile. Ma femme lui a dit : « Oui mais tu as failli… Tu n'avais qu'à appeler ses parents. » Je ne vois pas ce qu'ils auraient fait de plus. Ils habitent… ils étaient à 40 kilomètres. Donc le temps qu'ils aillent là-bas, ça ne faisait pas… Voilà. Et alors bien sûr, le lendemain, tu sais, les fameuses promesses d'alcooliques : « Oh! C'est fini. Je ne boirai plus. » C'est ce qu'on dit toujours après une bonne cuite. C'est ce qu'on dit et puis la mémoire est courte et sélective et puis je crois que… à la prochaine occasion, bien, si elle se laisse aller… Enfin, voilà, c'est quand même… M. : Et le problème c'est que ça peut… si ça… en continuant comme ça, ça peut détruire… les détruire eux-mêmes physiquement mais aussi leur vie dans le futur. S. : Ah, oui! Je pense, oui, le… ils se détruisent, oui, physiquement. Le foie, tout ça, c'est… Et puis après, bien oui, pour avoir une vie sociale après, une vie équilibrée, ce n'est pas possible. Tu ne peux pas te permettre d'avoir des enfants quand… si tu n'es pas… si tu n'as pas une hygiène de vie, en tous cas, sans l'alcool et ce genre de trucs. Enfin…

M. : J'ai entendu : « La seule espèce de jeunes en voie de disparition, c'est ceux qui ne boivent pas. S. : C'est malheureux. Si c'est vrai, c'est malheureux, alors. M. : Malheureusement. Et puis, souvent, bien, ceux qui ne boivent pas, si… ils se font entraîner par d'autres. Donc il faut quand même avoir une certaine volonté pour ne pas faire comme tout le monde.

S. : Ou alors, ils sont mis à l'écart, hein. Et puis…

M. : Ou ils sont mis à l'écart, oui. C'est la… chez les jeunes, c'est l'alcool et la drogue. S. : Oui.

M. : Parce que, au lycée, bon, quand même, c'est assez stricte, hein… mais il faut quand même bien… il y a des surveillants, c'est parce que sinon ce serait l'alcool et la drogue. S. : Mais de toute façon, ce n'est pas… le lycée, ce n'est pas un vase clos, quoi. Je veux dire… donc, il y a… M. : Non.

S. : Même si il y a des gens qui sont internes qui restent toute la semaine, je veux dire…

M. : Ah bien, ils peuvent sortir.

S. : Voilà, ils peuvent sortir. Et puis de toute façon, il y a d'autres qui peuvent rentrer et sortir tous les jours et qui peuvent toujours les approvisionner si ils veulent. Donc je pense que ça ne doit pas être très facile non plus, au niveau d'un lycée, de surveiller tout ça, hein. M. : Non.

Il n'est pas possible… Il y a toujours certains cas qui arrivent, hein. Mais…

S. : Et puis, de toute façon, même de contourner la loi. Je sais que les… dans les supermarchés ou enfin tous les trucs d'alimentation, je crois qu'ils n'ont pas le droit de vendre d'alcool aux mineurs. Et je me souviens avoir vu, au petit supermarché qui est juste à côté de chez moi, une vendeuse qui avait refusé à… qui avait demandé, du moins, la carte d'identité à un jeune. Elle le trouvait un peu jeune. Je crois qu'il achetait une bouteille de vodka. Et, le gars, il est là : « Bien je suis désolé, je n'ai pas de pièce d'identité. » Elle lui a dit : « Bien, écoutez, je suis désolée. Vous ne prenez pas l'alcool. » Et, bon, elle avait raison. Et, je veux dire, ce gars, il a été voir un copain après qui était plus âgé ou qui avait au moins ses papiers et puis c'est cette personne qui a été lui acheter. Et puis voilà. Donc ce n'est pas facile de toute façon à gérer ce problème. Puis, bon, ça rapporte tellement d'argent de par les taxes que je dirais que l'État est un petit peu complice du phénomène. Hein?

Parce que les taxes sur l'alcool ce n'est pas… ça doit être… Je ne sais pas si c'est considéré comme produit de luxe. Donc je pense que si les taxes sont à 30 pourcents… 33 ou 20, je ne sais pas. Mais enfin, bon, c'est… M. : Mais je ne sais pas si la carte d'identité est demandée à… enfin, chaque magasin, chaque personne dans le magasin. S. : Non, non. Mais…

M. : On demande la carte d'identité… S. : Non, non, non. Mais c'est très rare. Puisque je… c'est très rare, pour que le l'ais noté, effectivement, j'ai vu qu'elle l'avait fait. J'ai dit : « Tiens, bien, c'est étonnant. » Parce que c'est vrai qu'on ne voit pas souvent les… M. : Je n'ai jamais remarqué encore ça. Par contre, tu me fais penser, quand je suis allée aux États-unis, là, au Michigan. Une fois, bon, avec des amis, on a fêté la célébration de… enfin, de mariage. Donc j'ai… on a acheté plusieurs choses et j'ai acheté une bouteille de champagne. Mais, arrivé à la caisse, on m'a demandé… j'ai montré mon passeport pour prouver ma date de naissance. « Je suis bien majeure. Je peux. » Et puis aussi, le premier jour où je suis arrivée, on a été dans un endroit pour manger un peu et puis, donc, on nous a demandé, à moi et puis la fille de notre ami, de savoir si on était bien majeures. Donc on nous a demandé la carte. À chaque fois, là-bas, dès que tu achètes de l'alcool ou que tu veux consommer de l'alcool… S. : En tous cas, ça a l'air plus stricte. Donc c'est déjà… M. : Ah oui. Parce que, à chaque fois. À chaque fois. Deux fois dans le magasin j'ai voulu acheter, donc, un alcool et, donc, on m'a demandé… donc j'ai montré mon passeport. Et puis, le premier jour là, dans le petit restaurant, c'était pareil. Oui, alors qu'ici, non, je n'ai jamais remarqué qu'on demandait… S. : Non. Mais enfin pourtant, la loi interdit au… de vendre de l'alcool à des mineurs. Mais c'est vrai qu'elle n'est pas… ce n'est pas facile à appliquer. Je l'imagine bien, mais, bon… En tous cas, je pense que… oui, aux États-unis, ils sont certainement plus stricts. Est-ce que c'est plus efficace à l'arrivée? Je ne sais pas mais… M. : Je ne sais pas mais ça peut être… ça restreint quand même. Quoique…

S. : Oui, si ça peut restreindre, c'est… bon. M. : Enfin, dans un magasin, un jeune qui veut boire, il envoie un adulte ou un jeune qui est majeur, quoi. Ça fonctionne. Hein?

