×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

Le Ciné-Club de M.Bobine, La TRILOGIE CORNETTO, d'Edgar Wright - L'analyse de M. Bobine

La TRILOGIE CORNETTO, d'Edgar Wright - L'analyse de M. Bobine

Adeptes de la grande toile, bonjour !

Si je vous dis que le sujet de notre épisode est né dans les années 70,

qu'il est Anglais,

que la poignée de films qu'il a réalisé

lui ont permis de démonter qu'il avait un réel talent et une vrai originalité.

Et enfin qu'il a pour nom de famille "Wright",

vous voyez de qui je veux parler ?

Et bien oui…

Cette fois, on va pas vous la faire à l'envers comme notre épisode précédent,

on va bien s'intéresser au petit génie Edgar Wright,

et en particulier à sa Trilogie Cornetto !

Conçue comme trois films indépendants

mais écrite par le même duo Simon Pegg et Edgar Wright,

la Trilogie Cornetto comprend donc Shaun of the Dead,

Hot Fuzz et The World's End.

Si ces trois films ont hérité du titre de "trilogie",

c'est parce qu'au-delà d'une référence aux glaces Cornetto,

on y trouve des acteurs récurrents,

des plans récurrents,

des gags récurrents,

des bruitages récurrents

et même des jeux d'écritures tout aussi récurrents.

Mais surtout,

les trois films sont construits autour d'un même ressort narratif

consistant à reprendre des genres lcinématographiques relativement codifiés

pour y inclure une dimension comique :

le film de zombie pour Shaun of the Dead,

le buddy-movie policier pour Hot Fuzz

et le film de bodysnatcher pour The World's End.

Edgar Wright étant un cinéphage maniaque et méticuleux,

ces trois films ne se contentent pas d'emprunter la structure scénaristique

des genres en question.

Ils en reproduisent également des caractéristiques techniques

comme l'utilisation de focales particulières,

des choix d'éclairage spécifiques

ou encore un sound-design reconnaissable.

Grâce et à cause du soin qu'il porte à ce qu'on pourrait appeler

des "comédies de genre",

Wright est surtout considéré comme un formaliste...

tant par ses admirateurs que par ses détracteurs, d'ailleurs.

Les premiers le voient comme un petit virtuose de l'écriture

et de la mise en scène,

les seconds le considèrent plutôt comme un réalisateur au style marqué

mais qui n'a pas grand chose à dire…

et il faut bien reconnaître que le cinéma d'Edgar Wright

se soucie assez peu de faire passer un message.

Cela dit,

il serait tout aussi faux de prétendre qu'il n'y a rien sous la surface.

Comme nous allons le voir,

si les films de la trilogie Cornetto

ne sont pas ce qu'on pourrait appeler des films politiques,

ils portent néanmoins une certaine réflexion

sur les genres dont ils s'inspirent et sur l'idéologie qu'ils véhiculent.

Pour le comprendre,

il faut mentionner une autre caractéristique commune

aux trois volets de la trilogie :

dans chacun des films,

le personnage incarné par Simon Pegg

doit faire face à une forme de pression sociale

qui lui demande d'abandonner son individualité

et de rentrer dans le rang.

Dans Shaun of the Dead,

le personnage de Shaun doit faire un choix entre sa vie d'adolescent attardé

et sa vie de couple.

Dans Hot Fuzz,

Nick Angel énerve ses collègues par son côté "premier de la classe"

qui s'obstine à appliquer le règlement à la lettre

au lieu de se plier aux règles implicites de son environnement.

Dans The World's End,

Gary King doit constamment faire face aux objections de ses amis,

réticents à le suivre dans sa démarche régressive.

Dans les trois films,

le personnage incarné par Nick Frost agit

comme une influence directe sur le personnage de Simon Pegg.

Dans Shaun of the Dead,

Ed essaie de convaincre Shaun

que la vie des habitués du bar le Winchester

est bien plus passionnante que celles des gens normaux.

Dans Hot Fuzz,

Danny Butterman aide Nick Angel à sortir du cadre rigide

dans lequel il s'est enfermé.

Dans The World's End,

Andy Knightley agit comme un antagoniste

puis comme un protecteur vis-à-vis Gary King.

