×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

French LingQ Podcast 1.0, #3 Le Monde Virtuel I

#3 Le Monde Virtuel I

S: Bonjour, Henry.

H: Bonjour, Steve.

S: Comment ça va, aujourd'hui? H: Ah ben, c'est comme d'habitude, ça va super bien. S: Ah bon.

Alors, tu es toujours de bonne humeur?

H: J'essaie. C'est pas facile tous les jours, mais… S: Il y a quand même des jours où tu n'es pas content? H: Non.

J'essaie de les limiter. En tout cas, depuis je travaille à LingQ…

S: Ah, ben…

H: …il n'y a pas eu beaucoup de jours où j'étais pas content. S: Merci beaucoup.

Et je dois dire aussi que tu es toujours très positif et ça nous influence tous aussi ici, à LingQ.

H: Ah bon?

S: Oui.

Alors, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes!

H: Pour le moment.

S: J'ai une question à te poser, parce que… bon, tu es programmeur… H: Oui.

S: Donc, tu es très technique, par définition, forcément.

H: Oui

S: Et moi, puisque moi, j'ai soixante-deux ans, donc je suis d'une autre génération, et je vois toute cette technologie et puis les gens qui vivent devant l'ordinateur, qui vivent, qui ont une vie virtuelle, qui sont dans Facebook, Twitter, je sais pas, j'arrive pas à suivre tous les… toutes les nouveautés, les façons de vivre sa vie qui n'est plus autour de, je sais pas, moi, un café, un verre de vin, etcetera. Explique-moi un peu ce qui se passe dans tous cela.

H: Bon, en fait je pense que ça vient… c'est un phénomène sociologique assez intéressant, dans le sens où, en fait, c'est quelque chose de vraiment très simple, parce que c'est pas quelque chose qui est vraiment réservé aux… Tout ce phénomène de Facebook, par exemple, c'est pas du tout quelque chose qui est réservé aux gens qui sont très technique, où… Il y a eu, au début de l'informatique, des communautés qui étaient, finalement, assez similaires à Facebook, mais qui étaient entre guillemets réservées aux techniciens. Il n'y avait que les gens qui étaient très pointus, qui utilisaient ce genres de choses, et même si Facebook… la technique a beaucoup évolué derrière, c'est le même principe sociale, c'est la même, le même principe et, au final, c'est vrai que c'est un phénomène qui est un peu nouveau, mais qui en fait a toujours existé, puisque ce phénomène d'avoir entre guillemets une vie virtuelle, existait déjà à l'époque de nos grands-parents quand ils s'envoyaient des lettres. S: Bien sûr.

H: Vraiment, ça change pas grand-chose.

S: Oui.

H: Mais, là, c'est devenu facile et c'est devenu rapide. S: Parce que, bon… Si je regarde mon évolution personnelle, et, au début, je suis allé voir quelques sites web qui m'intéressaient. Puis ensuite, j'ai découvert les blogs et ensuite, j'ai commencé mon blog à moi. Je mets des opinions, des fois je raconte ce que j'ai fait dans ma vie, pas trop souvent. De là, on est allé… Puis ensuite j'ai vu que dans, surtout, par exemple, au Japon, les jeunes, ils passent leur temps à s'envoyer des messages par téléphone, pas à se parler, mais à envoyer des messages. H: Oui.

S: Ensuite, les blogs sont devenus, enfin, au lieu d'avoir, disons, des commentaires deux fois par semaine, les gens ils s'envoient des messages, alors, tous… tous les vingt minutes pour dire ce qu'ils sont en train de faire, et on a l'impression qu' on est de plus en plus pris dans ce genre de communication qui est à la fois impersonnelle parce que c'est pas face à face, mais qui est très immédiat, c'est tous les vingt minutes. Alors, où est-ce que ça nous amène? Ou est-ce que c'est quelque chose que, voilà, finalement, ça sera un jour, ça sera passé, ça sera… H: Je pense que ce sera quelque chose qui, un jour, passera… Je suis pas vraiment expert, mais j'ai pas… ça va pas changer la façon dont les gens, tout le monde…surtout dans les journaux, on voit beaucoup…ça révolutionne la manière dont on est… mais tout le reste, les principes sociologiques derrières sont toujours les mêmes. C'est-à-dire que quand on a un blog, on essaie, comme dans tous cercles, comme dans toutes, comment dire, comme dans tous événements sociaux, ou dans… On essaie toujours de, c'est toujours de la communication, c'est… ça reste, finalement, toujours le même, un peu le même principe. On essaie de se faire des amis, de devenir plus populaire, on se regroupe avec les gens qui ont la même accointance que nous, c'est assez similaire, finalement, les comportements ne changent pas énormément. S: Mais, par exemple, explique-moi, par exemple, Second Life?