S. : Voilà.

M. : Nous avons bien parlé de ça. Malheureusement, je ne crois pas que ça va changer.

S. : Non. Il n'y a pas de raison. Je…

M. : C'est malheureux mais… S. : Malheureusement, oui.

M. : Ok. Eh bien! Sur ce…

S. : Oui.

Sur ce, bonne soirée. Et puis…

M. : Je te souhaite aussi une bonne soirée, Serge.

S. : Oui, et puis on essayera de trouver un sujet un peu plus gai la prochaine fois. Allez!

M. : Oui, on verra.

S. : Oui. Ok. Allez!

M. : Au revoir, Serge.

S. : Bye, bye. Bonne soirée.



Want to learn a language?


Learn from this text and thousands like it on LingQ.

  • A vast library of audio lessons, all with matching text
  • Revolutionary learning tools
  • A global, interactive learning community.

Language learning online @ LingQ

#30 Serge & Marianne - Alcohol Consumption

M. :    Bonjour Serge.

S. :    Bonjour Marianne.

M. :    Comment vas-tu? MR: How are you?

S. :    Très bien. S.: Very good. Et toi?

M. :    Ça va bien. MR: It's okay.

S. :    Ça va? S.: How are you?

M. :    Donc, aujourd'hui, tu veux… MR: So, today, you want ... S. :    Oui. S.: Yes.

Oui.

M. :    … parler d'un sujet assez sérieux quand même… M.: ... talk about a serious subject anyway ... S. :    C'est sensible. S.: It is sensitive. Oui.

M. :    Sensible, oui. Mr.: Sensitive, yes.

S. :    Oui.

Parce que, en fait, Anne, ma fille qui fait ses études de Médecine, elle fait de la colocation avec une amie qui fait aussi des études de Médecine et il lui est arrivé quelque chose, là, cette semaine. Weil Anne, meine Tochter, die Medizin studiert, tatsächlich einen Mitbewohner mit einem Freund teilt, der auch Medizin studiert, und in dieser Woche ist ihr etwas passiert. Because, in fact, Anne, my daughter who is studying medicine, she shares a roommate with a friend who is also studying medicine and something happened to her there, this week. Je crois que c'était Mercredi soir ou… oui, je crois que c'était Mercredi soir, bien, comme elle rentrait en week-end aujourd'hui, bien, elle nous a raconté un petit peu ce qui s'est passé. I think it was Wednesday night or ... yes, I think it was Wednesday night, well, as she was coming back to the weekend today, well, she told us a little bit about what happened. Sa copine qui fait Médecine, bon, a réussi sa première année donc, cette année, elle a attaqué sa deuxième année. Her girlfriend who makes Medicine, good, has achieved her first year so, this year, she attacked her second year. Ma fille, qui avait raté sa première année, a recommencé sa première année. My daughter, who had missed her first year, started her first year again. Donc, elles vivent toujours ensemble, dans le même appartement, elles ont chacune leur chambre, mais elles n'ont pas les mêmes cours. So, they are still living together, in the same apartment, they each have their own room, but they do not have the same classes. Donc elles n'ont pas des horaires tout à fait identiques. So they do not have very identical schedules. Et puis, donc, sa copine, qui est une très, très bonne copine puisqu'elles se connaissent depuis… depuis qu'elles sont au lycée, hein, depuis la classe de seconde, je crois, elles se connaissent, elles sont très, très bonnes copines. And then, so, his girlfriend, who is a very, very good girlfriend since they know each other since ... since they are in high school, huh, since the second class, I think, they know each other, they are very, very good girlfriends. Voilà. Here.

