image

French Children's Stories, Les Trois Petits Cochons

Il était une fois une maman cochon qui avait trois petits cochons. Elle les aimait beaucoup, mais comme il n'y avait pas assez de nourriture pour qu'ils puissent tous manger à leur faim, elle les a envoyé tenter leur chance dans le vaste monde. Le premier petit cochon a décidé d'aller vers le Sud. Alors qu'il marchait le long de la route, il a rencontré un fermier qui portait une botte de paille. Il lui a alors demandé poliment : "Pourriez-vous s'il vous plaît me donner cette paille, que je puisse construire une maison?" Comme le petit cochon avait dit "s'il vous plaît", le fermier lui a donné la paille, et le petit cochon l'a utilisée pour construire une belle maison. La maison avait des murs en paille, un plancher en paille, et à l'intérieur... un confortable lit en paille. Alors que le petit cochon venait juste de finir de construire sa maison et qu'il s'était allongé pour faire une sieste dans son lit en paille, le grand méchant loup est arrivé près de la maison. Il a senti l'odeur du cochon à l'intérieur de la maison, et cela lui a mis l'eau à la bouche. "Mmm... Des sandwichs au bacon!" Alors le loup a frappé à la porte de la maison en paille et a dit: "Petit cochon! Petit cochon! Laisse-moi entrer! Laisse-moi entrer!" Mais comme le petit cochon avait vu les grandes griffes du loup à travers la serrure, il a répondu: "Non, non, non! Par les poils de mon menton!" Alors le loup a montré ses dents et a dit: "Alors je vais souffler et souffler et ta maison va s'effondrer!" Alors il a soufflé et soufflé et la maison s'est effondrée. Le petit cochon est revenu en courant chez lui auprès de sa mère. Le deuxième petit cochon a décidé d'aller vers le Nord. Alors qu'il marchait le long de la route, il a rencontré un fermier qui portait un fagot de bois. Il lui a alors demandé poliment: "Excusez-moi, puis-je avoir ce bois pour construire une maison?" Comme le petit cochon avait dit "excusez-moi", le fermier lui a donné le bois, et le petit cochon l'a utilisé pour construire une belle maison. La maison avait des murs en bois, un plancher en bois, et à l'intérieur... une solide table en bois. Alors que le petit cochon venait juste de finir de construire sa maison et qu'il faisait un bouquet pour sa solide table en bois, le grand méchant loup est arrivé près de la maison. Il a senti l'odeur du cochon à l'intérieur de la maison, et son estomac s'est mis à gronder. "Mmm... Du rôti de porc!" Mais comme le petit cochon avait vu le long nez du loup à travers la serrure, il a répondu: "Non, non, non! Par les poils de mon menton!" Le troisième petit cochon a décidé d'aller vers l'Ouest. Alors qu'il marchait le long de la route, il a rencontré un fermier qui portait un chargement de briques. Il lui a alors demandé poliment : "Bonjour monsieur, puis-je avoir quelques-unes de ces briques pour construire une maison?" Comme le fermier appréciait qu'on l'appelle "monsieur", il a donné au petit cochon quelques briques, et le petit cochon les a utilisées pour construire une belle maison. La maison avait des murs en brique, un plancher en brique, et à l'intérieur... une grande cheminée en brique. Alors que le petit cochon venait juste de finir de construire sa maison et qu'il préparait une grande marmite de soupe dans sa cheminée en brique, le grand méchant loup est arrivé près de la maison. Il a senti l'odeur du cochon à l'intérieur de la maison, et s'est léché les babines. "Mmm... Des côtelettes de porc avec de la sauce barbecue et des haricots verts!" Mais le petit cochon a vu les grandes oreilles du loup à travers la serrure, il a donc répondu: "Non, non, non! Par les poils de mon menton!" Mais le loup avait tellement envie de manger des côtelettes de porc... il ne voulait pas abandonner! Il s'est faufilé derrière la maison et a grimpé sur le toit. "À présent, j'aurai ce cochon, c'est certain!" Le loup s'est laissé glisser dans la grande cheminée en brique et a atterri... PLOUF! Les fesses les premières dans la grande marmite de soupe du petit cochon... qui était alors très chaude! Le loup a hurlé et a bondi hors de la marmite, puis est sorti en courant de la maison et a dévalé la route, serrant très fort ses fesses brûlées. La soupe aux fesses de loup était si savoureuse que bientôt tous les gens à cent kilomètres à la ronde ont voulu attraper le loup et le faire s'asseoir dans leur soupe. Le pauvre loup a dû s'enfuir très loin jusqu'à la sombre forêt profonde où il a pu vivre en paix et dans le calme.



Want to learn a language?


Learn from this text and thousands like it on LingQ.