Qu'est-ce que c'est? Là, je n'y comprends rien du tout. H: Alors, Second Life, de ce que j'ai compris, je ne l'ai jamais utilisé, mais de ce que j'ai compris, c'est tout simplement un endroit où les gens passent du temps. C'est un peu comme sur Facebook, il y a pas vraiment quelque chose à faire… S: Oui.

H: C'est comme, c'est… avoir, c'est sortir de chez soi sans vraiment sortir de chez soi. C'est… la plupart de gens qui sont sur Second Life, comme sur Facebook, connaissent des gens par le, par ce média, qu'ils ne connaissent souvent pas dans la vraie vie, mais ça reste un petit peu comme sortir de chez toi. C'est un petit peu comme si jamais, bon, ce soir t'es fatigué, t'as pas envie de sortir, il pleut, il neige, et, ben, tu va te connecter sur Second Life pour avoir une interaction sociale, pour avoir eu l'impression d'avoir fait quelque chose de la soirée. S: Mais, qu'est-ce qu'on fait? En quoi est-ce que c'est différent, par exemple, de la connexion qu'on peut avoir sur Facebook ou tout simplement participer à un forum où il y a des gens qui postent des opinions sur quoi que ce soit? H: Tout simplement, Second Life, c'est un monde virtuel, c'est ce qu'il y a, c'est la valeur qui a été ajoutée par Second Life, c'est que c'est un monde virtuel. Mais, ce qui se passe dedans, finalement, je pense n'est pas très très différent. Je veux dire dans la vie de tous les jours après, évidemment, il y aura plein de gens qui raconteront des évènements qui se sont passés sur Second Life, des regroupements, des choses qui sont un peu plus dû aux médias, au monde virtuel. Évidemment, on peut pas trop parler de regroupements sur Facebook, vu qu'il n'y a pas vraiment, on ne les voit pas. Les gens n'ont pas d'avatars, réellement, on ne les voit pas se déplacer sur l'écran. S: Oui.

H: Mais oui, c'est… Second Life ce qui est vraiment original, c'est le fait que ce soit un monde virtuel et surtout, c'est le premier monde virtuel de ce type qui marche. L'idée de Second Life, c'est pas du tout nouveau, il y en eu des centaines des mondes virtuels comme ça. Vraiment, des centaines. Ca été vraiment quelque chose que des gens ont essayé encore et encore d'imposer. Et là, c'est finalement le premier qui a réussit à s'imposer, à atteindre une certaine masse critique d'utilisateurs… S: Oui.

H: Et où il y a des gens qui… une communauté qui grossit de plus en plus, avec des gens qui font des choses qui sont évidemment pas très significatives dans la vraie vie, mais qui, pour ce monde, sont significatives et ça créé toute cette dynamique sociale qui est très différente de… qui est différente de Facebook, mais qui, finalement, ressemble, quand-même beaucoup… c'est essentiellement le média qui change. S: Mais, je dois dire que… avec LingQ, des fois j'ai l'impression que je me suis créé un monde virtuel. Parce que des fois, bon, je suis tuteur sur LingQ donc, il y a des gens qui viennent participer à des discussions, et je peux avoir une personne au Japon, une personne en Pologne, une personne aux Etats-Unis, au Mexique, on en a même à Bagdad.

H: Oui, oui.

S: Donc, on a quatre personnes à travers Skype qui, voilà, les quatre personnes sont venues pour parler en Anglais avec un natif, moi.

Donc, avec nous cinq on peut être sur cinq continents différents, et souvent on a des discussions qui sont très intéressantes. Donc, c'est une forme de, bon, si pour moi, si c'est le soir, au lieu d'aller au bistro, là au coin, où peut-être je vais retrouver des amis… H: Oui.

S: ou peut-être pas, là j'ai des amis. H: Oui.

S: Alors que je peux entrer dans le restaurant, il y a personne qui me connaît.

Alors je vais manger tout seul. Alors que là, je peux parler avec cinq amis que je me suis fait dans le monde. Alors, c'est très intéressant. H: Oui, oui.

