×

Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. En visitant le site vous acceptez nos Politique des cookies.


image

Little Talk in Slow French, 60. L'abolition de la peine de mort en France

60. L'abolition de la peine de mort en France

Salut à tous, comment ça va? J'espère que vous passez une bonne journée ou une bonne soirée.

Avant d'aller plus loin, je vous informe qu'une transcription est disponible et accessible à tous sur Patreon et j'ai mis un lien dans la description de l'épisode.

Est-ce que vous avez aimé le dernier épisode avec Irini et Orlane?

J'ai eu quelques retours/feedbacks sur cet épisode et vous êtes plusieurs à m'avoir dit que cet épisode était très intéressant et que c'était un bon challenge parce que c'était pas toujours facile !

Aujourd'hui on va parler d'un sujet très important, on va parler de l'abolition de la peine de mort en France.

La peine de mort c'est “death penalty”.

Surtout, restez bien jusqu'à la fin car je ferai une version à vitesse normale de tout ce que j'ai dit, et au milieu de l'épisode, je vous parlerai d'un de mes films préférés et d'un ou d'une de mes artistes musicaux préférés !

Alors… la peine de mort elle a existé dans beaucoup de pays, et elle existe encore aujourd'hui dans beaucoup de pays.

Il y a des pays qui ont aboli la peine de mort il y a bien longtemps et d'autres plus récemment…

Le premier Etat en Europe qui a aboli la peine de mort, c'est la Toscane. La Toscane aujourd'hui elle se trouve en Italie et elle a aboli la peine de mort en 1786.

En France, il faudra attendre beaucoup plus longtemps avant l'abolition de la peine de mort.

En 1791, deux ans après la révolution française, l'assemblée commence à débattre de la question de la peine de mort.

Plusieurs écrivains et hommes politiques français critiquent la peine de mort. Ils considèrent que c'est un acte immoral. En France, comme dans la plupart des pays, il était et il est toujours interdit, pour la population, de tuer mais l'autorité pouvait tuer légalement.

Les opposants à la peine de mort considèrent aussi que c'est un acte de vengeance et pas un acte de justice.

Parmi les écrivains qui critiquaient la peine de mort, il y avait Victor Hugo. Victor Hugo, j'imagine que vous le connaissez. C'était un grand écrivain et poète du romantisme.

Est-ce que vous connaissez le romantisme? Romanticism en anglais. Le romantisme c'était un mouvement intellectuel et artistique qui est né en Europe vers la fin du XVIIIe siècle. Le romantisme, il se concentre sur les émotions et sur la nature, plutôt que sur la raison, la science et l'industrialisation.

📷

https://lh6.googleusercontent.com/rHGu7Ha-A3pt-QJcEQ575LY_3XUbdcAZJWle8mzeqbXvGTRxvVpACzhYn6S8wDBdeTIQ4B2nJtFbLSQXxIuR8T7Y8s8zAFhsQZqnKevvsXOIlXZS0E0j5zZyvqnLz6o47heKDxgT" alt=""/>

Caspar David Friedrich, Falaise de craie sur l'île de Rügen, 1818

Donc Victor Hugo, c'était un écrivain et un poète romantique. Il a écrit beaucoup de romans très connus comme Les Misérables ou encore Notre Dame de Paris. Il est considéré comme un des plus grands écrivains de la langue française et il était aussi très engagé politiquement et notamment il était contre la peine de mort.

En 1848 démarre un nouveau débat pour abolir la peine de mort.

Victor Hugo s'engage du côté des abolitionnistes - ceux qui soutiennent l'abolition de la peine de mort et il prononce un discours à l'assemblée. Je vous lis un petit passage de ce discours :

“Qu'est-ce que la peine de mort ? La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne.”

Est-ce que vous avez compris?

-> Partout où la peine de mort est prodiguée = wherever the death penalty is imposed

Je vous lis à nouveau le petit passage…

A l'inverse/à l'opposé, ceux qui soutiennent la peine de mort, ce qui sont pour la peine de mort, considèrent que la peine de mort est nécessaire pour montrer l'exemple et dissuader la population de commettre des crimes.

Au final, il y a eu un vote à l'assemblée et l'abolition de la peine de mort est rejetée, à la grande déception des abolitionnistes, dont Victor Hugo.

