×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

Le Ciné-Club de M.Bobine, Steven Spielberg et le Temple maudit : L'analyse de M. Bobine (1)

Steven Spielberg et le Temple maudit : L'analyse de M. Bobine (1)

Adeptes de la Grande Toile, bonjour !

Vous êtes-vous déjà demandé quels étaient les 5 meilleurs films de Steven Spielberg

selon Steven Spielberg ?

Perso, je miserais bien sur Rencontres du 3e type,

E.T, La liste de Schindler et Munich.

Pour le cinquième, j'hésite entre A.I. et Il faut sauver le soldat Ryan.

L'un étant un hommage à son ami Stanley Kubrick,

l'autre à son papa qui a servi pendant la Seconde Guerre Mondiale,

difficile de trancher…

En tous cas, s'il y a un film qui n'a aucune chance de figurer dans la liste,

c'est bien Indiana Jones et le temple maudit,

sur lequel Spielberg balance régulièrement depuis plus de 30 ans.

Mais, à part lui, vous en connaissez du monde qui n'aime pas Indiana Jones et le Temple maudit ?

Du coup, je me demande si cet avis aussi tranché qu'incompréhensible

ne cacherait pas un peu des trucs inavouables ?

Bref, les amis, le moment est venu pour nous d'explorer

le Côté Obscur de Steven Spielberg…

Voilà en quels termes Steven Spielberg parle d'Indiana Jones et le Temple maudit

dans le making-of visible sur l'édition DVD sortie en 2003.

Le réalisateur n'a pas toujours été aussi sévère

avec le second volet de la saga Indiana Jones.

Dans une interview donnée à la revue American Cinematographer en 1984,

alors qu'il venait tout juste de finir le film,

Spielberg fait même preuve d'une certaine fierté vis-à-vis de son travail,

qu'il qualifie d' « aventure popcorn avec beaucoup de beurre ».

5 ans plus tard, le son de cloches n'est plus du tout le même.

Au moment où sort en salles Indiana Jones et la dernière croisade

qui prend ses distances vis-à-vis du Temple maudit pour mieux renouer avec l'esprit du premier film,

Spielberg se lâche dans le quotidien The Sun-Sentinel :

« je ne suis pas du tout content du deuxième Indiana Jones.

Le film est trop sombre, trop souterrain, et beaucoup trop effrayant.

C'est encore pire que Poltergeist.

Il n'y a absolument rien de personnel dans Le temple maudit ».

En 2008,

Steven Spielberg sort Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal,

quatrième volet tardif de la saga qui fait à peu près l'unanimité contre lui.

Pensez-vous que cette réception désastreuse

l'a fait légèrement reconsidérer Le temple maudit ?

Que nenni !

En 2014, le réalisateur se fend d'un mail au rédacteur Quint du site Ain't it Cool News,

suite à une monumentale (et passionnante) review du film

intitulée Fortune and Glory.

Et on peut voir qu'il reste encore et toujours sur la même ligne. D'après lui,

Le temple maudit est un film important puisque il lui a permis de rencontrer la femme de sa vie,

la comédienne Kate Capshaw,

et même s'il y a mis tout son savoir-faire, ce n'est en aucun cas une œuvre personnelle.

Et uis il trouve toujours que le film est trop sombre...

Personnellement,

j'aurais bien aimé que Spielberg revienne une fois de plus sur le sujet

dans le long documentaire que HBO lui a consacré en octobre dernier.

Mais Le temple maudit fait partie de la liste des quelques film oubliés

par la réalisatrice Susan Lacy.

Celle-ci a toutefois assuré en interview

que le cinéaste considérait toujours le second Indiana Jones

comme le pire film de sa carrière.

Pour moi, on a affaire là à un authentique mystère spielbergien.

Alors, pour essayer d'y comprendre quelque chose,

on va commencer par revenir sur les différents arguments du maître

pour expliquer son dédain du film.

Tout d'abord, Spielberg présente Le temple maudit comment une pure commande,

dont il s'est acquittée pour honorer une promesse morale

faite à l'époque du premier Indiana Jones.

Dans le making-of du film,

le réalisateur passe son temps à nous raconter que le vrai cerveau derrière le film,

ce n'est pas lui, mais son copain George Lucas.

À tel point que ça frise carrément le running gag…

Bon alors ça, Steven, malgré l'infinie l'admiration que j'ai pour toi,

c'est quand même un peu du gros bullshit !