Ça c'est vrai que c'est quelque chose d'intéressant dans les, dans tout ce… dans toutes ces communautés virtuelles. C'est que… on n'a pas l'appréhension, on est entre guillemets «protégés» par l'écran, par la technologie, et donc on peut…les gens qui n'ont pas l'habitude, justement, de rentrer en contact avec des inconnus, ce qui est quand même difficile. Souvent on a tendance quand on se fait aborder par quelqu'un qu'on ne connaît pas, on a tendance avoir un petit mouvement de recul. Et là, c'est beaucoup plus naturel, beaucoup plus simple. S: Oui.

Ben, c'est très intéressant. Je crois que je vais…on va terminer sur ce point-là.

H: Oui.

S: Mais peut-être qu'on peut continuer cette discussion dans un autre podcast. H: Ben, oui, tout à fait.

S: Merci beaucoup, Henry.

H: Au revoir.

S: Au revoir.


#3 Le Monde Virtuel I # 3 The Virtual World I

S: Bonjour, Henry. S: Hello, Henry.

H: Bonjour,  Steve. H: Hello, Steve.

S: Comment ça va, aujourd'hui? S: How are you today? H: Ah ben, c'est comme d'habitude, ça va super bien. H: Oh well, it's as usual, it's going really well. S: Ah bon. S: Oh good. S: Oh bien.

Alors, tu es toujours de bonne humeur? So, are you still in a good mood? Entonces, ¿todavía estás de buen humor? خوب ، هنوز روحیه خوبی داری؟ 那么,你的心情还好吗?

H: J'essaie. H: I'm trying. C'est pas facile tous les jours, mais… It's not easy every day, but ... S: Il y a quand même des jours où tu n'es pas content? S: There are still days when you are not happy? H: Non. H: No.

J'essaie de les limiter. I try to limit them. En tout cas, depuis je travaille à LingQ… In any case, since I work at LingQ ... در هر صورت ، از آن زمان من در LingQ کار می کنم ...

S: Ah, ben… S: Ah, well ...

H: …il n'y a pas eu beaucoup de jours où j'étais pas content. H: ... there were not many days when I was not happy. ح: ... روزهای زیادی نبود که من خوشحال نباشم. S: Merci beaucoup. S: Thank you very much.

Et je dois dire aussi que tu es toujours très positif et ça nous influence tous aussi ici, à LingQ. And I must say that you are always very positive and it influences us all here too, at LingQ. Y debo decir que siempre eres muy positivo y nos influye a todos aquí, en LingQ. و همچنین باید بگویم که شما همیشه بسیار مثبت اندیش هستید و این روی همه ما در LingQ نیز تأثیر می گذارد.

H: Ah bon? H: Oh good?

S: Oui. S: Yes.

Alors, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes! Also ist alles zum Besten auf den Besten aller Welten! So, everything is for the best in the best of all worlds! بنابراین ، همه چیز برای بهترین ها در بهترین جهان ممکن است! 所以,在所有可能的世界中,一切都是为了最好的!

H: Pour le moment. H: For the moment. ح: در حال حاضر

S: J'ai une question à te poser, parce que… bon, tu es programmeur… S: I have a question to ask you, because ... well, you're a programmer ... S:我有个问题要问你,因为……嗯,你是个程序员…… H: Oui. H: Yes. ح: بله

S: Donc, tu es très technique, par définition, forcément. S: So you're very technical, by definition, necessarily. S: بنابراین ، شما طبق تعریف ، لزوماً بسیار فنی هستید. S:所以,当然,从定义上讲,你是非常技术性的。

H: Oui H: Yes

S: Et moi, puisque moi, j'ai soixante-deux ans, donc je suis d'une autre génération, et je vois toute cette technologie et puis les gens qui vivent devant l'ordinateur, qui vivent, qui ont une vie virtuelle, qui sont dans Facebook, Twitter, je sais pas, j'arrive pas à suivre tous les… toutes les nouveautés, les façons de vivre sa vie qui n'est plus autour de, je sais pas, moi, un café, un verre de vin, etcetera. S: Und ich, seit ich zweiundsechzig bin, also aus einer anderen Generation, und ich sehe all diese Technologie und dann die Menschen, die vor dem Computer leben, die leben, die ein virtuelles Leben haben, die sind auf Facebook, Twitter, ich weiß nicht, ich kann nicht folgen, all die… all die Neuigkeiten, die Lebensweisen, die es nicht mehr gibt, ich weiß nicht, ich, einen Kaffee, ein Glas Wein , und so weiter. S: And me, since I'm sixty-two, so I'm from another generation, and I see all this technology and then the people who live in front of the computer, who live, who have a virtual life , who are in Facebook, Twitter, I do not know, I can not follow all the ... all the news, the ways of living his life that is no longer around, I do not know, me, a coffee, a drink wine, etcetera. Explique-moi un peu ce qui se passe dans tous cela. Erzählen Sie mir ein wenig darüber, was in all dem vor sich geht. Explain to me a bit about what's going on in all of this.