Une des raisons de ce rejet, c'est qu'en 1848, l'assemblée était très conservatrice. Il y avait beaucoup de députés conservateurs et il y avait aussi beaucoup de crimes en France, surtout à Paris. Donc l'assemblée ne voulait pas abolir la peine de mort.

Au début du XXe siècle, le nombre de condamnés à la peine de mort a beaucoup diminué et le président gracie les condamnés.

le président gracie, qu'est-ce que ça veut dire? Gracie, ça vient du verbe “gracier”. En anglais on dit, “to pardon”.

En fait, le président de la République en France, il a ce qu'on appelle le droit de grâce. Le droit de Grâce, ça permet au président de réduire ou d'annuler la peine d'un condamné.

C'était un droit qu'avait le roi à l'époque de la monarchie. Et donc aujourd'hui, le président de la république a également ce roi, donc le droit de grâce.

Et donc comme je disais, le nombre de condamnés à la peine de mort avait diminué à cette époque et le président graciait les condamnés. Donc les abolitionnistes ont relancé le débat pour l'abolition de la peine de mort. Relancer un débat c'est to reopen a debate.

A cette époque, un des grands défenseurs de l'abolition de la peine de mort, c'était Jean Jaurès.

Est-ce que vous avez déjà entendu parler de Jean Jaurès? Jean Jaurès, c'est aussi une grande figure de l'histoire de France. Jean Jaurès il a participé à la création du parti socialiste et il a fondé un quotidien qui s'appelle l'Humanité. Vous vous souvenez ce que c'est un quotidien? J'avais aussi fait un épisode sur la presse française et j'avais expliqué qu'un quotidien c'est un journal qui est publié quotidiennement, donc tous les jours.

Jean Jaurès, il a aussi consacré les dernières années de sa vie à essayer d'empêcher le déclenchement (the outbreak) de la seconde guerre mondiale.

Et il a été assassiné en 1914 par un étudiant nationaliste.

Bref, je pourrais vous raconter encore plein de choses sur Jean Jaurès, mais ça demanderait un épisode entier !

Et donc Jean Jaurès était aussi opposé à la peine de mort mais il n'a pas réussi à convaincre l'assemblée et le peuple français.

Pourquoi est-ce qu'il n'a pas réussi à convaincre les Français?

En fait, à cette époque, donc au début du XXe siècle, la presse populaire et conservatrice montait beaucoup en France. Il y avait de plus en plus de petits journaux ou quotidiens qui parlaient constamment de tous les faits divers qui avaient lieu en France.

-> avoir lieu = to take place

C'est quoi les faits divers? So that's quite tricky to explain, I didn't find an equivalent in English but it's very much used in French. Un fait divers literally means : a various fact. In journalism, les faits divers are facts that don't fit into any category - politique, économie, international, etc. - and so they would all end up in one extra category where they would be put together even if they didn't have anything to do with one another in the first place.

Most of the time, these faits divers would be accidents or crimes. Des accidents ou des crimes.

Donc les journaux de la presse populaire parlaient de tous les faits divers qui avaient lieu.

Et donc tout ça, ça créait un climat de peur chez les Français bien sûr.

Et dans ce climat de peur, au début du XXe siècle, un sondage révèlait que 74% des Français étaient en faveur de la peine de mort.

Dans les années suivantes, les exécutions reprennent (to start again), et le débat sur la peine de mort n'est plus très animé.

Alors dans quelques instants, on va voir comment l'abolition de la peine de mort a enfin été adoptée en France, mais avant ça, on va faire une petite pause cinéma/musique.

Comme la dernière fois, je vais essayer de vous faire deviner mon film du jour.

Alors, c'est un film en noir et blanc, c'est un vieux film qui est sorti en 1957. C'est un film américain, et l'histoire se passe aux Etats-Unis. Et dans le film, un jeune homme sera potentiellement condamné à mort. Je reste dans la thématique.

Est-ce que ça vous dit quelque chose? Le réalisateur du film s'appelle Sidney Lumet et un des acteurs principaux du film s'appelle Henry Fonda et il joue le membre d'un jury de 12 personnes… Vous avez deviné? Je parlais du film 12 Angry Men. En français : 12 hommes en colère.