Parce que côté “simple exécutant”,

ben on peut l'appliquer à l'ensemble des films de la saga !

Depuis le départ, Indiana Jones c'est le bébé de George Lucas.

C'est lui qui a voulu rendre hommage aux serials de son enfance,

comme il l'avait fait avec Star Wars.

C'est lui qui a imaginé ce personnage d'archéologue

qui parcourt le monde pour retrouver des artefacts.

C'est lui qui a décidé de le nommer comme son chien.

Et c'est lui qui a engagé le scénariste de L'Empire contre-attaque

pour rédiger le script des Aventuriers de l'arche perdue.

Si vous pensiez que c'est Spielberg qui a suggéré d'utiliser l'Arche d'Alliance comme macguffin,

PERDU ! L'idée vient de Philip Kaufman,

et c'était avant même que notre ami Steven ne débarque sur le projet.

Par la suite,

c'est encore Lucas qui va décide de lancer Indiana Jones à la poursuite du Saint Graal,

une relique chrétienne qui inspirera moyennement Spielberg,

alors en pleine redécouverte de sa judéité.

Et c'est toujours George Lucas qui fera le choix de jeter à poubelle

le script d'Indiana et la Cité des Dieux,

sans que Spielberg pourtant très content du travail de Frank Darabont,

n'y trouve à redire.

Quand Spielberg écrit à Ain't It Cool News

que Le temple maudit n'est pas un film fait par passion

mais une simple démonstration de son savoir-faire,

pour moi il pourrait tout aussi bien causer des Aventuriers de l'arche perdue.

Au début des années 80,

le réalisateur sort en effet de trois tournages à problèmes,

dont le dernier s'est soldé par un énorme bide dans les salles américaines.

Quand il signe pour Indiana Jones,

Spielberg entend surtout prouver aux studios qu'il est capable de tourner à l'économie,

sans dépassements de calendrier ni de budget …

tout en pétant le box-office au final.

Même topo pour Indiana Jones et La dernière croisade,

qui intervient après deux films sérieux, où Spielberg a perdu une partie de son public

sans pour autant être adoubé par l'intelligentsia du cinéma.

En revenant à une formule qui a fait ses preuves,

le cinéaste retrouve sans trop se fouler sa position de moneymaker n°1 d'Hollywood.

Le royaume du crâne de cristal arrive quant à lui dans la foulée d'un film très personnel,

qui a apparemment pas mal éprouvé Steven Spielberg.

Celui-ci en parle d'ailleurs comme d'un “dessert sucré”

après les “épices amères” de Munich.

Le Temple maudit s'inscrit dans cette même logique récréative

puisqu'il suit deux films très marquants pour le réalisateur.

Mais, si vous les voulez bien, nous en reparlerons plus tard…

Bref, au niveau des motivations de Spielberg,

Indiana Jones 2 ne semble pas être un film très différent des trois autres.

Alors pourquoi fait-il une fixette précisément sur cet épisode ?

Pourquoi pas plutôt le 4, comme le reste du monde ?

Et puis, quand on y pense,

ce n'est pas un peu paradoxal de ne pas aimer un film

pour lequel on s'est juste contenté de “faire le job” ?

Perso, j'ai tendance à penser

que Le temple maudit est un film beaucoup moins impersonnel

que Spielberg voudrait nous le faire croire.

Le bonhomme a beau clamer haut et fort que toutes les idées viennent de George Lucas

(et un peu des deux scénaristes Gloria Katz ert Willard Huyck),

je vois pour ma part un certain nombre de choses dans le film qui portent clairement sa patte.

Déjà, le film déborde littéralement de gamins. Y en a partout !

Même le Maharajah de Pankot est un gosse !

Il y a aussi les très nombreux clins d'œil à Tintin,

et notamment au dyptique Les cigares du pharaon / Le lotus bleu.

Rien d'étonnant quand on sait que, pendant la pré-production du film,

Spielberg négociait avec Hergé et ses collaborateurs

pour adapter son œuvre au cinéma.

Spielberg est depuis toujours un cinéaste cinéphile

et un adorateur inconditionnel de l'Âge d'Or de Hollywood.

George Lucas, lui, avoue une nette préférence pour un cinéma, disons, plus exotique.

Donc, à votre avis, lequel des deux a insisté

pour transformer le numéro musical du début en hommage géant à Busby Berkeley ?

