×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

French LingQ Podcast 1.0, # 26 Serge et Marianne discutent de livres

# 26 Serge et Marianne discutent de livres

S.

: Bonjour Marianne.

M.

: Bonjour Serge.

S.

: Voilà. Ça fait quelques temps qu'on ne s'est pas parlé. M.

: Oui.

S.

: Voilà. J'ai vu, dans ton profile sur LingQ, que tu avais des hobbies dont un en particulier que… j'aimerais bien qu'on en parle parce que, moi, j'ai le même. C'est la lecture. Apparemment, j'ai vu que tu… c'est quelque chose qui te plaisait, que tu aimais beaucoup la lecture. Alors, c'est depuis que tu es à LingQ ou depuis que tu es toute petite? M.

: Depuis que je suis née. Non, depuis que je sais lire. J'ai toujours aimé lire. Ma grand-mère m'achetait énormément de livres. J'avais un carton énorme rempli de livres. Bon, maintenant je ne me rappelle plus les titres, hein, de… Certains me plaisaient énormément et il y avait certaines collections, c'était… Et puis, bon, c'est un hobby qui m'est toujours resté. Et puis, maintenant, je peux élargir le champ des lectures entre l'Anglais et le Français. Donc…

S.

: Ah, oui, oui. Bien sûr.

M.

: … parfait.

S.

: Mais tu as… comment dire? Tu as… tu n'as pas eu de difficulté particulière à apprendre à lire? Parce que, je me souviens, il y avait différentes méthodes à l'école; il y avait la méthode globale, la méthode semi-globale, c'est-à-dire qu'on apprenait les lettres, chaque lettre, plus chaque lettre associée à une autre donnait tel son. Moi, je sais que j'ai appris par cette méthode et j'ai appris relativement facilement, oui, même très facilement, je dirais, à lire et, donc, à écrire puisque c'est assez lié. Mais ma fille, par exemple, a commencé avec ce qu'ils appelaient la méthode semi-globale. C'est-à-dire, en fait, je crois qu'ils apprenaient des syllabes ou des mots tout faits et puis, en fait, c'était tout un ensemble. Ils apprenaient des phrases, en fait, complètes. Et je sais que pour elle aussi ça a donné d'excellents résultats puisque, bon, ils commencent à lire… l'école commence en septembre. Je ne sais plus, d'ailleurs, dans quelle classe ils commencent vraiment à lire; si c'est CM 1, enfin, je ne sais plus vers quel âge… M.

: C'est vers six ans, par là qu'ils doivent commencer à lire. S.

: Vers six ans? Oui, ça doit être ça. Voilà. Et je sais qu'à Noël elle savait déjà lire. À Noël, c'est-à-dire au bout de quatre, cinq mois, elle savait déjà lire. Donc la méthode, en fait, lui avait bien réussi. Mais c'est vrai qu'elle, aussi… M.

: Bien, plus ou moins. Hein?

Il y a des pour et des contre pour cette méthode, hein. Certains disent que ça ne fonctionne pas, que l'ancienne méthode était la meilleure, donc… Et pour d'autre, ça fonctionne. Donc c'est assez partagé. S.

: Mais, bon, le point commun c'est que, avec toi par exemple, c'est qu'elle… moi aussi, petit, je lisais beaucoup, ma fille, on lui a lu beaucoup d'histoires avant qu'elle ne sache lire mais elle suivait l'histoire avec les illustrations des livres. Et, dès qu'elle a su, elle avait toujours un livre ou, le soir, on lui lisait toujours une petite histoire pour lui donner le goût de la lecture. Bon, je pense que ça lui est resté. Et, voilà. Et moi aussi donc. Mais, moi en fait, J'ai… c'est un… Le goût pour la lecture, je l'ai eu quand même beaucoup plus tard. C'est dans des circonstances un peu particulières puisque – oh, je pense que je devais avoir aux alentours de vingt ans, je veux dire – j'ai eu un accident de ski. Je me suis fait une double entorse et cassé la malléole interne. C'est… la malléole interne, je ne sais pas si tu vois ou ça se situe, c'est l'espèce d'os en saillie qu'on a sur le… à la cheville. Donc il y a interne et externe. Et, en fait, quand on se casse la malléole interne, les médecins préconisent d'immobiliser par un plâtre deux articulations. Ce qui veut dire qu'ils ont dû me plâtrer, bien, le pied, la cheville, le genou et jusqu'en haut de la cuisse. Il fallait que la jambe soit complètement immobilisée. Et, donc, je me suis retrouvé, eh bien, pratiquement impotent parce que…

M.

: Cloué au lit.

S.

: Oui.

Pas au lit mais… oui, enfin, au début au lit mais après je… Bon, impossible de… Surtout que je n'avais pas le droit le pied par terre donc il fallait marcher avec des béquilles, ce qui est quand même fatiguant donc je ne pouvais pas faire grand-chose. Et puis, à cette époque-là, bien, l'informatique ça n'existait pas, il n'y avait pas d'ordinateurs. La télévision, ce n'était quand même pas extraordinaire, les programmes. Et, donc, elle… une de ses collègues de travail lui a dit : « Bien, écoutes, j'ai plein de livres. Si il aime lire, moi, je peux lui en prêter. » Bon, j'avais dit : « Pourquoi pas? » Et j'ai commencé à lire. Je me souviens, c'est Henri Troyat, le premier auteur que j'ai commencé à lire. Et je suis tombé amoureux de cet auteur. Parce que… Je ne sais pas. Tu connais un peu Henri Troyat?

M.

: Un peu.

S.

: Oui.

Donc, il est d'origine Russe. Il est académicien. Il est… je crois qu'il appartient à l'Académie Française donc c'est quand même un écrivain assez connu. Et il écrit beaucoup de - ou il a écrit, parce que je ne sais même pas s'il écrit toujours et s'il est même vivant, je ne sais plus – il écrit beaucoup de romans basés sur l'histoire de la Russie au moment des Tsars. Et, bon, il a pas mal de romans qui sont, bien justement, romancés. Mais j'ai vraiment vécu ce qui… vraiment je suis tombé amoureux de cet auteur et je crois que… je pense avoir tout lu, je crois, ce qu'il a pu écrire. Je pense. Hein?

Et en fait, donc moi, le goût de la lecture m'est venu, on peut dire, à ce moment-là. Donc assez tard, en fait. Alors, toi, je ne sais pas. Dans quelles circonstances tu as… si tu as eu une opportunité comme ça ou bien si… bon, bien c'est venu naturellement… M.