-> être en colère = to be angry

C'est un très beau film, très puissant et qui fait beaucoup réfléchir.

Donc je vous conseille, vraiment, vraiment ce film 12 hommes en colères/12 Angry Men.

Alors maintenant, pour la musique… Je vais vous parler d'un morceau de musique qui a été chanté par un duo. Par deux artistes, qui sont français.

Le premier, c'est un des plus grands artistes de la chanson française. Il était auteur-compositeur-interprète (singer-songwriter). Mais il était aussi écrivain, acteur, peintre, et encore plein d'autres choses. Je dis “il était” parce qu'il est décédé dans les années 90. Il était très provocateur, dans ses textes et il y a souvent eu des polémiques autour de ses chansons.

Il a écrit plus de 550 chansons, et il a connu un énorme succès en France mais aussi à l'international, avec des morceaux comme “Je t'aime,... moi non plus”.

Et l'autre artiste de ce duo, c'est une chanteuse, actrice, mannequin, qui a été une star mondiale et un symbole de l'émancipation des femmes dans les années 60. Elle a tourné avec des grands cinéastes comme Jean-Luc Godard ou encore Henri-Georges Clouzot.

Est-ce que vous avez deviné? Je parlais de Serge Gainsbourg et de Brigitte Bardot.

Et la chanson qu'ils ont chanté en duo s'appelle Bonnie and Clyde. Donc c'est une chanson qui parle du célèbre duo de criminels américains Bonnie et Clyde.

Cette chanson, Bonnie and Clyde, c'est une de mes chansons françaises préférées.

Dans la description de l'épisode, je vous ai mis un lien spotify avec une playlist :

https://open.spotify.com/playlist/3Opb7taL1b07QpcVbqy1OE?si=fbc0950a95014dc3

Et je me suis dit aussi, que ce serait intéressant de vous aider à comprendre les paroles de Bonnie and Clyde, et donc j'ai fait un épisode bonus pour tous mes Patreons, où j'explique les paroles de Bonnie and Clyde. J'espère que ça va vous plaire, je pense que c'est un très bon moyen d'apprendre du vocabulaire.

Donc je pense que ça peut vraiment être, comme je disais, un bon moyen d'apprendre beaucoup de choses.

Alors revenons à notre sujet du jour : la peine de mort. Donc au début du XXe siècle, les Français étaient en majorité en faveur de la peine de mort, et le débat sur la peine de mort n'était plus très animé.

Bien plus tard, en 1981, il y a quarante ans, François Mitterrand est élu président de la République. François Mitterrand fait parti du parti socialiste, un parti de gauche. Et l'abolition de la peine de mort faisait parti de son programme pendant la campagne présidentielle, même si l'opinion publique était encore, en majorité, en faveur de la peine de mort.

En 1981, encore 61% de la population française était en faveur de la peine de mort.

Robert Badinter devient ministre de la justice, sous François Mitterrand.

Robert Badinter, c'est encore une autre grande figure de l'histoire de France. Il est connu pour avoir fortement défendu l'abolition de la peine de mort.

En 1981, Robert Badinter fait une proposition de loi (a bill) pour abolir la peine de mort.

"J'ai l'honneur, au nom du Gouvernement de la République, de demander à l'Assemblée nationale l'abolition de la peine de mort en France"

Et je voudrais vous faire écouter un autre extrait/passage de ce discours. Ça va pas être très facile/simple à comprendre mais, ne vous inquiétez pas, on va décrypter ce passage ensemble, juste après.

“Ceux qui veulent une justice qui tue, ceux-là sont animés par une double conviction: qu'il existe des hommes totalement coupables, c'est-à-dire des hommes totalement responsables de leurs actes, et qu'il peut y avoir une justice sûre de son infaillibilité au point de dire que celui-là peut vivre et que celui-là doit mourir.”