Enfin, dans les trois films,

le "méchant" symbolise une forme de corps social

où toute forme d'individualité et de libre arbitre a été abolie.

Dans Shaun of the Dead, on a donc la masse des zombies.

Dans Hot Fuzz,

la conspiration où les membres sont interchangeables

et reprennent en choeur les mêmes phrases.

Et enfin, dans The World's End,

la corporation galactique qui veut absorber la Terre

exige des comportements uniformes de la part de tous ses membres.

En cela,

les trois films de la trilogie reprennent la dramaturgie des genres

dont ils s'inspirent.

L'opposition entre l'individualisme du héros

et l'uniformité de son adversaire est en effet une thématique récurrente

du film de zombie,

du buddy-movie policier et du film de bodysnatchers.

Dès le séminal Zombie de George Romero,

les héros réfugiés sur le toit d'un centre commercial étaient distingués

de la foule anonyme des zombies qui se pressaient autour d'eux.

Dans le buddy-movie policier,

l'opposition des protagonistes à une hiérarchie sans visage

(qu'il s'agisse du maire ou du chef de la police)

est devenu un cliché du genre.

Quand au film de body-snatcher,

il explorait cette thématique dès L'Invasion des Profanateurs de Sépultures.

Cela dit,

Edgar Wright et Simon Pegg ne se contentent pas de reprendre

cette opposition entre individualisme et uniformité…

ils vont aussi l'interroger

et par là même, remettre en question les fondements idéologiques

des genres qu'ils reprennent.

Dans les films les plus marquant de chacun de ces genres,

il n'y a aucun doute

quant à la légitimité morale et politique du héros.

Celui-ci s'oppose à la masse

et son action n'est jamais remise en question.

Au contraire, elle est valorisée et montrée en exemple.

Son refus de s'intégrer au groupe n'est en aucun cas

présenté comme une erreur.

En cela,

le film de zombie, le buddy movie policier

et le film de bodysnatcher sont des genres très américains,

qui perpétuent le mythe du self-made man

qui ne doit sa réussite qu'à lui-même

et pour qui la société et ses institutions représentent des entraves.

Évidemment, pour des Anglais comme Edgar Wright et Simon Pegg,

un tel présupposé idéologique ne va pas de soi.

Ce n'est pas parce qu'il est seul contre tous que le héros a forcément raison.

L'opposition philosophique entre le primat de l'individu

ou de la collectivité est alors une question ouverte

à laquelle la Trilogie Cornetto propose plusieurs réponses.

Dans le cas de Shaun of the Dead,

le film commence par un générique

nous montrant comment la société transforme les gens en zombies.

Elle les déshumanise et les réduit à une masse anonyme

où chacun répète sans cesse les mêmes gestes de la vie quotidienne,

une sorte de métro-boulot-conso.

Le dilemme qui va se poser à Shaun est qu'il va devoir choisir

entre la vie ordinaire à laquelle aspire sa copine

et la vie d'ado attardé de son pote Ed.

S'il veut garder l'amour de Liz, il doit donc rentrer dans le rang

rejoindre la horde des "zombies" du générique.

Tant qu'il suit le mode de vie de son pote Ed,

il garde son individualité, à l'instar des clients du Winchester

qui ont tous quelque chose qui les distingue du reste de la société.

Or la conclusion du film va à l'encontre de cette opposition

puisque Shaun a finalement trouvé un compromis

entre une vie de couple ordinaire

et la nécessite de garder une part d'individualité.

Il est heureux avec Liz,

mais se permet aussi d'avoir un peu de temps pour jouer à des jeux vidéos avec Ed…

Ed qui est d'ailleurs transformé en zombie

comme pour nous dire rétroactivement que lui aussi était déjà

un zombie prisonnier de ses principes hédonistes.

La conclusion de Shaun of the Dead représente une sorte de synthèse

de l'opposition idéologique inhérente au film de zombie.

Les deux autres volets de la trilogie apportent, quant à eux,

des réponses totalement différentes.

Dans Hot Fuzz,

le personnage de Nick Angel va progressivement évoluer.

Rigoureux défenseur de la loi,

il débarque dans une petite ville où le chef de la police exerce en réalité

un pouvoir autocratique et arbitraire.