Qui a fait de cette scène de séduction un pur moment de screwball comedy ?

Ou a demandé à Kate Capshaw de calquer son jeu sur celui de Fay Fray dans King Kong ?

En fait,

je trouve que le parcours d'Indy dans Le temple maudit

reflète plutôt bien l'investissement de Spielberg sur le film.

Il accepte la mission qu'on lui propose pour des motifs pas très nobles.

Mais, en cours de route,

il ne peut pas s'empêcher d'en faire une affaire personnelle.

Là où ça a l'air de vraiment coincer entre Spielberg et Le temple maudit,

c'est sur la part « sombre » du film, dans tous les sens du terme.

On ne peut pas nier que ce second volet est un spectacle assez violent,

avec ses brochettes mortelles,

ses cervelles de singe en sorbet,

et, bien sûr, ses sacrifices humains à base de cœur arraché.

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas,

Le temple maudit est d'ailleurs à l'origine de la création de la classification PG13,

qui interdit l'entrée en salles aux moins de 13 ans

s'ils ne sont pas accompagnés par un adulte.

A cause de cette violence à priori incompatible avec son statut de blockbuster estival,

Le temple maudit va se prendre une volée de bois vert

par une partie de la critique américaine.

Jetez donc un œil à ce qu'écrit Ralph Novak dans People Magazine

au moment de la sortie du film :

« C'est un viol caractérisé de la confiance que les gens portent

à l'approche du cinéma de Spielberg et Lucas

généralement bienveillante et tournée vers les enfants.

S'ils avaient essayé de prouver qu'ils peuvent s'en tirer en faisant les pires choses

- insulter l'intelligence de spectateurs, les rendre physiquement malades -

ils ne s'y seraient pas mieux pris (…)

Aucun parent ne devrait autoriser ses enfants à voir ce film en tous points traumatisant.

Ce ne serait ni plus ni moins qu'une forme d'abus.

Quand Harrison Ford gifle son jeune partenaire

ou agresse sexuellement Kate Capshaw,

on réalise qu'il n'y a aucun héros dans ce film.

Seulement deux méchants, et leurs noms sont Spielberg et Lucas ».

Ce brave monsieur Novak semble oublier qu'en termes de violence graphique,

Les aventuriers de l'Arche perdue se posait déjà là.

Mais bon, Spielberg semble aussi penser

qu'il a poussé le bouchon un peu trop loin cette fois,

puisqu'il mettra sacrément la pédale douce niveau sadisme dans les épisodes 3 et 4.

En plus de la violence,

il y a cette imagerie souterraine, pour ne pas dire infernale,

qui domine toute la deuxième moitié du film.

Et bien sûr ce passage bien traumatisant où Indy passe du Côté Obscur.

Que ce soit dans le mail adressé à Quint ou dans le making-of de 2003,

on voit bien que Spielberg tend à rejeter cet aspect du film

sur le dos de George Lucas.

Et au fond, ll n'a pas tort, Steven.

C'est clair que L'Empire contre-attaque tranche lui aussi radicalement

avec le côté lumineux du premier opus.

Et il multiplie, comme Le temple maudit,

les scènes souterraines où les héros sont sévèrement mis à l'épreuve.

Le truc marrant,

c'est que Lucas, en son temps, a fait le même rejet épidermique de L'Empire contre-attaque.

Et il s'est empressé de revenir à plus de légèreté dans le film suivant.

Mais alors dans ce cas, pourquoi Lucas renouerait-il

avec la noirceur de cet Episode V mal aimé ?

L'idée communément admise depuis 30 ans,

c'est que le papa de Star Wars aurait fait du Temple maudit

une sorte de film exutoire pour toutes ses frustrations de l'époque.

Pendant la production du film,

Lucas vivait en effet un divorce particulièrement difficile.

Pour un biographe de Spielberg,

la scène du cœur arraché ne serait rien de moins qu'une métaphore

de son état émotionnel suite à la découverte de l'adultère de sa femme !

Sans aller jusque là,

il semble assez évident que cet événement privé a eu un impact déterminant

sur le côté macho (pour ne pas dire misogyne) du film.