H: Bon, en fait je pense que ça vient… c'est un phénomène sociologique assez intéressant, dans le sens où, en fait, c'est quelque chose de vraiment très simple, parce que c'est pas quelque chose qui est vraiment réservé aux… Tout ce phénomène de Facebook, par exemple, c'est pas du tout quelque chose qui est réservé aux gens qui sont très technique, où… Il y a eu, au début de l'informatique, des communautés qui étaient, finalement, assez similaires à Facebook, mais qui étaient entre guillemets réservées aux techniciens. H: Nun, eigentlich denke ich, dass es kommt ... es ist ein ziemlich interessantes soziologisches Phänomen in dem Sinne, dass es in der Tat etwas wirklich sehr Einfaches ist, weil es nicht wirklich etwas ist reserviert für ... Dieses ganze Phänomen von Facebook zum Beispiel ist überhaupt nicht für Leute reserviert, die sehr technisch sind, wo ... es in den frühen Tagen des Rechnens Communities gab, die es endlich gab , ganz ähnlich wie Facebook, aber in Anführungszeichen für Techniker. H: Well, actually I think it's coming ... it's a pretty interesting sociological phenomenon, in the sense that, in fact, it's something really very simple, because it's not something that's really reserved for ... All this phenomenon of Facebook, for example, it's not at all something that is reserved for people who are very technical, where ... There were, in the early days of computing, communities that were, finally , quite similar to Facebook, but which were in quotation marks reserved for technicians. H: Bueno, en realidad creo que está por llegar ... es un fenómeno sociológico bastante interesante, en el sentido de que, de hecho, es algo muy simple, porque no es algo realmente reservado para ... Todo este fenómeno de Facebook, por ejemplo, no es en absoluto algo que esté reservado para personas que son muy técnicas, donde ... Hubo, en los comienzos de la informática, comunidades que eran, finalmente, , bastante similar a Facebook, pero que estaban entre comillas reservadas para técnicos. H:嗯,实际上我认为它即将到来......这是一个非常有趣的社会学现象,从某种意义上说,事实上,它非常简单,因为它不是真正为......整个Facebook现象保留的东西,例如,根本不是为技术含量高的人保留的东西,其中......在计算开始时,有些社区最终与 Facebook 非常相似,但引用的是为技术人员保留的。 Il n'y avait que les gens qui étaient très pointus, qui utilisaient ce genres de choses, et même si Facebook… la technique a beaucoup évolué derrière, c'est le même principe sociale, c'est la même, le même principe et, au final, c'est vrai que c'est un phénomène qui est un peu nouveau, mais qui en fait a toujours existé, puisque ce phénomène d'avoir entre guillemets une vie virtuelle, existait déjà à l'époque de nos grands-parents quand ils s'envoyaient des lettres. Es gab nur Leute, die sehr scharfsinnig waren, die diese Art von Dingen benutzten, und selbst wenn Facebook ... die Technik hat sich sehr weiterentwickelt, es ist das gleiche soziale Prinzip, es ist das gleiche, das gleiche Prinzip und Letztendlich ist es zwar ein Phänomen, das ein wenig neu ist, das es aber immer gegeben hat, da dieses Phänomen, ein virtuelles Leben in Anführungszeichen zu haben, bereits zur Zeit unseres Bestehens existierte. Eltern, wenn sie sich Briefe schickten. There were only people who were very sharp, who used these kinds of things, and even if Facebook ... the technique has evolved a lot, it's the same social principle, it's the same, the same principle and in the end, it is true that it is a phenomenon which is a little new, but which in fact has always existed, since this phenomenon of having in quotation marks a virtual life, already existed at the time of our great- parents when they sent each other letters. Solo había personas que eran muy agudas, que usaban este tipo de cosas, e incluso si Facebook ... la técnica ha evolucionado mucho detrás, es el mismo principio social, es el mismo, el mismo principio y , al final, es cierto que es un fenómeno que es un poco nuevo, pero que de hecho siempre ha existido, ya que este fenómeno de tener una vida virtual entre comillas, ya existía en el momento de nuestra gran padres cuando enviaron cartas. 只有非常老练的人,会用这种东西,即使Facebook……技术在它背后进化了很多,它是相同的社会原则,相同,相同的原则,最后,确实这是一个有点新的现象,但实际上一直存在,因为用引号引起来的这种虚拟生活的现象在我们祖父母寄出的时候就已经存在彼此的字母。 S: Bien sûr. S: Of course.