Se raccrochant dans un premier temps

à une application stricte des lois et des règlements,

Nick Angel va basculer dans le dernier acte

et finalement assumer son statut de super-flic agissant au-dessus des lois.

D'ailleurs, Simon Pegg expliquera

que la fin de Hot Fuzz n'est pas vraiment une happy-end,

puisque Nick Angel ne fait que remplacer l'utopie proto-fasciste des conspirateurs

par sa propre version d'une utopie proto-fasciste.

On remarquera que le moment où la personnalité de Nick Angel bascule

fait référence au western,

un autre genre typiquement américain

dont le prédécesseur de Nick Angel était manifestement fan.

Hot Fuzz suggère donc une forme de continuité idéologique

aussi bien entre Frank Butterman et Nick Angel

qu'entre le western et le buddy movie policier.

Hot Fuzz apparaît donc comme le film de la trilogie le plus fidèle formellement

et le plus critique idéologiquement vis-à-vis du genre dont il s'inspire,

dans la mesure où il montre qu'une victoire du héros

ne fait que perpétuer un ordre social fascisant.

D'une certaine façon,

The World's End semble répondre à l'argument de Hot Fuzz.

D'une part, le pouvoir autocratique

de la conspiration de Hot Fuzz est désormais remplacé

par une sorte de totalitarisme mou,

où le Network n'impose rien par la force

mais s'assure du consentement de la population.

D'autre part,

le personnage de Gary King ne symbolise pas tant

l'individu seul et indépendant

qu'une forme bien définie d'organisation sociale.

Non seulement on comprend qu'il est incapable d'accomplir quoique ce soit

sans sa bande de potes,

mais en plus,

celle-ci est organisée suivant le modèle d'une cour féodale…

modèle auquel les noms des personnages font explicitement référence :

King, Prince, Knightley, Chamberlain, Page.

Bien sûr, on retrouve tout de même la logique d'une organisation

où un seul individu est central et tout-puissant.

Le point de vue de The World's End est donc

immédiatement plus sombre et désabusé que ceux des films précédents :

le film nous donne le choix entre l'archaïsme d'une société profondément inégalitaire

et la modernité d'un égalitarisme tout aussi rigide et oppressant.

Toute l'ambiguité du final de The World's End est finalement

la conséquence logique de cette opposition.

Si l'apocalypse provoquée par l'alcoolisme de Gary King a véritablement

des conséquences tragiques,

le monde qu'elle engendre semble enfin proposer à chacun

la société qui lui convient.

Que ce soit une existence tranquille et autonome pour Steven Prince,

une perpétuation de la société moderne pour Oliver Chamberlain

ou un retour au Moyen-âge pour Gary King.

En cela,

The World's End constitue une parfaite conclusion à la Trilogie Cornetto.

Shaun of the Dead illustrait la possibilité de concilier ses aspirations

avec les contraintes de la société.

Hot Fuzz montrait le danger idéologique inhérent

à la volonté d'adapter la société à soi.

The World's End conclue donc sur une touche ambiguë,

où chaque spectateur peut et doit se faire son propre avis

sur la situation de l'humanité…

et donc se faire son propre avis sur le bien-fondé idéologique

des genres repris par les trois films

mais aussi sur les conclusions proposées par les films de la trilogie.

Au final,

on peut donc dire qu'Edgar Wright est effectivement un formaliste…

mais comme son copain Quentin Tarantino,

c'est un formaliste pour qui la forme est importante

parce qu'elle transmet et exprime intrinsèquement certaines idées.

En jouant avec les codes des genres qu'il reprend,

il est naturel pour Wright de jouer avec les idées que ces codes véhiculent.

En cela,

Edgar Wright n'est pas un cinéaste politique au sens traditionnel du terme,

il ne cherche pas à délivrer un message politique,

mais il célèbre et met en lumière la capacité du cinéma

à transmettre des idées et des notions complexes

aux travers d'images en apparence simples…

ce qui est finalement le propre d'un grand cinéaste !

Voilà ! C'est tout pour aujourd'hui !

N'oubliez pas de partager cette vidéo

et de vous abonner à notre chaîne. À bientôt !