Steven Spielberg et le Temple maudit : L'analyse de M. Bobine (1) Steven Spielberg and the Temple of Doom: Mr. Bobbin's analysis (1) Steven Spielberg e il Tempio Maledetto: l'analisi di Mr Bobbin (1) Steven Spielberg e o Templo da Perdição: análise do Sr. Bobbin (1)

Adeptes de la Grande Toile, bonjour ! People of the silver screen greetings!

Vous êtes-vous déjà demandé quels étaient les 5 meilleurs films de Steven Spielberg Have you ever wondered what Steven Spielberg's 5 best movies were

selon Steven Spielberg ? according to Steven Spielberg?

Perso, je miserais bien sur Rencontres du 3e type, Personally, I would bet on Rencontres du 3e kind,

E.T, La liste de Schindler et Munich. ET, Schindler's list and Munich.

Pour le cinquième, j'hésite entre A.I. et Il faut sauver le soldat Ryan. For the fifth, I hesitate between AI and Saving Private Ryan.

L'un étant un hommage à son ami Stanley Kubrick, One being a tribute to his friend Stanley Kubrick,

l'autre à son papa qui a servi pendant la Seconde Guerre Mondiale, the other to his dad who served during the Second World War,

difficile de trancher… difficult to decide ...

En tous cas, s'il y a un film qui n'a aucune chance de figurer dans la liste, In any case, if there is a film that has no chance of appearing in the list,

c'est bien Indiana Jones et le temple maudit, it's Indiana Jones and the Temple of Doom,

sur lequel Spielberg balance régulièrement depuis plus de 30 ans. on which Spielberg has been swinging regularly for over 30 years.

Mais, à part lui, vous en connaissez du monde qui n'aime pas Indiana Jones et le Temple maudit ? But other than him, do you know anyone who doesn't like Indiana Jones and the Temple of Doom?

Du coup, je me demande si cet avis aussi tranché qu'incompréhensible Suddenly, I wonder if this opinion as clear cut as incomprehensible

ne cacherait pas un peu des trucs inavouables ? would not hide a little shameful stuff?

Bref, les amis, le moment est venu pour nous d'explorer Anyway, friends, the time has come for us to explore

le Côté Obscur de Steven Spielberg… Steven Spielberg's Dark Side…

Voilà en quels termes Steven Spielberg parle d'Indiana Jones et le Temple maudit This is how Steven Spielberg talks about Indiana Jones and the Temple of Doom

dans le making-of visible sur l'édition DVD sortie en 2003. in the making-of visible on the DVD edition released in 2003 .

Le réalisateur n'a pas toujours été aussi sévère the director has not always been as severe

avec le second volet de la saga Indiana Jones. with the second installment of the Indiana Jones saga.

Dans une interview donnée à la revue American Cinematographer en 1984, In an interview with American Cinematographer magazine in 1984,

alors qu'il venait tout juste de finir le film, when he had just finished the film,

Spielberg fait même preuve d'une certaine fierté vis-à-vis de son travail, Spielberg even showed a certain pride in his work, which

qu'il qualifie d' « aventure popcorn avec beaucoup de beurre ». he called an "adventure." popcorn with lots of butter ”.

5 ans plus tard, le son de cloches n'est plus du tout le même. 5 years later, the sound of bells is not the same at all.

Au moment où sort en salles Indiana Jones et la dernière croisade At the moment when Indiana Jones and the Last Crusade is released in theaters,

qui prend ses distances vis-à-vis du Temple maudit pour mieux renouer avec l'esprit du premier film, which distances itself from the Cursed Temple to better reconnect with the spirit of the first film,

Spielberg se lâche dans le quotidien The Sun-Sentinel : Spielberg lets go in the daily The Sun-Sentinel:

« je ne suis pas du tout content du deuxième Indiana Jones. "I am not not at all happy with the second Indiana Jones.

Le film est trop sombre, trop souterrain, et beaucoup trop effrayant. The film is too dark, too underground, and way too scary.

C'est encore pire que Poltergeist. It's even worse than Poltergeist.

Il n'y a absolument rien de personnel dans Le temple maudit ». There is absolutely nothing personal about The Temple of Doom ”.

En 2008, In 2008,

Steven Spielberg sort Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal, Steven Spielberg released Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull, the

quatrième volet tardif de la saga qui fait à peu près l'unanimité contre lui. fourth late installment of the saga which is almost unanimous against him.

Pensez-vous que cette réception désastreuse Do you think this disastrous reception

l'a fait légèrement reconsidérer Le temple maudit ? made him slightly reconsider The Temple of Doom?