H: Vraiment, ça change pas grand-chose. H: Wirklich, es ändert sich nicht viel. H: Really, it does not change much. H: Realmente, eso no cambia mucho.

S: Oui. S: Ja. S: Yes.

H: Mais, là, c'est devenu facile et c'est devenu rapide. H: Aber dort wurde es einfach und es wurde schnell. H: But here it became easy and it became fast. S: Parce que, bon… Si je regarde mon évolution personnelle, et, au début, je suis allé voir quelques sites web qui m'intéressaient. S: Weil, na ja ... wenn ich mir meine persönliche Entwicklung anschaue, und zuerst einige Webseiten besucht habe, die mich interessieren. S: Because, well ... If I look at my personal evolution, and at first I went to see some websites that interested me. Puis ensuite, j'ai découvert les blogs et ensuite, j'ai commencé mon blog à moi. Then, I discovered the blogs and then I started my blog. Je mets des opinions, des fois je raconte ce que j'ai fait dans ma vie, pas trop souvent. Ich mache Meinungen, manchmal erzähle ich, was ich in meinem Leben getan habe, nicht zu oft. I put opinions, sometimes I tell what I did in my life, not too often. Pongo opiniones, a veces cuento lo que he hecho en mi vida, no con demasiada frecuencia. De là, on est allé… Puis ensuite j'ai vu que dans, surtout, par exemple, au Japon, les jeunes, ils passent leur temps à s'envoyer des messages par téléphone, pas à se parler, mais à envoyer des messages. H: ja S: Dann sind Blogs nun endlich zu zwei Mal in der Woche Kommentare geworden. Die Leute schicken einander Nachrichten, also alle ... alle zwanzig Minuten, um zu sagen, was sie sind und wir haben den Eindruck, dass wir immer mehr in diese Art von Kommunikation geraten, die unpersönlich ist, weil sie nicht von Angesicht zu Angesicht ist, sondern sehr unmittelbar ist alle zwanzig minuten. From there, we went ... Then I saw that in, especially, for example, in Japan, young people, they spend their time sending themselves messages by phone, not to talk to each other, but to send messages . H: Oui. H: Yes.

