×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

French LingQ Podcast 1.0, # 25 Evelyne et Marianne parlent d’une variété de sujets

# 25 Evelyne et Marianne parlent d'une variété de sujets

M.

: Bonjour Evelyne. E. : Bonjour Marianne. M. : Comment vas-tu? E. : Très bien. Et toi-même? M. : Ça va bien. Est-ce que l'été va enfin se décider à arriver? E. : Bien, c'est aujourd'hui officiellement… M. : C'est une bonne question. Le temps est vraiment changeant au mois de juin. E. : … oui. Bon, bien là, c'est des orages qui se sont abattus hier sur la région parisienne. Oui, il a plu très, très fort. M. : Oui, il a plu, oui. C'est vrai que… E. : Et, donc, bien, on verra bien aujourd'hui le temps qu'il va faire. M. : Oui. Dans une semaine on a deux jours de très forte chaleur à trente degrés pour ensuite remettre les blousons à dix degrés. E. : Oui. Parce que la semaine dernière… comme je commence très tôt, la semaine dernière il faisait trois degrés le matin à cinq heures et demi, à peu près. Enfin, il ne faut pas désespérer. Ils ont annoncé du très beau temps pour Dimanche mais avec des orages. M. : Le froid ne me dérange pas mais, au moins que… E. : Qu'il ne pleuve pas. M. : Un petit peu. E. : Un petit peu! M. : Mais enfin, que ça se décide parce que, là, c'est… C'est trop… E. : Oui. Parce que les vacances approchent. Et, donc… M. : Non, parce que c'est trop changeant. On a à peine le temps à s'habituer à la chaleur que… E. : Oui, c'est sûr que le corps ne s'habitue pas non plus. M. : Il fait vraiment frais et… E. : Il y a trop de différence de température d'une journée à l'autre. M. : Oui. Ça, ce n'est pas vraiment agréable. Enfin, ça a l'air de changer. E. : Il faut espérer. M. : Donc, toi, tu es du Nord? E. : Du Pas-de-Calais. M. : Pas-de-Calais. Y a-t-il une différence entre le Nord et le Pas-de-Calais? E. : Pas une grande, grande différence mais, bon, c'est un département… d'un département à l'autre. Bon, le Nord, c'est plus du côté… à côté de la Belgique, et, bien, le Pas-de-Calais, c'est la langue ch'ti. M. : Et il n'y a pas de langue ch'ti dans le Nord? E. : Si mais, bon, c'est plus… M. : Proche du Flamand? E. : Oui. Dans le Nord, oui. Avec les Flandres, la Belgique, c'est vraiment… Non, il faut vraiment comprendre le patois du Nord. M. : Beaucoup de personnes le parlent, encore maintenant? E. : Oh, je… Ça diminue quand même. Parce que, bon, pour les écoles, c'est différent. Il faut que les enfants parlent bien. M. : Oui… E. : Mais, bon, je suis certaine qu'il y a des familles… M. : Entre eux. E. : Ah, bien oui. Qui parlent encore vraiment le Flamand avec la langue française mélangée, plus le patois. Je ne te raconte pas. M. : Et tu… toi, tu ne le parles pas? E. : Non. Bon, je pense que j'ai l'accent. M. : Un petit peu. Des fois. E. : Un petit peu? Oui, oui. M. : On entend… Il y a certains… E. : Quand je me laisse aller. M. : Voilà. Des mots qui sont différents. Oui. Remarque. Et tu y retournes souvent? E. : Ah, bien, aussitôt que je peux. Parce que j'ai encore ma maman alors, donc, je vais la voir sitôt que j'ai l'occasion. Là, pendant les vacances j'y retourne peut-être une petite semaine. Ça fait du bien, des petites sources. M. : Il y a combien de temps que tu vis en région parisienne? E. : Trente-quatre ans. M. : Trente-quatre ans. Et il y a beaucoup de différences dans la manière de vivre? Ça te manque de… la région, là-bas? E. : Bon, je… C'est comme partout. Ça a changé. Le… C'est différent. Il y a… Bon bien, les jeunes, c'est différent aussi. Bon, dans un sens, tant mieux. Et, non, c'est partout pareil. Hein? Je… Malgré que c'est un petit village, mais bon, c'est la même chose que dans la région parisienne. Hein? Ça c'est sûr que… Mais bon, c'est quand même