Que nenni ! Nay!

En 2014, le réalisateur se fend d'un mail au rédacteur Quint du site Ain't it Cool News, In 2014, the director broke an email to editor Quint of the Ain't it Cool News site,

suite à une monumentale (et passionnante) review du film following a monumental (and exciting) review of the film

intitulée Fortune and Glory. entitled Fortune and Glory.

Et on peut voir qu'il reste encore et toujours sur la même ligne. D'après lui, And we can see that it remains on the same line over and over again. According to him,

Le temple maudit est un film important puisque il lui a permis de rencontrer la femme de sa vie, The Temple of Doom is an important film because it allowed him to meet the woman of his life,

la comédienne Kate Capshaw, the actress Kate Capshaw,

et même s'il y a mis tout son savoir-faire, ce n'est en aucun cas une œuvre personnelle. and even if he put all his know-how into it, it is in no way case a personal work.

Et uis il trouve toujours que le film est trop sombre... And uis he always finds that the film is too dark ...

Personnellement, Personally,

j'aurais bien aimé que Spielberg revienne une fois de plus sur le sujet I would have liked Spielberg to return to the subject once more

dans le long documentaire que HBO lui a consacré en octobre dernier. in the long documentary that HBO devoted to him last October.

Mais Le temple maudit fait partie de la liste des quelques film oubliés But The Temple of Doom is on the list of the few forgotten films

par la réalisatrice Susan Lacy. by director Susan Lacy.

Celle-ci a toutefois assuré en interview However, she assured in an interview

que le cinéaste considérait toujours le second Indiana Jones that the filmmaker still considered the second Indiana Jones

comme le pire film de sa carrière. as the worst film of his career.

Pour moi, on a affaire là à un authentique mystère spielbergien. For me, this is an authentic Spielbergian mystery.

Alors, pour essayer d'y comprendre quelque chose, So, to try to understand something,

on va commencer par revenir sur les différents arguments du maître we will start by going back to the different arguments of the master

pour expliquer son dédain du film. to explain his disdain for the film.

Tout d'abord, Spielberg présente Le temple maudit comment une pure commande, First, Spielberg presents The Temple of Doom as a pure commission,

dont il s'est acquittée pour honorer une promesse morale which he fulfilled to honor a moral promise

faite à l'époque du premier Indiana Jones. made during the time of the first Indiana Jones.

Dans le making-of du film, In the making-of of the film,

le réalisateur passe son temps à nous raconter que le vrai cerveau derrière le film, the director spends his time telling us that the real brain behind the film

ce n'est pas lui, mais son copain George Lucas. is not him, but his friend George Lucas.

À tel point que ça frise carrément le running gag… So much so that it borders on running gag…

Bon alors ça, Steven, malgré l'infinie l'admiration que j'ai pour toi, So that, Steven, despite the infinite admiration I have for you,

c'est quand même un peu du gros bullshit ! it's still a bit of a big bullshit!

Parce que côté “simple exécutant”, Because the “simple performer” side, well

ben on peut l'appliquer à l'ensemble des films de la saga ! we can apply it to all the films of the saga!

Depuis le départ, Indiana Jones c'est le bébé de George Lucas. From the start, Indiana Jones has been George Lucas' baby.

C'est lui qui a voulu rendre hommage aux serials de son enfance, It was he who wanted to pay tribute to the serials of his childhood,

comme il l'avait fait avec Star Wars. as he had done with Star Wars.

C'est lui qui a imaginé ce personnage d'archéologue It was he who imagined this character of archaeologist

qui parcourt le monde pour retrouver des artefacts. who travels the world to find artefacts.

C'est lui qui a décidé de le nommer comme son chien. It was he who decided to name him after his dog.

Et c'est lui qui a engagé le scénariste de L'Empire contre-attaque And it was he who hired the writer of The Empire Strikes

pour rédiger le script des Aventuriers de l'arche perdue. Back to write the script for Raiders of the Lost Ark.

Si vous pensiez que c'est Spielberg qui a suggéré d'utiliser l'Arche d'Alliance comme macguffin, If you thought it was Spielberg who suggested using the Ark of the Covenant as a macguffin,

PERDU ! L'idée vient de Philip Kaufman, LOST! The idea came from Philip Kaufman,

et c'était avant même que notre ami Steven ne débarque sur le projet. and that was before our friend Steven even landed on the project.