Et puis, donc, ce Mercredi soir, sa… son ami, donc, était de sortie avec les gens de son cours. And then, this Wednesday night, his ... his friend, therefore, was out with the people of his class. Bon, ils avaient organisé une petite fête, je ne sais plus quelle occasion exactement, enfin, ils trouvent souvent beaucoup d'occasion, en fac de Médecine, pour faire la fête. Well, they had organized a party, I do not know which occasion exactly, finally, they often find a lot of opportunity, in medical school, to party. Et, ma fille, elle, n'avait pas prévu de sortir. Und meine Tochter hatte nicht geplant, auszugehen. And, my daughter, she had not planned to go out. Elle était… elle était restée, et puis, bon, elle avait travaillé un peu le soir et puis elle s'était couchée. She was ... she had stayed, and then, well, she had worked a little at night and then she had gone to bed. Et puis elle a reçu un coup de fil à… aux alentours d'une heure du matin, je crois - minuit, une heure – des copines de son amie, qu'elle connaît aussi, d'ailleurs, qui ont dit : « Écoutes, on a un souci avec Maëlys, » - c'est le prénom de sa copine – « … on a un souci avec Maëlys, elle est complètement bourrée. And then she got a call at ... around one o'clock in the morning, I think - at midnight, one o'clock - friends of her friend, whom she also knows, by the way, who said, "Listen , we have a concern with Maëlys, "- that's the name of his girlfriend -" ... we have a problem with Maëlys, she is completely drunk. »  C'est-à-dire, bon, elle était complètement saoule et elle a dit : « On ne sait absolument pas quoi faire. That's to say, well, she was completely drunk and she said, "We do not know what to do. On est à pied. We are on foot. Qu'est-ce qu'on peut faire parce que sinon on va être obligé d'appeler le SAMU. What can we do because otherwise we will have to call the UAS. M. :    Et c'était loin de l'appartement? M.: And it was far from the apartment? S. :    Oui, c'était…  Bien, oui, oui, mais enfin, étant donné que ma fille a une voiture, elle a… ce n'était pas un gros problème. S.: Yes, it was ... Well, yes, yes, but finally, since my daughter has a car, she ... it was not a big problem. Bien, elle a dit : « Bon, bien, écoutes, il n'y a pas de problème. Well, she said, "Well, well, listen, there is no problem. Je vais la récupérer, je la ramène, je la couche et puis il n'y a pas de soucis. Ich hole es zurück, bringe es zurück, lege es hin und dann gibt es kein Problem. I'll get it back, bring it back, lay it down and then there's no problem. »  Et donc, elle est allé la chercher. And so, she went to fetch her. Mais, en fait, elle ne s'attendait pas à ce qu'elle soit vraiment dans cet état. But, in fact, she did not expect her to be really in this state. Parce qu'elle était… quand elle nous en a parlé là, elle a dit : « Elle était au… je ne sais pas… au bord du coma éthylique. Because she was ... when she told us about it, she said, "She was at ... I do not know ... at the edge of the coma. »  C'était vraiment… elle était quasiment inconsciente. It was really ... she was almost unconscious. Alors, bon, ils ont pu la mettre dans la voiture – c'est une deux portes donc ce n'était pas bien facile pour la mettre derrière – enfin, ils l'ont installée derrière et puis, bien, Anne donc, l'a ramenée à l'appartement et il y a très peu de place pour se garer dans les rues là-bas c'est… ce n'est pas facile. So, well, they were able to put it in the car - it's a two-door so it was not easy to put it behind - well, they put it behind and then, well, Anne, so went back to the apartment and there is very little parking in the streets there it is ... it's not easy. Donc elle n'a pas pu se garer très près. So she could not park very close. Elle était assez loin de l'appartement. It was far enough from the apartment. Et, plus moyen de réveiller sa copine. Und keine Möglichkeit, seine Freundin aufzuwecken. And, no way to wake up his girlfriend. Elle était complètement comateuse et, donc, elle essayait de la réveiller. She was completely comatose and so she was trying to wake her up. Dans un demi sommeil, elle se réveillait plus ou moins, sa copine. In halbem Schlaf wachte sie mehr oder weniger auf, seine Freundin. In a half sleep, she woke up more or less, his girlfriend. Puis bon, bien, ce qui devait arriver est arrivé. Dann geschah was passiert war. Then, well, what was to happen happened. Elle a vomi dans la voiture et ma fille ne pouvait pas la sortir. She vomited in the car and my daughter could not get her out. Et, du coup, bien, elle est restée avec elle jusqu'à 6 heures du matin, dans la voiture. And, well, she stayed with her until 6 am in the car. Et puis après, sur le matin, elle a réussi à la réveiller et puis, bien sûr, elle ne se souvenait de rien. And then after, on the morning, she managed to wake her up and then, of course, she did not remember anything. Puis elle l'a ramenée à la maison puis après, bien, quand elle a été complètement… quand elle a récupéré, elle a… bien, elle lui a expliqué et puis…  Voilà. Then she brought it home and then after, well, when she was completely ... when she recovered, she ... well, she explained to him and then ... Here it is. Donc, moi...  C'est pour ça que j'avais envie qu'on parle de l'alcool chez les jeunes parce que je crois que c'est un phénomène qui est… So, that's why I wanted to talk about alcohol among young people because I think it's a phenomenon that's ... M. :    De plus en plus d'actualité. M.: More and more topical. S. :    Et, comme toi, tu travailles dans l'enseignement, hein, dans un…  Tu…  Bon, tu es… tu connais peut-être aussi le problème puisque tu as… tu as peut-être eu aussi l'occasion de le voir des jeunes puisque… S .: Und wie Sie arbeiten Sie im Unterrichten, eh, in einem ... Sie ... Nun, Sie sind ... Sie kennen das Problem auch, weil Sie ... Sie möglicherweise auch die Gelegenheit dazu hatten Jugendliche zu sehen seit ... S.: And, like you, you work in teaching, eh, in a ... You ... Well, you are ... you also know the problem because you have ... you may have had the opportunity to to see young people since ... M. :    Oui, oui. MR: Yes, yes.

S. :    Je voulais savoir ton opinion là-dessus et puis… si vraiment on est arrivé à un point de…  Je sais qu'en Angleterre, ils ont très, très, très gros problème avec ça. S.: I wanted to know your opinion on this and then ... if we really got to a point of ... I know that in England, they have very, very, very big problem with that. Ils appellent ça « binge drinking », je crois, et j'ai l'impression, bien, que le phénomène, bien voilà, il arrive en France et… They call it "binge drinking", I believe, and I have the impression, well, that the phenomenon, well here it comes, it arrives in France and ... M. :    Il se développe. MR: It is growing. Oh! Oh! Ça fait quelques temps mais ça se développe. It's been a while but it's growing. Et comme on dit que le vin est la boisson la plus consommée en France, chez les jeunes, c'est surtout les alcools beaucoup plus forts qu'ils consomment. And as we say that wine is the most consumed drink in France, among young people, it is especially the much stronger alcohol they consume. S. :    Oui.

M. :    Au lycée, il y a un internat et il est arrivé que des bouteilles, que ce soit de vodka, de bière ou autres soient retrouvées. M .: In der High School gibt es ein Internat, und es ist vorgekommen, dass Flaschen, Wodka, Bier oder andere, gefunden werden. M.: In high school, there is a boarding school and it has happened that bottles, be it vodka, beer or others are found. Donc, dans ces cas-là, il y a des sanctions, il peut y avoir des exclusions provisoires. So in those cases, there are penalties, there may be temporary exclusions. Mais ça démontre quand même que, à 17 ans, 18 ans, enfin, les jeunes consomment de plus en plus des alcools forts comme ça. But it shows that even at age 18, 18 years old, young people consume more and more strong alcohols like that.

S. :    Des alcools de plus en plus forts, c'est des…  Parce que, bon, le vin, bon, ce n'est pas… je ne veux pas dire que c'est… c'est bien de boire du vin, surtout quand on est jeune mais c'est reconnu que le vin à petites doses et le bon vin n'est pas forcément mauvais pour la santé. S.: Stronger and stronger alcohols, it's ... Because, well, wine, good, it's not ... I do not mean that it's ... it's good to drink wine especially when you are young but it is recognized that the wine in small doses and the good wine is not necessarily bad for the health. Hein? Huh?