Voilà. A méditer. Quelques jours plus tard, Le 18 septembre 1981, l'Assemblée Nationale vote l'abolition de la peine de mort en France. Donc en 1981, la peine de mort a été officiellement abolie en France. Le dernier condamné à mort en France aura été exécuté en 1977, à la guillotine. Il aura été guillotiné, donc décapité. Donc c'est la dernière personne à avoir été exécuté avant l'abolition de la peine de mort. Aujourd'hui, la peine de mort existe encore dans beaucoup de pays, même si beaucoup d'études scientifiques ont montré que la peine de mort ne baisse pas le nombre de crimes. En 2020, il y a eu au moins 483 personnes qui ont été exécutées. Une des grandes critiques par rapport à la peine de mort c'est que la peine de mort est irrévocable. De temps en temps, on entend parler d'erreurs judiciaires. Des femmes ou des hommes qui sont innocenté(e)s après avoir passé beaucoup d'années en prison. Et il y a eu plusieurs cas d'erreurs judiciaires pour des personnes qui ont été condamnés à mort. Dans beaucoup de cas aussi, les accusés avouent des crimes sous la torture. Selon Amnistie Internationale, en 2019, 18 prisonniers condamnés à mort ont été innocentés. Aux Etats-Unis, jusqu'à aujourd'hui, 186 condamnés à mort ont été innocentés. Par exemple, en 1944, George Stinney a été condamné à mort et exécuté, à l'âge de 14 ans. Bien plus tard, l'enquête a été rouverte et George Stinney a été innocenté. Mais à ce moment-là, il avait déjà été exécuté. C'est un exemple parmi d'autres, bien sûr. Voilà, c'est un sujet qui n'est pas facile mais j'espère que ça vous a intéressé et maintenant je vais vous faire un résumé de tout ce que j'ai dit en parlant à vitesse normale, donc plus rapidement.


60. L'abolition de la peine de mort en France 60\. Die Abschaffung der Todesstrafe in Frankreich 60\. The abolition of the death penalty in France

Salut à tous, comment ça va? J'espère que vous passez une bonne journée ou une bonne soirée.

Avant d'aller plus loin, je vous informe qu'une transcription est disponible et accessible à tous sur Patreon et j'ai mis un lien dans la description de l'épisode.

Est-ce que vous avez aimé le dernier épisode avec Irini et Orlane?

J'ai eu quelques retours/feedbacks sur cet épisode et vous êtes plusieurs à m'avoir dit que cet épisode était très intéressant et que c'était un bon challenge parce que c'était pas toujours facile !

Aujourd'hui on va parler d'un sujet très important, on va parler de l'abolition de la peine de mort en France.

La peine de mort c'est “death penalty”.

Surtout, restez bien jusqu'à la fin car je ferai une version à vitesse normale de tout ce que j'ai dit, et au milieu de l'épisode, je vous parlerai d'un de mes films préférés et d'un ou d'une de mes artistes musicaux préférés !

Alors… la peine de mort elle a existé dans beaucoup de pays, et elle existe encore aujourd'hui dans beaucoup de pays.

Il y a des pays qui ont aboli la peine de mort il y a bien longtemps et d'autres plus récemment…

Le premier Etat en Europe qui a aboli la peine de mort, c'est la Toscane. La Toscane aujourd'hui elle se trouve en Italie et elle a aboli la peine de mort en 1786.

En France, il faudra attendre beaucoup plus longtemps avant l'abolition de la peine de mort.

En 1791, deux ans après la révolution française, l'assemblée commence à débattre de la question de la peine de mort.

Plusieurs écrivains et hommes politiques français critiquent la peine de mort. Ils considèrent que c'est un acte immoral. En France, comme dans la plupart des pays, il était et il est toujours interdit, pour la population, de tuer mais l'autorité pouvait tuer légalement. In Frankreich, wie in den meisten Ländern, war und ist es der Bevölkerung verboten zu töten, aber die Behörden konnten legal töten.

Les opposants à la peine de mort considèrent aussi que c'est un acte de vengeance et pas un acte de justice.

Parmi les écrivains qui critiquaient la peine de mort, il y avait Victor Hugo. Victor Hugo, j'imagine que vous le connaissez. C'était un grand écrivain et poète du romantisme.

Est-ce que vous connaissez le romantisme? Romanticism en anglais. Le romantisme c'était un mouvement intellectuel et artistique qui est né en Europe vers la fin du XVIIIe siècle. Le romantisme, il se concentre sur les émotions et sur la nature, plutôt que sur la raison, la science et l'industrialisation. Romantik, es konzentriert sich auf Emotionen und Natur, anstatt Vernunft, Wissenschaft und Industrialisierung.