: Bien, ça remonte vraiment quand j'étais petite. Donc je n'ai pas commencé avec des auteurs tels qu'Henri Troyat mais plus avec des livres pour enfants. S.

: Oui.

Oui, mais enfin…

M.

: Je ne me rappelle plus. C'est tellement vieux! S.

: Bien, ce qu'on appelait la bibliothèque rose. Non?

M.

: Oui.

Il y avait la bibliothèque rose, la bibliothèque verte…

S.

: Plus on montait en âge, plus… Oui, la bibliothèque bleue. Je me souviens, moi, de…

M.

: C'est la rose et la verte. S.

: Oui.

Tu as dû lire… Est-ce que tu te souviens : Le Club des Cinq?

M.

: Oui.

S.

: Voilà. C'était un groupe de jeunes, même pas adolescents, ils étaient quand même un peu plus jeunes, je crois. Non?

Il me semble. Ils avaient un chien aussi, il me semble. Et ils avaient plein d'aventures. Je crois que j'ai lu ça aussi. C'était la littérature pour enfants. C'est vrai que c'était passionnant. Moi, ça me faisait rêver, tout ça.

M.

: Voilà. C'est… La lecture permet beaucoup pour élargir son esprit, l'imagination… S.

: Ah, oui. Ça développe, oui, oui.

M.

: … la créativité. C'est… S.

: Et, plus tard alors, tu as lu quoi comme… quel style de littérature ou de…?

M.

: J'aime bien les livres d'Histoire. S.

: Oui, mais, par exemple, au lycée, quand tu étais au lycée, est-ce que tu n'était pas… plus par obligation que tu lisais ou, vraiment… M.

: C'était surtout par obligation parce qu'on avait certains livres qui étaient choisis et qu'on devait lire mais qui n'étaient pas particulièrement… enfin qui, moi particulièrement, ne m'intéressaient pas vraiment. Je les ai lus parce qu'il fallait les lire mais… S.

: Par exemple, les auteurs classiques? Moi, je me souviens c'était les… Racine, Corneille, tu sais, toutes les pièces… M.

: Victor Hugo.

S.

: Ah, Victor Hugo, non. Par contre, Victor Hugo, j'adorais. J'ai lu… je crois que j'ai lu tout ce qu'il a pu écrire aussi. Par contre, ce que je n'aimais pas vraiment, c'était les pièces… M.

: De théâtre comme L'Avare. S.

: … comme… Oui, et puis comme Andromaque. Tu sais, c'est Racine. Ces pièces… ces auteurs…

M.

: Bien, c'est vraiment ancien et c'était écrit d'une certaine manière… S.

: Oui, qui n'était pas tellement… Oui. M.

: Non, c'est presque dur à lire et pas vraiment d'actualité. C'est… S.

: Et quand tu as pu choisir tes propres auteurs, avec… qu'est-ce que tu… tu étais attirée par quel genre de…? M.

: Je n'avais pas… ce n'était pas vraiment un auteur en particulier qui m'intéressait, moi, c'était… bien, suivant le thème du livre. S.

: Oui.

M.

: Donc, c'est… S.

: Tu es… tu es, quoi, sur les… sur, vraiment, les romans? Sur les…

M.

: Alors, un auteur en particulier que j'aime beaucoup et j'ai… il me manque seulement quelques livres pour finir la collection, c'est Agatha Christie. S.

: Ah! Agatha Christie.

Bien…

M.

: Ah, j'adore Agatha Christie. S.

: C'est l'auteure préférée de mon épouse. Moi, j'en ai lu pas mal aussi. Et je crois qu'on les a… oui, il doit m'en manquer cinq ou six, d'Agatha Christie. Ah bon. Alors, donc, tu aimes? Ah, oui, c'est… C'est vrai que c'est assez… C'est des… ses livres sont assez courts, quand même, donc c'est relativement facile à lire et c'est toujours prenant. C'est… M.

: Et très passionnants, oui.

S.

: C'est vrai que c'est le maître incontesté du suspense, hein, Agatha Christie. Et puis elle a des personnages quand même qui sont… Hercule Poirot…

M.

: Hercule Poirot.

S.

: … Miss Marple. C'est… M.

: J'aime moins. Miss Marple, j'aime moins. C'est… c'est surtout Hercule Poirot que je mets en premier. Et puis il y a aussi d'autres personnages en particuliers… S.

: Ce n'est pas l'aura d'Hercule Poirot, oui. M.

: Miss Marple, j'aime moins. Même dans les films. J'ai vu des films concernant les histoires d'Hercule Poirot ou de Miss Marple mais, Miss Marple, j'aime moins. Et, le mieux… je ne sais pas si tu as déjà vu des films d'Hercule Poirot? S.

: Je sais qu'ils ont adaptés, à la télévision, des séries dont une c'est Peter Ustinov qui joue le rôle d'Hercule Poirot. Donc je crois que j'ai vu… je ne me souviens plus le titre mais ça a rapport avec le Nil. Je ne me souviens plus. J'ai vu Le Crime de l'Orient Express, il me semble, en film. Alors, je ne sais plus s c'était Ustinov qui jouait le rôle mais c'est vrai que le… dans tous les films que j'ai vus, le personnage d'Hercule Poirot, l'acteur était vraiment bien choisi. Enfin, c'était bien l'image que je me faisais d'Hercule Poirot quand on lis… M.

: Alors si tu as vu… Tu n'as vu que des films avec Hercule Poirot, qu'avec Peter Ustinov? S.

: Non, non. Je sais qu… il y avait Peter Ustinov mais actuellement…

M.

: Il y a David Souchet.

S.

: Oui, bien, c'est peut-être ça. Actuellement, il passe… et, donc, ma fille, qui adore ça aussi, elle le suit régulièrement et je crois que c'est cet acteur. Oui.

Et il est excellent…

M.

: Le mieux qui vraiment incarne, enfin à mon avis, qui incarne le mieux Hercule Poirot, c'est David Souchet. S.

: Oui.

Mais je crois bien que c'est… M.

: Même Hastings, la personne – je ne sais pas son nom mais la personne qui incarne Hastings – qui joue avec David Souchet, c'est vraiment parfait. Je veux dire, ça colle au personnage. Alors que Peter Ustinov et puis l,autre personne qui fait Hastings, non, ils ne correspondent pas.