S: Ensuite, les blogs sont devenus, enfin, au lieu d'avoir, disons, des commentaires deux fois par semaine, les gens ils s'envoient des messages, alors, tous… tous les vingt minutes pour dire ce qu'ils sont en train de faire, et on a l'impression qu' on est de plus en plus pris dans ce genre de communication qui est à la fois impersonnelle parce que c'est pas face à face, mais qui est très immédiat, c'est tous les vingt minutes. S: Dann sind die Blogs zu Kommentaren geworden, anstatt etwa zweimal pro Woche Nachrichten zu verschicken, also alle ... alle zwanzig Minuten, um zu sagen, was sie sind und wir bekommen den Eindruck, dass wir immer mehr in dieser Art von Kommunikation gefangen sind, die sowohl unpersönlich ist, weil sie nicht von Angesicht zu Angesicht, sondern sehr unmittelbar ist alle zwanzig Minuten. S: Then, blogs have become, finally, instead of having, say, comments twice a week, people are sending messages to each other, so, all ... every twenty minutes to say what they are doing, and we get the impression that we are more and more caught in this kind of communication that is both impersonal because it is not face to face, but is very immediate, it is every twenty minutes. Alors, où est-ce que ça nous amène? H: Ich denke, es wird etwas sein, das eines Tages vergehen wird ... Ich bin nicht wirklich ein Experte, aber ich habe nicht ... Es wird nicht die Art ändern, wie Leute, jeder ... besonders in den Zeitungen sehen wir viel ... es revolutioniert die Art und Weise wie wir sind ... aber alle anderen, die soziologischen Prinzipien dahinter sind immer die gleichen. So where does it take us? Ou est-ce que c'est quelque chose que, voilà, finalement, ça sera un jour, ça sera passé, ça sera… Oder ist es etwas, das endlich eines Tages vorbei sein wird, es wird ... Or is it something that, finally, it will be one day, it will be over, it will be ... ¿O es algo que, aquí, finalmente, será un día, habrá terminado, será ... H: Je pense que ce sera quelque chose qui, un jour, passera… Je suis pas vraiment expert, mais j'ai pas… ça va pas changer la façon dont les gens, tout le monde…surtout dans les journaux, on voit beaucoup…ça révolutionne la manière dont on est… mais tout le reste, les principes sociologiques derrières sont toujours les mêmes. H: Ich denke, es wird etwas sein, das eines Tages vergehen wird ... Ich bin kein Experte, aber ich habe es nicht ... es wird nicht die Art und Weise ändern, wie Menschen, jeder ... besonders in den Zeitungen, wir sehen viel ... es revolutioniert unsere Art ... aber im Übrigen sind die soziologischen Prinzipien immer dieselben. H: I think it will be something that one day will pass ... I'm not really expert, but I have not ... it's not going to change the way people, everybody ... especially in the newspapers, we see a lot ... it revolutionizes the way we are ... but all the rest, the sociological principles behind are always the same. C'est-à-dire que quand on a un blog, on essaie, comme dans tous cercles, comme dans toutes, comment dire, comme dans tous événements sociaux, ou dans… On essaie toujours de, c'est toujours de la communication, c'est… ça reste, finalement, toujours le même, un peu le même principe. That is to say that when we have a blog, we try, as in all circles, as in all, how to say, as in all social events, or in ... We always try to, it's always communication it is ... it remains, finally, always the same, a little the same principle. On essaie de se faire des amis, de devenir plus populaire, on se regroupe avec les gens qui ont la même accointance que nous, c'est assez similaire, finalement, les comportements ne changent pas énormément. Wir versuchen Freunde zu finden, populärer zu werden, wir treffen uns mit Leuten, die die gleichen Bekanntschaften haben wie wir, es ist ziemlich ähnlich, schließlich ändert sich das Verhalten nicht enorm. We try to make friends, to become more popular, we get together with people who have the same acquaintance as us, it's quite similar, finally, the behaviors do not change enormously. Încercăm să ne facem prieteni, să devenim mai populari, ne întâlnim cu oameni care au aceeași cunoștință ca noi, e destul de asemănător, până la urmă comportamentele nu se schimbă foarte mult. S: Mais, par exemple, explique-moi, par exemple, Second Life? S: But, for example, explain me, for example, Second Life?

Qu'est-ce que c'est? What is it? Là, je n'y comprends rien du tout. Dort verstehe ich gar nichts. There, I do not understand anything at all. Allí, no entiendo nada en absoluto. H: Alors, Second Life, de ce que j'ai compris, je ne l'ai jamais utilisé, mais de ce que j'ai compris, c'est tout simplement un endroit où les gens passent du temps. S: Ja. H: Es ist wie ... es ist, es hat das Haus verlassen, ohne es wirklich zu verlassen. H: So, Second Life, from what I understand, I've never used it, but from what I understand, it's just a place where people spend time. C'est un peu comme sur Facebook, il y a pas vraiment quelque chose à faire… Es ist ein bisschen wie bei Facebook, es gibt eigentlich nichts zu tun ... It's a bit like Facebook, there is not really something to do ... S: Oui. S: Yes.