📷

Caspar David Friedrich, __Falaise de craie sur l'île de Rügen__, 1818 Caspar David Friedrich, Chalk Cliff on the Island of Rügen, 1818

Donc Victor Hugo, c'était un écrivain et un poète romantique. Il a écrit beaucoup de romans très connus comme Les Misérables ou encore Notre Dame de Paris. Il est considéré comme un des plus grands écrivains de la langue française et il était aussi très engagé politiquement et notamment il était contre la peine de mort.

En 1848 démarre un nouveau débat pour abolir la peine de mort. In 1848 a new debate started to abolish the death penalty.

Victor Hugo s'engage du côté des abolitionnistes - ceux qui soutiennent l'abolition de la peine de mort et il prononce un discours à l'assemblée. Je vous lis un petit passage de ce discours :

__“Qu'est-ce que la peine de mort ? La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne.”__ Wherever the death penalty is imposed, barbarism dominates; wherever the death penalty is rare, civilization reigns.”

Est-ce que vous avez compris? Did you understand?

-> Partout où la peine de mort est prodiguée = wherever the death penalty is imposed

Je vous lis à nouveau le petit passage…

A l'inverse/à l'opposé, ceux qui soutiennent la peine de mort, ce qui sont pour la peine de mort, considèrent que la peine de mort est nécessaire pour montrer l'exemple et dissuader la population de commettre des crimes.

Au final, il y a eu un vote à l'assemblée et l'abolition de la peine de mort est rejetée, à la grande déception des abolitionnistes, dont Victor Hugo. Am Ende gab es eine Abstimmung in der Versammlung und die Abschaffung der Todesstrafe wurde abgelehnt, zur großen Enttäuschung der Abolitionisten, darunter Victor Hugo.

Une des raisons de ce rejet, c'est qu'en 1848, l'assemblée était très conservatrice. Einer der Gründe für diese Ablehnung ist, dass die Versammlung 1848 sehr konservativ war. Il y avait beaucoup de députés conservateurs et il y avait aussi beaucoup de crimes en France, surtout à Paris. Donc l'assemblée ne voulait pas abolir la peine de mort.

Au début du XXe siècle, le nombre de condamnés à la peine de mort a beaucoup diminué et le président gracie les condamnés. At the beginning of the 20th century, the number of people sentenced to death decreased a lot and the president pardoned the condemned.

le président gracie, qu'est-ce que ça veut dire? Gracie, ça vient du verbe “gracier”. En anglais on dit, “to pardon”.

En fait, le président de la République en France, il a ce qu'on appelle le droit de grâce. Le droit de Grâce, ça permet au président de réduire ou d'annuler la peine d'un condamné.

C'était un droit qu'avait le roi à l'époque de la monarchie. Et donc aujourd'hui, le président de la république a également ce roi, donc le droit de grâce.

Et donc comme je disais, le nombre de condamnés à la peine de mort avait diminué à cette époque et le président graciait les condamnés. Donc les abolitionnistes ont relancé le débat pour l'abolition de la peine de mort. Relancer un débat c'est to reopen a debate.

A cette époque, un des grands défenseurs de l'abolition de la peine de mort, c'était Jean Jaurès.

Est-ce que vous avez déjà entendu parler de Jean Jaurès? Jean Jaurès, c'est aussi une grande figure de l'histoire de France. Jean Jaurès il a participé à la création du parti socialiste et il a fondé un quotidien qui s'appelle l'Humanité. Vous vous souvenez ce que c'est un quotidien? J'avais aussi fait un épisode sur la presse française et j'avais expliqué qu'un quotidien c'est un journal qui est publié quotidiennement, donc tous les jours.

Jean Jaurès, il a aussi consacré les dernières années de sa vie à essayer d'empêcher le déclenchement (the outbreak) de la seconde guerre mondiale.

Et il a été assassiné en 1914 par un étudiant nationaliste.

Bref, je pourrais vous raconter encore plein de choses sur Jean Jaurès, mais ça demanderait un épisode entier !

Et donc Jean Jaurès était aussi opposé à la peine de mort mais il n'a pas réussi à convaincre l'assemblée et le peuple français.