Il y a des médecins qui recommandent d'ailleurs, pour les adultes, hein, du moins, un verre de vin par jour. There are doctors who recommend, for adults, eh, at least, a glass of wine a day. Enfin, ce n'est pas du tout néfaste. Finally, it is not at all harmful. M. :    Oui mais il y a une différence entre boire, bien, que ce soit un verre de vin, comme ça pour le plaisir ou même un verre d'alcool plus fort. M .: Yes, but there is a difference between drinking, well, whether it's a glass of wine, like that for pleasure or even a stronger glass of alcohol. Mais l'alcoolisme où vraiment, là, c'est en abus, c'est une chose différente. But alcoholism where really, there is abuse, it's a different thing. Et, je ne sais pas exactement, mais je crois que c'est plus d'un jeune sur cinq qui consomme régulièrement de l'alcool. And, I do not know exactly, but I think it's more than one in five young people who consume alcohol regularly. S. :    Et quand tu dis jeune, c'est quel âge? S.: And when you say young, how old is it? M. :    Jeune? M.: Young? Ça peut être, oh, 17, 18, 20 ans. It can be, oh, 17, 18, 20 years old. Même…  Oui, 17… 17, 18 mais ça commence de plus en plus tôt maintenant. Even ... Yes, 17 ... 17, 18 but it's starting earlier and earlier now. Il peut y avoir des jeunes à 14 ans, 15 ans qui boivent de l'alcool en excès. There may be young people at 14, 15 who drink alcohol in excess. Et puis, beaucoup associent la fête avec l'alcool. And then, many associate the party with alcohol. S. :    Oui. S.: Yes.

Bien voilà. Well, here you are.

M. :    Donc ils ne peuvent pas aller en fête sans consommer de l'alcool en excès. M .: So they can not party without consuming excess alcohol. S. :    Oui.

C'est vrai que c'est… c'est…  En fait, oui, c'est…  Et puis, bien souvent, il y a aussi cigarettes et voir même plus, drogue et tout. It's true ... it's ... Actually, yes, it's ... And then, quite often, there are also cigarettes and even more, drugs and everything. C'est… It is… M. :    Oui.

S. :    Je ne comprends pas qu'on puisse, je ne sais pas, agir comme ça. S.: I do not understand that we can, I do not know, act like that. Je dois… j'ai de la chance peut-être moi, avec Anne, avec ma fille, parce que, question de ça, elle est vraiment… on peut lui faire confiance, en plus. I have to ... I'm lucky maybe me, with Anne, with my daughter, because, question of that, she is really ... we can trust her, besides. Et, bien souvent, en plus, c'est elle qui joue le rôle de Sam. And, often, in addition, it is she who plays the role of Sam. Donc, c'est la personne qui est chargée de ne pas boire puis qui sera chargée de ramener les autres à bon port, en voiture. So, it is the person who is responsible for not drinking and who will be responsible for bringing the others home, by car. Et je t'assure que tu peux lui faire confiance. And I assure you that you can trust him. Si elle a été choisie pour faire le Sam, elle ne va pas boire une goutte d'alcool. If she was chosen to do Sam, she is not going to drink a drop of alcohol. M. :    Oui, elle a le sens des responsabilités. M .: Yes, she has a sense of responsibility. Elle est… She is…

S. :    Voilà.

Et, pourtant… et je sais qu'elle s'amuse mais, quand elle sort avec ses… en boîte ou peu importe, elle est capable de s'amuser mais vraiment comme une folle mais sans boire une goutte d'alcool. And yet ... and I know she's having fun, but when she goes out with her ... in a box or whatever, she is able to have fun but really like crazy but without drinking a drop of alcohol. Elle n'a pas besoin de ça. She does not need that. Et c'est vrai que, j'ai l'impression, bien, les jeunes, c'est…  Pour pouvoir s'amuser, ils ont besoin de boire, alors…  Est-ce que c'est pour avoir confiance en eux? And it's true that, I feel, well, young people, it's ... To be fun, they need to drink, so ... Is it to have confidence in them? Je ne le sais pas. I do not know.

M. :    Certains, peut-être. MR: Some, maybe. Certains veulent faire comme les autres. Some want to do what others do. Ou ils veulent se montrer. Oder sie wollen sich zeigen. Or they want to show themselves. Et d'autres peut-être pour, oui, combattre… que ce soit une angoisse, une timidité… And others maybe for, yes, fight ... whether it is anguish, shyness ... S. :    C'est d'autant plus surprenant… c'est que, sa copine a… bon, elle est très mignonne, elle n'est pas timide, elle est… enfin, elle est d'un naturel joyeux. S.: This is all the more surprising ... is that, his girlfriend ... well, she is very cute, she is not shy, she is ... well, she is a natural joyful. Enfin, je ne sais pas, elle a… bon, on ne connaît pas… on ne connais pas forcément la vie des gens, hein, quand on ne les fréquente pas mais… Finally, I do not know, she has ... well, we do not know ... we do not necessarily know the life of people, huh, when we do not attend but ...

M. :    Ou alors elle a été entourée… MR: Or she was surrounded ...

S. :    Oui. S .: Yes.

Mal entourée? Badly surrounded? Je ne sais pas. I do not know.

M. :    Des fois, il suffit de pas grand-chose. M .: Manchmal reicht es nicht. M.: Sometimes, it's not enough. Peut-être que… bon, elles étaient en groupe, elles ont… elles ont dû, je ne sais pas, boire pas mal de bière… de verres, quand même… Maybe ... well, they were in a group, they had ... they had to, I do not know, drink a lot of beer ... glasses, anyway ...

S. :    Je pense qu'elles ont… oui, elles ont bu beaucoup, oui. S.: I think they have ... yes, they drank a lot, yes. M. :    Et puis, elle peut-être, je ne sais pas si elle a l'habitude de boire ou pas… MR: And then, she maybe, I do not know if she's used to drinking or not ... S. :    Enfin, j'ai bien peur… S.: Finally, I'm afraid ... M. :    Un verre après l'autre, eh bien… MR: One glass after another, well ... S. :    J'ai bien peur qu'elle ait un petit peut trop l'habitude déjà, à son âge et… S.: I'm afraid she may have a little too used already, at her age and ... M. :    Mais pour être à ce point-là comateuse, c'est… elle a dû prendre pas mal. M: But to be so comatose, it's ... she had to take a lot. Hein? Huh?