différent parce qu'on a quand même ses petites racines là-bas, la maison qui est encore là où on est nés. M. : Et puis tu as des enfants? E. : Oui. Trois. M. : Trois enfants. Ils sont dans la région également? E. : Ils sont dans la région parisienne. Ils sont restés. M. : Ils sont nés en région parisienne? E. : Sauf le plus vieux. Il est né dans le Pas-de-Calais. Et, donc, deux… un garçon, deux filles. M. : Donc les deux filles sont avec toi ici. E. : Ah, bien, le garçon aussi. Eh, oui. Oh bien, il m'a suivi. Hein? J'étais… Non, non, ils sont tous les trois dans la région parisienne. M. : Des petits enfants? E. : Deux petits garçons. Onze ans et six ans. M. : Ça commence à faire une grande famille. E. : Oui. Quand on se réunit, ça commence à… Une belle petite famille réunie. M. : Est-ce que tu cuisines? E. : Ah, oui. J'aime bien cuisiner. M. : Des… il y a une différence entre les plats de ta région là-bas ou ici? E. : Ah, bien, il y a des petits plats régionaux comme le lapin aux pruneaux, la tourte aux poireaux. Comme dessert, bon bien, avant, on appelait la tarte à gros bord. C'est une tarte faite avec de la pâte, pour ainsi dire, de boulanger avec une crème épaisse dessus. Et, donc, c'était… M. : Des fruits ou quelque chose, non? E. : Non, non. C'était… On faisait ça comme ça. Avec la crème seulement, la vanille, et…M. : Vous utilisez beaucoup de… de la crème fraîche ou de la crème… E. : Bon. Avant, non. M. : En Normandie, je crois qu'ils utilisent… E. : Oui. En Normandie parce que là c'est le pays laitier M. : Chez vous, non? E. : Non. Non, pas trop. Pas trop. C'était, bon… Puis, moi, à cette époque là, c'était les produits de la ferme, du jardin. Alors donc… M. : Des épices? L'huile d'olive? E. : Ah, non. Pas du tout. M. : Non. E. : Ah, non. Non, non. M. : Ça c'est surtout le Sud de la France. E. : Ah, oui. C'est le Sud. C'est le Sud. Bon, là-bas c'était… il y a aussi la bière avec le houblon. Beaucoup de houblon. Donc on… J'ai… M. : Vous cuisinez à la bière aussi? Ou… E. : Ah, oui. Oui, oui. La bière, le bœuf, la carbonnade de bœuf. Et j'ai même fait la bière moi-même. M. : Ah bon. C'est dur à faire ça? E. : Pas trop. Il faut savoir la faire et puis… M. : Oui, bien sûr, comme tout. E. : Il faut prendre le temps de la faire. C'est tout. Et les enfants pouvaient en boire parce qu'il n'y a pas d'alcool dedans. Ah, c'était très bon. M. : Parfait. Comme tu as, donc, tes enfants, tes petits enfants, tu cuisines souvent? E. : Ah oui. M. : Beaucoup de gâteaux? E. : Ah… M. : Oui, les enfants, ils aiment bien. E. : Ah oui, j'ai toujours fait mes gâteaux moi-même. Et puis, comment veux-tu ne pas cuisiner en ayant deux enfants cuisiniers? M. : Ah. E. : Bon. M. : Ils sont tous les deux cuisiniers. E. : Oui. M. : Le… E. : Le garçon… M. : Le garçon et une fille. E. : … et puis la dernière des filles. M. : Et ils travaillent dans un restaurant? Ils font… E. : Le garçon, il avait été chef cuisinier dans un petit restaurant à Paris et maintenant il a sa boucherie/charcuterie/traiteur qui est différent mais, bon, pour le traiteur, c'est bien. Il a son propre commerce. Et la fille est dans… elle travaille pour la préfecture du Val-de-Marne. M. : Donc c'est une cuisine qui est… E. : Une cuisine qui travaille que pour Monsieur le Préfet… M. : Ah, d'accord. E. : … quand il reçoit des… du monde. M. : Et où ça, tu as dit? E. : Dans le Val-de-Marne. M. : Dans le Val-de-Marne? E. : À Créteil. M. : Oui. Préfecture. Ah, c'est parfait. C'est un… Et l'autre fille fait quoi? E. : L'autre fille, elle travaille à Carrefour, en secrétariat, et puis elle travaille avec son frère à la boucherie. M. : C'est très bien. E. : Voilà. M. : Donc ta... peut-être ta passion de la cuisine leur a été