Pourquoi est-ce qu'il n'a pas réussi à convaincre les Français?

En fait, à cette époque, donc au début du XXe siècle, la presse populaire et conservatrice montait beaucoup en France. Tatsächlich war damals, also zu Beginn des 20. Jahrhunderts, die populäre und konservative Presse in Frankreich sehr beliebt. Il y avait de plus en plus de petits journaux ou quotidiens qui parlaient constamment de tous les faits divers qui avaient lieu en France. There were more and more small newspapers or daily newspapers which spoke constantly of all the various facts which took place in France.

-> avoir lieu = to take place -> stattfinden = stattfinden

C'est quoi les faits divers? What are miscellaneous facts? So that's quite tricky to explain, I didn't find an equivalent in English but it's very much used in French. Un fait divers literally means : a various fact. In journalism, les faits divers are facts that don't fit into any category - politique, économie, international, etc. - and so they would all end up in one extra category where they would be put together even if they didn't have anything to do with one another in the first place.

Most of the time, these faits divers would be accidents or crimes. Des accidents ou des crimes.

Donc les journaux de la presse populaire parlaient de tous les faits divers qui avaient lieu.

Et donc tout ça, ça créait un climat de peur chez les Français bien sûr.

Et dans ce climat de peur, au début du XXe siècle, un sondage révèlait que 74% des Français étaient en faveur de la peine de mort.

Dans les années suivantes, les exécutions reprennent (to start again), et le débat sur la peine de mort n'est plus très animé.

Alors dans quelques instants, on va voir comment l'abolition de la peine de mort a enfin été adoptée en France, mais avant ça, on va faire une petite pause cinéma/musique.

Comme la dernière fois, je vais essayer de vous faire deviner mon film du jour.

Alors, c'est un film en noir et blanc, c'est un vieux film qui est sorti en 1957. C'est un film américain, et l'histoire se passe aux Etats-Unis. Et dans le film, un jeune homme sera potentiellement condamné à mort. Je reste dans la thématique.

Est-ce que ça vous dit quelque chose? Le réalisateur du film s'appelle Sidney Lumet et un des acteurs principaux du film s'appelle Henry Fonda et il joue le membre d'un jury de 12 personnes… Vous avez deviné? Je parlais du film 12 Angry Men. En français : 12 hommes en colère.

-> être en colère = to be angry

C'est un très beau film, très puissant et qui fait beaucoup réfléchir.

Donc je vous conseille, vraiment, vraiment ce film 12 hommes en colères/12 Angry Men.

Alors maintenant, pour la musique… Je vais vous parler d'un morceau de musique qui a été chanté par un duo. Par deux artistes, qui sont français.

Le premier, c'est un des plus grands artistes de la chanson française. Il était auteur-compositeur-interprète (singer-songwriter). Mais il était aussi écrivain, acteur, peintre, et encore plein d'autres choses. Je dis “il était” parce qu'il est décédé dans les années 90. Ich sage „er war“, weil er in den 90ern starb. Il était très provocateur, dans ses textes et il y a souvent eu des polémiques autour de ses chansons. Er war sehr provokativ in seinen Texten und es gab oft Kontroversen um seine Songs.

Il a écrit plus de 550 chansons, et il a connu un énorme succès en France mais aussi à l'international, avec des morceaux comme “Je t'aime,... moi non plus”.

Et l'autre artiste de ce duo, c'est une chanteuse, actrice, mannequin, qui a été une star mondiale et un symbole de l'émancipation des femmes dans les années 60. Elle a tourné avec des grands cinéastes comme Jean-Luc Godard ou encore Henri-Georges Clouzot.

Est-ce que vous avez deviné? Je parlais de Serge Gainsbourg et de Brigitte Bardot.

Et la chanson qu'ils ont chanté en duo s'appelle Bonnie and Clyde. Donc c'est une chanson qui parle du célèbre duo de criminels américains Bonnie et Clyde.

Cette chanson, Bonnie and Clyde, c'est une de mes chansons françaises préférées.