La TRILOGIE CORNETTO, d'Edgar Wright - L'analyse de M. Bobine Edgar Wright's CORNETTO TRILOGY - Mr. Bobbin's analysis

Adeptes de la grande toile, bonjour ! People of the silver screen, greetings!

Si je vous dis que le sujet de notre épisode est né dans les années 70, If I tell you that the topic of this video was born in the 70s,

qu'il est Anglais, that he's English

que la poignée de films qu'il a réalisé that the handful of movie he directed

lui ont permis de démonter qu'il avait un réel talent et une vrai originalité. showed that he is as truly talented as really creative,

Et enfin qu'il a pour nom de famille "Wright", and finally that his surname is "Wright",

vous voyez de qui je veux parler ? you already know who I'm talking about.

Et bien oui… Yep!

Cette fois, on va pas vous la faire à l'envers comme notre épisode précédent, This time, I'm not going to fool you just like my last video,

on va bien s'intéresser au petit génie Edgar Wright, I'm going to talking about the boy wonder Edgar Wright,

et en particulier à sa Trilogie Cornetto ! and, more precisely, his Cornetto Trilogy!

Conçue comme trois films indépendants Designed as three independent movies

mais écrite par le même duo Simon Pegg et Edgar Wright, but written by the same duo, Simon Pegg and Edgar Wright,

la Trilogie Cornetto comprend donc Shaun of the Dead, the Cornetto Trilogy includes Shaun of the Dead,

Hot Fuzz et The World's End. Hot Fuzz and The World's End.

Si ces trois films ont hérité du titre de "trilogie", The reason why these three movies earned the status of "trilogy"

c'est parce qu'au-delà d'une référence aux glaces Cornetto, is that, beyond the common reference to the Cornetto ice creams,

on y trouve des acteurs récurrents, they include recurring actors,

des plans récurrents, recurring shots,

des gags récurrents, recurring gags,

des bruitages récurrents recurring sounds,

et même des jeux d'écritures tout aussi récurrents. and recurring writing quirks.

Mais surtout, But above all,

les trois films sont construits autour d'un même ressort narratif these three movies are structured by the same narrative process,

consistant à reprendre des genres lcinématographiques relativement codifiés which is to take some well defined genres

pour y inclure une dimension comique : and mix them with some comedy tropes:

le film de zombie pour Shaun of the Dead, the zombie movie for Shaun of the Dead,

le buddy-movie policier pour Hot Fuzz the buddy cop film for Hot Fuzz,

et le film de bodysnatcher pour The World's End. and the bodysnatcher movie for The World's End.

Edgar Wright étant un cinéphage maniaque et méticuleux, Edgar Wright a meticulous film nerd,

ces trois films ne se contentent pas d'emprunter la structure scénaristique these three movies don't only borrow the usual storyline

des genres en question. of these genres.

Ils en reproduisent également des caractéristiques techniques They also emulate their technical features,

comme l'utilisation de focales particulières, like the use of typical focus lens,

des choix d'éclairage spécifiques specific lighting setups des choix d'éclairage spécifiques

ou encore un sound-design reconnaissable. or distinctive sound-design.

Grâce et à cause du soin qu'il porte à ce qu'on pourrait appeler Because of all the care that he puts into

des "comédies de genre", his "genre comedies",

Wright est surtout considéré comme un formaliste... Wright is mostly regarded as a formalist...

tant par ses admirateurs que par ses détracteurs, d'ailleurs. as much by his admirers as by his detractors, moreover.

Les premiers le voient comme un petit virtuose de l'écriture The formers see him as a screenwriting

et de la mise en scène, and directing virtuoso,

les seconds le considèrent plutôt comme un réalisateur au style marqué the latters consider him as a stylish director

mais qui n'a pas grand chose à dire… without much substance...

et il faut bien reconnaître que le cinéma d'Edgar Wright and we have to admit that Edgar Wright's movies

se soucie assez peu de faire passer un message. don't really care about expressing a kind of message.

Cela dit, That said,

il serait tout aussi faux de prétendre qu'il n'y a rien sous la surface. it would be just as wrong to pretend that his films are completely shallow.

Comme nous allons le voir, As we're going to see,

si les films de la trilogie Cornetto if the Cornetto trilogy movies

ne sont pas ce qu'on pourrait appeler des films politiques, are not what you could call political movies,

ils portent néanmoins une certaine réflexion they carry a kind of thinking

sur les genres dont ils s'inspirent et sur l'idéologie qu'ils véhiculent. about the genres they emulate and about the ideology they convey.