transmise? E. : Peut-être. M. : Peut-être? E. : Peut-être. Mais, après, c'est eux qui m'ont appris à faire des choses. M. : Ok. Ils ont suivi des études… E. : Le CRP. M. : … dans l'Hôtellerie? E. : Le garçon, le CRP de cuisinier et la fille qui est allée jusqu'au brevet cuisinière/pâtissière et mise en assiette. C'est-à-dire les décorations sur l'assiette. M. : Oui. C'est intéressant tous ça. E. : Ah bien, ça fait des belles choses tout ça. M. : Ils peuvent se préparer de bons petits plats. E. : Oui, oui, oui, oui. M. : Et, vu que, donc, dans… Bon, le Pas-de-Calais, c'est proche quand même de la Belgique. Tu as déjà passée ou, toi et ta famille ont déjà été en Belgique? E. : Oui. Bon bien, forcément, étant près, on a tous été faire un petit tour en Belgique. Surtout à Anvers qui a des… les canaux, on se pointe beaucoup… on fait du vélo. Oui, un petit lieu de promenade. M. : Très bien. Donc, très bien Evelyne. Donc, je te remercie de… E. : Eh bien, merci à toi. M. : … nous avoir fait un peu partager ta vie et puis… E. : Merci à toi, Marianne. M. : … j'espère à très bientôt. E. : Et puis, à bientôt et bon courage. M. : Merci. Toi aussi. E. : Au revoir! M. : Au revoir!


# 25 Evelyne et Marianne parlent d'une variété de sujets

M. Mr.

:            Bonjour Evelyne. E.: Hello Marianne. E. :             Bonjour Marianne. M. :            Comment vas-tu? E.: Very good. E. :             Très bien. You too? Et toi-même? MR: It's okay. M. :            Ça va bien. Will summer finally decide to arrive? Est-ce que l'été va enfin se décider à arriver? E.: Well, today is officially ... MR: That's a good question. ¿Decidirá finalmente llegar el verano? E. :             Bien, c'est aujourd'hui officiellement… M. :            C'est une bonne question. The weather is really changing in June. Le temps est vraiment changeant au mois de juin. E.: ... yes. E. :             … oui. Well, well, it's storms that fell yesterday in the Paris region. Bon, bien là, c'est des orages qui se sont abattus hier sur la région parisienne. Yes, it rained very, very hard. Bueno, ayer hubo tormentas eléctricas que azotaron la región de París. Oui, il a plu très, très fort. MR: Yes, it rained, yes. M. :            Oui, il a plu, oui. It is true that ... E.: And, so, well, we will see today the time he will do. C'est vrai que… E. :             Et, donc, bien, on verra bien aujourd'hui le temps qu'il va faire. It's true that… E.: And so, well, we'll see what the weather is going to be like today. M. :            Oui. In a week we have two days of very high heat at thirty degrees and then put the jackets back to ten degrees. Dans une semaine on a deux jours de très forte chaleur à trente degrés pour ensuite remettre les blousons à dix degrés. In a week we have two days of very strong heat at thirty degrees to then put the jackets back to ten degrees. En una semana tenemos dos días de calor muy fuerte a treinta grados para luego volver a poner las chaquetas a diez grados. E. :             Oui. Because last week ... as I start very early, last week it was three degrees in the morning to five and a half, pretty much. Parce que la semaine dernière… comme je commence très tôt, la semaine dernière il faisait trois degrés le matin à cinq heures et demi, à peu près. Finally, do not despair. Enfin, il ne faut pas désespérer. They announced very good weather for Sunday but with thunderstorms. Ils ont annoncé du très beau temps pour Dimanche mais avec des orages. MR: The cold does not bother me but, at least that ... E.: It does not rain. M. :            Le froid ne me dérange pas mais, au moins que… E. :             Qu'il ne pleuve pas. MR: A little bit. M. :            Un petit peu. E.: A little bit! E. :             Un petit peu! MR: But finally, that