S.

: En fait, donc, tu aimes les romans policiers ou tu aimes Agatha Christie en particulier?

M.

: Disons de suspense.

S.

: Oui.

Le suspense. D'accord. M.

: De suspense.

S.

: Et tout ce qui est basé sur l'Histoire, les roman historiques, ça ne te tente pas, ça? M.

: Si. J'en ai lu. Et mon livre préféré c'est L'Espion, donc « The Spy ». S.

: L'Espion. L'Espion… M.

: C'est sur l'Histoire des Etats-Unis. La guerre d'Indépendance aux Etats-Unis. S.

: Ah, ok. D'accord M.

: Donc ça c'est mon livre préféré. Donc je l'ai… S.

: Qui… c'est… M.

: Oh! C'est un vieux livre. C'est un vieux… S.

: C'est James Jake, non, qui a écrit… M.

: Fenimore Cooper.

S.

: Ah! Fenimore Cooper.

Ah bon, bien alors, de Fenimore Cooper, je connais Le dernier des Mohicans, je crois que c'est… M.

: Ah! Un très beau film.

S.

: Oui.

Très beau film, oui. Et j'avais lu le livre étant jeune justement dans la bibliothèque pour adolescents. Donc je pense que… je ne sais pas si c'était la version originale ou si c'était une version édulcorée, mais j'avais beaucoup aimé. Et j'ai vu le film, oui. M.

: Daniel Day-Lewis.

S.

: Oui, qui est assez ancien maintenant mais…

M.

: Je l'ai vu au moins trois fois, le film. S.

: Ah oui. Bien, moi, à l'époque je l'avais enregistré et je le repasse de temps en temps parce que, vraiment, il y a une très belle musique aussi dans ce film, il y a de très belles images… Ah, oui. D'accord. Et, sinon, en auteurs classiques, tu avais des préférences ou tu n'aime pas du tout? M.

: Non.

S.

: Non? Est-ce que tu… Émile Zola, par exemple, non? Tu n'as pas lu? M.

: J'ai dû en lire il y a… à une certaine époque mais… S.

: Bien tu as dû lire ce qu'on nous obligeait à lire au lycée, c'est-à-dire Germinale. C'était le truc classique. Et, moi, à l'époque je n'avais pas spécialement aimé depuis, donc, j'ai redécouvert et j'ai lu… je crois que j'ai lu tout Zola aussi. M.

: Ça ne m'a pas passionné quand j'étais au lycée et ça ne m'a… depuis cette époque ça ne m'a pas retenté… je n'ai pas été tenté de le relire. S.

: J'ai réessayé et puis j'ai vraiment dévoré toute son œuvre. Bon, c'est assez noir. Hein?

Il est… ce n'est pas… On ne rit pas dans tous ses livres. C'est parce qu'il décrit, en fait, la société de son époque. Hein?

En dix-huit cents soixante, soixante-dix. C'est vrai que ce n'était pas une époque très tendre, très, très facile à vivre. Donc c'est des romans assez noirs mais j'ai adoré. Donc, j'ai adoré Victor Hugo parce que, Victor Hugo, c'est quand même le Français, je pense, le plus pur qui ait pu être écrit. Hein?

Il écrivait vraiment dans un style qui frise la perfection, quoi. Et, sinon, en classe libre, bon, j'ai lu un petit peu Balzac mais j'ai un petit peu moins aimé. Et après, bien, j'ai lu vraiment des contemporains. J'ai lu beaucoup, beaucoup de Bernard Clavel qui écrit aussi beaucoup sur le Canada, sur le… Je ne sais pas pourquoi. Je pense qu'il doit avoir des descendants ou des aïeuls qui sont installés là-bas parce qu'il a écrit énormément sur le Canada, la province du Labrador, tout ça. Donc j'ai lu beaucoup de ça. Et je me suis aussi intéressé un peu à la littérature américaine avec John Steinbeck. J'ai lu beaucoup de… Et, si… enfin, je ne sais pas… si tu as l'occasion, essayes John Steinbeck avec, bon bien, la fameuse œuvre la plus connue je pense, c'est Les raisins de la colère qui a été fait en film. M.

: Oui, j'ai entendu parler. S.

: Ah, il y a beaucoup… il y a eu beaucoup, d'ailleurs, de romans qui ont été transformés, enfin, qui ont été mis en film après et, voilà. En fait, je suis assez… je crois que je suis assez éclectique, question livres.

M.

: Tu as lu plus de classiques que moi. Il y a deux livres que… bien, que j'ai lus au lycée également mais que j'ai aimés. De Balzac, c'est La peau de chagrin. S.

: Oui, je l'ai lu. Oui, La peau de chagrin. Oui…

M.

: J'ai vraiment aimé. Et, un peu moins mais que j'ai trouvé pas mal, c'était La métamorphose. S.

: Ah! C'est Kafka. De Kafka. Oui, ça je l'avais lu au… effectivement, je l'avais lu au lycée. C'est un des bouquins qui avait été obligatoire et je ne l'avais, bon, pas spécialement aimé. Mais, bon, il se lisait relativement vite. Et, sinon, bien maintenant, la grande nouveauté, je dirais, depuis…

M.

: Ah! Il y a Jules Verne.

S.

: Ah, oui. Bien, Jules Verne…

M.

: Tu aimes Jules Verne?

S.

: Ah, oui, oui. Oui, je… disons que, plus jeune, j'aimais énormément parce que ça me faisait rêver, c'était… Maintenant… M.

: Mais pour son époque, hein, c'était… il écrivait des… S.

: Tout à fait, il a…

M.

: … des choses extraordinaires. Hein?

S.

: Ah, oui, oui. Il a été… il a vu des choses avant beaucoup de… qui se sont réalisées avant beaucoup de scientifiques. Il a… Oui, oui. Ah bien, Jules Verne, j'en ai lu énormément mais plus pour le côté aventure. C'est vrai que ça faisait rêver aussi. Hein?

Mais, oui, comme je te disais, la grande nouveauté, moi, depuis environ cinq ans, c'est que je ne lis absolument plus aucun livre en Français. Et je ne lis que des livres… enfin, sauf peut-être des magazines, effectivement, mais sinon, je ne lis plus que des livres en Anglais. Puisque, bon, bien j'ai décidé quand même de me consacrer vraiment à l'Anglais, donc, j'ai dit : « Bon, bien, voilà. Je vais essayer un peu de lire en Anglais. » C'est un peu plus long, je… M.