S. :    Oui.

Là, de toute façon, elle a… elle a dit… elle n'arrivait pas à la réveiller et, quand elle a réussi enfin, elle ne se souvenait de rien et, enfin bon, elle a vu le résultat puisque, bon, ma fille, elle lui a dit… elle lui a donné un sceau et bien...puis elle lui a fait comprendre. Dort, jedenfalls, sagte sie ... sie konnte sie nicht wecken, und als sie es endlich geschafft hatte, erinnerte sie sich an nichts Mädchen, sagte sie zu ihm ... sie gab ihm ein Siegel und gut ... dann brachte sie ihn dazu, zu verstehen. There, anyway, she ... she said ... she could not wake her up, and when she finally succeeded, she did not remember anything and, well, she saw the result since, well, my girl, she told him ... she gave him a seal and well ... then she made him understand. Elle lui a dit : « Bien, voilà, tu sais ce qu'il te reste à faire. She told him, "Well, here you are, you know what you have to do. »  Et puis, là, quand elle a vu les dégâts, effectivement, elle a…  Mais, bon, c'est… je veux dire, c'est trop tard. And then, when she saw the damage, yes, she did ... But, well, it's ... I mean, it's too late. C'est facile. It's easy. Alors, là, on a beau s'excuser parce qu'elle s'est… elle se confondait en excuses mais, je veux dire, c'est un peu facile. So, there's no reason to apologize because she's ... she was confused in apologies but, I mean, it's a little easy. M. :    Et le problème, c'est que ça peut recommencer. M .: And the problem is that it can start again. S. :    Voilà. S.: That's it.

Ça peut recommencer. It can start again. Et puis, le problème, c'est que ma… elles sont en colocation. And then, the problem is that my ... they are colocation. Et puis, la colocation, il y a des règles. And then, the roommate, there are rules. Hein? Huh?

Je veux dire, les parents se portent garants pour leurs enfants mais pour… la colocation, c'est comme ça : on se porte garant pour l'autre aussi. I mean, parents are guarantors for their children but for ... the roommate, it's like that: we vouch for the other too. En cas de non paiement, je veux dire… alors… In case of non payment, I mean ... then ...

M. :    Oui.

S. :    Bon. Enfin, je… franchement, je suis surpris que, comme ça, qu'on puisse boire, je ne sais pas… M. :    Je ne sais pas pourquoi il faut que des gens comme ça boivent en excès, surtout pour faire la fête comme… c'est la fête : l'alcool. Finally, I ... frankly, I'm surprised that, like that, we can drink, I do not know ... Mr.: I do not know why people like that must drink in excess, especially to party like ... it's party time: alcohol. Il n'y a pas de…  Mais il est possible de… il est possible de boire… tu bois un repas, tu bois un verre de vin… There is no ... But it is possible to ... it is possible to drink ... you drink a meal, you drink a glass of wine ... S. :    Oui, oui, oui.

M. :    … tu bois un apéritif, tu bois quelque chose mais je dis que chacun doit connaître ses limites. M.: ... you drink an aperitif, you drink something but I say that everyone must know its limits. Il sait à… jusqu'à quel point il peut boire. He knows ... how far he can drink. Donc, après, il faut s'arrêter. So, after that, we have to stop. Quel est le but, après, d'être saoul? Was ist der Grund, nachdem man getrunken hat? What is the purpose after being drunk? Quel bien il y a après? Was nützt es danach? What good is there after?

S. :    Oui.

Oui.

Là, elle avait bien dépassé les limites. There, she had gone well beyond the limits. Allègrement. Cheerfully.

M. :    Puis, en plus, cette consommation les expose de plus en plus aux accidents, à la violence. M.: Then, moreover, this consumption exposes them more and more to accidents, to violence. Parce que, ça aussi, la violence chez les jeunes et les accidents, le nombre de morts chez les jeunes augmente, hein. Because, that too, youth violence and accidents, the number of deaths among young people increases, huh.

S. :    Oui.

C'est souvent… oui, bien souvent, c'est… la base, c'est à cause de l'alcool. It's often ... yes, quite often, it's ... the base is because of alcohol. Oui, c'est vrai. Yes, it's true. Oui.

Et puis on peut devenir très vite accro, je pense, hein. And then we can become very addicted, I think, huh. Un petit peu comme la cigarette ou la drogue, accro à l'alcool. A little bit like cigarettes or drugs, addicted to alcohol. Et puis, quand on commence, bien, c'est vrai, à 17, 18 ans, ça ne laisse rien présager de bon parce que… And then, when we start, well, it's true, at 17, 18, it does not bode well because ... M. :    Mais ça dépend de la volonté des personnes. MR: But it depends on the will of the people.