it is decided because, there, it is ... It is too much ... E.: Yes. M. :            Mais enfin, que ça se décide parce que, là, c'est…  C'est trop… E. :             Oui. Because the holidays are approaching. Parce que les vacances approchent. And, so ... MR: No, because it's too changeable. Porque se acercan las vacaciones. Et, donc… M. :            Non, parce que c'est trop changeant. We have hardly time to get used to the heat that ... E.: Yes, it is sure that the body does not get used either. On a à peine le temps à s'habituer à la chaleur que… E. :             Oui, c'est sûr que le corps ne s'habitue pas non plus. MR: It's really cool and ... E.: There's too much temperature difference from one day to the next. M. :            Il fait vraiment frais et… E. :             Il y a trop de différence de température d'une journée à l'autre. MR: It's really cool and ... E.: There's too much temperature difference from one day to the next. M. :            Oui. That's not really nice. Ça, ce n'est pas vraiment agréable. Finally, it seems to be changing. Enfin, ça a l'air de changer. E.: We must hope. Finalmente, parece cambiar. E. :             Il faut espérer. M.: So, are you from the North? M. :            Donc, toi, tu es du Nord? E.: Pas-de-Calais. E. :             Du Pas-de-Calais. Mr: Pas-de-Calais. M. :            Pas-de-Calais. Is there a difference between the North and the Pas-de-Calais? Y a-t-il une différence entre le Nord et le Pas-de-Calais? E.: Not a big, big difference but, well, it's a department ... from one department to another. E. :             Pas une grande, grande différence mais, bon, c'est un département… d'un département à l'autre. Well, the North is more on the side ... next to Belgium, and, well, the Pas-de-Calais is the language ch'ti. Bon, le Nord, c'est plus du côté… à côté de la Belgique, et, bien, le Pas-de-Calais, c'est la langue ch'ti. M.: And there is no language ch'ti in the North? M. :            Et il n'y a pas de langue ch'ti dans le Nord? E.: If but, well, it's more ... MR: Close to the Flemish? E. :             Si mais, bon, c'est plus… M. :            Proche du Flamand? E. :             Oui. In the North, yes. Dans le Nord, oui. With Flanders, Belgium is really ... No, you really have to understand the patois of the North. Avec les Flandres, la Belgique, c'est vraiment…  Non, il faut vraiment comprendre le patois du Nord. MR: Many people speak it, still now? M. :            Beaucoup de personnes le parlent, encore maintenant? E.: Oh, I ... It diminishes anyway. E. :             Oh, je…  Ça diminue quand même. Because, well, for schools, it's different. Parce que, bon, pour les écoles, c'est différent. The children must speak well. Il faut que les enfants parlent bien. MR: Yes ... E.: But, well, I'm sure there are families ... MR: Between them. M. :            Oui… E. :             Mais, bon, je suis certaine qu'il y a des familles… M. :            Entre eux. M.: Yes… E.: But, well, I'm sure there are families… M.: Between them. E. :             Ah, bien oui. Who still really speak Flemish with the mixed French language, plus patois. Qui parlent encore vraiment le Flamand avec la langue française mélangée, plus le patois. I do not tell you. Je ne te raconte pas. MR: And you ... you, do not you speak it? M. :            Et tu… toi, tu ne le parles pas? M.: And you… you, you don't speak it? E. :             Non. Okay, I think I have the accent. Bon, je pense que j'ai l'accent. Okay, I think I have the accent. M. :            Un petit peu. Sometimes. Des fois. E.: A little bit? E. :             Un petit peu? Oui, oui. MR: We hear ... There are some ... E.: When I let myself go. M. :            On entend…  Il y a certains… E. :             