: Voilà, on lie le plaisir et puis le… l'utilité. S.

: Je lis beaucoup moins parce que c'est… il faut beaucoup plus de temps pour lire un livre. M.

: Oui, c'est sûr qu'en Anglais on met plus de temps. S.

: Voilà. Bien, je crois qu'on a… on va arrêter sur ce sujet. Voilà… Ok. Bien, écoute…

M.

: Très bien.

S.

: Merci et puis à la prochaine donc pour un autre sujet.

M.

: À la prochaine, Serge.

S.

: Ok. Allez! Au revoir Marianne.

M.

: Au revoir Serge.


# 26 Serge et Marianne discutent de livres

S.

: Bonjour Marianne.

M.

: Bonjour Serge.

S.

: Voilà. Ça fait quelques temps qu'on ne s'est pas parlé. It's been a while since we did not speak. M.

: Oui.

S.

: Voilà. J'ai vu, dans ton profile sur LingQ, que tu avais des hobbies dont un en particulier que… j'aimerais bien qu'on en parle parce que, moi, j'ai le même. I saw, in your profile on LingQ, that you had hobbies including one in particular that ... I would like to talk about it because, I have the same. C'est la lecture. It's reading. Apparemment, j'ai vu que tu… c'est quelque chose qui te plaisait, que tu aimais beaucoup la lecture. Anscheinend habe ich gesehen, dass Sie ... es ist etwas, das Sie mochten, dass Sie viel lasen. Apparently, I saw that you ... it's something you liked, that you liked reading a lot. Alors, c'est depuis que tu es à LingQ ou depuis que tu es toute petite? So, it's since you've been to LingQ or since you were little? M.

: Depuis que je suis née. Non, depuis que je sais lire. No, since I can read. J'ai toujours aimé lire. Ma grand-mère m'achetait énormément de livres. My grandmother bought me a lot of books. Mi abuela me compró muchos libros. J'avais un carton énorme rempli de livres. I had a huge box of books. Tenía una caja enorme llena de libros. Bon, maintenant je ne me rappelle plus les titres, hein, de… Certains me plaisaient énormément et il y avait certaines collections, c'était… Et puis, bon, c'est un hobby qui m'est toujours resté. Well, now I do not remember the titles, huh, of ... Some I liked a lot and there were some collections, it was ... And then, well, it's a hobby that has always remained to me. Et puis, maintenant, je peux élargir le champ des lectures entre l'Anglais et le Français. And now, I can expand the field of readings between English and French. Y luego, ahora, puedo ampliar el alcance de la lectura entre inglés y francés. Donc…

S.

: Ah, oui, oui. Bien sûr.

M.

: … parfait.

S.

: Mais tu as… comment dire? Tu as… tu n'as pas eu de difficulté particulière à apprendre à lire? Did you ... did you have any particular difficulty learning to read? Parce que, je me souviens, il y avait différentes méthodes à l'école; il y avait la méthode globale, la méthode semi-globale, c'est-à-dire qu'on apprenait les lettres, chaque lettre, plus chaque lettre associée à une autre donnait tel son. Because, I remember, there were different methods at school; there was the global method, the semi-global method, that is to say, one learned the letters, each letter, plus each letter associated with another gave such sound. Moi, je sais que j'ai appris par cette méthode et j'ai appris relativement facilement, oui, même très facilement, je dirais, à lire et, donc, à écrire puisque c'est assez lié. Me, I know that I learned by this method and I learned relatively easily, yes, even very easily, I would say, to read and, therefore, to write since it is quite related. Mais ma fille, par exemple, a commencé avec ce qu'ils appelaient la méthode semi-globale. But my daughter, for example, started with what they called the semi-global method. Pero mi hija, por ejemplo, comenzó con lo que llamaron el método semi-global. C'est-à-dire, en fait, je crois qu'ils apprenaient des syllabes ou des mots tout faits et puis, en fait, c'était tout un ensemble. That is, in fact, I think they were learning syllables or ready-made words and then, in fact, it was a whole set. Ils apprenaient des phrases, en fait, complètes. They were learning sentences, in fact, complete. Et je sais que pour elle aussi ça a donné d'excellents résultats puisque, bon, ils commencent à lire… l'école commence en septembre. And I know that for her also it gave excellent results since, well, they start reading ... the school starts in September. Je ne sais plus, d'ailleurs, dans quelle classe ils commencent vraiment à lire; si c'est CM 1, enfin, je ne sais plus vers quel âge… I do not know any more, in what class they really begin to read; if it is CM 1, finally, I do not know how old ... Además, ya no sé en qué clase empiezan realmente a leer; si es CM 1, bueno, no sé qué edad ... M.

: C'est vers six ans, par là qu'ils doivent commencer à lire. : It is around six years old that they have to start reading. S.

: Vers six ans? Oui, ça doit être ça. Yes, it must be that. Voilà. And as soon as she knew, she always had a book or, in the evening, she always read a little story to give him a taste for reading. Et je sais qu'à Noël elle savait déjà lire. À Noël, c'est-à-dire au bout de quatre, cinq mois, elle savait déjà lire. At Christmas, that is to say after four, five months, she already knew how to read. Donc la méthode, en fait, lui avait bien réussi. So the method, in fact, had been successful. Mais c'est vrai qu'elle, aussi… M.

: Bien, plus ou moins. : Well, more or less. Hein?

Il y a des pour et des contre pour cette méthode, hein. There are pros and cons for this method, eh. Certains disent que ça ne fonctionne pas, que l'ancienne méthode était la meilleure, donc… Et pour d'autre, ça fonctionne. Some say that it doesn't work, that the old method was the best, so ... And for others, it works. Algunos dicen que no funciona, que la forma antigua era la mejor, así que ... Y para otros, funciona. Donc c'est assez partagé. Also ist es ziemlich geteilt. So it's pretty shared. S. S.