Dans la description de l'épisode, je vous ai mis un lien spotify avec une playlist :

https://open.spotify.com/playlist/3Opb7taL1b07QpcVbqy1OE?si=fbc0950a95014dc3

Et je me suis dit aussi, que ce serait intéressant de vous aider à comprendre les paroles de Bonnie and Clyde, et donc j'ai fait un épisode bonus pour tous mes Patreons, où j'explique les paroles de Bonnie and Clyde. J'espère que ça va vous plaire, je pense que c'est un très bon moyen d'apprendre du vocabulaire.

Donc je pense que ça peut vraiment être, comme je disais, un bon moyen d'apprendre beaucoup de choses.

Alors revenons à notre sujet du jour : la peine de mort. Donc au début du XXe siècle, les Français étaient en majorité en faveur de la peine de mort, et le débat sur la peine de mort n'était plus très animé.

Bien plus tard, en 1981, il y a quarante ans, François Mitterrand est élu président de la République. François Mitterrand fait parti du parti socialiste, un parti de gauche. Et l'abolition de la peine de mort faisait parti de son programme pendant la campagne présidentielle, même si l'opinion publique était encore, en majorité, en faveur de la peine de mort.

En 1981, encore 61% de la population française était en faveur de la peine de mort.

Robert Badinter devient ministre de la justice, sous François Mitterrand.

Robert Badinter, c'est encore une autre grande figure de l'histoire de France. Il est connu pour avoir fortement défendu l'abolition de la peine de mort.

En 1981, Robert Badinter fait une proposition de loi (a bill) pour abolir la peine de mort.

__"J'ai l'honneur, au nom du Gouvernement de la République, de demander à l'Assemblée nationale l'abolition de la peine de mort en France"__

Et je voudrais vous faire écouter un autre extrait/passage de ce discours. Ça va pas être très facile/simple à comprendre mais, ne vous inquiétez pas, on va décrypter ce passage ensemble, juste après.

__“Ceux qui veulent une justice qui tue, ceux-là sont animés par une double conviction: qu'il existe des hommes totalement coupables, c'est-à-dire des hommes totalement responsables de leurs actes, et qu'il peut y avoir une justice sûre de son infaillibilité au point de dire que celui-là peut vivre et que celui-là doit mourir.”__ “Those who want justice that kills are driven by a double conviction: that there are men who are totally guilty, that is to say men who are totally responsible for their actions, and that there can be a justice sure of its infallibility to the point of saying that this one can live and that this one must die.”

Voilà. A méditer. Quelques jours plus tard,__ __Le 18 septembre 1981, l'Assemblée Nationale vote l'abolition de la peine de mort en France. Donc en 1981, la peine de mort a été officiellement abolie en France. Le dernier condamné à mort en France aura été exécuté en 1977, à la guillotine. The last person sentenced to death in France was executed in 1977, at the guillotine. Il aura été guillotiné, donc décapité. He will have been guillotined, therefore decapitated. Donc c'est la dernière personne à avoir été exécuté avant l'abolition de la peine de mort. Aujourd'hui, la peine de mort existe encore dans beaucoup de pays, même si beaucoup d'études scientifiques ont montré que la peine de mort ne baisse pas le nombre de crimes. En 2020, il y a eu au moins 483 personnes qui ont été exécutées. Une des grandes critiques par rapport à la peine de mort c'est que la peine de mort est irrévocable. De temps en temps, on entend parler d'erreurs judiciaires. Des femmes ou des hommes qui sont innocenté(e)s après avoir passé beaucoup d'années en prison. Et il y a eu plusieurs cas d'erreurs judiciaires pour des personnes qui ont été condamnés à mort. Dans beaucoup de cas aussi, les accusés avouent des crimes sous la torture. Selon Amnistie Internationale, en 2019, 18 prisonniers condamnés à mort ont été innocentés. Aux Etats-Unis, jusqu'à aujourd'hui, 186 condamnés à mort ont été innocentés. Par exemple, en 1944, George Stinney a été condamné à mort et exécuté, à l'âge de 14 ans. Bien plus tard, l'enquête a été rouverte et George Stinney a été innocenté. Mais à ce moment-là, il avait déjà été exécuté. C'est un exemple parmi d'autres, bien sûr. Voilà, c'est un sujet qui n'est pas facile mais j'espère que ça vous a intéressé et maintenant je vais vous faire un résumé de tout ce que j'ai dit en parlant à vitesse normale, donc plus rapidement.