Quand je me laisse aller. MR: We hear ... There are some ... E.: When I let myself go. M. :            Voilà. Words that are different. Des mots qui sont différents. Words that are different. Oui. Note. Remarque. And you go back often? Et tu y retournes souvent? E.: Ah, well, as soon as I can. E. :             Ah, bien, aussitôt que je peux. Because I still have my mom so, so, I'll see her as soon as I have the opportunity. Parce que j'ai encore ma maman alors, donc, je vais la voir sitôt que j'ai l'occasion. Because I still have my mom then, therefore, I will see her as soon as I have the opportunity. Là, pendant les vacances j'y retourne peut-être une petite semaine. There, during the holidays I return there maybe a little week. Ça fait du bien, des petites sources. It feels good, small sources. M. :            Il y a combien de temps que tu vis en région parisienne? MR: How long have you been living in the Paris region? E. :             Trente-quatre ans. M. :            Trente-quatre ans. Et il y a beaucoup de différences dans la manière de vivre? And there are a lot of differences in the way of living? Ça te manque de… la région, là-bas? Do you miss ... the region over there? E. :             Bon, je…  C'est comme partout. E.: Well, I ... It's like everywhere. Ça a changé. It has changed. Le…  C'est différent. The ... It's different. Il y a…  Bon bien, les jeunes, c'est différent aussi. There are ... Well, young people are different too. Bon, dans un sens, tant mieux. Well, in a way, so much the better. Et, non, c'est partout pareil. And, no, it's the same everywhere. Hein? Huh? Je…  Malgré que c'est un petit village, mais bon, c'est la même chose que dans la région parisienne. I ... Although it is a small village, but hey, it's the same as in the Paris region. Hein? Huh? Ça c'est sûr que…  Mais bon, c'est quand même différent parce qu'on a quand même ses petites racines là-bas, la maison qui est encore là où on est nés. That's for sure ... But hey, it's still different because we still have his little roots there, the house that is still where we were born. M. :            Et puis tu as des enfants? E. :             Oui. Trois. M. :            Trois enfants. Ils sont dans la région également? E. :             Ils sont dans la région parisienne. E.: They are in the Paris region. Ils sont restés. They stayed. M. :            Ils sont nés en région parisienne? E. :             Sauf le plus vieux. E.: Except the oldest. Il est né dans le Pas-de-Calais. He was born in Pas-de-Calais. Et, donc, deux… un garçon, deux filles. And, therefore, two ... a boy, two girls. M. :            Donc les deux filles sont avec toi ici. MR: So the two girls are with you here. E. :             Ah, bien, le garçon aussi. E.: Ah, well, the boy too. Eh, oui. Eh yes. Oh bien, il m'a suivi. Hein? J'étais…  Non, non, ils sont tous les trois dans la région parisienne. I was ... No, no, they are all three in the Paris region. M. :            Des petits enfants? E. :             Deux petits garçons. Onze ans et six ans. M. :            Ça commence à faire une grande famille. E. :             Oui. Quand on se réunit, ça commence à…  Une belle petite famille réunie. When we meet, it starts at ... A nice little family together. M. :            Est-ce que tu cuisines? M.: Do you cook? M .: ¿Estás cocinando? E. :             Ah, oui. J'aime bien cuisiner. M. :            Des… il y a une différence entre les plats de ta région là-bas ou ici? E. :             Ah, bien, il y a des petits plats régionaux comme le lapin aux pruneaux, la tourte aux poireaux. E.: Ah, well, there are small regional dishes like prune rabbit, leek pie. E .: Ah, bueno, hay platos regionales como conejo con ciruelas, pastel de puerros. Comme