Pour le comprendre, To understand that,

il faut mentionner une autre caractéristique commune we need to notice another common feature

aux trois volets de la trilogie : of the three trilogy parts:

dans chacun des films, in each movie,

le personnage incarné par Simon Pegg the character performed by Simon Pegg

doit faire face à une forme de pression sociale have to face a kind of social pressure

qui lui demande d'abandonner son individualité who pushes him to abandonner his individuality

et de rentrer dans le rang. and to toe the line.

Dans Shaun of the Dead, In Shaun of the Dead,

le personnage de Shaun doit faire un choix entre sa vie d'adolescent attardé Shaun have to choose between his late teenager life

et sa vie de couple. and his life as a couple.

Dans Hot Fuzz, In Hot Fuzz,

Nick Angel énerve ses collègues par son côté "premier de la classe" Nick Angel annoys his colleagues because of his over-zealous

qui s'obstine à appliquer le règlement à la lettre "goody two shoes" personality

au lieu de se plier aux règles implicites de son environnement. who won't comply to the implicit rules of his environment.

Dans The World's End, In The World's End,

Gary King doit constamment faire face aux objections de ses amis, Gary King must constantly face his friends' griefs Gary King doit constamment faire face aux objections de ses amis,

réticents à le suivre dans sa démarche régressive. as they are quite reluctant to follow him in his regressive quest.

Dans les trois films, In the three movies,

le personnage incarné par Nick Frost agit Nick Frost's character acts

comme une influence directe sur le personnage de Simon Pegg. like a direct influence on Simon Pegg's character.

Dans Shaun of the Dead, In Shaun of the Dead,

Ed essaie de convaincre Shaun Ed tries to convince Shaun

que la vie des habitués du bar le Winchester that the life of the Winchester's regulars

est bien plus passionnante que celles des gens normaux. is much more compelling than normal people's.

Dans Hot Fuzz, In Hot Fuzz,

Danny Butterman aide Nick Angel à sortir du cadre rigide Danny Butterman helps Nick Angel to get out of the rigid boundaries

dans lequel il s'est enfermé. he locked himself into.

Dans The World's End, Dans The World's End,

Andy Knightley agit comme un antagoniste Andy Knightly behaves as an antagonist

puis comme un protecteur vis-à-vis Gary King. then as a protector for Gary King.

Enfin, dans les trois films, Finally, in the three movies,

le "méchant" symbolise une forme de corps social the "villain" embodies a form of social entity

où toute forme d'individualité et de libre arbitre a été abolie. where any form of individuality and free will has been abolished.

Dans Shaun of the Dead, on a donc la masse des zombies. In Shaun of the Dead, there's the zombies' herds.

Dans Hot Fuzz, In Hot Fuzz,

la conspiration où les membres sont interchangeables there's the conspiration whose members are interchangeable

et reprennent en choeur les mêmes phrases. and speak as one single person.

Et enfin, dans The World's End, In The World's End,

la corporation galactique qui veut absorber la Terre the galactic corporation who wants to absorb the Earth

exige des comportements uniformes de la part de tous ses membres. demands an even and identical behaviour from all its members.

En cela, In this way,

les trois films de la trilogie reprennent la dramaturgie des genres the three movies of the trilogy borrow the dramaturgy of the genres

dont ils s'inspirent. they emulate.

L'opposition entre l'individualisme du héros The opposition between the hero's individualism

et l'uniformité de son adversaire est en effet une thématique récurrente and the uniformity of its opponent is indeed a recurring theme

du film de zombie, of the zombie movie,

du buddy-movie policier et du film de bodysnatchers. of the buddy cop film and of the bodysnatcher movie.

Dès le séminal Zombie de George Romero, The original Zombie by George Romero,

les héros réfugiés sur le toit d'un centre commercial étaient distingués was already drawing a distinction between the characters who took refuge on the roof of a mall

de la foule anonyme des zombies qui se pressaient autour d'eux. and the anonymous crowd of zombies wandering around.