H: C'est comme, c'est… avoir, c'est sortir de chez soi sans vraiment sortir de chez soi. H: It's like, it's ... having, it's leaving home without really leaving home. C'est… la plupart de gens qui sont sur Second Life, comme sur Facebook, connaissent des gens par le, par ce média, qu'ils ne connaissent souvent pas dans la vraie vie, mais ça reste un petit peu comme sortir de chez toi. It's ... most people who are on Second Life, like on Facebook, know people by the, by this media, that they often do not know in real life, but it's still a bit like going out you. C'est un petit peu comme si jamais, bon, ce soir t'es fatigué, t'as pas envie de sortir, il pleut, il neige, et, ben, tu va te connecter sur Second Life pour avoir une interaction sociale, pour avoir eu l'impression d'avoir fait quelque chose de la soirée. It's a little as if ever, well, tonight you're tired, you do not want to go out, it's raining, it's snowing, and, well, you're going to connect to Second Life to have a social interaction, for having the impression of having done something of the evening. S: Mais, qu'est-ce qu'on fait? S: But what are we doing? En quoi est-ce que c'est différent, par exemple, de la connexion qu'on peut avoir sur Facebook ou tout simplement participer à un forum où il y a des gens qui postent des opinions sur quoi que ce soit? Wie unterscheidet es sich zum Beispiel von der Verbindung zu Facebook oder der Teilnahme an einem Forum, in dem Leute Meinungen zu irgendetwas posten? How is it different, for example, from connecting to Facebook or just participating in a forum where there are people posting opinions on anything? H: Tout simplement, Second Life, c'est un monde virtuel, c'est ce qu'il y a, c'est la valeur qui a été ajoutée par Second Life, c'est que c'est un monde virtuel. H: Quite simply, Second Life is a virtual world, that's what it is, the value that has been added by Second Life is that it's a virtual world. Mais, ce qui se passe dedans, finalement, je pense n'est pas très très différent. Aber, was im Endeffekt passiert, ist meiner Meinung nach nicht sehr viel anders. But, what happens in it, finally, I think is not very very different. Je veux dire dans la vie de tous les jours après, évidemment, il y aura plein de gens qui raconteront des évènements qui se sont passés sur Second Life, des regroupements, des choses qui sont un peu plus dû aux médias, au monde virtuel. Ich meine, im Alltag danach wird es natürlich eine Menge Leute geben, die über Ereignisse in Second Life berichten, Gruppierungen, Dinge, die ein bisschen mehr von den Medien herrühren, von der virtuellen Welt. I mean in everyday life afterwards, obviously, there will be plenty of people who will tell about events that happened on Second Life, groupings, things that are a little more due to the media, to the virtual world. Évidemment, on peut pas trop parler de regroupements sur Facebook, vu qu'il n'y a pas vraiment, on ne les voit pas. Offensichtlich können wir nicht zu viel über Gruppierungen auf Facebook reden, da es sie nicht wirklich gibt, sehen wir sie nicht. Obviously, we can not talk too much about groupings on Facebook, since there is not really, we do not see them. Les gens n'ont pas d'avatars, réellement, on ne les voit pas se déplacer sur l'écran. Menschen haben keine Avatare, wir sehen sie nicht auf dem Bildschirm. People do not have avatars, actually, we do not see them move on the screen. 人们没有化身,真的,我们看不到他们在屏幕上移动。 S: Oui. S: Yes.

H: Mais oui, c'est… Second Life ce qui est vraiment original, c'est le fait que ce soit un monde virtuel et surtout, c'est le premier monde virtuel de ce type qui marche. H: Aber ja, es ist ... Second Life, was wirklich originell ist, ist die Tatsache, dass es sich um eine virtuelle Welt handelt und vor allem, dass es die erste virtuelle Welt dieser Art ist, die funktioniert. H: Yes, it's ... Second Life what is really original is the fact that it is a virtual world and above all, it is the first virtual world of this type that works. L'idée de Second Life, c'est pas du tout nouveau, il y en eu des centaines des mondes virtuels comme ça. The idea of ​​Second Life is not new at all, there were hundreds of virtual worlds like that. Vraiment, des centaines. Really, hundreds. Ca été vraiment quelque chose que des gens ont essayé encore et encore d'imposer. Es war wirklich etwas, was die Leute immer wieder versucht haben, durchzusetzen. It was really something that people have tried again and again to impose. 这确实是人们一次又一次地试图强加的东西。 Et là, c'est finalement le premier qui a réussit à s'imposer, à atteindre une certaine masse critique d'utilisateurs… Und dort ist es endlich der erste, der es geschafft hat, sich durchzusetzen, um eine bestimmte kritische Masse an Nutzern zu erreichen ... And there, it is finally the first who managed to impose itself, to reach a certain critical mass of users ... S: Oui. S: Yes.