: Mais, bon, le point commun c'est que, avec toi par exemple, c'est qu'elle… moi aussi, petit, je lisais beaucoup, ma fille, on lui a lu beaucoup d'histoires avant qu'elle ne sache lire mais elle suivait l'histoire avec les illustrations des livres. : But, well, the common point is that, with you for example, it is that she ... me too, little one, I read a lot, my daughter, we read her a lot of stories before she can read but she followed the story with illustrations from the books. Et, dès qu'elle a su, elle avait toujours un livre ou, le soir, on lui lisait toujours une petite histoire pour lui donner le goût de la lecture. And as soon as she knew, she always had a book or, in the evening, she always read a little story to give him a taste for reading. Bon, je pense que ça lui est resté. Está bien, creo que se quedó con él. Et, voilà. Et moi aussi donc. Mais, moi en fait, J'ai… c'est un… Le goût pour la lecture, je l'ai eu quand même beaucoup plus tard. But, in fact, I ... it's a ... The taste for reading, I still had a lot later. C'est dans des circonstances un peu particulières puisque – oh, je pense que je devais avoir aux alentours de vingt ans, je veux dire – j'ai eu un accident de ski. It's under special circumstances because - oh, I think I must have been around twenty, I mean - I had a skiing accident. Je me suis fait une double entorse et cassé la malléole interne. Ich machte eine doppelte Verstauchung und brach den inneren Knöchel. I made a double sprain and broke the internal malleolus. Hice un esguince doble y rompí el maléolo interno. C'est… la malléole interne, je ne sais pas si tu vois ou ça se situe, c'est l'espèce d'os en saillie qu'on a sur le… à la cheville. Es ist ... der innere Knöchel, ich weiß nicht, ob Sie sehen, wo er ist, es ist die Art von hervorstehendem Knochen, den wir am ... Knöchel haben. It's ... the internal malleolus, I do not know if you see where it is, it's the kind of protruding bone that we have on the ... at the ankle. Es ... el maléolo interno, no sé si pueden ver dónde está, es el tipo de hueso que sobresale que tenemos en el ... tobillo. Donc il y a interne et externe. So there is internal and external. Et, en fait, quand on se casse la malléole interne, les médecins préconisent d'immobiliser par un plâtre deux articulations. And, in fact, when one breaks the internal malleolus, the doctors recommend to immobilize by a plaster two articulations. Y, de hecho, cuando se rompe el maléolo interno, los médicos recomiendan inmovilizar dos articulaciones con un yeso. Ce qui veut dire qu'ils ont dû me plâtrer, bien, le pied, la cheville, le genou et jusqu'en haut de la cuisse. Which means that they had to plaster me, well, the foot, the ankle, the knee and up to the top of the thigh. Lo que significa que deben haberme echado, bueno, mi pie, tobillo, rodilla y hasta la parte superior del muslo. Il fallait que la jambe soit complètement immobilisée. The leg had to be completely immobilized. Et, donc, je me suis retrouvé, eh bien, pratiquement impotent parce que… And, so, I found myself, well, practically impotent because ...

M.

: Cloué au lit. : Stuck in bed. : Atrapado en la cama.

S.

: Oui.

Pas au lit mais… oui, enfin, au début au lit mais après je… Bon, impossible de… Surtout que je n'avais pas le droit le pied par terre donc il fallait marcher avec des béquilles, ce qui est quand même fatiguant donc je ne pouvais pas faire grand-chose. Not in bed but ... yes, well, at first in bed but after I ... Well, impossible to ... Especially since I did not have the right foot on the ground so you had to walk on crutches, which is still tiring so I could not do much. Et puis, à cette époque-là, bien, l'informatique ça n'existait pas, il n'y avait pas d'ordinateurs. Und damals gab es keine Computer, es gab keine Computer. La télévision, ce n'était quand même pas extraordinaire, les programmes. Et, donc, elle… une de ses collègues de travail lui a dit : « Bien, écoutes, j'ai plein de livres. Si il aime lire, moi, je peux lui en prêter. If he likes to read, I can lend him some. Si le gusta leer, le puedo prestar. » Bon, j'avais dit : « Pourquoi pas? » Et j'ai commencé à lire. Je me souviens, c'est Henri Troyat, le premier auteur que j'ai commencé à lire. I remember it's Henri Troyat, the first author I started reading. Et je suis tombé amoureux de cet auteur. Y me enamoré de este autor. Parce que… Je ne sais pas. Tu connais un peu Henri Troyat? Do you know Henri Troyat a little?

M.

: Un peu.

S.

: Oui.

Donc, il est d'origine Russe. Il est académicien. Il est… je crois qu'il appartient à l'Académie Française donc c'est quand même un écrivain assez connu. He is ... I think he belongs to the French Academy so it's still a fairly well-known writer. Et il écrit beaucoup de - ou il a écrit, parce que je ne sais même pas s'il écrit toujours et s'il est même vivant, je ne sais plus – il écrit beaucoup de romans basés sur l'histoire de la Russie au moment des Tsars. And he writes a lot of - or he wrote, because I do not even know if he's still writing and if he's even alive, I do not know anymore - he writes a lot of novels based on the history of Russia in moment of the Tsars. Et, bon, il a pas mal de romans qui sont, bien justement, romancés. And, hey, he has a lot of novels that are, quite rightly, romanticized. Y bueno, hay bastantes novelas que, precisamente, están romantizadas. Mais j'ai vraiment vécu ce qui… vraiment je suis tombé amoureux de cet auteur et je crois que… je pense avoir tout lu, je crois, ce qu'il a pu écrire. But I really experienced what ... really I fell in love with this author and I think that ... I think I read everything, I think, what he could write. Je pense. Hein?

Et en fait, donc moi, le goût de la lecture m'est venu, on peut dire, à ce moment-là. Donc assez tard, en fait. Alors, toi, je ne sais pas. Dans quelles circonstances tu as… si tu as eu une opportunité comme ça ou bien si… bon, bien c'est venu naturellement… In what circumstances did you have ... if you had an opportunity like that or if ... well, it came naturally ... M.

: Bien, ça remonte vraiment quand j'étais petite. : Nun, es geht wirklich zurück, als ich klein war. : Well, it really goes back when I was little. Donc je n'ai pas commencé avec des auteurs tels qu'Henri Troyat mais plus avec des livres pour enfants. So I did not start with authors such as Henri Troyat but more with children's books. S.

: Oui.

Oui, mais enfin…

M.

: Je ne me rappelle plus. : I do not remember. : Ya no me acuerdo. C'est tellement vieux! It's so old! S.

: Bien, ce qu'on appelait la bibliothèque rose. : Well, what was called the pink library. Non?

M.

: Oui.

Il y avait la bibliothèque rose, la bibliothèque verte…

S.

: Plus on montait en âge, plus… Oui, la bibliothèque bleue. : The older we got, the more ... Yes, the blue library. Je me souviens, moi, de…

M.