Dans le buddy-movie policier, In the buddy cop film,

l'opposition des protagonistes à une hiérarchie sans visage the struggle between the protagonists and a faceless hierarchy

(qu'il s'agisse du maire ou du chef de la police) (mentionned through references to the mayor or to the police chief)

est devenu un cliché du genre. became a genre trope.

Quand au film de body-snatcher, As to the bodysnatcher movie,

il explorait cette thématique dès L'Invasion des Profanateurs de Sépultures. it was investigating this theme as soon as Invasion of the Body Snatcher.

Cela dit, That said,

Edgar Wright et Simon Pegg ne se contentent pas de reprendre Edgar Wright and Simon Pegg are not interested in solely borrowing

cette opposition entre individualisme et uniformité… the opposition between indivisualism and uniformity.

ils vont aussi l'interroger They are also questioning it...

et par là même, remettre en question les fondements idéologiques and thereby questioning the ideological basis

des genres qu'ils reprennent. of the corresponding genres.

Dans les films les plus marquant de chacun de ces genres, In the most typical movies of these genres,

il n'y a aucun doute there is no doubt

quant à la légitimité morale et politique du héros. about the moral and political legitimacy of the hero.

Celui-ci s'oppose à la masse He's confronting the mass of people

et son action n'est jamais remise en question. and his actions are never questioned.

Au contraire, elle est valorisée et montrée en exemple. They are rather valued and shown as an example.

Son refus de s'intégrer au groupe n'est en aucun cas The fact that he refuses to join the group is never

présenté comme une erreur. shown as an mistake.

En cela, In this way,

le film de zombie, le buddy movie policier the zombie movie, the buddy cop film,

et le film de bodysnatcher sont des genres très américains, and the body snatcher movie are very American genres,

qui perpétuent le mythe du self-made man as they perpetuate the myth of the self-made man

qui ne doit sa réussite qu'à lui-même who owes his success only to himself

et pour qui la société et ses institutions représentent des entraves. and for whom society and establishment are nothing but shackles.

Évidemment, pour des Anglais comme Edgar Wright et Simon Pegg, Obviously, from the English perspective of Edgar Wright and Simon Pegg,

un tel présupposé idéologique ne va pas de soi. this ideological assumption is not self-evident.

Ce n'est pas parce qu'il est seul contre tous que le héros a forcément raison. Just because the hero is alone against all doesn't mean he's right.

L'opposition philosophique entre le primat de l'individu The dialectical question about the primacy of the individual

ou de la collectivité est alors une question ouverte or of the collectivity then becomes an open question

à laquelle la Trilogie Cornetto propose plusieurs réponses. and the Cornetto Trilogy offers several answers.

Dans le cas de Shaun of the Dead, In Shaun of the Dead,

le film commence par un générique the movie starts with a credits sequence

nous montrant comment la société transforme les gens en zombies. showing how society turns people into zombies.

Elle les déshumanise et les réduit à une masse anonyme It dehumanize them and diminish them to an anonymous herd

où chacun répète sans cesse les mêmes gestes de la vie quotidienne, where everyone is doing the same thing over and over again,

une sorte de métro-boulot-conso. caught into a consumerist loop.

Le dilemme qui va se poser à Shaun est qu'il va devoir choisir Shaun is then confronted with the choice between

entre la vie ordinaire à laquelle aspire sa copine the normal life his girlfriend wants

et la vie d'ado attardé de son pote Ed. and his friend Ed's late teenager lifestyle.

S'il veut garder l'amour de Liz, il doit donc rentrer dans le rang To keep Liz' love, he'll have to get in line

rejoindre la horde des "zombies" du générique. and join the hoard of "zombies" from the credits.

Tant qu'il suit le mode de vie de son pote Ed, As long as he follows Ed's lifestyle,

il garde son individualité, à l'instar des clients du Winchester he keeps his individuality, just like the Winchester's regulars

qui ont tous quelque chose qui les distingue du reste de la société. who each have something that distinguish them from the rest of society.

Or la conclusion du film va à l'encontre de cette opposition But the movie's ending contradicts this opposition

puisque Shaun a finalement trouvé un compromis as Shaun finally found a compromise

entre une vie de couple ordinaire to keep his ordinary life as a couple

et la nécessite de garder une part d'individualité. while retaining a part of individuality.