  • A vast library of audio lessons, all with matching text
  • Revolutionary learning tools
  • A global, interactive learning community.

Language learning online @ LingQ

Il était une fois une maman cochon qui avait trois petits cochons. Elle les aimait beaucoup, mais comme il n'y avait pas assez de nourriture pour qu'ils puissent tous manger à leur faim, elle les a envoyé tenter leur chance dans le vaste monde. Le premier petit cochon a décidé d'aller vers le Sud. Alors qu'il marchait le long de la route, il a rencontré un fermier qui portait une botte de paille. Il lui a alors demandé poliment : "Pourriez-vous s'il vous plaît me donner cette paille, que je puisse construire une maison?" Comme le petit cochon avait dit "s'il vous plaît", le fermier lui a donné la paille, et le petit cochon l'a utilisée pour construire une belle maison. La maison avait des murs en paille, un plancher en paille, et à l'intérieur... un confortable lit en paille. Alors que le petit cochon venait juste de finir de construire sa maison et qu'il s'était allongé pour faire une sieste dans son lit en paille, le grand méchant loup est arrivé près de la maison. Il a senti l'odeur du cochon à l'intérieur de la maison, et cela lui a mis l'eau à la bouche. "Mmm... Des sandwichs au bacon!" Alors le loup a frappé à la porte de la maison en paille et a dit: "Petit cochon! Petit cochon! Laisse-moi entrer! Laisse-moi entrer!" Mais comme le petit cochon avait vu les grandes griffes du loup à travers la serrure, il a répondu: "Non, non, non! Par les poils de mon menton!" Alors le loup a montré ses dents et a dit: "Alors je vais souffler et souffler et ta maison va s'effondrer!" Alors il a soufflé et soufflé et la maison s'est effondrée. Le petit cochon est revenu en courant chez lui auprès de sa mère. Le deuxième petit cochon a décidé d'aller vers le Nord. Alors qu'il marchait le long de la route, il a rencontré un fermier qui portait un fagot de bois. Il lui a alors demandé poliment: "Excusez-moi, puis-je avoir ce bois pour construire une maison?" Comme le petit cochon avait dit "excusez-moi", le fermier lui a donné le bois, et le petit cochon l'a utilisé pour construire une belle maison. La maison avait des murs en bois, un plancher en bois, et à l'intérieur... une solide table en bois. Alors que le petit cochon venait juste de finir de construire sa maison et qu'il faisait un bouquet pour sa solide table en bois, le grand méchant loup est arrivé près de la maison. Il a senti l'odeur du cochon à l'intérieur de la maison, et son estomac s'est mis à gronder. "Mmm... Du rôti de porc!" Mais comme le petit cochon avait vu le long nez du loup à travers la serrure, il a répondu: "Non, non, non! Par les poils de mon menton!" Le troisième petit cochon a décidé d'aller vers l'Ouest. Alors qu'il marchait le long de la route, il a rencontré un fermier qui portait un chargement de briques. Il lui a alors demandé poliment : "Bonjour monsieur, puis-je avoir quelques-unes de ces briques pour construire une maison?" Comme le fermier appréciait qu'on l'appelle "monsieur", il a donné au petit cochon quelques briques, et le petit cochon les a utilisées pour construire une belle maison. La maison avait des murs en brique, un plancher en brique, et à l'intérieur... une grande cheminée en brique. Alors que le petit cochon venait juste de finir de construire sa maison et qu'il préparait une grande marmite de soupe dans sa cheminée en brique, le grand méchant loup est arrivé près de la maison. Il a senti l'odeur du cochon à l'intérieur de la maison, et s'est léché les babines. "Mmm... Des côtelettes de porc avec de la sauce barbecue et des haricots verts!" Mais le petit cochon a vu les grandes oreilles du loup à travers la serrure, il a donc répondu: "Non, non, non! Par les poils de mon menton!" Mais le loup avait tellement envie de manger des côtelettes de porc... il ne voulait pas abandonner! Il s'est faufilé derrière la maison et a grimpé sur le toit. "À présent, j'aurai ce cochon, c'est certain!" Le loup s'est laissé glisser dans la grande cheminée en brique et a atterri... PLOUF! Les fesses les premières dans la grande marmite de soupe du petit cochon... qui était alors très chaude! Le loup a hurlé et a bondi hors de la marmite, puis est sorti en courant de la maison et a dévalé la route, serrant très fort ses fesses brûlées. La soupe aux fesses de loup était si savoureuse que bientôt tous les gens à cent kilomètres à la ronde ont voulu attraper le loup et le faire s'asseoir dans leur soupe. Le pauvre loup a dû s'enfuir très loin jusqu'à la sombre forêt profonde où il a pu vivre en paix et dans le calme.


×

We use cookies to help make LingQ better. By visiting the site, you agree to our cookie policy.