: C'est la rose et la verte. S.

: Oui.

Tu as dû lire… Est-ce que tu te souviens : Le Club des Cinq? You had to read ... Do you remember: The Club of Five?

M.

: Oui.

S.

: Voilà. C'était un groupe de jeunes, même pas adolescents, ils étaient quand même un peu plus jeunes, je crois. Non?

Il me semble. It seems to me. Ils avaient un chien aussi, il me semble. Et ils avaient plein d'aventures. Je crois que j'ai lu ça aussi. Creo que también leí eso. C'était la littérature pour enfants. C'est vrai que c'était passionnant. It is true that it was exciting. Es cierto que fue fascinante. Moi, ça me faisait rêver, tout ça. Me, it made me dream, all that. A mí me hizo soñar, todo eso.

M.

: Voilà. C'est… La lecture permet beaucoup pour élargir son esprit, l'imagination… It's ... Reading allows a lot to expand one's mind, imagination ... S.

: Ah, oui. Ça développe, oui, oui.

M.

: … la créativité. C'est… S.

: Et, plus tard alors, tu as lu quoi comme… quel style de littérature ou de…? : And, later on, what did you read ... what style of literature or ...?

M.

: J'aime bien les livres d'Histoire. S.

: Oui, mais, par exemple, au lycée, quand tu étais au lycée, est-ce que tu n'était pas… plus par obligation que tu lisais ou, vraiment… M.

: C'était surtout par obligation parce qu'on avait certains livres qui étaient choisis et qu'on devait lire mais qui n'étaient pas particulièrement… enfin qui, moi particulièrement, ne m'intéressaient pas vraiment. It was mostly out of order because we had some books that were chosen and we had to read, but they were not particularly ... well, who, especially, did not really interest me. Je les ai lus parce qu'il fallait les lire mais… S.

: Par exemple, les auteurs classiques? Moi, je me souviens c'était les… Racine, Corneille, tu sais, toutes les pièces… I remember it was the ... Root, Corneille, you know, all the pieces ... Yo, recuerdo que era ... Racine, Corneille, ya sabes, todas las piezas ... M.

: Victor Hugo.

S.

: Ah, Victor Hugo, non. Par contre, Victor Hugo, j'adorais. J'ai lu… je crois que j'ai lu tout ce qu'il a pu écrire aussi. I read ... I think I read everything he could write too. Leí ... creo que leí todo lo que él podía escribir también. Par contre, ce que je n'aimais pas vraiment, c'était les pièces… However, what I didn't really like were the pieces… M. Mr.

: De théâtre comme L'Avare. : Theater like L'Avare. : Teatro como L'Avare. S. S.

: … comme… Oui, et puis comme Andromaque. : ... like ... Yes, and then like Andromache. :… Como… Sí, y luego como Andrómaca. Tu sais, c'est Racine. You know, it's Racine. Ces pièces… ces auteurs…

M.

: Bien, c'est vraiment ancien et c'était écrit d'une certaine manière… S.

: Oui, qui n'était pas tellement… Oui. M.

: Non, c'est presque dur à lire et pas vraiment d'actualité. : No, it's almost hard to read and not really relevant. : No, es casi difícil de leer y no está realmente actualizado. C'est… S.

: Et quand tu as pu choisir tes propres auteurs, avec… qu'est-ce que tu… tu étais attirée par quel genre de…? : And when you were able to choose your own authors, with… what did you… you were attracted by what kind of…? : Y cuando pudiste elegir a tus propios autores, con… ¿qué… te atrajo qué tipo de…? M.

: Je n'avais pas… ce n'était pas vraiment un auteur en particulier qui m'intéressait, moi, c'était… bien, suivant le thème du livre. S.

: Oui.

M.

: Donc, c'est… S.

: Tu es… tu es, quoi, sur les… sur, vraiment, les romans? : You are ... you are, what, on ... on, really, novels? Sur les…

M.

: Alors, un auteur en particulier que j'aime beaucoup et j'ai… il me manque seulement quelques livres pour finir la collection, c'est Agatha Christie. : So, a particular author that I really like and I ... I just miss a few books to finish the collection, it's Agatha Christie. S.

: Ah! Agatha Christie.

Bien…

M.

: Ah, j'adore Agatha Christie. S.

: C'est l'auteure préférée de mon épouse. : Ella es la autora favorita de mi esposa. Moi, j'en ai lu pas mal aussi. Et je crois qu'on les a… oui, il doit m'en manquer cinq ou six, d'Agatha Christie. And I think we have them ... yes, I must miss five or six, from Agatha Christie. Ah bon. Alors, donc, tu aimes? Ah, oui, c'est… C'est vrai que c'est assez… C'est des… ses livres sont assez courts, quand même, donc c'est relativement facile à lire et c'est toujours prenant. Ah, yes, it's ... It's true enough ... It's ... its books are quite short, anyway, so it's relatively easy to read and it's always addictive. Ah, sí, eso es ... Es cierto que es suficiente ... Es ... sus libros son bastante cortos, así que es relativamente fácil de leer y siempre es adictivo. C'est… M.

: Et très passionnants, oui.

S.

: C'est vrai que c'est le maître incontesté du suspense, hein, Agatha Christie. : It's true that he's the undisputed master of suspense, huh, Agatha Christie. : Es cierto que es el maestro indiscutible del suspenso, eh, Agatha Christie. Et puis elle a des personnages quand même qui sont… Hercule Poirot… And then she still has characters who are… Hercule Poirot…

M.

: Hercule Poirot.

S.

: … Miss Marple. C'est… M.

: J'aime moins. Miss Marple, j'aime moins. C'est… c'est surtout Hercule Poirot que je mets en premier. Es ... es especialmente Hércules Poirot a quien pongo primero. Et puis il y a aussi d'autres personnages en particuliers… S.

: Ce n'est pas l'aura d'Hercule Poirot, oui. : It's not the aura of Hercule Poirot, yes. M.

: Miss Marple, j'aime moins. Même dans les films. J'ai vu des films concernant les histoires d'Hercule Poirot ou de Miss Marple mais, Miss Marple, j'aime moins. Et, le mieux… je ne sais pas si tu as déjà vu des films d'Hercule Poirot? S.