Par la suite, Subsequently,

c'est encore Lucas qui va décide de lancer Indiana Jones à la poursuite du Saint Graal, it is still Lucas who will decide to launch Indiana Jones in pursuit of the Holy Grail,

une relique chrétienne qui inspirera moyennement Spielberg, a Christian relic which will moderately inspire Spielberg,

alors en pleine redécouverte de sa judéité. then in full rediscovery of his Jewishness.

Et c'est toujours George Lucas qui fera le choix de jeter à poubelle And it is always George Lucas who will make the choice to throw in the trash

le script d'Indiana et la Cité des Dieux, the script of Indiana and the City of the Gods,

sans que Spielberg pourtant très content du travail de Frank Darabont, without Spielberg, however very happy with the work of Frank Darabont,

n'y trouve à redire. finding fault.

Quand Spielberg écrit à Ain't It Cool News When Spielberg writes to Ain't It Cool News

que Le temple maudit n'est pas un film fait par passion that The Doomed Temple isn't a movie made out of passion

mais une simple démonstration de son savoir-faire, but a simple demonstration of his skill,

pour moi il pourrait tout aussi bien causer des Aventuriers de l'arche perdue. to me he might as well cause Raiders of the Lost Ark.

Au début des années 80, In the early 80s,

le réalisateur sort en effet de trois tournages à problèmes, the director came out of three problematic shoots,

dont le dernier s'est soldé par un énorme bide dans les salles américaines. the last of which ended in a huge flop in American theaters.

Quand il signe pour Indiana Jones, When he signs for Indiana Jones,

Spielberg entend surtout prouver aux studios qu'il est capable de tourner à l'économie, Spielberg intends above all to prove to the studios that he is able to run economically,

sans dépassements de calendrier ni de budget … without exceeding the schedule or budget ...

tout en pétant le box-office au final. while breaking the box office in the end.

Même topo pour Indiana Jones et La dernière croisade, Same story for Indiana Jones and The Last Crusade,

qui intervient après deux films sérieux, où Spielberg a perdu une partie de son public which comes after two serious films, where Spielberg lost part of his audience

sans pour autant être adoubé par l'intelligentsia du cinéma. without being dubbed by the intelligentsia of cinema.

En revenant à une formule qui a fait ses preuves, By returning to a formula which has proved its worth,

le cinéaste retrouve sans trop se fouler sa position de moneymaker n°1 d'Hollywood. the filmmaker finds without too much strain his position as Hollywood's No. 1 moneymaker.

Le royaume du crâne de cristal arrive quant à lui dans la foulée d'un film très personnel, The Kingdom of the Crystal Skull comes in the wake of a very personal film,

qui a apparemment pas mal éprouvé Steven Spielberg. which has apparently tested Steven Spielberg quite a bit.

Celui-ci en parle d'ailleurs comme d'un “dessert sucré” He speaks of it as a “sweet dessert”

après les “épices amères” de Munich. after Munich's “bitter spices”.

Le Temple maudit s'inscrit dans cette même logique récréative The Cursed Temple is part of this same recreational logic

puisqu'il suit deux films très marquants pour le réalisateur. since it follows two very striking films for the director.

Mais, si vous les voulez bien, nous en reparlerons plus tard… But, if you don't mind, we'll talk about them later ...

Bref, au niveau des motivations de Spielberg, Anyway, in terms of Spielberg's motivations,

Indiana Jones 2 ne semble pas être un film très différent des trois autres. Indiana Jones 2 doesn't seem to be a very different film from the other three.

Alors pourquoi fait-il une fixette précisément sur cet épisode ? So why is he staring precisely at this episode?

Pourquoi pas plutôt le 4, comme le reste du monde ? Why not rather the 4, like the rest of the world?

Et puis, quand on y pense, And then, when you think about it,

ce n'est pas un peu paradoxal de ne pas aimer un film isn't it a little paradoxical not to like a film

pour lequel on s'est juste contenté de “faire le job” ? for which we just “did the job”?

Perso, j'ai tendance à penser Personally, I tend to think

que Le temple maudit est un film beaucoup moins impersonnel that The Temple of Doom is a much less impersonal film

que Spielberg voudrait nous le faire croire. than Spielberg would have us believe.