dessert, bon bien, avant, on appelait la tarte à gros bord. For dessert, well, before, we called the pie with big brim. De postre, bueno, antes llamábamos al pastel de ala grande. C'est une tarte faite avec de la pâte, pour ainsi dire, de boulanger avec une crème épaisse dessus. It's a pie made with dough, so to speak, baked with a thick cream on it. Es un pastel hecho con masa de panadero, por así decirlo, con crema espesa. Et, donc, c'était… M. :            Des fruits ou quelque chose, non? And, so, it was… MR: Fruit or something, right? E. :             Non, non. C'était…  On faisait ça comme ça. Fue ... Lo hicimos así. Avec la crème seulement, la vanille, et…M. :            Vous utilisez beaucoup de… de la crème fraîche ou de la crème… E. :             Bon. : You use a lot of… creme fraiche or cream… E.: Good. Avant, non. M. :            En Normandie, je crois qu'ils utilisent… E. :             Oui. En Normandie parce que là c'est le pays laitier M. :            Chez vous, non? In Normandy because there is dairy country M.: At home, right? E. :             Non. Non, pas trop. Pas trop. Not too much. C'était, bon…  Puis, moi, à cette époque là, c'était les produits de la ferme, du jardin. It was, well ... Then, me, at that time, it was the products of the farm, of the garden. Alors donc… M. :            Des épices? So then… M.: Spices? L'huile d'olive? E. :             Ah, non. Pas du tout. M. :            Non. E. :             Ah, non. Non, non. M. :            Ça c'est surtout le Sud de la France. E. :             Ah, oui. C'est le Sud. C'est le Sud. Bon, là-bas c'était… il y a aussi la bière avec le houblon. Well, there it was ... there is also beer with hops. Beaucoup de houblon. Donc on…  J'ai… M. :            Vous cuisinez à la bière aussi? Ou… E. :             Ah, oui. Oui, oui. La bière, le bœuf, la carbonnade de bœuf. Beer, beef, beef stew. Et j'ai même fait la bière moi-même. And I even made the beer myself. M. :            Ah bon. C'est dur à faire ça? Is it hard to do that? ¿Es difícil hacer eso? E. :             Pas trop. E .: Not too much. Il faut savoir la faire et puis… M. :            Oui, bien sûr, comme tout. You have to know how to do it and then ... M.: Yes, of course, like everything. E. :             Il faut prendre le temps de la faire. E .: You have to take the time to do it. C'est tout. That's all. Et les enfants pouvaient en boire parce qu'il n'y a pas d'alcool dedans. And children could drink because there is no alcohol in it. Ah, c'était très bon. M. :            Parfait. Comme tu as, donc, tes enfants, tes petits enfants, tu cuisines souvent? Como tienes, por tanto, tus hijos, tus nietos, ¿cocinas a menudo? E. :             Ah oui. M. :            Beaucoup de gâteaux? MR: ¿Muchos pasteles? E. :             Ah… M. :            Oui, les enfants, ils aiment bien. E. :             Ah oui, j'ai toujours fait mes gâteaux moi-même. E.: Oh yes, I always made my own cakes. E .: Ah sí, siempre he hecho mis pasteles yo mismo. Et puis, comment veux-tu ne pas cuisiner en ayant deux enfants cuisiniers? And then, how can you not cook while having two cook children? M. :            Ah. E. :             Bon. M. :            Ils sont tous les deux cuisiniers. M .: They are both cooks. E. :             Oui. M. :            Le… E. :             Le garçon… M. :            Le garçon et une fille. E. :             … et puis la dernière des filles. E .:… and then the last of the girls. M. :            Et ils travaillent dans un restaurant? Ils font… E. :             Le garçon, il avait été chef cuisinier dans un petit restaurant à Paris et maintenant il a sa boucherie/charcuterie/traiteur qui est différent mais, bon, pour le traiteur, c'est bien. Lo hacen… E .: El