Il est heureux avec Liz, He is happy with Liz,

mais se permet aussi d'avoir un peu de temps pour jouer à des jeux vidéos avec Ed… but he also allows himself some time to play video games with Ed.

Ed qui est d'ailleurs transformé en zombie Ed, who is finally turned into a zombie

comme pour nous dire rétroactivement que lui aussi était déjà as a way to reveal that he was also

un zombie prisonnier de ses principes hédonistes. a mindless zombie caught in his hedonist lifestyle.

La conclusion de Shaun of the Dead représente une sorte de synthèse The ending of Shaun of the Dead is thus a synthesis

de l'opposition idéologique inhérente au film de zombie. of the ideological opposition inherent in the zombie movie genre.

Les deux autres volets de la trilogie apportent, quant à eux, The two other parts of the trilogy offer

des réponses totalement différentes. totally different answers.

Dans Hot Fuzz, In Hot Fuzz,

le personnage de Nick Angel va progressivement évoluer. Nick Angel is changing progressively.

Rigoureux défenseur de la loi, First a staunch defender of the law,

il débarque dans une petite ville où le chef de la police exerce en réalité he ends up in a small town where the police chief actually

un pouvoir autocratique et arbitraire. holds a autocratic and arbitrary power.

Se raccrochant dans un premier temps While in the first place Se raccrochant dans un premier temps

à une application stricte des lois et des règlements, he tries to careful respect the bylaws and standards,

Nick Angel va basculer dans le dernier acte Nick Angel will snap in the third act

et finalement assumer son statut de super-flic agissant au-dessus des lois. and finally endorse his supercop status acting above the law.

D'ailleurs, Simon Pegg expliquera Simon Pegg actually explained

que la fin de Hot Fuzz n'est pas vraiment une happy-end, that Hot Fuzz' ending is not really a happy end

puisque Nick Angel ne fait que remplacer l'utopie proto-fasciste des conspirateurs as Nick Angel is only replacing the conspirators' proto-fascist utopia

par sa propre version d'une utopie proto-fasciste. by his own version of a proto-fascist utopia.

On remarquera que le moment où la personnalité de Nick Angel bascule Also, we have to notice that the very moment when Nick Angel's persona change

fait référence au western, make an explicit reference to the western,

un autre genre typiquement américain another typically American genre

dont le prédécesseur de Nick Angel était manifestement fan. who was apparently loved by Nick Angel's chief.

Hot Fuzz suggère donc une forme de continuité idéologique Thus, Hot Fuzz suggests a kind of ideological continuity

aussi bien entre Frank Butterman et Nick Angel between Frank Butterman and Nick Angel,

qu'entre le western et le buddy movie policier. just like between the western and the buddy cop movie.

Hot Fuzz apparaît donc comme le film de la trilogie le plus fidèle formellement That's why Hot Fuzz seems to be the most formally faithful movie of the trilogy

et le plus critique idéologiquement vis-à-vis du genre dont il s'inspire, towards the genre he draws from, but also the most ideologically critical,

dans la mesure où il montre qu'une victoire du héros as it shows that the hero's victory

ne fait que perpétuer un ordre social fascisant. is only perpetuating a semi-fascist social order.

D'une certaine façon, In a way,

The World's End semble répondre à l'argument de Hot Fuzz. The World's End seems to reply to Hot Fuzz' argument.

D'une part, le pouvoir autocratique First, the autocratic power

de la conspiration de Hot Fuzz est désormais remplacé of Hot Fuzz' conspiration is now replaced

par une sorte de totalitarisme mou, by some kind of soft totalitarism,

où le Network n'impose rien par la force as the Network doesn't impose anything by force

mais s'assure du consentement de la population. but manage to gain the population's consent.

D'autre part, Then,

le personnage de Gary King ne symbolise pas tant Gary King's character symbolise less

l'individu seul et indépendant the lone and independent individual

qu'une forme bien définie d'organisation sociale. than a well-defined form of social organisation.

Non seulement on comprend qu'il est incapable d'accomplir quoique ce soit Not only is he unable to achieve anything

sans sa bande de potes, without his friends,

mais en plus, but,

celle-ci est organisée suivant le modèle d'une cour féodale… their friendship is structured like a feudal court,

modèle auquel les noms des personnages font explicitement référence : a structure which is explicity reference in the characters' names:

King, Prince, Knightley, Chamberlain, Page. King, Prince, Knightley, Chamberlain, Page.