: Je sais qu'ils ont adaptés, à la télévision, des séries dont une c'est Peter Ustinov qui joue le rôle d'Hercule Poirot. Donc je crois que j'ai vu… je ne me souviens plus le titre mais ça a rapport avec le Nil. So I think I saw ... I do not remember the title but it's related to the Nile. Así que creo que vi ... ya no recuerdo el título, pero tiene que ver con el Nilo. Je ne me souviens plus. Ya no me acuerdo. J'ai vu Le Crime de l'Orient Express, il me semble, en film. I saw The Crime of the Orient Express, it seems to me, in film. Alors, je ne sais plus s c'était Ustinov qui jouait le rôle mais c'est vrai que le… dans tous les films que j'ai vus, le personnage d'Hercule Poirot, l'acteur était vraiment bien choisi. So, I do not know if it was Ustinov who played the role but it is true that the ... in all the films I saw, the character of Hercule Poirot, the actor was really well chosen. Enfin, c'était bien l'image que je me faisais d'Hercule Poirot quand on lis… M.

: Alors si tu as vu… Tu n'as vu que des films avec Hercule Poirot, qu'avec Peter Ustinov? : So if you saw ... You only saw movies with Hercule Poirot, with Peter Ustinov? S.

: Non, non. Je sais qu… il y avait Peter Ustinov mais actuellement… I know ... there was Peter Ustinov but now ...

M.

: Il y a David Souchet.

S.

: Oui, bien, c'est peut-être ça. Actuellement, il passe… et, donc, ma fille, qui adore ça aussi, elle le suit régulièrement et je crois que c'est cet acteur. Right now, he's going on ... and, so, my daughter, who loves that too, she follows him regularly and I think it's this actor. Oui.

Et il est excellent…

M.

: Le mieux qui vraiment incarne, enfin à mon avis, qui incarne le mieux Hercule Poirot, c'est David Souchet. : The best that really embodies, finally in my opinion, who best embodies Hercule Poirot is David Souchet. S.

: Oui.

Mais je crois bien que c'est… M.

: Même Hastings, la personne – je ne sais pas son nom mais la personne qui incarne Hastings – qui joue avec David Souchet, c'est vraiment parfait. Je veux dire, ça colle au personnage. I mean, it sticks to the character. Quiero decir, encaja con el personaje. Alors que Peter Ustinov et puis l,autre personne qui fait Hastings, non, ils ne correspondent pas.

S.

: En fait, donc, tu aimes les romans policiers ou tu aimes Agatha Christie en particulier? : In fact, do you like crime novels or do you like Agatha Christie in particular?

M.

: Disons de suspense. : Let's say suspense.

S.

: Oui.

Le suspense. D'accord. M.

: De suspense.

S.

: Et tout ce qui est basé sur l'Histoire, les roman historiques, ça ne te tente pas, ça? : And all that is based on history, historical novels, do not you mind that? : Y todo lo que se basa en la Historia, las novelas históricas, ¿no te tienta eso? M.

: Si. J'en ai lu. Et mon livre préféré c'est L'Espion, donc « The Spy ». And my favorite book is L'Espion, so "The Spy". S.

: L'Espion. L'Espion… M.

: C'est sur l'Histoire des Etats-Unis. La guerre d'Indépendance aux Etats-Unis. S.

: Ah, ok. D'accord M.

: Donc ça c'est mon livre préféré. : Entonces este es mi libro favorito. Donc je l'ai… So I have it ... S.

: Qui… c'est… M.

: Oh! C'est un vieux livre. C'est un vieux… S.

: C'est James Jake, non, qui a écrit… : It was James Jake, no, who wrote ... M.

: Fenimore Cooper. : Fenimore Cooper.

S.

: Ah! Fenimore Cooper.

Ah bon, bien alors, de Fenimore Cooper, je connais Le dernier des Mohicans, je crois que c'est… M.

: Ah! Un très beau film.

S.

: Oui.

Très beau film, oui. Et j'avais lu le livre étant jeune justement dans la bibliothèque pour adolescents. Donc je pense que… je ne sais pas si c'était la version originale ou si c'était une version édulcorée, mais j'avais beaucoup aimé. Entonces creo… no sé si era la versión original o si era una versión diluida, pero me gustó mucho. Et j'ai vu le film, oui. M.

: Daniel Day-Lewis.

S.

: Oui, qui est assez ancien maintenant mais…

M.

: Je l'ai vu au moins trois fois, le film. S.

: Ah oui. Bien, moi, à l'époque je l'avais enregistré et je le repasse de temps en temps parce que, vraiment, il y a une très belle musique aussi dans ce film, il y a de très belles images… Ah, oui. D'accord. Et, sinon, en auteurs classiques, tu avais des préférences ou tu n'aime pas du tout? And, if not, in classical authors, you had preferences or you do not like at all? M.

: Non.

S.

: Non? Est-ce que tu… Émile Zola, par exemple, non? Tu n'as pas lu? M.

: J'ai dû en lire il y a… à une certaine époque mais… : I had to read it there ... at a certain time but ... S.

: Bien tu as dû lire ce qu'on nous obligeait à lire au lycée, c'est-à-dire Germinale. : Well you had to read what we were forced to read in high school, that is Germinale. : Bueno, debes haber leído lo que nos obligaron a leer en el instituto, es decir, Germinale. C'était le truc classique. It was the classic thing. Et, moi, à l'époque je n'avais pas spécialement aimé depuis, donc, j'ai redécouvert et j'ai lu… je crois que j'ai lu tout Zola aussi. And I, at the time I had not especially loved since then, so I rediscovered and I read ... I think I read all Zola too. M.

: Ça ne m'a pas passionné quand j'étais au lycée et ça ne m'a… depuis cette époque ça ne m'a pas retenté… je n'ai pas été tenté de le relire. : It did not fascinate me when I was in high school and it did not ... since that time it did not retent me ... I was not tempted to read it again. : No me fascinó cuando estaba en la escuela secundaria y no lo ha hecho ... desde entonces no me ha resonado ... no he tenido la tentación de volver a leerlo. S.

: J'ai réessayé et puis j'ai vraiment dévoré toute son œuvre. : I tried again and then I really devoured all his work. : Lo intenté de nuevo y luego realmente devoré todo su trabajo. Bon, c'est assez noir. Well, it's pretty black. Está bien, eso es bastante oscuro. Hein?

Il est… ce n'est pas… On ne rit pas dans tous ses livres. He is ... it's not ... We do not laugh in all his books. Él es ... no es ... No nos reímos en todos sus libros. C'est parce qu'il décrit, en fait, la société de son époque. It is because he describes, in fact, the society of his time. Hein?