Le bonhomme a beau clamer haut et fort que toutes les idées viennent de George Lucas The guy may well proclaim loud and clear that all the ideas come from George Lucas

(et un peu des deux scénaristes Gloria Katz ert Willard Huyck), (and a little from the two screenwriters Gloria Katz ert Willard Huyck),

je vois pour ma part un certain nombre de choses dans le film qui portent clairement sa patte. for my part I see a certain number of things in the film which clearly bear his paw.

Déjà, le film déborde littéralement de gamins. Y en a partout ! Already, the film is literally overflowing with kids. They are everywhere!

Même le Maharajah de Pankot est un gosse ! Even the Maharajah of Pankot is a kid!

Il y a aussi les très nombreux clins d'œil à Tintin, There are also many nods to Tintin,

et notamment au dyptique Les cigares du pharaon / Le lotus bleu. and in particular to the diptych Les cigares du pharaon / Le lotus bleu.

Rien d'étonnant quand on sait que, pendant la pré-production du film, No wonder when we know that, during the pre-production of the film,

Spielberg négociait avec Hergé et ses collaborateurs Spielberg was negotiating with Hergé and his collaborators

pour adapter son œuvre au cinéma. to adapt his work to the cinema.

Spielberg est depuis toujours un cinéaste cinéphile Spielberg has always been a filmmaker

et un adorateur inconditionnel de l'Âge d'Or de Hollywood. and diehard fan of the Golden Age of Hollywood.

George Lucas, lui, avoue une nette préférence pour un cinéma, disons, plus exotique. George Lucas, himself, admits a clear preference for a cinema, say, more exotic.

Donc, à votre avis, lequel des deux a insisté So which of the two do you think insisted

pour transformer le numéro musical du début en hommage géant à Busby Berkeley ? on turning the opening musical number into a giant tribute to Busby Berkeley?

Qui a fait de cette scène de séduction un pur moment de screwball comedy ? Who made this seduction scene a pure screwball comedy moment?

Ou a demandé à Kate Capshaw de calquer son jeu sur celui de Fay Fray dans King Kong ? Or asked Kate Capshaw to model her game on Fay Fray's in King Kong?

En fait, In fact,

je trouve que le parcours d'Indy dans Le temple maudit I find Indy's journey in The Temple of Doom

reflète plutôt bien l'investissement de Spielberg sur le film. reflects Spielberg's investment in the film quite well.

Il accepte la mission qu'on lui propose pour des motifs pas très nobles. He accepts the mission offered to him for not very noble reasons.

Mais, en cours de route, But, along the way,

il ne peut pas s'empêcher d'en faire une affaire personnelle. he can't help but make it a personal matter.

Là où ça a l'air de vraiment coincer entre Spielberg et Le temple maudit, Where it seems to really get stuck between Spielberg and The Temple of Doom

c'est sur la part « sombre » du film, dans tous les sens du terme. is on the “dark” part of the film, in every sense of the word.

On ne peut pas nier que ce second volet est un spectacle assez violent, We can't deny that this second part is quite a violent spectacle,

avec ses brochettes mortelles, with its deadly skewers,

ses cervelles de singe en sorbet, its monkey brains in sherbet,

et, bien sûr, ses sacrifices humains à base de cœur arraché. and, of course, its human sacrifices made from ripped hearts.

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas, For those of you who do not know,

Le temple maudit est d'ailleurs à l'origine de la création de la classification PG13, Le temple maudit is also at the origin of the creation of the PG13 classification,

qui interdit l'entrée en salles aux moins de 13 ans which prohibits entry into theaters under 13

s'ils ne sont pas accompagnés par un adulte. if they are not accompanied. by an adult.

A cause de cette violence à priori incompatible avec son statut de blockbuster estival, Because of this violence a priori incompatible with its status as a summer blockbuster,

Le temple maudit va se prendre une volée de bois vert The Cursed Temple will be caught in the green

par une partie de la critique américaine. by some of the American critics.

Jetez donc un œil à ce qu'écrit Ralph Novak dans People Magazine So take a look at what Ralph Novak wrote in People Magazine

au moment de la sortie du film : at the time of the film's release:

« C'est un viol caractérisé de la confiance que les gens portent “This is a rape characterized by the trust people have

à l'approche du cinéma de Spielberg et Lucas in the generally benevolent and touring

généralement bienveillante et tournée vers les enfants. approach of Spielberg and Lucas' cinema. towards children.