camarero, había sido chef en un pequeño restaurante de París y ahora tiene su carnicería / charcutería / catering que es diferente pero, bueno, para el catering, está bien. Il a son propre commerce. He has his own business. Tiene su propio negocio. Et la fille est dans… elle travaille pour la préfecture du Val-de-Marne. M. :            Donc c'est une cuisine qui est… E. :             Une cuisine qui travaille que pour Monsieur le Préfet… M. :            Ah, d'accord. M.: So it's a kitchen which is… E.: A kitchen which works only for the Prefect… M.: Ah, okay. E. :             … quand il reçoit des… du monde. E .:… when he receives… from the world. M. :            Et où ça, tu as dit? M .: ¿Y dónde dijiste eso? E. :             Dans le Val-de-Marne. M. :            Dans le Val-de-Marne? E. :             À Créteil. M. :            Oui. Préfecture. Ah, c'est parfait. C'est un…  Et l'autre fille fait quoi? E. :             L'autre fille, elle travaille à Carrefour, en secrétariat, et puis elle travaille avec son frère à la boucherie. E.: The other girl, she works at Carrefour, in the secretariat, and then she works with her brother at the butcher shop. M. :            C'est très bien. E. :             Voilà. M. :            Donc ta... peut-être ta passion de la cuisine leur a été transmise? MR: So your ... maybe your passion for cooking was passed on to them? E. :             Peut-être. M. :            Peut-être? E. :             Peut-être. Mais, après, c'est eux qui m'ont appris à faire des choses. But, afterwards, it was they who taught me to do things. Pero, después, fueron ellos quienes me enseñaron a hacer las cosas. M. :            Ok. Ils ont suivi des études… E. :             Le CRP. M. :            … dans l'Hôtellerie? M.:... en la industria hotelera? E. :             Le garçon, le CRP de cuisinier et la fille qui est allée jusqu'au brevet cuisinière/pâtissière et mise en assiette. E.: The boy, the chef CRP and the girl who went to the cook / pastry cook's and put on a plate. C'est-à-dire les décorations sur l'assiette. That is to say the decorations on the plate. M. :            Oui. C'est intéressant tous ça. It's all interesting. E. :             Ah bien, ça fait des belles choses tout ça. E .: Ah well, that makes for beautiful things all that. M. :            Ils peuvent se préparer de bons petits plats. M.: They can prepare good meals. E. :             Oui, oui, oui, oui. M. :            Et, vu que, donc, dans…  Bon, le Pas-de-Calais, c'est proche quand même de la Belgique. M.: And, given that, therefore, in… Well, Pas-de-Calais, it's still close to Belgium. Tu as déjà passée ou, toi et ta famille ont déjà été en Belgique? Have you been there or have you and your family been to Belgium? E. :             Oui. Bon bien, forcément, étant près, on a tous été faire un petit tour en Belgique. Well, obviously, being close, we all went for a little tour in Belgium. Surtout à Anvers qui a des… les canaux, on se pointe beaucoup… on fait du vélo. Especially in Antwerp which has… the canals, we show up a lot… we cycle. Especialmente en Amberes, que tiene ... los canales, nos presentamos mucho ... vamos en bicicleta. Oui, un petit lieu de promenade. M. :            Très bien. Donc, très bien Evelyne. Donc, je te remercie de… E. :             Eh bien, merci à toi. M. :            … nous avoir fait un peu partager ta vie et puis… E. :             Merci à toi, Marianne. M.:… for having shared your life with us a little and then… E.: Thank you to you, Marianne. M. :            … j'espère à très bientôt. E. :             Et puis, à bientôt et bon courage. E .: And then, see you soon and good luck. M. :            Merci. Toi aussi. E. :             Au revoir! M. :            Au revoir!