S. :    Mais enfin, à 17 ans, quand on commence à boire, je pense qu'on ne doit pas spécialement avoir une volonté de fer. S.: But finally, when you're 17, when you start drinking, I think you do not have to have a special iron will. Enfin, je ne le sais pas. Finally, I do not know it. Que ça arrive par accident, effectivement, pris dans la fête, je veux dire, bon bien…  Je ne sais pas, par exemple, quand elle a eu le résultat de son examen, je pense que là, c'était vraiment une occasion d'aller faire la fête et puis, là, effectivement, on peut se laisser aller et puis aller un petit peu trop loin. That happens by accident, actually, caught up in the party, I mean, well ... I do not know, for example, when she got the result of her exam, I think it was really an opportunity to 'go party and then, there, actually, we can let go and then go a little too far. Mais, là, même pas. But, there, not even. Elle n'a pas… je sais qu'elles n'avaient pas… bon, c'est peut-être du fait qu'Anne, elle, n'avait pas réussi. She did not ... I know they did not ... well, maybe it was because Anne had not succeeded. Donc ça… elle avait eu du mal à… peut-être à se laisser aller faire la fête, sa copine. So that ... she had a hard time ... maybe partying, her girlfriend. C'est vrai que quand sa meilleure amie échoue…  Bon. It's true that when her best friend fails ... Good. Mais enfin…  Voilà. But finally ... That's it. Et puis, du coup, on, j'ai regardé sur Internet ce qu'ils disaient de ça et je suis tombé par hasard, donc, sur un… le compte-rendu d'un… il y a eu un procès, là, il y a… je crois qu'il a eu lieu aujourd'hui, là, une personne qui a été condamnée à 2 ans de prison fermes pour, bien sûr, conduite en état d'ivresse mais, bon, il a… cette personne a tué quelqu'un d'autre, un jeune de 16 ans qui était en mobylette ou en moto. And then, suddenly, I looked on the Internet at what they said about it, and I came across by chance, then, on a ... the report of a ... there was a trial there, I think there was a person here today who was sentenced to 2 years in prison for, of course, driving under the influence of alcohol, but he has ... killed someone else, a 16-year-old who was on a moped or motorcycle. Et, donc, cette personne avait bu… alors, je ne pouvais pas le croire, j'ai dit : « Mais c'est impossible! And so, that person had been drinking ... so I could not believe it, I said, "But it's impossible! Moi, si je devais boire ça, mais, je crois que je meure avant! Me, if I had to drink that, but, I think I'm dying before! »… il avait bu 3 doubles Ricards, c'est-à-dire, ça fait 6 Ricards, on va dire, qui est un alcool… un apéritif qui est très fort, il avait bu 10 bières, alors bon, pour peu que ce soit des bières un petit… Belges ou qui sont réputées pour leur degré d'alcool un peu plus élevé que les nôtres, et après, ça ne lui avait pas suffit, il avait bu 3 whiskeys. "... he had drunk 3 double Ricards, that is to say, that's 6 Ricards, let's say, which is an alcohol ... an aperitif that is very strong, he had drunk 10 beers, so good, if only Beers a little ... Belgians or who are known for their degree of alcohol a little higher than ours, and after that it was not enough for him, he had drunk 3 whiskeys. M. :    Wow! Mr. Wow!

S. :    Et le gars, il l'a reconnu au tribunal, hein, il s'est souvenu. S.: And the guy he recognized in court, huh, he remembered. Il a reconnu qu'il avait bu tout ça. He admitted that he drank all of this. Et le gars, il a pris… la personne, elle a pris le volant et puis, bien sûr, bon bien, l'accident, voilà. And the guy, he took ... the person, she took the wheel and then, of course, well, the accident, that's it. M. :    C'est de la folie. M.: It's madness. S. :    C'est de la folie, oui. S.: It's madness, yes. C'est de la folie et… It's madness and ... M. :    Le problème, c'est qu'ils risquent, bon, d'avoir un accident et de se tuer ou alors de se blesser eux-mêmes mais le pire, c'est qu'ils occasionnent des accident avec les autres personnes. M .: The problem is that they may have an accident and kill themselves or hurt themselves but the worst is that they cause accidents with other people . S. :    Et donc, ce phénomène qui… en Angleterre, donc… puis j'avais lu aussi un article là-dessus, en Angleterre, ça va même plus loin, c'est que les jeunes se réunissent dans le but de se saouler, et de se saouler le plus vite possible avec l'alcool le plus fort possible et voilà. S.: And so, this phenomenon that ... in England, so ... then I also read an article on it, in England, it goes even further, it is that young people get together in order to get drunk and get drunk as quickly as possible with the strongest alcohol possible and that's it. Et puis c'est un… les filles comme les hommes, comme les garçons. And then it's a ... girls like men, like boys. Je veux dire, il n'y a pas… I mean, there is not ... M. :    Et c'est un jeu? M.: And it's a game? S. :    Et voilà. S.: There you go. Et c'est… alors, est-ce que c'est un défi? And it's ... so, is it a challenge? Est-ce que c'est pour défier quelqu'un, la police? Is it to challenge someone, the police? Je ne sais pas. I do not know.

Et j'ai vraiment l'impression que, bien, ce phénomène, il arrive en France, quoi. And I really feel that, well, this phenomenon, it happens in France, what. Quand je lis ce qui arrive, ça fait un petit moment d'ailleurs que… When I read what happens, it's been a while since ... M. :    J'ai vu un documentaire, bon, il y a un certain temps et c'était sur l'Angleterre là, les jeunes qui boivent. MR: I saw a documentary, well, some time ago and it was on England there, the young people who drink. S. :    Oui, c'est ça. S.: Yes, that's it. M. :    On voit dans la rue… oui, garçons et filles, hein, comme tu dis. M .: We see in the street ... yes, boys and girls, huh, as you say. Dans l'état qu'ils sont, c'est… In the state they are, it's ... S. :    C'est impensable. S.: It is unthinkable. Hein? Huh?

Moi, je me souviens, jeune, avoir… oui, on faisait la fête. I remember, young, having ... yes, we were celebrating. Je me souviens avoir bu plus que la normale mais jamais, jamais au point de… I remember drinking more than normal but never, ever to the point of ...

M. :    Et encore, si ça t'arrive une fois, bon, tu fêtes quelque chose, bon… M.: And again, if it happens to you once, well, you're celebrating something, good ... S. :    Oui, oui, oui.

M. :    … ça t'arrive. M.: ... it happens to you. Mais régulièrement? But regularly? Quand même, c'est autre chose. Even so, it's something else. S. :    Exemple, de se réunir dans le but de le faire, c'est encore pire. S.: Example, to meet in order to do it, it's even worse. Quand ça arrive, comme tu dis, par accident parce que, bien, c'est dans l'ambiance… bon, je ne veux pas excuser mais c'est… je veux dire, il y a des circonstances atténuantes. When it happens, as you say, by accident because, well, it's in the mood ... well, I do not want to excuse but it's ... I mean, there are extenuating circumstances. Mais là, de se réunir, acheter l'alcool fort pour vraiment se détruire, parce qu'en fait c'est le but du jeu. But there, to get together, buy the strong alcohol to really destroy, because in fact it is the goal of the game. Hein?

Alors, quand elle nous a raconté ça, et du coup elle en a pleuré parce qu'elle s'est retrouvée à 6 heures du matin ou 5 heures du matin, elle ne savait plus quoi faire et elle a eu besoin de parler à quelqu'un et je crois qu'elle a appelé une copine. So when she told us that, and suddenly she cried because she was at 6 in the morning or 5 in the morning, she did not know what to do and she needed to talk to someone one and I think she called a girlfriend. Parce qu'elle était en larmes tellement ça l'a… Because she was in tears so much ... M. :    Puis elle a dû avoir peur aussi. M: Then she must have been scared too. Hein?