S'ils avaient essayé de prouver qu'ils peuvent s'en tirer en faisant les pires choses If they had tried to prove that they can get away with doing the worst things

- insulter l'intelligence de spectateurs, les rendre physiquement malades - - insulting the intelligence of spectators, making them physically ill -

ils ne s'y seraient pas mieux pris (…) they would not have done better (…)

Aucun parent ne devrait autoriser ses enfants à voir ce film en tous points traumatisant. No parent should allow his children to see this film in all aspects traumatic.

Ce ne serait ni plus ni moins qu'une forme d'abus. It would be neither more nor less than a form of abuse.

Quand Harrison Ford gifle son jeune partenaire When Harrison Ford slaps his young partner

ou agresse sexuellement Kate Capshaw, or sexually assaults Kate Capshaw,

on réalise qu'il n'y a aucun héros dans ce film. we realize that there are no heroes in this movie.

Seulement deux méchants, et leurs noms sont Spielberg et Lucas ». Only two bad guys, and their names are Spielberg and Lucas ”.

Ce brave monsieur Novak semble oublier qu'en termes de violence graphique, This brave Mr. Novak seems to forget that in terms of graphic violence,

Les aventuriers de l'Arche perdue se posait déjà là. Raiders of the Lost Ark already arose there.

Mais bon, Spielberg semble aussi penser But hey, Spielberg also seems to think

qu'il a poussé le bouchon un peu trop loin cette fois, that he pushed the plug a little too far this time,

puisqu'il mettra sacrément la pédale douce niveau sadisme dans les épisodes 3 et 4. since he will be damn soft on the sadism level in episodes 3 and 4.

En plus de la violence, In addition to the violence,

il y a cette imagerie souterraine, pour ne pas dire infernale, there is this underground imagery. , not to say hellish,

qui domine toute la deuxième moitié du film. which dominates the entire second half of the film.

Et bien sûr ce passage bien traumatisant où Indy passe du Côté Obscur. And of course this very traumatic passage where Indy goes to the Dark Side.

Que ce soit dans le mail adressé à Quint ou dans le making-of de 2003, Whether in the email addressed to Quint or in the making-of of 2003,

on voit bien que Spielberg tend à rejeter cet aspect du film we can see that Spielberg tends to reject this aspect of the film

sur le dos de George Lucas. on the back of George Lucas.

Et au fond, ll n'a pas tort, Steven. And deep down, he's not wrong, Steven.

C'est clair que L'Empire contre-attaque tranche lui aussi radicalement It is clear that The Empire strikes back also radically contrasts

avec le côté lumineux du premier opus. with the luminous side of the first opus.

Et il multiplie, comme Le temple maudit, And it multiplies, like The Cursed Temple,

les scènes souterraines où les héros sont sévèrement mis à l'épreuve. the underground scenes where the heroes are severely put to the test.

Le truc marrant, The funny thing is ,

c'est que Lucas, en son temps, a fait le même rejet épidermique de L'Empire contre-attaque. Lucas, in his day, had the same epidermal rejection of The Empire Strikes Back.

Et il s'est empressé de revenir à plus de légèreté dans le film suivant. And he was quick to return to more lightness in the next film.

Mais alors dans ce cas, pourquoi Lucas renouerait-il But then in this case, why would Lucas reconnect

avec la noirceur de cet Episode V mal aimé ? with the darkness of this unloved Episode V?

L'idée communément admise depuis 30 ans, The idea commonly accepted for 30 years

c'est que le papa de Star Wars aurait fait du Temple maudit is that the Star Wars dad would have made the Temple of Doom

une sorte de film exutoire pour toutes ses frustrations de l'époque. a kind of film outlet for all his frustrations of the time.

Pendant la production du film, During the production of the film,

Lucas vivait en effet un divorce particulièrement difficile. Lucas was indeed going through a particularly difficult divorce.

Pour un biographe de Spielberg, For a Spielberg biographer,

la scène du cœur arraché ne serait rien de moins qu'une métaphore the heart torn scene would be nothing less than a metaphor

de son état émotionnel suite à la découverte de l'adultère de sa femme ! for his emotional state following the discovery of his wife's adultery!

Sans aller jusque là, Without going that far,

il semble assez évident que cet événement privé a eu un impact déterminant it seems pretty obvious that this private event had a huge impact

sur le côté macho (pour ne pas dire misogyne) du film. on the macho (not to say misogynistic) side of the film.