H: Et où il y a des gens qui… une communauté qui grossit de plus en plus, avec des gens qui font des choses qui sont évidemment pas très significatives dans la vraie vie, mais qui, pour ce monde, sont significatives et ça créé toute cette dynamique sociale qui est très différente de… qui est différente de Facebook, mais qui, finalement, ressemble, quand-même beaucoup… c'est essentiellement le média qui change. H: And where there are people who ... a growing community, with people doing things that are obviously not very meaningful in real life, but who for this world are significant and that creates all this social dynamic that is very different from ... which is different from Facebook, but which, in the end, looks like, a lot ... it's essentially the media that is changing. S: Mais, je dois dire que… avec LingQ, des fois j'ai l'impression que je me suis créé un monde virtuel. S: But, I must say that ... with LingQ, sometimes I feel that I created a virtual world. Parce que des fois, bon, je suis tuteur sur LingQ donc, il y a des gens qui viennent participer à des discussions, et je peux avoir une personne au Japon, une personne en Pologne, une personne aux Etats-Unis, au Mexique, on en a même à Bagdad. Because sometimes, well, I'm a tutor on LingQ so, there are people who come to participate in discussions, and I can have a person in Japan, a person in Poland, a person in the United States, Mexico, we even have it in Baghdad.

H: Oui, oui. H: Yes. S: While I can enter the restaurant, there is nobody who knows me.

S: Donc, on a quatre personnes à travers Skype qui, voilà, les quatre personnes sont venues pour parler en Anglais avec un natif, moi. S: So, we have four people through Skype who, here, the four people came to speak in English with a native, me. S:所以,我们通过 Skype 有四个人,嗯,这四个人是用英语和一个母语我说的。

Donc, avec nous cinq on peut être sur cinq continents différents, et souvent on a des discussions qui sont très intéressantes. So with us five we can be on five different continents, and often we have discussions that are very interesting. Donc, c'est une forme de, bon, si pour moi, si c'est le soir, au lieu d'aller au bistro, là au coin, où peut-être je vais retrouver des amis… Also, es ist eine Form von, na ja, wenn für mich, wenn es Abend ist, anstatt ins Bistro zu gehen, dort an der Ecke, wo ich vielleicht Freunde finde ... So, it's a form of, well, if for me, if it's evening, instead of going to the bistro, there at the corner, where maybe I'll meet friends ... H: Oui.

S: ou peut-être pas, là j'ai des amis. S: or maybe not, there I have friends. H: Oui. H: Yes.

S: Alors que je peux entrer dans le restaurant, il y a personne qui me connaît. S: While I can enter the restaurant, there is nobody who knows me.

Alors je vais manger tout seul. So I will eat alone. Alors que là, je peux parler avec cinq amis que je me suis fait dans le monde. Während ich dort bin, kann ich mit fünf Freunden sprechen, die ich selbst in der Welt gemacht habe. While there, I can talk with five friends that I made myself in the world. Alors, c'est très intéressant. So, it's very interesting. H: Oui, oui. H: Yes, yes.

Ça c'est vrai que c'est quelque chose d'intéressant dans les, dans tout ce… dans toutes ces communautés virtuelles. It's true that it's something interesting in, in everything ... in all these virtual communities. C'est que… on n'a pas l'appréhension, on est entre guillemets «protégés» par l'écran, par la technologie, et donc on peut…les gens qui n'ont pas l'habitude, justement, de rentrer en contact avec des inconnus, ce qui est quand même difficile. Ist das ... wir haben nicht die Befürchtung, wir sind in Anführungszeichen "geschützt" durch den Bildschirm, durch Technologie, und so können wir ... Menschen, die es nicht gewohnt sind, genau zurückzukehren im Kontakt mit Fremden, was immer noch schwierig ist. It's that ... we do not have the apprehension, we are in quotation marks "protected" by the screen, by the technology, and so we can ... people who are not used to, precisely, to return in contact with strangers, which is still difficult. Souvent on a tendance quand on se fait aborder par quelqu'un qu'on ne connaît pas, on a tendance avoir un petit mouvement de recul. Oft neigen wir dazu, wenn wir von jemandem angesprochen werden, den wir nicht kennen, neigen wir dazu, eine kleine Bewegung zurück zu haben. Often we tend when we are approached by someone we do not know, we tend to have a small movement back. Et là, c'est beaucoup plus naturel, beaucoup plus simple. And there, it is much more natural, much simpler. S: Oui. S: Yes.

Ben, c'est très intéressant. Well, it's very interesting. Je crois que je vais…on va terminer sur ce point-là. I think I'll ... we'll finish on that point.

H: Oui. H: Yes.

S: Mais peut-être qu'on peut continuer cette discussion dans un autre podcast. S: But maybe we can continue this discussion in another podcast. H: Ben, oui, tout à fait. H: Well, yes, absolutely.

S: Merci beaucoup, Henry. S: Thank you very much, Henry.

H: Au revoir. H: Goodbye.

S: Au revoir. S: Goodbye.