S. :    Oui, puis, je veux dire…  Et là, bien, alors je lui ai dit…  C'est vrai que je ne sais pas j'aurais fait à sa place. S.: Yes, then, I mean ... And there, well, so I told him ... It's true that I do not know I would have done in his place. Parce que, après coup, c'est facile. Because, after the fact, it's easy. Ma femme lui a dit : « Oui mais tu as failli…  Tu n'avais qu'à appeler ses parents. My wife said to her, "Yes, but you've failed ... You just had to call her parents. »  Je ne vois pas ce qu'ils auraient fait de plus. I do not see what they would have done more. Ils habitent… ils étaient à 40 kilomètres. They live ... they were 40 kilometers away. Donc le temps qu'ils aillent là-bas, ça ne faisait pas…  Voilà. So the time they went there, it was not ... That's it. Et alors bien sûr, le lendemain, tu sais, les fameuses promesses d'alcooliques : « Oh! And then of course, the next day, you know, the famous promises of alcoholics: "Oh! C'est fini. It's finish. Je ne boirai plus. I will not drink anymore. »  C'est ce qu'on dit toujours après une bonne cuite. This is always said after a good cooking. C'est ce qu'on dit et puis la mémoire est courte et sélective et puis je crois que… à la prochaine occasion, bien, si elle se laisse aller…  Enfin, voilà, c'est quand même… That's what they say and then the memory is short and selective and then I think that ... at the next opportunity, well, if she lets herself go ... Well, here it is, it's still ... M. :    Et le problème c'est que ça peut… si ça… en continuant comme ça, ça peut détruire… les détruire eux-mêmes physiquement mais aussi leur vie dans le futur. M .: And the problem is that it can ... if that ... by continuing like that, it can destroy ... destroy them physically but also their life in the future. S. :    Ah, oui! Je pense, oui, le… ils se détruisent, oui, physiquement. I think, yes, the ... they are destroying themselves, yes, physically. Le foie, tout ça, c'est…  Et puis après, bien oui, pour avoir une vie sociale après, une vie équilibrée, ce n'est pas possible. The liver, all that is ... And then after, yes, to have a social life after, a balanced life, it is not possible. Tu ne peux pas te permettre d'avoir des enfants quand… si tu n'es pas… si tu n'as pas une hygiène de vie, en tous cas, sans l'alcool et ce genre de trucs. You can not afford to have children when ... if you're not ... if you do not have a healthy lifestyle, at least without alcohol and that kind of stuff. Enfin…

M. :    J'ai entendu : « La seule espèce de jeunes en voie de disparition, c'est ceux qui ne boivent pas. MR: I heard: "The only species of young people who are disappearing is those who do not drink. S. :    C'est malheureux. S.: It's unfortunate. Si c'est vrai, c'est malheureux, alors. If it's true, it's unfortunate, then. M. :    Malheureusement. MR: Unfortunately. Et puis, souvent, bien, ceux qui ne boivent pas, si… ils se font entraîner par d'autres. And then, often, well, those who do not drink, if ... they get carried away by others. Donc il faut quand même avoir une certaine volonté pour ne pas faire comme tout le monde. So you still need to have some will not to do like everyone else.

S. :    Ou alors, ils sont mis à l'écart, hein. S .: Or, they are sidelined, huh. Et puis… And…

M. :    Ou ils sont mis à l'écart, oui. MR: Or they are sidelined, yes. C'est la… chez les jeunes, c'est l'alcool et la drogue. It's the ... among young people, it's alcohol and drugs. S. :    Oui.

M. :    Parce que, au lycée, bon, quand même, c'est assez stricte, hein… mais il faut quand même bien… il y a des surveillants, c'est parce que sinon ce serait l'alcool et la drogue. M.: Because, in high school, good, anyway, it's pretty strict, huh ... but we still have to ... there are supervisors, it's because otherwise it would be alcohol and drugs. S. :    Mais de toute façon, ce n'est pas… le lycée, ce n'est pas un vase clos, quoi. S.: But anyway, it's not ... high school, it's not a closed vessel, what. Je veux dire… donc, il y a… M. :    Non. I mean ... so there is ... MR: No, no.

S. :    Même si il y a des gens qui sont internes qui restent toute la semaine, je veux dire… S.: Even if there are people who are interns who stay all week, I mean ...

M. :    Ah bien, ils peuvent sortir. MR: Oh, they can go out.

S. :    Voilà, ils peuvent sortir. S.: There, they can go out. Et puis de toute façon, il y a d'autres qui peuvent rentrer et sortir tous les jours et qui peuvent toujours les approvisionner si ils veulent. And then anyway, there are others who can come in and go out every day and who can always supply them if they want. Donc je pense que ça ne doit pas être très facile non plus, au niveau d'un lycée, de surveiller tout ça, hein. So I think it does not have to be easy either, at a high school level, to monitor all that, huh. M. :    Non.

Il n'est pas possible…  Il y a toujours certains cas qui arrivent, hein. It's not possible ... There are always some cases that happen, huh. Mais…

S. :    Et puis, de toute façon, même de contourner la loi. S.: And then, anyway, even bypass the law. Je sais que les… dans les supermarchés ou enfin tous les trucs d'alimentation, je crois qu'ils n'ont pas le droit de vendre d'alcool aux mineurs. I know that ... in the supermarkets or all the food stuff, I think they do not have the right to sell alcohol to minors. Et je me souviens avoir vu, au petit supermarché qui est juste à côté de chez moi, une vendeuse qui avait refusé à… qui avait demandé, du moins, la carte d'identité à un jeune. And I remember seeing, at the small supermarket right next to my house, a saleswoman who had refused to ... who had asked, at least, for a young person's identity card. Elle le trouvait un peu jeune. She found him a little young. Je crois qu'il achetait une bouteille de vodka. I think he was buying a bottle of vodka. Et, le gars, il est là : « Bien je suis désolé, je n'ai pas de pièce d'identité. And, the guy, he's there: "Well I'm sorry, I do not have any ID. »  Elle lui a dit : « Bien, écoutez, je suis désolée. She said, "Well, listen, I'm sorry. Vous ne prenez pas l'alcool. You do not take alcohol. »  Et, bon, elle avait raison. And, well, she was right. Et, je veux dire, ce gars, il a été voir un copain après qui était plus âgé ou qui avait au moins ses papiers et puis c'est cette personne qui a été lui acheter. And, I mean, this guy, he was seeing a friend after who was older or who had at least his papers and then it was this person who was buying him. Et puis voilà. So there. Donc ce n'est pas facile de toute façon à gérer ce problème. So it's not easy anyway to handle this problem. Puis, bon, ça rapporte tellement d'argent de par les taxes que je dirais que l'État est un petit peu complice du phénomène. Then, well, it brings in so much money from taxes that I would say that the state is a little complicit in the phenomenon. Hein?