En dix-huit cents soixante, soixante-dix. In eighteen hundred and sixty, seventy. C'est vrai que ce n'était pas une époque très tendre, très, très facile à vivre. It is true that it was not a very tender time, very, very easy to live with. Donc c'est des romans assez noirs mais j'ai adoré. So it's pretty black novels but I loved it. Donc, j'ai adoré Victor Hugo parce que, Victor Hugo, c'est quand même le Français, je pense, le plus pur qui ait pu être écrit. So, I loved Victor Hugo because, Victor Hugo, it's still the French, I think, the purest that could be written. Hein?

Il écrivait vraiment dans un style qui frise la perfection, quoi. He really wrote in a style that borders on perfection, what. Realmente escribió en un estilo que rozaba la perfección. Et, sinon, en classe libre, bon, j'ai lu un petit peu Balzac mais j'ai un petit peu moins aimé. And, if not, free class, well, I read a little Balzac but I a little less liked. Et après, bien, j'ai lu vraiment des contemporains. And after, well, I really read contemporaries. J'ai lu beaucoup, beaucoup de Bernard Clavel qui écrit aussi beaucoup sur le Canada, sur le… Je ne sais pas pourquoi. I read a lot, a lot of Bernard Clavel who also writes a lot about Canada, about ... I do not know why. Je pense qu'il doit avoir des descendants ou des aïeuls qui sont installés là-bas parce qu'il a écrit énormément sur le Canada, la province du Labrador, tout ça. Creo que debe tener descendientes o antepasados que se asentaron allí porque escribió mucho sobre Canadá, la provincia de Labrador, todo eso. Donc j'ai lu beaucoup de ça. Et je me suis aussi intéressé un peu à la littérature américaine avec John Steinbeck. Y también me interesé un poco por la literatura estadounidense con John Steinbeck. J'ai lu beaucoup de… Et, si… enfin, je ne sais pas… si tu as l'occasion, essayes John Steinbeck avec, bon bien, la fameuse œuvre la plus connue je pense, c'est Les raisins de la colère qui a été fait en film. I read a lot of ... And, if ... well, I do not know ... if you have the opportunity, try John Steinbeck with, well, the most famous work I think is the Grapes of Wrath which was made in film. M.

: Oui, j'ai entendu parler. S.

: Ah, il y a beaucoup… il y a eu beaucoup, d'ailleurs, de romans qui ont été transformés, enfin, qui ont été mis en film après et, voilà. : Ah, there are many ... there have been many, moreover, novels that have been transformed, finally, which were put in film after and here. En fait, je suis assez… je crois que je suis assez éclectique, question livres. In fact, I'm pretty ... I think I'm pretty eclectic, question books. De hecho, soy bonita ... creo que soy bastante ecléctica cuando se trata de libros.

M.

: Tu as lu plus de classiques que moi. Il y a deux livres que… bien, que j'ai lus au lycée également mais que j'ai aimés. De Balzac, c'est La peau de chagrin. De Balzac is The Skin of Sorrow. De Balzac es La piel del disgusto. S.

: Oui, je l'ai lu. Oui, La peau de chagrin. Oui…

M.

: J'ai vraiment aimé. Et, un peu moins mais que j'ai trouvé pas mal, c'était La métamorphose. Y, un poco menos, pero que me pareció bastante bueno, fue La Metamorfosis. S.

: Ah! C'est Kafka. De Kafka. Oui, ça je l'avais lu au… effectivement, je l'avais lu au lycée. C'est un des bouquins qui avait été obligatoire et je ne l'avais, bon, pas spécialement aimé. Mais, bon, il se lisait relativement vite. Et, sinon, bien maintenant, la grande nouveauté, je dirais, depuis…

M.

: Ah! Il y a Jules Verne.

S.

: Ah, oui. Bien, Jules Verne…

M.

: Tu aimes Jules Verne?

S.

: Ah, oui, oui. Oui, je… disons que, plus jeune, j'aimais énormément parce que ça me faisait rêver, c'était… Maintenant… Yes, I ... let's say that, younger, I loved a lot because it made me dream, it was ... Now ... M.

: Mais pour son époque, hein, c'était… il écrivait des… : But for his time, huh, it was ... he wrote ... S.

: Tout à fait, il a… : Absolutely, he has ...

M.

: … des choses extraordinaires. : ... extraordinary things. Hein?

S.

: Ah, oui, oui. Il a été… il a vu des choses avant beaucoup de… qui se sont réalisées avant beaucoup de scientifiques. He was ... he saw things before a lot of ... that happened before a lot of scientists. Il a… Oui, oui. Ah bien, Jules Verne, j'en ai lu énormément mais plus pour le côté aventure. Ah well, Jules Verne, I read a lot but more for the adventure side. C'est vrai que ça faisait rêver aussi. It is true that it was dreaming too. Hein?

Mais, oui, comme je te disais, la grande nouveauté, moi, depuis environ cinq ans, c'est que je ne lis absolument plus aucun livre en Français. But, yes, as I told you, the big news for me, for about five years, is that I absolutely no longer read any book in French. Et je ne lis que des livres… enfin, sauf peut-être des magazines, effectivement, mais sinon, je ne lis plus que des livres en Anglais. Puisque, bon, bien j'ai décidé quand même de me consacrer vraiment à l'Anglais, donc, j'ai dit : « Bon, bien, voilà. Je vais essayer un peu de lire en Anglais. » C'est un peu plus long, je… It's a little longer, I ... M.

: Voilà, on lie le plaisir et puis le… l'utilité. : Here, we link the pleasure and then the ... the utility. S.

: Je lis beaucoup moins parce que c'est… il faut beaucoup plus de temps pour lire un livre. : I read a lot less because it's ... it takes a lot more time to read a book. M.

: Oui, c'est sûr qu'en Anglais on met plus de temps. : Yes, it is sure that in English we put more time. S.

: Voilà. Bien, je crois qu'on a… on va arrêter sur ce sujet. Well, I think we have ... we will stop on this subject. Voilà… Ok. Bien, écoute… Well, listen ...

M.

: Très bien.

S.

: Merci et puis à la prochaine donc pour un autre sujet.

M.

: À la prochaine, Serge.

S.

: Ok. Allez! Au revoir Marianne.

M.

: Au revoir Serge.