×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.


image

Guide personnel d'apprentissage des langues, 01. INTRODUCTION. L'arbre tordu de Tchouang-Tseu »

Hui Tseu dit à Tchouang Tseu : "Ce vieil arbre est si tordu et noueux qu’il ne peut pas être débité.

Vos enseignements lui sont semblables, ils n’ont pas d’utilité. "


Tchouang Tseu lui répondit : "Cet arbre peut bien être inutile comme bois d’œuvre, mais vous pouvez vous reposer sous l’ombre douce de ses grosses branches ou admirer sa rusticité.

Il ne vous semble inutile que parce que vous voulez en faire autre chose et ne savez pas l’apprécier pour ce qu’il est. Mes enseignements sont ainsi. "


Tchouang-Tseu, le philosophe taoïste, est censé avoir vécu en Chine il y a plus de 2 300 ans.

Il encourageait les gens à réaliser leur potentiel sans effort, en ne résistant pas à leurs propres natures.


Sa célèbre histoire de l’arbre tordu m’interpelle pour de nombreuses raisons.

Travaillant dans l’industrie forestière, je sais qu’un arbre tordu n’est pas adapté à la fabrication de produits standard en bois, mais peut faire des produits d’une haute qualité décorative qui mettent en valeur sa beauté naturelle et son originalité.


Un tel arbre est parvenu à un grand âge en s’adaptant à son environnement.

Alors que les arbres des forêts industrielles sont droits et se ressemblent, l’arbre tordu a poussé seul, ou au milieu d’autres arbres d’âges et d’espèces différents. Ce genre d’arbre résistera mieux au vent et à la maladie que les arbres identiques des forêts de plantation.


Ceux qui suivent leur nature et avancent sur leur propre chemin de l’apprentissage des langues seront plus heureux et réussiront mieux que ceux qui cherchent à atteindre des objectifs fixés pour les autres.

Un véritable apprenant doit être comme l’arbre tordu de Tchouang-Tseu, ne pas rechercher la perfection de la forme mais progresser en profitant des ressources environnantes. Pensez à l’arbre tordu. Lisez ce livre pour savoir comment tirer profit des ressources linguistiques abondantes et des occasions de communiquer qui vous entourent. Et surtout faites-vous plaisir ! Respecte les dieux avant les demi-dieux, les héros avant les hommes, et d’abord tes parents avant tous les hommes, mais respecte toi toi-même avant tout. Pythagore, VIème siècle avant JC

Want to learn a language?

Learn from this text and thousands like it on LingQ.

  • A vast library of audio lessons, all with matching text
  • Revolutionary learning tools
  • A global, interactive learning community.

Hui Tseu dit à Tchouang Tseu : "Ce vieil arbre est si tordu et noueux qu’il ne peut pas être débité.

Vos enseignements lui sont semblables, ils n’ont pas d’utilité. "


Tchouang Tseu lui répondit : "Cet arbre peut bien être inutile comme bois d’œuvre, mais vous pouvez vous reposer sous l’ombre douce de ses grosses branches ou admirer sa rusticité.

Il ne vous semble inutile que parce que vous voulez en faire autre chose et ne savez pas l’apprécier pour ce qu’il est. Mes enseignements sont ainsi. "


Tchouang-Tseu, le philosophe taoïste, est censé avoir vécu en Chine il y a plus de 2 300 ans.

Il encourageait les gens à réaliser leur potentiel sans effort, en ne résistant pas à leurs propres natures.


Sa célèbre histoire de l’arbre tordu m’interpelle pour de nombreuses raisons.

Travaillant dans l’industrie forestière, je sais qu’un arbre tordu n’est pas adapté à la fabrication de produits standard en bois, mais peut faire des produits d’une haute qualité décorative qui mettent en valeur sa beauté naturelle et son originalité.


Un tel arbre est parvenu à un grand âge en s’adaptant à son environnement.

Alors que les arbres des forêts industrielles sont droits et se ressemblent, l’arbre tordu a poussé seul, ou au milieu d’autres arbres d’âges et d’espèces différents. Ce genre d’arbre résistera mieux au vent et à la maladie que les arbres identiques des forêts de plantation.


Ceux qui suivent leur nature et avancent sur leur propre chemin de l’apprentissage des langues seront plus heureux et réussiront mieux que ceux qui cherchent à atteindre des objectifs fixés pour les autres.

Un véritable apprenant doit être comme l’arbre tordu de Tchouang-Tseu, ne pas rechercher la perfection de la forme mais progresser en profitant des ressources environnantes. Pensez à l’arbre tordu. Lisez ce livre pour savoir comment tirer profit des ressources linguistiques abondantes et des occasions de communiquer qui vous entourent. Et surtout faites-vous plaisir ! Respecte les dieux avant les demi-dieux, les héros avant les hommes, et d’abord tes parents avant tous les hommes, mais respecte toi toi-même avant tout. Pythagore, VIème siècle avant JC