Bien sûr, on retrouve tout de même la logique d'une organisation Of course, we still have the logic of an organisation

où un seul individu est central et tout-puissant. where a single individual is central and almighty.

Le point de vue de The World's End est donc The World's End argument is then

immédiatement plus sombre et désabusé que ceux des films précédents : obviously darker and more disillusioned than the previous movies':

le film nous donne le choix entre l'archaïsme d'une société profondément inégalitaire the only choice the movie gives us is between an archaic and deeply unequal society

et la modernité d'un égalitarisme tout aussi rigide et oppressant. and a just as rigid and oppressive modern egalitarianism.

Toute l'ambiguité du final de The World's End est finalement The ambiguity of The World's End ending is actually

la conséquence logique de cette opposition. the logical consequence of this opposition..

Si l'apocalypse provoquée par l'alcoolisme de Gary King a véritablement If the apocalypse caused by Gary King alcoholism truly as

des conséquences tragiques, tragic consequences,

le monde qu'elle engendre semble enfin proposer à chacun the world that stems from it seems to finally offer everyone

la société qui lui convient. the kind of society that suits them:

Que ce soit une existence tranquille et autonome pour Steven Prince, an peaceful and independent life for Steven Prince,

une perpétuation de la société moderne pour Oliver Chamberlain the continuation of modern society for Oliver Chamberlain,

ou un retour au Moyen-âge pour Gary King. or a return to the Middle Ages for Gary King.

En cela, Thus,

The World's End constitue une parfaite conclusion à la Trilogie Cornetto. The World's End is the perfect conclusion for the Cornetto Trilogy.

Shaun of the Dead illustrait la possibilité de concilier ses aspirations Shaun of the Dead was demonstrating that it is possible to reconcile one's aspirations

avec les contraintes de la société. with society's boundaries.

Hot Fuzz montrait le danger idéologique inhérent Hot Fuzz was showing the inherent ideological danger

à la volonté d'adapter la société à soi. in trying to change society according to one's own principles.

The World's End conclue donc sur une touche ambiguë, The World's End ends on a ambiguous note

où chaque spectateur peut et doit se faire son propre avis as each viewer can and must make up their mind

sur la situation de l'humanité… about humanity's situation...

et donc se faire son propre avis sur le bien-fondé idéologique which means making up its own mind about the ideological soundness

des genres repris par les trois films of the genres which inspired the three movies

mais aussi sur les conclusions proposées par les films de la trilogie. and thus, about the arguments offered by the Cornetto Trilogy movies.

Au final, Finally,

on peut donc dire qu'Edgar Wright est effectivement un formaliste… Edgar Wright is indeed a formalist

mais comme son copain Quentin Tarantino, but just like his buddy Quentin Tarantino,

c'est un formaliste pour qui la forme est importante he's a formalist because the form matters to him

parce qu'elle transmet et exprime intrinsèquement certaines idées. as it intrinsically conveys and expresses some ideas.

En jouant avec les codes des genres qu'il reprend, When he plays with some genres' tropes,

il est naturel pour Wright de jouer avec les idées que ces codes véhiculent. it seems natural for Wright to play with the ideas that these tropes convey.

En cela, This shows that,

Edgar Wright n'est pas un cinéaste politique au sens traditionnel du terme, while Edgar Wright is not a political filmmaker in the traditional way,

il ne cherche pas à délivrer un message politique, in the way that he doesn't try to deliver a political message,

mais il célèbre et met en lumière la capacité du cinéma he reveals and celebrate the capacity of cinema

à transmettre des idées et des notions complexes to translate complex ideas and concepts

aux travers d'images en apparence simples… into apparently simple pictures...

ce qui est finalement le propre d'un grand cinéaste ! and that's what makes him a great filmmaker!

Voilà ! C'est tout pour aujourd'hui ! And that's it for today!

N'oubliez pas de partager cette vidéo Don't forget to share his video

et de vous abonner à notre chaîne. À bientôt ! and to subscribe to our channel. See you later!