Parce que les taxes sur l'alcool ce n'est pas… ça doit être…  Je ne sais pas si c'est considéré comme produit de luxe. Because taxes on alcohol is not ... it must be ... I do not know if it's considered a luxury product. Donc je pense que si les taxes sont à 30 pourcents… 33 ou 20, je ne sais pas. So I think if taxes are 30 percent ... 33 or 20, I do not know. Mais enfin, bon, c'est… But finally, well, it's ... M. :    Mais je ne sais pas si la carte d'identité est demandée à…  enfin, chaque magasin, chaque personne dans le magasin. MR: But I do not know if the identity card is asked to ... well, every store, every person in the store. S. :    Non, non. Mais…

M. :    On demande la carte d'identité… M.: We ask for the identity card ... S. :    Non, non, non. Mais c'est très rare. But it's very rare. Puisque je… c'est très rare, pour que le l'ais noté, effectivement, j'ai vu qu'elle l'avait fait. Since I ... it's very rare, for that to be noted, indeed, I saw that she had done it. J'ai dit : « Tiens, bien, c'est étonnant. I said, "Well, well, that's amazing. »  Parce que c'est vrai qu'on ne voit pas souvent les… Because it's true that we do not often see the ... M. :    Je n'ai jamais remarqué encore ça. MR: I never noticed that again. Par contre, tu me fais penser, quand je suis allée aux États-unis, là, au Michigan. By cons, you make me think, when I went to the United States, there in Michigan. Une fois, bon, avec des amis, on a fêté la célébration de… enfin, de mariage. Once, well, with friends, we celebrated the celebration of ... well, wedding. Donc j'ai… on a acheté plusieurs choses et j'ai acheté une bouteille de champagne. So I ... we bought several things and I bought a bottle of champagne. Mais, arrivé à la caisse, on m'a demandé… j'ai montré mon passeport pour prouver ma date de naissance. But when I arrived at the checkout, I was asked ... I showed my passport to prove my date of birth. « Je suis bien majeure. "I'm really major. Je peux. I can. »  Et puis aussi, le premier jour où je suis arrivée, on a été dans un endroit pour manger un peu et puis, donc, on nous a demandé, à moi et puis la fille de notre ami, de savoir si on était bien majeures. And then also, the first day I arrived, we were in a place to eat a little and then, we were asked, to me and then the daughter of our friend, to know if we were really major . Donc on nous a demandé la carte. So we were asked for the map. À chaque fois, là-bas, dès que tu achètes de l'alcool ou que tu veux consommer de l'alcool… Every time, there, as soon as you buy alcohol or want to consume alcohol ... S. :    En tous cas, ça a l'air plus stricte. S.: In any case, it looks more strict. Donc c'est déjà… So it's already ... M. :    Ah oui. Parce que, à chaque fois. À chaque fois. Everytime. Deux fois dans le magasin j'ai voulu acheter, donc, un alcool et, donc, on m'a demandé… donc j'ai montré mon passeport. Twice in the store I wanted to buy, so, an alcohol and, so, I was asked ... so I showed my passport. Et puis, le premier jour là, dans le petit restaurant, c'était pareil. And then, the first day there, in the little restaurant, it was the same. Oui, alors qu'ici, non, je n'ai jamais remarqué qu'on demandait… Yes, whereas here, no, I never noticed that we asked ... S. :    Non. Mais enfin pourtant, la loi interdit au… de vendre de l'alcool à des mineurs. But finally, the law forbids the ... to sell alcohol to minors. Mais c'est vrai qu'elle n'est pas… ce n'est pas facile à appliquer. But it's true that it's not ... it's not easy to apply. Je l'imagine bien, mais, bon…  En tous cas, je pense que… oui, aux États-unis, ils sont certainement plus stricts. I can imagine, but, well ... In any case, I think ... yes, in the United States, they are certainly stricter. Est-ce que c'est plus efficace à l'arrivée? Is it more efficient on arrival? Je ne sais pas mais… M. :    Je ne sais pas mais ça peut être… ça restreint quand même. I do not know but ... MR: I do not know but it can be ... it's still small. Quoique… Though…

S. :    Oui, si ça peut restreindre, c'est… bon. S.: Yes, if it can restrict, it's ... good. M. :    Enfin, dans un magasin, un jeune qui veut boire, il envoie un adulte ou un jeune qui est majeur, quoi. M .: Finally, in a store, a young person who wants to drink, he sends an adult or a young person who is of age, what. Ça fonctionne. It works. Hein?

S. :    Voilà.

M. :    Nous avons bien parlé de ça. MR: We did talk about that. Malheureusement, je ne crois pas que ça va changer. Unfortunately, I do not think that will change.

S. :    Non. Il n'y a pas de raison. There is no reason. Je…

M. :    C'est malheureux mais… MR: It's unfortunate but ... S. :    Malheureusement, oui.

M. :    Ok. Eh bien! Well! Sur ce… So…

S. :    Oui.

Sur ce, bonne soirée. On this, good evening. Et puis… And…

M. :    Je te souhaite aussi une bonne soirée, Serge. M.: I wish you a good evening too, Serge.

S. :    Oui, et puis on essayera de trouver un sujet un peu plus gai la prochaine fois. S.: Yes, and then we will try to find a slightly more cheerful subject next time. Allez! Come on!

M. :    Oui, on verra. MR: Yes, we'll see.

S. :     Oui. Ok. Allez! Come on!

M. :    Au revoir, Serge.

S. :    Bye, bye. Bonne soirée. Good night.

×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.